Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

30 Septembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

 

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier


 

 

 

Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

Lire la suite

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier ... avec un doux poème en prime !

26 Septembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie - humour, #Pensées

 

Je vous rappelle cette citation :

 La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)

 La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri, même en province.

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

Le dicton de présentation :

 Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries ! N’ayant pas de voisine à portée de langue …………………… !

Statue dans mon jardin !
Si tout n’est pas bon,
ne m’en veuillez pas : je me rôde, hein !

 

Aujourd’hui, vous avez droit à la grosse connerie du jour qui est trop longue pour être mise en rébus et à la ballade qui l’accompagne avec des rimes en « ouille » … ouille, ouille, ouille ! … Mais je n’ai pas trop dérapé alors que c’est un terrain très glissant ! 

 

 

La connerie du jour :

 

Est-ce que cela porterait atteinte à ma renommée si j’affirmais que les trompes de Fallope des femmes pygmées pourraient être qualifiées, au regard de leur petitesse, de trompettes de Fallope ?

Partant de cette première vision des choses, ne pourrait-on pas dire aussi que, si une de ces femmes était atteinte de syphilis, les dites trompettes pourraient être qualifiées de trompettes de la mort pour ses partenaires sachant que là-bas, la pénicilline ( et non pénis cilline ) est rare ?

Je sais, je ne sortirais pas grandi de tout cela, mais l’important c’est de sortir couvert, que l’on soit pygmées ou pas !

Je vous quitte car mon épouse, qui n’est pas pygmée, m’a promis une omelette aux champignons pour ce midi … je ne sais pas encore quels sont ceux qu’elle choisira !

 

La ballade de la chtouille … que l’on soit pygmée ou pas !

 

Si c’est la chtouille qui te gratouille

c’est que t’es pas sorti couvert,

ça va te fair’ mal ouille, ouille, ouille,

tes choses vont virer au vert !

 

Une drôle de ratatouille,

un repas rêvé pour les vers :

à se comporter en andouille

on crèv’ comm’ l’ami de Flaubert ! *

 

A tripoter les rimes en « ouille »

cela peut finir de travers,

ça peut se barrer en quenouille

… je ne remets pas le couvert !

 

Je ne souhaite pas d’embrouille,

non plus d’essuyer de revers

ni d’être pris par la patrouille :

je préfère me mettre au vert !

 

 

* Question subsidiaire :

 

Qui était l’ami de Flaubert mort de la syphilis ? 

… C’était juste un petit mot en passant !

 

Pour ceux qui n'auraient pas trouvé :

Question subsidiaire

 

Le Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

25 Septembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c'est tout Rotpier

 

 

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

24 Septembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 rébus 344 (1)rébus 344 (2)

.

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

        C'est une grosse ... que dis-je, une énorme, une éléphantesque connerie du Rotpier !
 
1ère ligne, dernière image : celle-ci, au regard de celle évoquée dans ce rébus, est plutôt mince !
2ème ligne, 2ème image : la sale bête pique et provoque la piroplasmose chez les chiens et les autres animaux domestiques et toc !  3ème image, en direct : "U" ... cocote ! ( l'autre aussi ! )
3ème ligne, 3ème image : quand son nez s'allonge, il " - - - -  " !   (l'autre aussi ! ) Quand c'est autre chose, est-ce le Viagra ?
6ème ligne, 1ère image :  poisson plat ! 2ème image : seconde partie du refrain d'une chanson d'Antoine !  Dernière image : le gars est très " - - - - " !
8ème ligne, 2ème image :c'est la marque du célèbre petit beurre nantais qu'il faut prendre ! Attention pour la 3ème image, il faut attacher la voyelle à la 2ème image et le reste à la 4ème ! ... Je vous l'ai bien ficelée l'explication ?
9ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre la fille ! 2ème image : l'assassin "  - - - " conjugé au présent !  Dernière image : on y trouve parfois, gravé, des cœurs percés d'une flèche !  J'aurais pu remplacé les deux dernières images de cette ligne par un tas d'excréments !
 
Et pis c'est tout !
 Il est court et assez facile mais pas piqué des hannetons !   J'espère que vous n'allez pas vous tromper !
 
 

Réponse :

Est-ce qu’une femme particulièrement adipeuse remue les oreilles et barrit fortement quand on lui ligature les trompes ?

 

C’était sauvage mais je vous avais prévenu !

 
 

Qu'il dit l'animal !

 

Lire la suite

Léo Ferré : "Merde à Vauban" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

23 Septembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Merde à Vauban »

 

« Léo Ferré »

 

… En souvenir de la visite du château de Bazoche

situé dan le Morvan et ayant appartenu à Vauban ! …

 

 

 

Merde à Vauban

Bagnard, au bagne de Vauban
Dans l'îl' de Ré
J'mang' du pain noir et des murs blancs
Dans l'îl' de Ré
A la vill' m'attend ma mignonn'
Mais dans vingt ans
Pour ell' je n'serai plus personn'
Merde à Vauban

Bagnard, je suis, chaîne et boulet
Tout ça pour rien,
Ils m'ont serré dans l'îl' de Ré
C'est pour mon bien
On y voit passer les nuages
Qui vont crevant
Moi j'vois s'faner la fleur de l'âge
Merde à Vauvan

Bagnard, ici les demoiselles
Dans l'îl' de Ré
S'approch'nt pour voir rogner nos ailes
Dans l'îl' de Ré
Ah ! Que jamais ne vienne celle
Que j'aimais tant
Pour elle j'ai manqué la belle
Merde à Vauban

Bagnard, la belle elle est là-haut
Dans le ciel gris
Ell' s'en va derrière les barreaux
Jusqu'à Paris
Moi j'suis au mitard avec elle
Tout en rêvant
A mon amour qu'est la plus belle
Merde à Vauban

Bagnard, le temps qui tant s'allonge
Dans l'îl' de Ré
Avec ses poux le temps te ronge
Dans l'îl' de Ré
Où sont ses yeux où est sa bouche
Avec le vent
On dirait parfois que j'les touche
Merde à Vauban

C'est un p'tit corbillard tout noir
Etroit et vieux
Qui m'sortira d'ici un soir
Et ce s'ra mieux
Je reverrai la route blanche
Les pieds devant
Mais je chant'rai d'en d'ssous mes planch's
Merde à Vauban

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite