Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

31 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

Observation : 

Les deux sont tout frais !  😉😊😄

 

C'est un rébus court qui fera le poids je l'espère !

 

rebus 720 (1)

rebus 720 (2)

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

1ère ligne, 1ère image : la moitié du nom du volatile !
2ème ligne, 2ème image : à 3 h 52 du mat, il est très " - - - " ... de France ! ( l'autre aussi ! ) dernière image : le serpent fait toujours " s " tout le temps !
3ème ligne, dernière image : c'est la marque qu'il faut retenir !
4ème ligne, dernière image : objet qui est fait pour tromper, celui-là, c'est pour tromper les poissons carnassiers ! 
5ème ligne, 2ème image : le symbole de la " - - - - " !
7ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le triste !
8ème ligne, 2ème image : " - - - " qu'il dit le centurion à César !
9ème ligne, 4ème image : le mec est balèze, il est très "  - - - - " ! ... comme le roc !
Dernière ligne, 1ère image et en direct : " U" ... cocotte !
 

  Et pis c'est tout mes loulous !

Il est court,  si vous ne le déchiffrez pas je vous envoie direct dans le Caucase lire Le Journal d'un fou  !

 

Réponse :

Comme disait Tolstoï : « Chez les riches, le respect des pauvres est guère épais ! ». Il avait le sens de la formule le Léon !

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

Celui-là est tout en finesse... et non en fitness ... encore queue !

 😂

 

rebus 721 (1)

rebus 721 (2)

rebus 721 (3)

 

 

Bon déchiffrage et après, peut-être bonne cueillette ! Attention aux vénénoeuds !   😄 

Les mycologues auront un petit avantage ... n'est-ce pas Monsieur Durdan ! 

 

Réponse :

L’automne est la saison des champignons par excellence, mais il serait vain de croire que les femmes atteintes de mycose sont plus aptes à en trouver que d’autres ! 

 

Olé ! Viva el candida Albicans !

( Nota : je tiens à préciser que ce n’est pas un nouveau postulent à la prochaine présidentielle ! )

 

 

 

Qu'il dit l'animal ! 

Lire la suite

Georges Brassens : " Trompettes de la renommée " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

30 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Georges Brassens »

« Trompettes de la renommée »

 
La remarque du Rotpier :
Il ne faut confondre les trompes de Fallope
et les trompes de    - - - - - -  !
Pourtant la rime est riche !

 

Les trompettes de la renommée

Je vivais à l'écart de la place publique,
Serein, contemplatif, ténébreux, bucolique...
Refusant d'acquitter la rançon de la gloir',
Sur mon brin de laurier je dormais comme un loir.
Les gens de bon conseil ont su me fair' comprendre
Qu'à l'homme de la ru' j'avais des compt's à rendre
Et que, sous peine de choir dans un oubli complet,
J' devais mettre au grand jour tous mes petits secrets.

Trompettes
De la Renommée,
Vous êtes
Bien mal embouchées !

Manquant à la pudeur la plus élémentaire,
Dois-je, pour les besoins d' la caus' publicitaire,
Divulguer avec qui, et dans quell' position
Je plonge dans le stupre et la fornication ?
Si je publi' des noms, combien de Pénélopes
Passeront illico pour de fieffé's salopes,
Combien de bons amis me r'gard'ront de travers,
Combien je recevrai de coups de revolver !

Trompettes
De la Renommée,
Vous êtes
Bien mal embouchées !

A toute exhibition, ma nature est rétive,
Souffrant d'un' modesti' quasiment maladive,
Je ne fais voir mes organes procréateurs
A personne, excepté mes femm's et mes docteurs.
Dois-je, pour défrayer la chroniqu' des scandales,
Battre l' tambour avec mes parti's génitales,
Dois-je les arborer plus ostensiblement,
Comme un enfant de ch?ur porte un saint sacrement ?

Trompettes
De la Renommée,
Vous êtes
Bien mal embouchées !

Une femme du monde, et qui souvent me laisse
Fair' mes quat' voluptés dans ses quartiers d' noblesse,
M'a sournois'ment passé, sur son divan de soi',
Des parasit's du plus bas étage qui soit...
Sous prétexte de bruit, sous couleur de réclame,
Ai-j' le droit de ternir l'honneur de cette dame
En criant sur les toits, et sur l'air des lampions :
" Madame la marquis' m'a foutu des morpions ! " ?

Trompettes
De la Renommée,
Vous êtes
Bien mal embouchées !

Le ciel en soit loué, je vis en bonne entente
Avec le Pèr' Duval, la calotte chantante,
Lui, le catéchumène, et moi, l'énergumèn',
Il me laisse dire merd', je lui laiss' dire amen,
En accord avec lui, dois-je écrir' dans la presse
Qu'un soir je l'ai surpris aux genoux d' ma maîtresse,
Chantant la mélopé' d'une voix qui susurre,
Tandis qu'ell' lui cherchait des poux dans la tonsure ?

Trompettes
De la Renommée,
Vous êtes
Bien mal embouchées !

Avec qui, ventrebleu ! faut-il que je couche
Pour fair' parler un peu la déesse aux cent bouches ?
Faut-il qu'un' femme célèbre, une étoile, une star,
Vienn' prendre entre mes bras la plac' de ma guitar' ?
Pour exciter le peuple et les folliculaires,
Qui'est-c' qui veut me prêter sa croupe populaire,
Qui'est-c' qui veut m' laisser faire, in naturalibus,
Un p'tit peu d'alpinism' sur son mont de Vénus ?

Trompettes
De la Renommée,
Vous êtes
Bien mal embouchées !

Sonneraient-ell's plus fort, ces divines trompettes,
Si, comm' tout un chacun, j'étais un peu tapette,
Si je me déhanchais comme une demoiselle
Et prenais tout à coup des allur's de gazelle ?
Mais je ne sache pas qu'ça profite à ces drôles
De jouer le jeu d' l'amour en inversant les rôles,
Qu'ça confère à ma gloire un' onc' de plus-valu',
Le crim' pédérastique, aujourd'hui, ne pai' plus.

Trompettes
De la Renommée,
Vous êtes
Bien mal embouchées !

Après c'tour d'horizon des mille et un' recettes
Qui vous val'nt à coup sûr les honneurs des gazettes,
J'aime mieux m'en tenir à ma premièr' façon
Et me gratter le ventre en chantant des chansons.
Si le public en veut, je les sors dare-dare,
S'il n'en veut pas je les remets dans ma guitare.
Refusant d'acquitter la rançon de la gloir',
Sur mon brin de laurier je m'endors comme un loir. 

Trompettes
De la Renommée,
Vous êtes
Bien mal embouchées !

 

Bon partage !

Rotpier

Lire la suite

Les petites ou les grosses conneries ou pensées du jour de ... Rotpier

28 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Conneries,, #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées et humour, #Politique

 

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )

Image du net

" Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le dicton de présentation :

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

.

Un peu de politique ne peut pas faire de mal à personne ... encore que !

.

Marine le Pen Zemmour (1)

Marine le Pen Zemmour (2)

Marine le Pen Zemmour (3)

 

 

Èpicétout pour aujourd’hui !

 

 

 

Voila, c’est terminé !

 

Et comme on dit à Amsterdam :

 Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

 

 

Lire la suite

Le poème du jour " N’est pas Aristote ou Archimède qui veut, " de Rotpier

26 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie, Humour

 

Aristote 2

Image du net, il ne m'a pas autorisé à le photographier !

 

N’est pas Aristote ou Archimède qui veut,

 

Un grand connaisseur d’Aristote

un gars ferré sur le sujet

m’a affirmé le doigt levé

que le docte aimait les pleurotes.

 

Avec de très tendres carottes

ou bien de délicieux navets

avalées dès potron-minet

c’était une de ses marottes.

 

Alors j’ai crié « Eurêka ! »

comme Archimède et puis voilà

je me suis mis à la cuisine !

 

Le tout sans le moindre succès

selon l’avis de ma cousine :

« T’es toujours con comme un ballai ! »

 

   Moralité :

On ne devient pas un savant

un érudit un philosophe

en avalant en catastrophe

des champignons même au safran !

 

  Mais :

Je n’ai pas dit mon dernier mot

je vais plonger dans ma baignoire

pour revigorer ma mémoire

et développer mon cerveau !  *

 

Rotpier dans sa baignoire 2

Image du net bidouillée par Méssoin ( un copain à moi ! )

.

Même si ce n’est pas gagné

je me dois de tenter ma chance

je crache sur la médisance

les pisse-froid les mal peignés !

 

Je serais un nouveau Platon

un vaste puits de connaissances

on dira dans toute la France :

« Ce gars là est loin d’être con ! »

 

Et là je crois bien que ma sœur

viendra chez moi en pénitence

implorer ma grande clémence

sans son abruti de facteur !

  

 

*   Même si, comme disait le poète inconnu qui gardait toujours sa flamme allumée et intacte : « Tout corps plongé dans une baignoire a beaucoup de peine à résonner au fond des bois le soir ! »

 

C’est le même qui disait aussi :

Qui persévère

gagne des strophes

qui perd ses vers

c’est catastrophe !

 

                                             Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

25 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

24 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

Observation : 

Les deux sont tout frais et non les œufs sont tout frais !  😉😊😄 Et là c'est déjà un indice pour le 1er ! 

 

rebus 718 (1)

rebus 718 (2)

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

1ère ligne, 3ème image : en direct : " ti " 
2ème ligne, 3ème image : l'  " - - - - - - " d'après le bon Leonard !
3ème ligne, 2ème image : ce qui précède "Akbar" dans les prières des musulmans.
7ème ligne, avant dernière image : Eole est le dieu du " - - - - " !
4ème ligne, 2ème image : Un diagramme de  " - - - " et ... pas pour les bourricots ! ( l'autre aussi ! )
5ème ligne, 1ère image : en direct : " che " !
 

  Et pis c'est tout mes loulous !

Il est vachement court, pas si bête que cela et si vous ne le déchiffrez pas, vous pourrez aller vous faire cuire un œuf !

 

Réponse :

Les bêtises, c’est comme les œufs à la coque : plus elles sont fraîches meilleures elles sont !

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

Dans la série du questionnement existentiel personnel :

 😂

 

rebus 719 (1)

rebus 719 (2)

rebus 719 (3)

 

 

Bon déchiffrage et n'allez pas prendre un coup de sang contre moi !   😄 

 

Réponse :

Je m’interroge. Si l’on devient gay, est-ce que l’hémoglobine de notre sang devient de l’homoglobine et dans ce cas, change-t-elle de couleur ? 

 

 

Qu'il dit l'animal ! 

Lire la suite

Georges Brassens : " Supplique pour être enterré sur la plage de Sète " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

23 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Supplique pour être enterré sur la plage de Sète » 

 

« Georges Brassens  »

 

… Jolie supplique de la part de celui qui aurait eu 100 ans hier …

 

Supplique pour être enterré sur la plage de Sète

La Camarde qui ne m'a jamais pardonné
D´avoir semé des fleurs dans les trous de son nez
Me poursuit d'un zèle imbécile
Alors cerné de près par les enterrements
J´ai cru bon de remettre à jour mon testament
De me payer un codicille

Trempe dans l'encre bleue du Golfe du Lion
Trempe, trempe ta plume, à mon vieux tabellion
Et de ta plus belle écriture
Note ce qu'il faudra qu'il advint de mon corps
Lorsque mon âme et lui ne seront plus d'accord
Que sur un seul point, la rupture

Quand mon âme aura pris son vol à l'horizon
Vers celle de Gavroche et de Mimi Pinson
Celles des titis, des grisettes
Que vers le sol natal mon corps soit ramené
Dans un sleeping du Paris-Méditerranée
Terminus en gare de Sète

Mon caveau de famille, hélas! n'est pas tout neuf
Vulgairement parlant, il est plein comme un œuf
Et d'ici que quelqu'un n'en sorte
Il risque de se faire tard et je ne peux
Dire à ces braves gens, poussez-vous donc un peu
Place aux jeunes en quelque sorte

Juste au bord de la mer à deux pas des flots bleus
Creusez si c'est possible un petit trou moelleux
Une bonne petite niche
Auprès de mes amis d'enfance, les dauphins
Le long de cette grève où le sable est si fin
Sur la plage de la corniche

C'est une plage où même à ses moments furieux
Neptune ne se prend jamais trop au sérieux
Où quand un bateau fait naufrage
Le capitaine crie "Je suis le maître à bord!
Sauve qui peut, le vin et le pastis d'abord
Chacun sa bonbonne et courage"

Oh, et c'est là que jadis à quinze ans révolus
A l'âge où s'amuser tout seul ne suffit plus
Je connu la prime amourette
Auprès d'une sirène, une femme-poisson
J'ai reçu de l'amour la première leçon
Avalait la première arête

Déférence gardée envers Paul Valéry
Moi l'humble troubadour sur lui je renchéris
Le bon maître me le pardonne
Et qu'au moins si ses vers valent mieux que les miens
Mon cimetière soit plus marin que le sien
N'en déplaise aux autochtones

Cette tombe en sandwich entre le ciel et l'eau
Ne donnera pas une ombre triste au tableau
Mais un charme indéfinissable
Les baigneuses s'en serviront de paravent
Pour changer de tenue et les petits enfants
Diront, chouette, un château de sable!

Est-ce trop demander, sur mon petit lopin
Planter, je vous en prie une espèce de pin
Pin parasol de préférence
Qui saura prémunir contre l´insolation
Les bons amis venus faire sur ma concession
D'affectueuses révérences

Tantôt venant d'Espagne, tantôt d'Italie
Tous chargés de parfums, de musiques jolies
Le Mistral, la Tramontane
Sur mon dernier sommeil verseront les échos
De villanelle, un jour, un jour de fandango
De tarentelle, de sardane

Et quand prenant ma butte en guise d'oreiller
Une ondine viendra gentiment sommeiller
Avec moins que rien de costume
J'en demande pardon par avance à Jésus
Si l'ombre de sa croix s'y couche un peu dessus
Pour un petit bonheur posthume

Pauvres rois pharaons, pauvre Napoléon
Pauvres grands disparus gisant au Panthéon
Pauvres cendres de conséquence
Vous envierez un peu l'éternel estivant
Qui fait du pédalo sur la vague en rêvant
Qui passe sa mort en vacances

Qui passe sa mort en vacances

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

Lire la suite

Les petites ou les grosses conneries ou pensées du jour de ... Rotpier

22 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Pensées et humour, #Politique

 

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )

Image du net

" Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le dicton de présentation :

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

.

Aujourd'hui, c'est pensées diverses !

.

1ère pensée :

 

L’énergie nucléaire est-il l’avenir de l’homme ?

 

  • Dis maman, pourquoi il est tout vert et qu’il n’a plus de cheveux papa ?

  • Parce qu’hier, il a rechargé le combustible de notre mini centrale nucléaire et qu’il n’a pas dû respecter toutes les consignes de sécurité !

  • Et le chat maman, tu as vu le chat ? Il est tout pelé et il a deux pattes qui lui poussent sur le dos !

  • Oui, il était avec ton père dans le sous-sol à guetter les souris quand il rechargeait le combustible. …Maintenant, si ton père pouvait avoir la même chose, il ne pourrait plus me dire qu’il n’a que deux bras et qu’il ne peut pas toujours m’aider pour les tâches ménagères … ça m’arrangerait, ça m’arrangerait !

 

xxxxxxxxxxxxxxxx

 

2ème pensée :
 Une proposition pour le clergé :
 Afin d’essayer d’enrayer les problèmes de pédophilie au sein de l’Église catholique, je conseillerai au Pape et à toute sa clique de conseillers ceci :
Supprimer totalement l’enseignement au séminaire des cours de travaux d’aiguilles : ce n’est pas du tout bon de leur apprendre à enfiler ! Supprimer aussi l’entraînement à la course à pied.
Les mauvaises habitudes se prennent très vite et se perdent très difficilement et l’Église se retrouve avec de gros problèmes surtout quand les gamins ne courent pas assez vite !
Qu’en pensez-vous ?
Chas vous va ?
Êtes-vous prêt à signer une pétition en ligne ?
Il faut persévérer, car de fil en aiguille nous pouvons gagner !
 
xxxxxxxxxxxxxxxx
  
3ème pensée, politique celle-là :
 Pour les présidentielles, les hostilités sont déclarées. Chaque postulant(e) affûte ses couteaux et on les retrouvera dans les mains des plus vindicatifs et dans le dos des plus urbains qu’il soit de la ville ou de la campagne !
Pour gagner cette fois-ci, il va falloir qu’ils aillent sévère au charbon sans trop en parler car la houille n’a pas bonne presse en ce moment avec les émissions de CO2 !
Par contre le nucléaire a le vent en poupe et ils (elles) vont s’en servir à fond pour atomiser l’adversaire !
Les alliances et les mésalliances vont fleurir et certains bouquets seront nauséabonds et noir comme charbon !
 
xxxxxxxxxxxxxxxx

 

4ème pensée :
 J’adore la phonétique !
Prenons ces deux expressions : « Pas un poil de vent » et « Pas un poil devant » ; Phonétiquement, c’est kifkif la bourrique mais le sens est bien différent !
D’un coté c’est calme plat et de l’autre glabre de chez glabre… naturellement ou artificiellement s’entend !
 

 

Èpicétout pour aujourd’hui !

 

 

 

Voila, c’est terminé !

 

Et comme on dit à Amsterdam :

 Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

 

Lire la suite

Le poème du jour tout frais tout chaud : " Symbiose des mots, " de ... Pierre

19 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Symbiose des mots

Image du net

 

Petit poème pour les jeunes

de 11 à 111 ans !

 

Symbiose des mots,

 

Pour bien jouer avec les mots

il faut avant tout les connaître

ouvrons-leur portes et fenêtres

devenons leurs alter ego !

 

On peut prendre un mot au hasard

et pour obtenir sa confiance

l’apprivoiser avec patience

en lui montrant bien des égards.

 

Connaître de lui tous ses sens

il y en a souvent pléthore

tiens celui-ci moi je l’adore

et c’est très loin d’être un non sens !

 

Il faut aussi se renseigner

et noter tous ses synonymes

sans oublier ses homonymes

afin de ne rien mélanger.

 

Il y a chas et shah et chat

et la différence est très grande

consultez je vous le demande

vos dictionnaires à tout va !

 

On peut enfiler le premier

faire au second la révérence

le troisième a ma préférence :

j’aime caresser les greffiers !

 

Il convient de ne pas passer

à coté de ses anagrammes

ce serait je vous le proclame

une erreur à se ramasser !

.

Pour seul exemple prenons « chien »

on mélange et il devient « niche »

« cheni » « chiné » « niché » ou « chiche »

« Chine » avec ou sans mandarin !

 

Depuis toujours j’aime les mots

je les choisi pour mes poèmes

je suis certain qu’eux aussi m’aiment

un peu beaucoup fortissimo !

 

Pour se retrouver les premiers

il se bousculent dans ma tête

en farandole c’est la fête

pour être couchés sur papier !

 

Le gros problème c’est le choix

quand ils viennent faire la roue

chacun leur tour ils m’amadouent

en me disant : « Prends moi ! Prends-moi ! »

 

J’en choisis un et je promets

aux autres bientôt une place

dans mes écrits mais les coriaces

refusent net mon calumet !

 

Je suis bien forcé de trier

l’exercice est très difficile

certains me traite d’imbécile

et sont fins prêts à m’étriller !

 

Une fois rentrés dans le rang

je vois bien qu’ils me font la tête

murissant d’affreux épithètes

mais ça se calme avec le temps.

 

Il faut savoir jongler avec

en prose ou bien en poésie

sobriété ou fantaisie

avec ou sans salamalecs.

 

Avec un peu d’habileté

des règles et de la patience

du sérieux ou de l’insouciance

on parvient à les associer.

 

Si le montage est harmonieux

et qu’il sonne bien aux oreilles

c’est très souvent qu’il appareille

pour voyager sous d’autres cieux.

 

Vous pouvez être satisfait

d’avoir apporté votre pierre

petite et pas du tout altière

à l’écriture et c’est parfait !

 

Les mots sont alors prisonniers

ils sont reliés par le contexte

sorte d’alchimie très complexe

qu’ils ne pourront jamais renier.

 

Ils seront toujours associés

« Madeleines de Proust » ou autres

« Le repas et les douze apôtres »

« La magie et les grands sorciers ».

 

« Neiges du Kilimandjaro »

« Jeunes filles en fleurs et ombre »

« Nous arrivâmes sans encombre »

« Criant sur le baudet haro ! »

 

Mais je vais m’arrêter ici

pour vous laisser toute la place

allez-y lancez vous de grâce

d’avance je vous dis merci !

 

De onze jusqu’à cent onze ans

l’âge n’a aucune importance

je le dis avec insistance

allez-y prenez votre temps !

 

De la patience et du travail

et alors il se peut qu’éclose

une remarquable symbiose

rutilante comme l’émail !

 

Sans être un chef d’œuvre patent

il peut imprimer les mémoires

et entrer dans le répertoire

des causeries entre les gens !

 

                                         Pierre Dupuis

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

18 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

Lire la suite
1 2 3 > >>