Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Blog en vacances + le poème " Mon ami le mur " de ... Pierre

28 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

Petit montage à partir d'une image du net !

Je serais absent jusque vers le 16, 17 ou 18 septembre !

 

( je pars samedi à l'aube ! )

Je serais quelque part entre Dijon et Montbard  

où je boirais un coup , à votre santé ! 

 

 

 

Allez, quelques petites conneries sur Dijon que je n’ai pas eu le temps de mettre en rébus :

 

1ère connerie :

A Dijon, les mous tardent à prendre leurs décisions mais pas plus qu’ailleurs !

 

2ème connerie :

Il n’y a pas plus d’indigents à Dijon qu’ailleurs, tous cela n’est que moutarde en broche !

 

3ème connerie :

Si tu vois dix joncs à Dijon, regarde bien, il doit y avoir dix mecs au bout !

 

Et pis c’est tout !

 

Le Rotpier

 

 

 

Je vous laisse avec mon ami le mur que certains connaissent déjà : c’est un vieux pote à moi !

 

 

 

Et nous sommes encore là,

tous les deux ... pas encore écroulés ...

 
 
Image du net
 
 
 

Mon ami le mur,

 

En lui faisant la courte échelle,

je n’étais pas très innocent !

J’avais vu que la demoiselle

avait un beau tempérament !

 

Le tissu de sa minijupe

était vraiment très riquiqui,

elle n’en était - pour sûr ! - pas dupe

et en dessous c’était exquis !

 

J’ai cultivé la maladresse :

j’ai fait semblant de la lâcher !

Ma main a glissé sous sa fesse

et c’était clair : sans la fâcher !

 

Poussant plus loin mon avantage,

j’ai découvert qu’elles étaient deux !

Quant à leur ligne de partage :

j’ai failli me crever les yeux !

 

Nous avons perdu l’équilibre,

le mur que nous voulions franchir

nous a glissé : « Vous êtes libres,

il vous reste à vous affranchir ! »

 

C’était un mur plein de sagesse

qui connaissait les amoureux

et à son pied la mousse épaisse

formait un lit des plus moelleux !

 

Nous cultivions l’obéissance

- il fallait bien obtempérer ! -

nous avons fait mieux connaissance,

j’ai même enlevé mon béret !

 

J’ai fait beaucoup de courte échelle

et le mur m’a toujours aidé,

quand je changeais de demoiselle

il ne semblait pas offusqué !

 

Mon vieux mur est toujours solide,

je viens le voir de temps en temps,

moi je ne suis plus si valide :

ma courte échelle a fait son temps !

 

A chacune de mes visites

il me dit invariablement :

« Tu n’amènes plus de petite,

ça me plaisait énormément ! »

 

Il est vraiment resté robuste

mais sa tête part à vau-l’eau :

Alzheimer ! Ce n’est pas juste !

Même les murs ont leurs fardeaux !

 

Un jour je viendrais le rejoindre

ne sachant plus très bien pourquoi,

en observant la lune poindre

nous n’auront plus le moindre émoi !

 

Il sera temps que je trépasse,

je ne veux pas de ces fauteuils

où l’on dépose, où l’on entasse

des corps déjà en demi-deuil !

 

J’aimerais bien que l’on m’enterre

au pied de mon fidèle ami,

un peu de mousse, un peu de terre :

qu’irais-je faire au paradis ?

 

                               Pierre Dupuis

 

 

 

Lire la suite

Najat Vallaud-Belkacem, nouvelle ministre de l'Education Nationale : Les pensées de ... Rotpier

27 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pensées

 

Je vous rappelle cette citation :

 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

              Chamfort  (Maximes et pensées)

 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri, même en province.

 

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

 

 

 

Le dicton de présentation :

 

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries ! N’ayant pas de voisine à portée de langue …………………… !

 

  

 

Statue dans mon jardin

 

Si tout n’est pas bon,

ne m’en veuillez pas : je me rôde, hein !

 

 

 

 

 

 

 

Juste deux petites pensées sur notre nouvelle ministre de l'Education Nationale : Najat Vallaud-Belkacem

 

 

 

 

 Najat Vallaud-BelkacemImage du net

 

1ère  Pensée :

 

Pour l’Education Nationale et ses personnels, j’espère que Najat ne sera pas à l’image du proverbe suivant : « Un serpent caché sous des fleurs » !  … elle qui en est une belle ... de fleur !

Ce serait le bouquet et je ne peux y croire un seul instant !

 

 

2ème pensée :

 

 

Si j’étais journaliste, je lui donnerais le diminutif suivant :

 

Navabel … la fin lui siérait à ravir !

 

 

 

Vive l’école de la République, la vraie, la laïque !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pis c’est tout !

 

Bonne méditation !

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

Rentrée scolaire : quelques petites pensées pour tout le monde, mais … tout particulièrement pour mes collègues enseignants. Par … Le Rotpier !

26 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

  Allez, je vous en remets une petite couche pour la rentrée ... avec un peu de rab !

 

 

Je vous rappelle cette citation :

 

La plus perdue de toutes les journées

est celle où l'on n'a pas ri.

 

Chamfort (Maximes et pensées)

 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

 

 

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

 

 

 

J’ai souvent été mort de rire

et pourtant je suis encore là !

 

Rotpier

 

 

Image du net !

 

 

 

 

Spécial rentrèe scolaire !

 

 

 

 

Quelques petites pensées pour tout le monde, mais … tout particulièrement pour mes collègues enseignants.

Chers collègues, vous qui allez retourner au charbon avec une majorité de mineurs, j’espère que les vacances (dans le nord ou pas) vous ont donné bonne mine et que vous allez exploiter le filon ! Que la veine soit avec vous et avec vos esprits hautement attentifs. Et n’oubliez surtout pas le plantage de piolet régulièrement : c’est un excellent dérivatif qui ne rend pas du tout chauve !

Rotpier

 

Les pensées du jour :

1ère pensée :

Quand on a été enseignant, on reste enseignant à vie, que l’on soit hémophile ou pas !

2ème pensée :

L’enseignement, c’est simple. C’est le principe des vases communicants : le savoir passe de l’enseignant à l’apprenant. Un petit bémol quand même … parfois, avec certains élèves, on se demande bien où placer l’entonnoir !

3ème pensée :

Quand un élève mérite un zéro, il faut le lui mettre … le zéro. Mais il ne faut surtout pas omettre ( ou au cm, à la rigueur ! ) de s’en entretenir avec l’ensemble de l’équipe pédagogique, même et surtout à voix basses, car il y a de fortes chances qu’il y ait con s’il y a bulle !

4ème pensée :

Ayons une petite pensée toute particulière pour la jeune collègue qui avait encore l'année dernière un concierge très avide. J'espère que son problème est maintenant réglé !

5ème pensée :

Il aimait si peu l’école qu’il collectionnait les colles !

 

6ème pensée :

      Aux élèves :  Délaissez le tableau et les cahiers au profit de la tablette et vous serez chocolat !

 

Le dicton (sérieux pour une fois !) :

A propos de la pédagogie :

Mieux vaut un prof ayant des connaissances moyennes et qui sait les faire passer à 50%, qu’un génie qui fait passer les siennes à 5% !

 

Courage à vous tous et méditez encore cette expression relevée dans je ne sais plus quelle revue pédagogique et désignant les parents d’élèves comme des « géniteurs d’apprenants *» ! Où commence et où s’arrête la connerie !

* authentique !

 

Saint Benoît qui vous protégeait en amont comme en aval vient de se faire la paire, fasse que le prochain ou la prochaine en fasse de même !

 Pourrais-je bientôt ajouter une petite connerie sur son successeur ? Seul l’avenir le dira ! Un Edouard Lemagne m’arrangerait … je pourrais faire « Arrête ton char Lemagne » … par exemple ! Mais il ne faut pas rêver !

 

Très bonne rentrée à vous tous, moi, je pars en vacances bientôt du coté de Dijon vérifier s'il existe des chats-moines qui sirotent du Kir et si l'un d'eux ne se prénommerait pas Felix !

 

Rotpier

 

 

PS : J’espère que vous me direz plus tard : « Cher ami, vous parlâtes si bien que vous nous épatâtes ! »

Purée ! Cela me ferait bien plaisir et me redonnerait la frite !

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

25 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

24 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

rebus 307 (1)

rebus 307 (2)

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

C’est un rébus qui tourne autour d'un personnage haut en couleur et de la ville où il fut maire. C'est dans le secteur que Pierre et Rotpier vont partir en vacances à la fin de la semaine prochaine pour une quinzaine de jours !

Signé : Félix ... à la bonne vôtre !

 

2ème ligne, dernière image : " - - -  " est ce personnage !

4ème ligne, 1ère image : elle se mange souvent farcie et elle a souvent froid !

5ème ligne, 1ère image : il y en a douze dans l'année !

6ème ligne, 1ère image : le mec a chopé une sacrée "  - - - - - " et pis c'est tout !

7ème ligne, 2ème image : il ne faut pas prendre le dur !  3ème image : de sable ou d'autre chose !

Dernière ligne, 2ème image : récipient pour servir l'eau ou le vin ou ce que vous voulez ! Dernière image, en direct " Che " !

 

Et pis c'est tout !     A la bonne vôtre aussi ... si !

 


 

Réponse :

Il n’y a pas plus de fakirs à Dijon qu’ailleurs, de chats-moines non plus, tout cela n’est que moutarde en broche !

 

 

 

Nota :

Je faisais, bien sûr, allusion au Chanoine Kir, prénommé Félix, qui fut maire de Dijon et créateur du célèbre mélange vin blanc et cassis appelé « Kir » !

 


 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

Lire la suite

Michel Polnareff : " Le bal des Laze " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

23 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Michel Polnareff »

 

« Le bal des Laze »

 

Dans le grand monde,

 

il ne faut pas mélanger torchons et serviettes !

 

 

 

 

 

Je serai pendu demain matin
Ma vie n'était pas faite
Pour les châteaux.
Tout est arrivé ce soir de juin
On donnait une fête
Dans le château .

Dans le château de Laze
Le plus grand bal de Londres
Lord et Lady de Laze
Recevaient le grand monde
Diamants, rubis, topazes
Et blanches robes longues
Caché dans le jardin
Moi je serrais les poings
Je regardais danser
Jane et son fiancé.

Je serai pendu demain au jour
Dommage pour la fille
De ce château.
Car je crois qu'elle aimait bien l'amour
Que l'on faisait tranquille
Loin du château.

Dans le château de Laze
Pour les vingt ans de Jane
Lord et Lady de Laze
Avaient reçu la Reine
Moi le fou que l'on toise
Moi je crevais de haine
Caché dans le jardin
Moi je serrais les poings
Je regardais danser
Jane et son fiancé.

Je serai pendu demain matin
Ça fera quatre lignes
Dans les journaux.
Je ne suis qu'un vulgaire assassin
Un vagabond indigne
De ce château.

Dans le château de Laze
Peut-être bien que Jane
A l'heure où l'on m'écrase
Aura un peu de peine
Mais ma dernière phrase
Sera pour qu'on me plaigne
Puisqu'on va lui donner
Un autre fiancé
Et que je n' pourrai pas
Supprimer celui-là

 

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

 


Lire la suite

A Etretat ou ailleurs ! Le poème du jour : " La loi des tas " de ... Rotpier

21 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Remarque :

Il est important de ne pas faire d’amalgame avec cette « Loi des tas » et une loi d’état : ce serait une grosse erreur !

Falaise d'Etretat ou d'ailleurs,
quand un être tas tombe : il meurt !
 
 
 
 
Image du net avec mer non déchaînée !
 
 

.

La loi des tas

ou

Avec la complicité de Newton

ou

L’art d’occire Constance,

 

 

Chute de meuf

et je suis veuf !

J’étais sa chose

et ça repose !

 

Tout au début

 ben … moi j’ai bu !

Oh ! Quelles cuites

j’ai pris de suite !

 

Un peu plus tard

même un pétard !

Quelle bombance

quand j’y repense !

 

Le tout discret,

tout en secret !

Loin de la ville :

j’ suis pas débile !

 

Au quotidien,

le mec très bien :

deuil de Constance

de circonstance !

 

Pour moi c’est dur

soyez-en sûr,

j’ai de la peine,

ma vie se traîne.

 

Je prie les cieux

mon bon monsieur ,

paix à son âme

ma bonne dame.

 

C’était un soir,

il faisait noir,

j’étais à l’aise

sur la falaise.

 

Mes yeux de chat

voyaient en bas

une marée

fort déchaînée.

 

 

.

 

J’ai profité

en vérité

de la vue basse

de la bécasse !

 

Un croche-pied

très bien placé

et une chute

sans parachute !

 

De haut en bas :

la loi des tas !

Newton oblige

quelle voltige !

 

Bien éclaté

sur les rochers,

son corps en loques

qui se disloque !

 

Un scénario

bien comme il faut :

joli montage

et … l’héritage !

 

 

                               Rotpier

 

 
 
 
Lire la suite

"Crépuscule de la religion catholique et basculement vers un autre obscurantisme," : le poème du jour de ... Pierre

19 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Les religions sont à l’origine d’une grande partie des guerres, passées ou présentes, dans le monde.

Elles ne sont pas méphistophéliques en elles-mêmes, ce sont ceux qui les manipulent et qui s’en servent comme levier pour asseoir leurs ambitions de pouvoir qui les déforment et qui les rendent ainsi.

 Pierre

 

.

 

 

Image du net

 

 

 

Crépuscule de la religion catholique

 

et basculement vers un autre obscurantisme,

 

 

 

De lourds nuages s’amoncellent

 

sur cette vieille religion,

 

prélude à sa disparition

 

par manque flagrant de fidèles.

 

 

 

Dans les fins fonds de nos campagnes

 

les clochers craquent de partout,

 

les vieux murs tiennent peu ou prou,

 

où sont les rêves de cocagne ?

 

 

 

Les presbytères sont en vente

 

et les jardins et les vergers :

 

plus de curés à y loger,

 

plus de bonnes, plus de servantes !

 

 

 

Approche de l’apocalypse

 

et du grand jugement dernier,

 

l’église on ne peut plus le nier

 

s’en va doucement vers l’éclipse.

 

 

 

Plus de rêve d’hégémonie

 

du pape et de ses cardinaux

 

traînant devant les tribunaux,

 

hérétiques ou bien impies !

 

 

 

Dans l’hexagone et  hors frontières

 

combien ont-ils, au nom de dieu,

 

ordonné de crimes odieux

 

et de croisades meurtrières ?

 

 

 

Les non croyants ? Tous des barbares !

 

Et ceux des autres religions ?

 

A écraser sans rémission :

 

pas de quartier et haut la barre !

 

 

 

L’inquisition et la torture

 

étaient d’efficaces moyens

 

( Vous aimerez votre prochain ! )

 

pour assurer leur dictature !

 

 

 

« Ajoutez la ruse à la ruse ! 

 

Écoutez bien les délateurs ! » :

 

Le manuel de l’inquisiteur

 

n’était pas le livre des muses !

 

 

 

Le procès et puis la torture

 

étaient les moyens employés

 

pour briser toute volonté

 

et on y mettait la mesure !

 

 

 

Pas question pour les basses classes

 

d’être autre chose que chrétiens,

 

aussi enchaînés que des chiens,

 

des poissons au fond d’une nasse !

 

 

 

Entre les seigneurs et l’église

 

- qui s’entendaient comme larrons ! -

 

les manants baissaient bas le front

 

pour ne pas qu’on les brutalise !

 

 

 

Avec ces méthodes abjectes

 

ils tenaient les populations

 

plus durement que ne le font

 

aujourd’hui les pires des sectes !

 

 

 

En me regardant bien en face,

 

vous les maîtres du Vatican,

 

dites-moi que les Talibans

 

ne sont pas sur vos propres traces !

 

 

 

Vous n’étiez pas du tout plus tendres

 

et seules les révolutions

 

ont permis aux populations

 

de choisir et de désapprendre !

 

 

 

Vous avez prôné l’intégrisme

 

avant de reculer un peu,

 

vous étiez la copie de ceux

 

qui préconisent l’extrémisme !

 

 

 

A quelques siècles de distance,

 

cardinal ou ayatollah,

 

même ambition, même combat :

 

une grande soif de puissance !

 

 

 

Avec l’Islam jusqu’au-boutiste

 

les croisades ont changé de camp,

 

salafistes ou talibans

 

ont opté pour l’obscurantisme !

 

 

 

Les punitions sont différentes,

 

on n’allume plus de bûcher,

 

la rafale façon boucher

 

est devenue très concurrente !

 

 

 

A la grenade ou à la bombe,

 

à pied ou au fourgon piégé,

 

des kamikazes enragés

 

provoquent de vraies hécatombes !

 

 

 

Des nations entières basculent

 

sous la coupe d’ayatollahs

 

et certains lancent des fatwas

 

qu’exécutent des groupuscules.

 

 

 

 

 

Où s’arrêtera leur folie,

 

leur soif infinie de pouvoir ?

 

On ne peut vraiment pas savoir

 

mais les signes se multiplient.

 

 

 

Plus d’épées, plus de cimeterres,

 

terminées les expéditions,

 

quelques atomes en fusion :

 

bonjour, bonsoir, adieu la terre !

 

 

 

En suivant cette dynamique

 

combien nous reste-t-il de temps

 

avant le prochain lancement

 

de l’apocalypse atomique ?

 

 

 

Cette hypothèse est bien plus fiable

 

que le calendrier maya,

 

un bouton et alléluia

 

… bien le bonjour monsieur le Diable !

 

 

 

 

                                        Pierre Dupuis

 

 

Image du net

 

 

 

Déjà publié mais toujours d'actualité

pour des siècles et des siècles à moins que

... cela ne se termine comme écrit !  

 

 

;

 

Lire la suite

Suite à la perte de quelqu'un qui m'a beaucoup marqué et beaucoup donné, le poème du jour : " Cortège " ... de Pierre

17 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Il a été tour à tour, mon professeur technique, mon exemple, mon maître. Puis, mon collègue et mon ami.

Il vient de s’en aller. Je suis très triste.

 

 

Pierre

 

 


Cimetière avec cyprès

Image du net modifiée par moi-même

 

 

Cortège,

 

En cortège derrière

le dernier qui s’en va,

que tu sois Paul ou Pierre

tu y penses déjà :

 « Le prochain … ce sera moi ? »

 

Doucement tu chemines

et l’ombre des cyprès,

voyant que tu rumines

t’enveloppe de près

… t’enveloppe de près en murmurant :

 « Il est possible que ce soit toi ! »

 

Et soudain tu frissonnes

et tu presses le pas,

tu rejoins la colonne

évitant le faux-pas

et tu te dis :

 

« J’ai le temps … j’ai encore le temps

… le temps de ne pas être devant. »

Pourtant

… pourtant … tu sens

… tu sens 

que l’ombre des cyprès t’enveloppe déjà !

 

                                   

Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

16 Août 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite
1 2 3 > >>