Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

16 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C’est un rébus incandescent ... du Rotpier bien sûr !

 

2ème ligne, 1ère image : en direct, le symbole de la " vie" !
3ème ligne, dernière image : la moitié de ce que regarde ce fripon de Titeuf !
4ème ligne,  2ème image : 0,3 Km/h, c'est très " - - - - " ! Dernière image : une  " - - - " vue du haut d'un balcon !
5ème ligne, 1ère image : c'est une saison et nous y sommes !
6ème ligne, 2ème image : l'organe qui se détériore quand on boit trop ! ( à la votre ! ) 3ème image : la suite du refrain d'une chanson d'Antoine !
7ème ligne, 1ère image : un "  - - - - - - " pour attraper les poisson carnassiers comme le brochet ! Dernière image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon !
 
     Voila, voila ! A vous de jouer, je sais que vous avez le feu sacré pour le faire !

 

 

Réponse :

Je crois que la devise du sieur Henry Désiré Landru était : « Femme au foyer, chaleur assurée ! »

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus assez long mais je sais que vous brûlez de le résoudre  !   🤣    Il est d'ailleurs dans le droit fil du précédent !

 

Allez, au boulot brav' gens ! Et ne faites pas cramer les merguez ce midi !   🤣

Les fumeurs sont priés d'attendre l'après déjeuner pour en griller une, ou un si c'est le cigare qu'ils fument ! ( C mon K ! )

Réponse :

Si dieu avait existé, ce n’est pas Jeanne d’Arc que l’on aurait brûlé sur le bûcher mais son évêque accusateur. Cela aurait eu le grand avantage de sentir le Cauchon grillé au lieu de la pucelle rôtie !

 

 

 

Lire la suite

Léo Ferré : " Avec le temps " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

15 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

.
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

« Léo Ferré »

« Avec le temps »

 

Une très grande chanson de Léo ferré, pas gaie il est vrai,

mais on rame souvent dans la vie quand on veut

que sa barque aille droit…

 

Avec le temps,

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
On oublie le visage et l´on oublie la voix
Le cœur, quand ça bat plus, c´est pas la peine d´aller
Chercher plus loin, faut laisser faire et c´est très bien

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
L´autre qu´on adorait, qu´on cherchait sous la pluie
L´autre qu´on devinait au détour d´un regard
Entre les mots, entre les lignes et sous le fard
D´un serment maquillé qui s´en va faire sa nuit
Avec le temps tout s´évanouit

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
Même les plus chouettes souv´nirs ça t´as une de ces gueules
A la gal´rie j´farfouille dans les rayons d´la mort
Le samedi soir quand la tendresse s´en va toute seule

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
L´autre à qui l´on croyait pour un rhume, pour un rien
L´autre à qui l´on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l´on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l´on s´traînait comme traînent les chiens
Avec le temps, va, tout va bien

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
On oublie les passions et l´on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
Et l´on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l´on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l´on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l´on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment... avec le temps... on n´aime plus

 

Bon partage !

Rotpier

Lire la suite

Les pensées du jour, sérieuses ou moins sérieuses de Pierre ou de Rotpier !

13 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

Préface ( et alors ! … j’ai bien le droit aussi …non ? )

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

Boileau ( préface des « Œuvres » )

Sans nous comparer à Boileau (d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu !) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies ! Sans avoir trop mal aux genoux ....... ?

Et pis c’est tout !

Rotpier

 

Statue dans mon jardin !
Si tout n’est pas bon,
ne m’en veuillez pas : je me rôde, hein !
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le Pacs a plus de 20 ans, vive le Pacs !

Quelques réflexions sur cet acte qui a fait couler beaucoup d'encre, de salive et bien d'autre chose encore !

Mise au point :

 De nombreux pacsés n’ont pas le bac C et inversement : de nombreux bac C ne sont pas Pacsés !

 

Enquête :

 Le passé des pacsés fut passé à la moulinette !

 

Nécrologie :

 Son pacsé est décédé : il a trépacsé ! Du coup il se retrouve totalement dépacsé et son avenir aussi : cette fois encore, même l’autre mort, il l’a dans le dos ! ( Il convient de remarquer que je suis très poli ! )

 

Petit anagramme qui ne pèse pas lourd :

 «  T’es pas scap de signer un pacs ! »

  

Philosophie :

 Le pacsé, c’est le pacsé, même en regardant devant (surtout !) on l’a toujours derrière soi !

  

Nota :

 Quelques unes de ces fines remarques ne collent que pour les pacsés mec-mec ! …Tiens,  j’aime bien le terme !

 J’espère que vous ne me pacserez pas un gros savon pour ces quelques conneries !

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui... pour le Pacs !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

              Une pensée sur un tout autre sujet ... à ne pas mettre dans toutes les mains ( éloigner les enfants de moins de 8 ans de votre écran ! )

Je ne commencerai à croire à une amorce de la fin de la lutte des classes et du racisme que quand je verrai une salle de cinéma du 16ème programmer un film du genre : « Pète-moi le minou Mohamed, mon gros loup ! ». Mais je crains que cela ne soit pas gagné d’avance !

Épicétou mes loulous !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Pour terminer, je vous laisse  une petite énigme qui ne me fera pas monter au Paradis, même si j'en implorais Vanessa !

Je n'en suis pas un, c'est certain mon cousin ! 

 

        Être un :

Réponse :   " Être un cul béni " !

 

 

Oh ! Le vilain Rotpier qui sera excommunié !

 

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

xxxxxxxxxxxxxxxxx

Épicétou !

 Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

 

 
Lire la suite

Le poème du jour : " Mal d'eunuque " de ... Rotpier !

10 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie, Humour

La vie n'est pas simple parfois ... 

 

EunuqueImage du net

Mal d’eunuque,

 

Il avait accepté la chose,

C’était le passage obligé

Car pour pouvoir être engagé

Il avait fallu qu’il compose.

 

Très brutale métamorphose

Que de vivre en émasculé,

Même en étant très bien payé

On attrape la sinistrose.

 

A la retraite il devint fou

Et se mit à chercher partout

Comme Proust, à en perdre haleine.

 

Avec un espoir éperdu

Il partit, mais sans madeleine,

A la recherche du gland perdu.

 

                Épilogue : 

 

Traînant désespoir et ennui

Il erra de vaux en collines

Et entama comme Céline

Un voyage au bout de la nuit.

                                      

                                                                   Rotpier

 
Nota : Le mal d’eunuque n’a rien à voir avec un blocage des cervicales. Il était important que cela soit précisé, ce qui est fait.
Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

10 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

9 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C’est du sérieux et du lourd ! C'est assez sophistiqué,  je le reconnais ! 
1ère ligne, 3ème image: le mec est très " - - - - " ! ( les autres aussi ! ) 4ème image: un marin est presque en haut du "  - - - " ... comme Alexandre ! ( l'autre aussi ! )
2ème ligne, dernière image : le petit de la vache !
3ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le court ! Dernière image : elle est belle, ne la bousillons pas ! 4ème ligne,
4ème image: quand son nez s'allonge, c'est qu'il " - - - - " ! 5 centimes d'euro, ce n'est pas grand chose mais un  " - - - -  " c'est un " - - - - " !
5ème ligne, 1ère image : la boite faisait le cri de la vache ! Dernière image : le serpent fait toujours "s" , c'est sa marotte ! ( l'autre aussi ! )
6ème ligne : la sale bête donne des maladies quand elle vous pique, vous ou votre chien !
7ème ligne, 2ème image : la moitié de la marque épicétout ! 
10ème ligne, dernière image : le mec est " - - - -  " c'est sa position !
11ème ligne, 1ère image : en plein dans le  " - - - - - " !
12ème ligne, 1ère image : un diagramme de " - - - " et pas pour les bourricots !
13ème ligne, 3ème image : la moitié du prénom du volatile !
Dernière ligne, 2ème image : ça fait bien longtemps qu'il l'est !
 
     Voila, voila ! A vous de jouer et de méditer cette pensée profonde de Pierre .

 

Réponse :

L’information rédigée volontairement sous forme sophistiquée confine à la désinformation puisqu’elle n’est pas assimilée de façon ad hoc par le commun des mortels.

 

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus assez long mais je sais que vous connaissez la musique !   🤣

 

 

 

Allez, au boulot brav' gens !

Et comme disait Coluche : " Y a pas de petits, y a pas de grands, la bonne taille c'est quand les pieds touchent par terre ! "  ... épicétout !     🤣

Réponse :

J’ai connu un couple de musiciens gays de très petite taille qui aimaient vivre totalement en harmonie : ils vivotaient avec de chiches moyens dans une petite maison à Denain.

 

 

 

 

 

Lire la suite

En hommage à Nelson Mandela : « Noir et blanc » de Bernard Lavilliers ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

8 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Bernard Lavilliers »

« Noir et blanc »

 

En hommage à Nelson Mandela.

 

Noir et blanc,

 

C´est une ville que je connais
Une chanson que je chantais.
Y a du sang sur le trottoir
C´est sa voix, poussière brûlée
C´est ses ongles sur le blindé.
Ils l´ont battu à mort, il a froid, il a peur.
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur.
Po Na Ba Mboka Nionso Pe Na Pikolo Nionso
Il vivait avec des mots
Qu´on passait sous le manteau
Qui brillaient comme des couteaux.
Il jouait d´la dérision
Comme d´une arme de précision.
Il est sur le ciment, mais ses chansons maudites
On les connaît par cœur,
La musique a parfois des accords majeurs
Qui font rire les enfants mais pas les dictateurs.
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur.
La musique est un cri qui vient de l´intérieur.
Ça dépend des latitudes
Ça dépend d´ton attitude
C´est cent ans de solitude.
Y a du sang sur mon piano
Y a des bottes sur mon tempo.
Au-dessous du volcan, je l´entends, je l´entends
J´entends battre son cœur.
La musique parfois a des accords mineurs
Qui font grincer les dents du grand libérateur.
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur.
La musique est un cri qui vient de l´intérieur.

C´est une ville que je connais
Une chanson que je chantais
Une chanson qui nous ressemble.

C´est la voix de Mendela
Le tempo docteur Fela
Ecoute chanter la foule
Avec les mots qui roulent et font battre son cœur.
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur.
La musique est un cri qui vient de l´intérieur
Po Na Ba Mboka Nionso... Pe Na Pikolo Nionso

 

Nelson Mandela 2
Un grand Monsieur !

Bon partage !

Rotpier

Lire la suite

Le poème du jour ... enfin, le délire du jour : "Histoire himalayenne " de ... Rotpier !

4 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #Poésie, #Poésie - humour

Préambule :

Heureux celui qui mène une vie bien rangée et qui ne voyage qu’au gré des récits des autres : c’est moins risqué et plus reposant …

 

L’adage du jour :

«  Les doudous de Katmandou, c’est sucré comme du roudoudou sur le dessus comme sous le dessous mais qui s’y fie est fou ! »

Katmandou

Image du net

Préambule :

Cette histoire atteint des sommets

que certains n’atteindront jamais,

c’est pourtant la vérité pure

je vous le dis, je vous le jure.

 

Pas la moindre trace de bluff,

tout commença en soixante neuf

quand pour me faire un peu de beurre

je me fis routard avant l’heure…

 

Ne soyez pas dubitatifs,

même un peu tiré par les tifs

ce scénario est fort plausible :

au Rotpier rien n’est impossible !

 

xxxxxxxxxxxxxx

 

Histoire himalayenne

ou

Ne boudons pas les bouddhas,

 

Lors d’un voyage à Katmandou

j’ai rencontré une doudou,

une pure et belle autochtone,

une fille pas monotone !

 

Elle m’a dit : « Il se fait tard,

viens chez moi fumer un pétard ! »

le sien, moulé dessous sa robe

empêchait que je me dérobe !

 

« Moi je m’appelle Anna Purna,

je vends de la marihuana,

tous les deux on peut faire affaire,

tu m’as l’air de savoir y faire ! 

 

Je connais ton nom, c’est Rotpier

et si tu veux prendre ton pied

je te ferais une remise,

tu ne perdras pas ta chemise !

 

Tu m’as l’air d’un sacré client,

plutôt dans le genre ruffian

truand ou alors mercenaire

… peut-être un ancien légionnaire ?

 

Tiens, comme tu me plais beaucoup

tu ne raqueras pas un sou,

rien du tout, pas une roupie :

je vais devenir ta groupie ! »

 

Impossible de dire non

à ce véritable canon

qui m’implorait que je l’honore :

vous comprenez, je subodore ?

 

Je la suivis dans sa maison,

sitôt passé le paillasson

elle se déshabilla vite

prise d’une rage subite !

 

Elle était belle de partout

et ses nénés pas laids du tout

avaient la couleur de l’opale

tout comme son petit nez pâle !

 

Je sais que vous voudriez bien

- ne niez pas bande de vauriens ! -

que je vous détaille  la scène

mais je ne fais pas dans l’obscène !

 

Vous n’aurez rien de croustillant !

Sous la gégène ou le carcan,

je ne me mettrais pas à table

et mon choix est inébranlable !

 

Ce sera de l’édulcoré,

pas la peine de m’implorer :

ce fut une nuit fantastique

effleurant l’état extatique !

 

Mais … comme je suis un gars foncièrement honnête
… je me dois de ne pas vous cacher la suite :

 

C’est au matin, pauvre de moi

que je me suis réveillé roi

des cons de toute la planète :

la belle avait fait place nette !

 

Plus de papiers, plus de pognon

( planqués dans mon gros ceinturon ! )

même plus mon automatique :

il ne me restait que ma chique !

 

( Pas étonnant qu’elle m’ait dit : 

« Mets-toi à poil, ô mon chéri,

ôte donc ta grosse ceinture

tu vas me coller des gerçures ! » )

 

Un jean et un polo douteux,

des pompes au cuir très miteux :

triste état pour une barbouze,

restait à marcher dans la bouse !

 

Je m’étais foutu par orgueil

le grand Brahmapoutre dans l’œil 

en prenant la fille du Gange

pour une déesse ou un ange !

 

Une vache passant par là

me fit cadeau d’un très gros tas,

de quoi booster vraiment la chance :

j’y mis le pied avec conscience !

 

Le proverbe se vérifia,

- merci mon dieu, alléluia ! -

en butant dans une palette

je découvris une mallette !

 

Elle était bourrée de biftons

- jamais vu autant de pognon ! -

ça sentait la mafia locale,

je me suis dit : « choppe et détale ! »

 

Je me suis resapé à neuf,

j’ai évité toutes le meufs,

j’ai pris l’avion pour l’Inde proche

sans rencontrer une anicroche !

 

Arrivé à Chandernagor,

dans ce très grand aéroport,

j’ai croisé un unijambiste

qui s’avéra sage bouddhiste.

 

Je lui proposais de l’aider

vu qu’il était handicapé,

il fut très touché par la chose :

j’entamais ma métamorphose !

 

Il m’a dit : « Je suis un bouddha,

emmène-moi à Calcutta,

je t’apprendrais avec passion

la profonde méditation. »

 

Il faut croire que j’étais doué

- il en était tout éberlué ! -

je suis devenu un vieux sage :

j’ai bel et bien tourné la page.

 

Maintenant je lis le sanskrit,

à croire que c’était écrit,

je consulte de vieux ouvrages

dont un sur le libertinage !

 

Il s’agit du Kama-Sutra,

une étude nec plus ultra

sur les positions amoureuses

dont bon nombre sont très scabreuses !

 

Je suis sage mais pas de bois,

alors de temps en temps ma foi,

oubliant la métaphysique

j’opte pour des travaux pratiques !

 

J’ai très grande réputation

et les filles de la région

veulent me servir de cobaye :

c’est le revers de la médaille !

 

Tous les jours devant la maison,

des femmes perdant la raison

prient pour que je les initie

à diverses acrobaties !

 

Je dois faire une sélection,

dans la plus grande abnégation,

de celles qui auront la chance

de goûter à une séance !

 

Et j’ai vu arriver un jour

la doudou m’ayant joué le tour

qu’au début vous avez pu lire,

qui venait pour se faire élire !

 

Du haut de ma grande bonté,

je lui ai dit « tu peux monter,

je suis sage et je te pardonne

car en amour tu es très bonne ! »

 

Pour satisfaire ses désirs

j’ai été forcé de choisir :

on ne peut pas, je le professe,

s’occuper d’une armée de fesses !

 

             Depuis …

 

Je traduis le Kama-Sutra

en ayant soin pour chaque cas

d’expérimenter les figures :

ce n’est pas une sinécure !

 

On fait ça consciencieusement

pour éviter les accidents

à ceux qui auraient la folie

de tenter tout ça sans poulie !

 

Nos travaux sont très reconnus

par des savants qui sont venus

de tous les coins de la planète

nous observer à la lorgnette !

 

Certains n’en ont pas cru leurs yeux,

on a du évacuer des vieux

… il faut dire que ma favorite

c’est vraiment de la dynamite !

 

Nous serions et c’est naturel

sur la liste des prix Nobel

en physique des corps instables :

c’est du lourd et du respectable !

 

On a même eu un bataillon

de vieux potes de la légion

… ils en avaient la bave aux lèvres :

sale temps en vue pour les chèvres !

 

Ils sont repartis en chantant

un vieux refrain de dans le temps

dont je mets ici les paroles

ne croyez pas que je rigole :

 

« Tiens, tiens, voila du bouddha

voila du bouddha

voila du bouddha !

Du bon, du bout, du bon bouddha,

nous on en veut, on en aura ! »

 

Je pourrais bien sûr continuer

mais vous pourriez me conspuer

aussi vous ne saurez la suite

que si un jour l’envie m’habite.

 

En attendant n’oubliez pas

d’acquérir mon Kama-Sutra :

terminé la vie terne et rance

mais prenez bien une assurance !

 

Jouer à la bête à deux dos

en tentant le double salto

sans se rompre une ou deux vertèbres

exclue que l’on fasse le zèbre !

 

C’est une question de mental

et pour éviter l’hôpital

suivez mes conseils à la lettre :

je me ferais mentor et maître !

 

Il faut de la concentration

bien avant et pendant l’action,

le septième ciel se mérite

… à l’entraînement tout de suite !

 

Au début mettez un filet

en chanvre tressé népalais

pour ne pas finir aux urgences

à poil et en toute indécence !

                     

                                                         Rotpier

 

Rotpier en bouddha

Image du net bidouillée ... par le Rotpier

 

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

3 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

2 Août 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C’est un dicton court et abrupt !
1ère ligne, 1ère image: l'autre nom de l'arobase ! 2ème image : ce que fait le bébé après la tétée ... le Rotpier aussi ! 3ème image : le verbe au présent de l'indicatif  (les 3 première personnes ! )
3ème ligne, 2ème image : celui-ci est de montagne !
5ème ligne, 2ème image : ce qui sort amplifiée de l'appareil !
 
     Voila, voila ! A vous de jouer et n'oubliez pas d'aller vous laver les mains ( avec du gel hydroalcoolique ou pas ! ) avant de saisir les petits gâteaux de l'apéro !  

 

Réponse :

A trop tirer le diable par la queue, on finit par avoir les mains poisseuses !

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus assez long et très pédagogique du Professeur Rotpier, expert en connerie de toutes sortes   🤣

Nota : Ne pas appliquer ce conseil relèverait de la plus grande imprudence !

Juste une petite aide quand même : 3ème ligne, image du milieu : c'est un " - - - - - " de bus !

 

 

 

Allez, au boulot brav' gens !

Et ... n' allez pas lésiner sur le temps d'application !

 

Réponse :

En raison de la difficulté à respecter les consignes de distanciation il est recommandé, en amour, de s’appliquer mutuellement du gel hydroalcoolique. Ça pique un peu mais c’est marrant et cela sert avantageusement de préliminaires !

 

 

 

 

Lire la suite