Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

" Le jeune abbé et Lucie, la succube, " un poème traitant du célibat des prêtes, de ... Rotpier le réformiste !

4 Janvier 2022 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie - humour

Le poème infernal du jour

tout chaud sorti de chez le satanique Rotpier !

 

Image du net: une succube bien ronde ... c'est carré !

 

            Prologue :

Je m’en vais vous conter l’histoire

de la tentation d’un abbé

où le diable cria « victoire ! »

et dieu « il m’a bien entubé ! »

 

Le jeune abbé et Lucie, la succube,

 

Il connaissait bien la diablesse :

elle venait se confesser

chaque dimanche avant la messe,

il en était embarrassé !

 

C’était des histoires de fesses

qu’elle déballait à dessein,

comptant bien sur une faiblesse

de l’abbé un jour pour ses seins !

 

Poitrine pleine de promesses

qu’elle lui mettait sous le nez

et ses yeux remplis de détresse

en étaient tout congestionnés !

 

Il essayait avec mollesse

d’arriver à se dégager

de cette Lucie chasseresse

qui voulait voir l’abbé céder !

 

La succube avec allégresse

arriva un jour à ses fins

et elle devint sa maîtresse

à la grande joie du malin !

 

Et c’est ainsi qu’il succomba

mais sans quitter son ministère :

seule la soutane tomba

sur les pavés du presbytère !

 

Tout ce que l’abbé regretta

c’est d’avoir retardé l’affaire

et il chanta l’alléluia,

laissant la belle Lucie faire !

 

                  Epilogue :

 

Le bon dieu étant bon joueur

se dit « J’ai perdu la partie,

Lucifer a été meilleur :

c’est un canon cette Lucie ! »

 

S’il continue à l’employer

je vais devoir fermer boutique,

tous mes prêtes vont y passer,

il me faut changer de tactique !

 

Je vais devoir sans restriction

autoriser le mariage,

valider la fornication

si je veux rester à la page !

 

Mes curés ne sont pas de bois

et comme ils ne sont pas eunuques,

je me dois de changer mes lois

qui sont devenues bien caduques !

 

Pareil pour les sœurs des couvents,

elles seront en minijupes

et je ferais souffler le vent

pour que mes curés s’en occupent !

 

Je m’en vais ouvrir sur Facebook

une agence matrimoniale,

quelque chose de très new-look,

pour les curés et les moniales !

 

Il faut à tout prix évoluer

si l’on veut rester dans la course,

il ne faut pas sous-évaluer

les problèmes liés aux bourses !

 

 

                                        Le  Rotpier

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article