Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le " Chaud mage " , un poème bien déjanté du Rotpier !

29 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie - humour, #Pensées, #Poésie

 

le-chaud-mage

Image du net !

 

Préambule :

«  On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. »

Pierre Desproges

 

Passer des sciences occultes à la maréchaussée en

faisant un crochet par le chômage et en terminant

par un clin d’œil à Georges Brassens, voila qui n’est

pas banal et c’est à cela que je vous invite.

 

Rotpier

 

 

Le « Chaud mage »,

 

Cet homme possédait un don,

celui des sciences occultes,

quelqu’un que les femmes consultent

quand rôde un certain Cupidon !

 

Homme doublé d’un chaud lapin

incapable de rester sage

à la simple vue d’un corsage,

genre Strauss-Kan, Tron ou Baupin !

 

Très habile et calculateur

avec la gente féminine,

les timides ou les sanguines,

à classer dans les prédateurs !

.

Il sévissait depuis longtemps

malgré les plaintes déposées

par quelques femmes abusées

ce qui devenait inquiétant.

 

On lui trouva vite un surnom,

le contraire eu été dommage,

il reçu celui de « Chaud mage » :

les roussins ne sont pas si cons !

 

Partout ils le traquaient en vain

quand une femme policière

lui tendit une souricière

pour pouvoir le coincer enfin !

 

Il tomba dans le traquenard,

la fliquette était aguichante

et notre religieuse mante

le croqua avant le plumard !

 

Pour avoir coincé le « Chaud mage »

elle eut vite une promotion

à pole emploi avec mission

de venir à bout du chômage !

 

Péroraison :

J’entends d’ici les commentaires :

« Rire du chômage est très mal,

ce type-là n’est pas normal,

il ferait bien mieux de se taire ! »

          Mais…

Que l’on en rie ou qu’on en pleure,

sa courbe ne changera pas,

alors lâchez-moi les nougats :

j’en ai besoin dans moins d’une heure !

 

j’ai promis d’aller mettre un cierge

pour inverser ce grand fléau,

ce n’est pas que je sois catho

mais tout est bon quand on gamberge !

.

Après j’irai voir la fliquette

devenue chef à pole emploi,

je lui dirais : « C’est grâce à moi

que tu es là belle brunette ! »

 

Je me pencherais sur ses courbes

que j’étudierais de très près

avec le plus grand intérêt

… dire non serait être fourbe !

 

Je ne jouerai pas au « Chaud mage »,

elle tombera dans mes bras

sans chichi et sans embarras

et sans retard à l’allumage !

 

C’est ainsi que je vois les choses,

c’est mon coté un peu farceur,

un peu brouillon, un peu hâbleur

et frôlant parfois la névrose !

 

Je m’autorise des délires,

autrefois j’étais trop sérieux,

mais maintenant je me fais vieux

et je me dépêche de rire !

 

Quand je serais six pieds sous terre,

plus qu’un squelette aux os bien blancs,

je ne rirais plus très souvent :

en bas la vie doit être austère !

 

 

Acte de contrition :

Je m’excuse auprès des gendarmes

de les avoir un peu charriés,

qu’ils ne soient pas trop contrariés,

qu’ils n’aillent pas sonner l’alarme !

 

Par le passé un certain Georges

les a beaucoup plus épinglés

en chantant un certain marché

où des mégères s’entr’égorgent !

.

« Elles leur auraient coupé les choses

mais par bonheur ils en avaient pas ! »

Aujourd’hui pour bien moins que ça

l’ombre d’un grand procès s’impose !

 

Heureusement les gendarmettes

n’ont pas ce genre d’attributs

et pour aller tout droit au but,

elles en ont de bien plus chouettes !

 

Et vive la maréchaussée,

les cognes et les argousins,

les nouvelles recrues à seins

… infiniment mieux carrossées !

                              

                                                        Rotpier

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

28 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 


    Et pis c'est tout Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier !

27 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus, #Pensées

.

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

rebus-409-1rebus-409-2rebus-409-3
 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus  décalé comme les aime le Rotpier !
Signé:  Le Père-Lachaise ... qui a fini sur un tas bourré comme un coing !

 

 1ère ligne, 2ème image : Celui-ci est de gare ... OK ?
2ème ligne, 3ème image : le gars à une sacrée "  - - - - " ... et pis c'est tout !
3ème ligne, 1ère image : son sortant de cette boite et imitant la vache ! Dernière image : la sale bête pique et ça fait très mal ! 

4ème ligne, 4ème image : "  - - - " est ce personnage !

5ème ligne, 2ème image : ouverture dans la caisse d'un instrument à cordes ! 

6ème ligne, 3ème image : quand son nez s'allonge, il  " - - - - " ! ... quand c'est autre chose, on ne sait pas !

7ème ligne, dernière image : le verbe aller au présent de l'impératif !

9ème ligne, 1ère image :  la moitié du surnom du volatile ! Dernière image : nous n'en avons pas encore eu beaucoup ... même pas du tout en Normandie ! 

 

Allez, au travail brav' gens !
 

Réponse :

Dans quelques années tout cimetière n’étant pas équipé de WiFi verra ses demandes de réservation fondre comme neige au soleil ! 

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Julien Clerc :" Fais moi une place" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

.
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Julien Clerc  »

 

« Fais moi une place »

 

… Belle déclaration d’amour !

 

 

 

Fais-moi une place

Au fond d' ta bulle
Et si j' t'agace
Si j'suis trop nul
Je deviendrai
Tout pâle, tout muet, tout p'tit
Pour que tu m'oublies

Fais-moi une place
Au fond d' ton cœur
Pour que j' t'embrasse
Lorsque tu pleures
Je deviendrai
Tout fou, tout clown, gentil
Pour qu' tu souries

J' veux q' t'aies jamais mal
Q' t'aies jamais froid
Et tout m'est égal
Tout, à part toi
Je t'aime

Fais-moi une place
Dans ton av'nir
Pour que j'ressasse
Moins mes souvenirs
Je s'rais jamais
Eteint hautain lointain
Pour qu'tu sois bien

Fais-moi une place
Dans tes urgences
Dans tes audaces
Dans ta confiance
Je s'rai jamais
Distant, distrait, cruel
Pour q' tu sois belle

J' veux pas q' tu t'ennuies
J' veux pas q' t'aies peur
J' voudrais q' tu oublies
L' goût du malheur
Je t'aime

Une petite place
Ici, maintenant
Car le temps passe
À pas d' géant
Je me ferai
Tout neuf, tout beau, tout ça...
Pour être à toi

 
 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

24 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier, #Pensées

 

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

les-chouettes-chouettes-219

les-chouettes-chouettes-220

les-chouettes-chouettes-221

les-chouettes-chouettes-222

 Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

20 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier, #Pensées

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

les-chouettes-chouettes-218-1

les-chouettes-chouettes-218-2

les-chouettes-chouettes-218-3

 Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction ... et bon dimanche après-midi ! 

PS : Je confirme ce que disent les chouettes: c'est la galère ! Je dois échanger ma Livebox mardi car je n'ai pas de Wifi avec celle que j'ai reçu ! A mercredi au mieux et je l'espère ... avant Noël !

Pierre

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

14 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus, #Pensées

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 


    Et pis c'est tout Rotpier

  

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier !

13 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

.

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

rebus-408-1rebus-408-2rebus-408-3
 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus  du Rotpier, tout feu tout flamme !
 1ère ligne, 2ème image : " - - - " César qu'il dit le centurion !  3ème et dernière image:  la moitié du nom du personnage ! 

4ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le cuit !

5ème ligne: il faut enchaîner la dernière image avec la 1ère image de la 6ème ligne ! 

6ème ligne, 2ème image : le verbe aller à l'impératif ! 

7ème ligne, 2ème image : en direct : " U " ... cocote ! 

8ème ligne, 1ère image :  en direct : " grrrrr " 

10ème ligne, 1ère image : la vache fait  "  - - - - " ! ... le taureau aussi d'ailleurs quand il répond à la vache ! Dernière image : il ne faut pas prendre l'enfant ! 

Dernière ligne, 2ème image : lieu où l'on entrepose des fûts ! 

 
Allez, au travail et il est hors de question de vous mettre en grève, hein ! ... Ni de vous faire porter pâle ! 

 

Réponse :

Il avait un teint si cireux qu’on aurait cru croiser un pensionnaire évadé du musée Grévin et se rendant au cimetière du Père Lachaise !

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

C'était il y a 102 ans et elle commençait : 14-18 ... la der des ders ... le rêve transformé en cauchemard ! ... le billet de Pierre

11 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #les chansons et les musiques que j'aime

 
C’était il y a 102 ans et …
Ils partaient la fleur au fusil !
 
 
Image du net
 
 
Après … 4 années d’enfer !  
h

 

 
Images du net
 
 
Le billet de pierre :
 
En premier : le poème « Verdun »
 
 
A Verdun,
 
 
 
Et la boue et les rats
 
et les gaz scélérats,
 
tous les jours la tuerie
 
tous les jours l’incurie.
 
 
 
De boyaux en boyaux
 
encombrés de boyaux,
 
de tranchées en tranchées
 
les jambes arrachées.
 
 
 
Et tous ces trous d’obus
 
et tous ces tirs au but
 
ces crêtes qui s’écrêtent
 
et ces corps sans leur tête.
 
 
 
Et ces grands officiers
 
aux orgueils outranciers,
 
aux visages tout glabres
 
et agitant leur sabres.
 
 
 
Et l’alcool avalé
 
et les  assauts zélés,
 
les discours, les harangues,
 
les cadavres exsangues.
 
 
 
La raison n’a plus cours
 
on attaque on y court
 
on tire on coupe on tranche
 
baïonnette à la hanche.
 
 
 
Et …
 
 
 
Et cet éclat d’obus
 
sur un coup droit au but
 
et l’horrible souffrance
 
et la mort pour la France
 
 
 
             Pierre Dupuis
 
 
En second : 
 

Le jugement guerrier,

 

 

Ils étaient partis à la guerre

une fleur au bout du fusil,

la der des ders - sûr, la dernière ! -

après ça ce serait fini.

 

Ils ont creusé profond la terre

tel les autres en face aussi,

pas question de se laisser faire :

c’était parti pour le gâchis !

 

Dégoûtés par le grand carnage,

certains ont dit « On n’y va plus ! »

arc-boutés et bien résolus.

 

Jugés pour manque de courage,

ils ont fini au champ d’horreur

une fleur à l’endroit du cœur.

 

 

                                   Pierre Dupuis

  

  

 

 

Image du net

.

 

 

Nota :  Si vous désirez lire un autre poème plus récent sur le même thème, voici un lien :

http://rotpier.over-blog.com/article-guerre-14-18-souvenirs-et-regrets-d-une-gueule-cassee-un-poeme-de-pierre-124982356.html

 

 

En troisième: la chanson de Gérard Berliner « Louise »
où la guerre de 14-18 est évoquée

 

 

Parole de Louise:
 
Mais qui a soulagé sa peine
Porté son bois porté les seaux
Offert une écharpe de laine
Le jour de la foire aux chevaux

Et qui a pris soin de son âme
Et l'a bercée dedans son lit
Qui l'a traitée comme une femme
Au moins une fois dans sa vie

Le bois que portait Louise
C'est le Bon Dieu qui le portait
Le froid dont souffrait Louise
C'est le Bon Dieu qui le souffrait

C'n'était qu'un homme des équipes
Du chantier des chemins de fer
À l'heure laissée aux domestiques
Elle le rejoignait près des barrières

Me voudras-tu moi qui sais coudre
Signer mon nom et puis compter,
L'homme à sa taille sur la route
Passait son bras, la promenait

L'amour qui tenait Louise
C'est le Bon Dieu qui le tenait
Le regard bleu sur Louise
C'est le Bon Dieu qui l'éclairait

Ils sont partis vaille que vaille
Mourir quatre ans dans les tranchées.
Et l'on raconte leurs batailles
Dans le salon après le thé

Les lettres qu'attendait Louise
C'est le Bon Dieu qui les portait
La guerre qui séparait Louise
C'est le Bon Dieu qui la voyait

Un soir d'hiver sous la charpente
Dans son lit cage elle a tué
L'amour tout au fond de son ventre
Par une aiguille à tricoter

Si je vous garde Louise en place
C'est en cuisine pas devant moi
Ma fille prie très fort pour que s'efface
Ce que l'curé m'a appris là

Et la honte que cachait Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a cachée
Le soldat qu'attendait Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a vu tomber

Y a cinquante ans c'était en France
Dans un village de l'Allier
On n'accordait pas d'importance
A une servante sans fiancé

Le deuil qu'a porté Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a porté
La vie qu'a travaillé Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a aidée

 

 

 

Bon partage,

 

Pierre

 
Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

10 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier, #Pensées

 

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

 

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

les-chouettes-chouettes-215-1

 

les-chouettes-chouettes-216

les-chouettes-chouettes-217

 Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée !  

Lire la suite
1 2 > >>