Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Blog en pause ! Blague à part ! ... de Pierre et de Rotpier

24 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Humour, #Divers

 

.

Du 24 juin au 18 juillet à 8H 54 : 

Vacances dans Les Hauts-de-France,

 

Tous les ans à la même époque,

il n’y a là rien de baroque,

je ferme la boutique et pars

et je reviens un peu plus tard !

 

Je vais du coté d’Abbeville

et je visiterais la ville,

la baie de Somme et un peu plus,

je vous dirais si ça m’a plu !

 

A nous les frites et les moules

( j’emmène ma petite poule ! )

peut-être même du homard

arrosé d’un très bon pinard !

 

Il se peut que l’année prochaine

on se retrouve dans la gène :

les retraités avec Macron

vont se retrouver les pigeons !

 

Casquer un peu - pas de problème ! -

mais ce qui me rend vraiment blême

c’est que les riches et les milords

auront le cul plus cousu d’or !

 

Mais pour l’instant c’est les vacances,

profitons de cette séquence,

reportons la révolution :

vive le peuple, à bas Macron !

  

                                 Pierre et Rotpier

 

J'irais voir un cousin qui joue du luth au château de Bagatelle !

Cela m'entraînera pour la dure lutte à venir ! ( pas de plaisanterie douteuses SVP ! )

 

Pierre et Rotpier

 

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

22 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

 

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

 

 

Signature Rotpier

 

 

 

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

 

Lire la suite

" Les dix commandements du ........... pétomane , " : le poème très classe du jour de ... Rotpier !

20 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie - humour, #humour

 

 

Allez, j'ai hésité un peu mais je me lâche...

Sans son  *
et sans effluve :
mais un poème qui fleure bon la France !


Rotpier


* Ni Dalila ... bien entendu ... pas plus que Dalida !




Image du net


 

Les dix commandements du pétomane,

 

Pour amuser les braves gens :

des haricots et du contrôle !

Pas besoin d’être intelligent,

il suffit d’avoir le pet drôle !

 

Si c’est vers minuit moins le quart,

pas besoin de beaucoup d’idées,

il suffit de faire un pet tard

pour faire rire une assemblée !

 

Celui dont tu peux être fier,

tu l’avais lâché aux aurores :

ton bon et gros pet tôt d’hier,

ses effluves flottent encore !

 

Il faut de la vitalité

pour vraiment rester dans la danse,

si tu veux la célébrité :

il faut que des gros pets tu lances !

 

Il ne faut jamais le rater :

pas de pet qui soit interlope !

Viril et franc pour le lâcher :

alors jamais ton pet n’est lope !

 

Un pet se doit d’être une horreur,

un petit pet est bien grotesque !

Il faut qu’il soit à ton honneur :

tant mieux si c’est un pet dantesque !

 

Si jamais on le lâche à l’eau,

il faut que les bulles défilent

et s’éloignent au grand galop :

il faut que ton gros pet d’eau file !

 

Si les vagues se font énormes

et arrivent chez les chinois :

tant mieux si c’est un pet hors normes,

tant pis si c’est un pet qui noie !

 

Il est spectacle à lui tout seul !

Un one-man-show ? Moi je dis chiche !

Allez, je te prends pour filleul :

c’est sur scène que le pet niche !

 

Il faut honorer les anciens,

un jeune pet naît et prospère

sur le tracé de leur chemin :

il faut respecter les pets pères !

 

 

                                            Rotpier

 

Je vous mets un lien pour que vous soyez bien au parfum : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_P%C3%A9tomane

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

19 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pensées, #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

 

 

 

Et pis c'est tout Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

18 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Pensées, #Politique

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

   Il y a comme un petit parfum de campagne dans ce rébus de ... Pierre ... donc, c'est du sérieux !
1ère ligne,   2ème image :  ce qui sort amplifié de l'engin ! 
    2ème ligne, 1ère image : un fil très doux ! Dernière image le serpent fait  " s " ou "se ", c'est selon son humeur (les autres aussi ! )
3ème ligne, 1ère image: sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon !    Dernière image et en direct: "U" ! ... c'est Super ...non ? 
    5ème ligne, 1ère image : bien insister sur la dernière lettre du mot ! Dernière image : lieu où se tenaient et se tiennent encore des marchés !
 
8ème ligne, 1ère image : la moitié du nom du personnage ! 
10ème ligne,  1ère image : il ne faut pas prendre le fils ! 3ème image: l’athlète "  - - - - " au présent de l'indicatif ! 
11ème ligne, dernière image :  des poches de " - - - - " pour sauver des vies !
Dernière ligne, 1ère image: celui-ci est sélectif ! Dernière image : lieu où l'on stocke des tonneaux de vin ou d'autre chose !  
 
 Et pis c'est tout !
Allez, au boulot , et n'oubliez pas d'aller voter même si vous ne croiserez certainement pas ce genre de personnage ! 

 

Réponse :

Savoir s’asseoir sur sa suffisance pour se mettre à l’écoute de gens simples est un exercice que peu de personnages importants savent faire sans tricher.

 

Je vous avais bien dit que c’était du sérieux !

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

15 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier

 

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

 

 

Signature Rotpier

 

 

 

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

Lire la suite

" J'en ris sous cape " ... j'espère que cela fera un tabac ! Un poème-chanson de ... Rotpier !

13 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie, #Poésie - humour

 

Allez,  je l'ai déjà mis celui-là mais vous allez bien

en reprendre une petite taffe !

 Restons gais !

 

Cigares cubains 2

 

 

Image du net

.

 

J’en ris sous cape !

 

Alors que j’étais à Cuba

en vacanc' avec ma nana,

ell’  m’a laissé - ça désarçonne ! -

tomber pour une belle autochtone !

 

Là, j’en suis resté sur le cul :

en deux ans quatre fois cocu !

Les femmes étant trop décevantes,

je me suis tourné vers les tantes !

 

 ( Refrain à bisser ! )

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays vas ras !

 

C’est le conseil que m’a donné

un ami, un ancien curé,

qui ne porte plus la soutane

et qui habite à La Havane.

 

Quand il a quitté son boulot,

il m’a dit : « Les fidèles cass’  trop !

Ils sont obèses et je précise

qu’ils pètent les bancs des églises ! »

 

 ( Refrain à bisser ! )

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays vas ras !

 

Si mon ami est défroqué,

il n’a pas sa cuti viré !

Mais il connaît bien les tapettes

et m’a dit comprendre ma quête :

 

« Si tu veux fair’  ton trou là-bas

c’est mieux d’être sans poils mon gars !

Si tu veux à tout prix séduire,

tu dois t’épiler à la cire !

 

 ( Refrain à bisser ! )

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays vas ras !

 

Tu n’es pas grand, t’as le cul bas :

c’est un très bon atout pour toi !

Tu vas les rendrent fous ces folles :

tu va passer à la cass’ role !

 

Ils vont vite fait t’allumer

tu risques même de fumer !

Tu va passer à la tournante :

ça se pratique chez les tantes !

 

Refrain à bisser ! )

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays vas ras !

 

Tu vas remarquer dans le lot

un mec surnommé Ernesto,

en moins de deux il va te faire

le coup du révolutionnaire !

  

Pendant qu’il sera dans ton dos

tu tiendras des petits drapeaux !

Une position pas facile

même les années bissextiles !

 

Refrain à bisser ! )

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays vas ras !

 

Si tu vois sans son goupillon,

arriver l’abbé Décochon,

un vieux copain de séminaire :

sache qu’il connaît bien l’affaire !

 

Il est encore un peu curé

mais à cent pour cent bilboquet !

Quand un garçon passe à confesse

il faut qu’il planque bien ses fesses !

 

Refrain à bisser ! )

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays vas ras !

 

Maintenant je vais te quitter

car en France il me faut rentrer

dans le Morbihan, en Bretagne,

j’ai déniché une compagne !

 

En comptant l’avion et le train,

j’aurais bien six arrêts au moins

car en excluant les pannes,

y a six gares de là à Vannes ! »

 

Refrain à bisser ! )

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays vas ras !

 

  

Moralité :

 

Que l’on soit ici ou là-bas,

qu’on ait le cul haut ou bien bas,

pour éviter d’être maussade

soignons-nous à la  rigolade !

 

Si cette histoir’  fait un tabac

j’espère bien que de Cuba :

je recevrais quelques havanes,

des purs, des vrais, sans cellophane !

 

( Refrain à bisser ! )

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays

Si tu vas chez les gays vas ras !

 

                            Rotpier

Che GuévaraImage du net

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

12 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

 

Et pis c'est tout Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

11 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

   C'est une mise au point importante du Rotpier concernant une personnalité disparue ! 
1ère ligne,   1ère image :  le serpent fait  " s " ou "se ", c'est selon son humeur ( les autres aussi ! )  3ème image : " - - - " est ce personnage ?  ( l'autre aussi ! )
3ème ligne, dernière image : l'assasin  " - - - " au présent de indicatif !
5ème ligne, 2ème image : une  " - - - " vue du haut d'un balcon !
6ème ligne, 1ère image : "  - - - " qu'il dit le centurion à César !
7ème ligne, 2ème image : quand on meure, notre " - - - " s'envole ... si on y croit ! 
8ème ligne, 2ème image : l'action au présent de l'indicatif ! 
9ème ligne,  3ème image : Eole est le dieu du "  - - - - -" !   Dernière image : il ne faut pas prendre le grand !
11ème ligne, 3ème image : une partie d'un arbre !
Dernière ligne, avant dernière image: quand son nez s'allonge, il "  - - - - "
 
 Et pis c'est tout !
Allez, au boulot , et il ne faut pas couler ! C'est du Rotpier cousu main !

 

Réponse :

Ceux qui croient que Coco Chanel était une espionne russe qui avait traversé la Manche à la nage en enlevant sa petite robe noire se trompent lourdement !   

 

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Léo Ferré : " La mémoire et la mer " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

10 Juin 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime, #Musiques et chansons que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 
« Léo Ferré »
 
«  La mémoire et la mer »

 

Que dire ? Rien, écouter et se laisser bercer par

la voix, la musique et les paroles ...

 

 

LA MÉMOIRE ET LA MER

La marée je l'ai dans le coeur
Qui me remonte comme un signe
Je meurs de ma petite soeur
De mon enfant et de mon cygne
Un bateau ça dépend comment
On l'arrime au port de justesse
Il pleure de mon firmament
Des années-lumière et j'en laisse
Je suis le fantôme Jersey
Celui qui vient les soirs de frime
Te lancer la brume en baisers
Et te ramasser dans ses rimes
Comme le trémail de juillet
Où luisait le loup solitaire
Celui que je voyais briller
Aux doigts du sable de la terre

Rappelle-toi ce chien de mer
Que nous libérions sur parole
Et qui gueule dans le désert
Des goémons de nécropole
Je suis sûr que la vie est là
Avec ses poumons de flanelle
Quand il pleure de ces temps-là
Le froid tout gris qui nous appelle
Je me souviens des soirs là-bas
Et des sprints gagnés sur l'écume
Cette bave des chevaux ras
Au ras des rocs qui se consument
Ô l'ange des plaisirs perdus
Ô rumeurs d'une autre habitude
Mes désirs dès lors ne sont plus
Qu'un chagrin de ma solitude

Et le diable des soirs conquis
Avec ses pâleurs de rescousse
Et le squale des paradis
Dans le milieu mouillé de mousse
Reviens fille verte des fjords
Reviens violon des violonades
Dans le port fanfarent les cors
Pour le retour des camarades
Ô parfum rare des salants
Dans le poivre feu des gerçures
Quand j'allais géométrisant
Mon âme au creux de ta blessure
Dans le désordre de ton cul
Poissé dans les draps d'aube fine
Je voyais un vitrail de plus

Et toi fille verte mon spleen

Les coquillages figurants
Sous les sunlights cassés liquides
Jouent de la castagnette tant
Qu'on dirait l'Espagne livide
Dieu des granits ayez pitié
De leur vocation de parure
Quand le couteau vient s'immiscer
Dans leur castagnette figure
Et je voyais ce qu'on pressent
Quand on pressent l'entrevoyure
Entre les persiennes du sang
Et que les globules figurent
Une mathématique bleue
Dans cette mer jamais étale
D'où nous remonte peu à peu
Cette mémoire des étoiles

Cette rumeur qui vient de là
Sous l'arc copain où je m'aveugle
Ces mains qui me font du flafla
Ces mains ruminantes qui meuglent
Cette rumeur me suit longtemps
Comme un mendiant sous l'anathème
Comme l'ombre qui perd son temps
À dessiner mon théorème
Et sur mon maquillage roux
S'en vient battre comme une porte
Cette rumeur qui va debout
Dans la rue aux musiques mortes
C'est fini la mer c'est fini
Sur la plage le sable bêle
Comme des moutons d'infini
Quand la mer bergère m'appelle

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite
1 2 > >>