Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

La fable du jour: " Le poète, le calva et la crôa-meuh, " une fable de vacances de ... Rotpier

30 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable



Il peut se passer de drôles de choses dans le bocage normand !
 
 
 
 
Photo montage de Rotpier
 
 

   Fable de vacances

 

Le poète, le calva et la crôa-meuh,

 

En séjour à cheval entre Mayenne et Orne

- Je parle de frontière et non de l’art équin ! -

où le cinquante et un plante très fort sa corne

dans le tout bas fessier du vert soixante et un,

 

dans un gîte au milieu d’un écrin de verdure

abritant un ruisseau appelé « le Cadin »

et deux jolis étangs aux plaisantes bordures,

paradis pour poissons mais aussi ragondin,

 

je savourais le calme au milieu du bocage

en savourant aussi un délicieux nectar :

un très vieux calvados, de ceux griffé « hors d’âge »

dont il faut se méfier car après c’est trop tard !

 

Je n’étais pas du cru et j’ignorais la chose,

je ne le sus qu’après et bien à mes dépends :

à la demi-bouteille on voit des lapins roses

et encore bien plus : un foutu guet-apens !

 

J’avais très largement dépassé la limite

quand je vis apparaître au beau milieu de l’eau,

une drôle de vache à l’allure insolite :

une peau presque verte et de très grands sabots !

 

Mais plus étrange encore étaient les larges palmes,

bien tendues au milieu des ongles écartés,

ajoutez à cela que d’une voix très calme

elle m’apostropha vraiment au débotté !

 

« - Crôa-meuh le péquin, t’as jamais vu de vache ?

T’as les yeux ressortis - c’est un vrai cauchemar ! -

on dirait en moins frais le regard d’un potache

au milieu du salon d’un cossu lupanar !

 

- Heu … ce n’est pas très courant la couleur de ta robe

et en plus de cela tes ongles sont palmés !

Avec ta longue langue, à trois mètres tu gobes

les mouches en paquets : là j’en suis assommé !

 

- Bon, je vais t’expliquer : avant j’étais grenouille

et un jour, par hasard, j’ai ouvert un bouquin

« Fables de La Fontaine » - Oh ! Là là quelle trouille ! -

moi qui voulait grossir comme vache du coin !

 

Pas question d’exploser en me gonflant la panse,

il fallait que je trouve un tout autre moyen,

à ce moment précis, je sentis la présence

de quelqu’un dans mon dos : c’était un magicien !

 

Il semblait très sérieux et de grande prestance,

j’exposais mon dilemme et il me rassura :

« Pas de souci pour moi, c’est dans mes compétences :

un seul coup de baguette et après tu verras ! »

 

Mon orgueil eut raison de ma grande méfiance

et je ne tardais pas à donner mon accord,

j’aurais du me méfier, limiter ma confiance,

ma grande vanité à bien scellé mon sort !

 

L’hésitation très claire au moment des formules

et le coup de baguette encore plus foireux

ne pouvait que donner résultat ridicule :

mi-vache mi-grenouille et tu l’as sous les yeux !

 

- Je me disais aussi qu’il y avait embrouille !

Un animal pareil, ça ne peut se trouver

- à moins que mon cerveau ne se barre en quenouille ! -

que dans un scénario de dessins animés ! »

 

Pour le coup la bestiole éructa de colère :

« - Dis donc toi le nabot, faudrait pas attigé,

quand je vois ton allure et ta tronche primaire

je me dis que le nul t’a aussi bien piégé !

 

Tu devais être un singe avant votre entrevue,

un singe qui voulait devenir un humain

et l’autre bon à rien, le roi de la bévue,

l’empereur des crétins t’a raté au la main !

 

C’est surtout ton cerveau, pas plus gros qu’un pois chiche,

qu’il a le plus raté, d’où ton Q.I. de vingt !

Tu fais bien de garder très longue ta barbiche :

tu dois être en dessous, pas très loin du babouin ! »

 

Sur ce la crôa-meuh disparut sous la flotte

me laissant tout pantois, pas bien loin du couillon,

en voulant me lever je fut pris de tremblote,

ne voyant plus le bord, je tombais au bouillon !

 

Le réveil fut brutal : je sortis de mon rêve

toussotant et crachant l’eau fraîche du Cadin,

un peu de sang aussi, provenant d’une lèvre

fendue sur un rocher - Oh ! Le fameux gadin ! -

 

Je restais tout pensif, me grattant la barbiche,

l’esprit bien embrouillé par l’abus de calva

et puis les bras ballants et en traînant les miches,

je regagnais mon arbre en grommelant tout bas !

 

Montage de Rotpier

 

 

Première moralité :

Le calva c’est très bon, mais à petite dose,

 au-delà, c’est certain, ça complique les choses !

 

Deuxième moralité :

Tout être sur la terre mérite le respect,

mieux vaut dans tous les cas rester très circonspect,

car, façon boomerang, les basses moqueries

nous reviennent toujours en justes vacheries !

 

 

                                               Rotpier

Lire la suite

Rébus : réponse pour le rébus de … Rotpier

29 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Réponse pour le rébus …  sur le billet « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Surtout à J.C. !!!!!!!!!

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Scandale sur le sable ! ....... le poème du jour de ... Rotpier

29 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour



Et vive les vacances !
 
 
 
 
 
Photo de Marie Lecorre
 
 

Scandale sur le sable !

 

Qui donc a pu - c’est un scandale ! -

abandonner ces deux sandales ?

Cela me fait bien mal au cœur,

sans être un vrai enfant de choeur !

 

Je veux la vérité totale,

même lourde comme tantale !

Est-ce une fille ou un garçon

qui s’est conduit de cett’ façon !

 

Au plein soleil, elles exhalent

une tristess’  des plus causales !

C’est mon honneur, c’est mon devoir :

je veux absolument savoir !

 

Je ne pars pas et je m’installe :

ma décision est capitale !

… Ça bouge à coté du buisson

… Ça s’agite et … voilà le son !

 

Voila … je sais ! C’est de la balle !

La vérité … je la déballe :

Joli bouquet de pieds à poil,

prenant  leur pied : ça c’est au poil !

 

Il n’y aura pas de scandale :

elle reviendra prendr’ ses sandales !

Toute contente en fredonnant

un petit air en ronronnant !

 

Mais … et si je me faisais… fleuriste ?

 

C’est une idée monumentale !

Sûr ! Demain… c’est moi qui l’emballe !

Sur la dune ou au bout du quai,

bibi dressera le bouquet !

 

 

                                                     Pierre Dupuis

 

 

 

Déjà publié

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

28 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

D'actualité !!!

 

1ère ligne, 3ème image: saison ! ......... 5ème image: c'est l'heure des " - - - - - " ! ..... 6ème image: ils sont à poil !

 

2ème ligne, 2ème image: en direct " che " ! ........ 6ème image: signe de l'alphabet grec !

 

3ème ligne, 1ère image: en haut du  " - - - " d'un voilier ! ..........4ème image: un diagramme de  " - - -  " ! ....... dernière image: la moitié d'une protection périodique !

 

4ème ligne, 2ème image: la boisson préférée des anglais ! ....... 4ème image: idem à la 1ère ligne ! ... 5ème image: idem à la 1ère ligne !

5ème ligne, 3ème et 4ème image: l'ensemble = " su " ............. dernière image: la moitié de ce que regarde titeuf ! 


Réponse :

 

Sa peau était devenue blanche : affirmation. Son âme était devenue noire : supposition.

 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

 

Lire la suite

Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime


 

De temps en temps, je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo

 

Cette fois-ci

 Michael Jackson

 

 

Incontournable !

 

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Burka ou burka light : une prison de voiles, une prison tout court ! Le poème du jour : « Juste les yeux » de … Pierre

26 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie



 

Préambule :

 

Dans ce poème j’explore surtout le cas des femmes voilées dans les pays laïcs ou non musulmans.

Je n’occulte pas pour autant le sort peu enviable des femmes des pays où règne en maître la loi des ayatollahs les plus durs.

 

Pierre Dupuis

 

 

 

Image prise sur le net

 

 

Juste des yeux,

 

Quelle est-elle celle-là qui,

derrière sa prison de voiles,

ne possède pour tout acquis

qu’un linceul noir et deux étoiles.

 

Une contrainte ou bien un choix ?

Résultat d’une servitude

dans une sphère ou l’homme est roi

ou bien un défit d’attitude ?

 

Et si vraiment choix il y a,

a-t-il été sans influence ?

Téléguidage et résultat

d’un grand lavage de conscience ?

 

Ce que je crois :

 

Pour la large majorité,

c’est la contrainte qui l’emporte,

habitude et passivité

… encore plus passé la porte !

 

Pour éviter les quolibets

de ceux que le Coran arrange

- commandements exacerbés ! - 

elles se plient, elles se rangent.

 

Il y a dans le reliquat

bonne tranche d’adolescentes

qui se servent de ce biais là

pour bien se rendre intéressantes.

 

Il ne reste après soustraction

que vraiment une infime frange

de femmes dont la conviction

est bien réelle et sans mélange.

 

Encore que :

 

Il y a parmi celles-là

les immanquables ambitieuses :

de féminins ayatollahs

aux idées aussi pernicieuses !

 

 

                          Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Allez, je reprends mon pied ! Le poème du jour: " Fantaisies sans lacet " de ... Rotpier !

25 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


 Allez, je reprends mon pied !
 
 
 
 
Image du net
 
 
 

Fantaisie sans lacet,

 

Regardez ces amoureux qui s’enlacent,

ils sont pauvres ! Mais, même sans lacet,

de leur amour, jamais ils ne s’en lassent :

ils n’auraient que faire de cent lacets !

 

D’aimer, jamais la fille ne s’en lasse,

le garçon le lui rend bien sans  s’en lasser !

A les voir, ce que je sens là c’est :

le grand amour : dans leur jeu ça sent l’as !

 

 

Moralité :

 

S’enlacer sans s’en lasser,

sans lacet : c’est sûr le pied !

Mais ces souliers sans lacets,

sauront-ils sans vous lasser

vous seoir ? Ça c’est pas sûr Rotpier !

 

Bon, si c’est ça, salut, bonsoir !

 

 

                                               Rotpier

 

 

Déjà publié

 

 

 



 

 

Lire la suite

Petit souvenir de vacances, le poème en acrostiche du jour: " Le Bas Cadin " de ... Pierre

24 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


 

Préambule :

 

Petite célébration ( en acrostiche ) du gîte où nous avons passé de très bonnes vacances.

Ce gîte s’appelle « Le Bas Cadin » , du nom du ruisseau qui le traverse,en alimentant les deux étangs et qui se nomme « Le Cadin ».

Il est situé géographiquement à 12 Km à l’est de Bagnoles de l’Orne.

 

 

 

 

Photo de Pierre

                   Le Bas Cadin,

 

L ové dans le giron d’un écrin de verdure,

E ntre Mayenne et Orne aux confins emmêlés,

 

B as Cadin est un gîte où madame Nature

A ccueille avec chaleur des hôtes subjugués.

S es étangs, son ruisseau, sont des sources de vie,

 

C haînons très importants d’un cadre équilibré,

A joutez à cela un calme à faire envie,

D ès lors vous obtenez un lieu à célébrer !

I ncomparable îlot au charme ensorceleur,

N e cherchez pas plus loin la porte du bonheur !

 

               

            Pierre Dupuis


 

 

Le Cadin    ( Photo de Pierre )

 


               

 

Lire la suite

Cadeau pour Papa et Maman, le poème du jour ( avec beaucoup de retard ! ) : " Regard " de ... Pierre

23 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


  Préambule:  
 
 Comme j'étais en vacances pour la fête des mères et celle des pères, je réalise un doublé avec un seul poème !
 
 
 
Photo de Jean-François Simon
 
 

 

Cadeau,

 

Un cœur au bout des doigts

et mes yeux dans ce cœur,

c’est un cadeau pour toi

ô ma maman douceur !

 

Un cœur au bout des doigts

et mes yeux dans ce cœur,

c’est un cadeau pour toi

petit papa charmeur !

 

Ce cœur qui vous dit tout

et mon regard rêveur,

c’est mon cadeau pour vous

ô mes parents bonheur !

 

 

                                      Pierre Dupuis

 

 

Déjà publié !

 
 



Lire la suite

Les dictons ( à la c - - ! ) de la semaine de … Rotpier !

22 Juin 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Les dictons



Les dictons à la c - -   de la semaine !

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !

 

 

 

Bonne fête à tous les saints de la semaine !

 

 

 

A la Saint Alban,

… tu  le gardes mon J.C. !

Tu le rendras peut-être

à la Saint Fernand,

mais pas avant !

 

 

 

Qui se lève de bonne heure

à la Sainte Audrey,

aura, tôt, tout !

 

( C’est une nouvelle version de :

« Le monde appartient à ceux qui se lève tôt » )

 

 

 

Si tu es triste

à la Saint Jean-Baptiste,

tu le seras encore

à la Sainte Eléonore !

 

 

 

A la Saint Anthelme

le Rotpier ne trouve rien

et cela lui tape sur le système !

 

 

 

A la Saint Irénée,

naissance de Jésus*

… ne dit-on pas :

Irénée le divin enfant ?

Si !!!

 

*Je n’ai pas mis J.C. pour ne pas prêter à confusion

… lequel ne rend jamais rien d’ailleurs

 … confusion hein !!!

 

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui … brav’ gens !

 

Bonne semaine !

 

 Nota:

A peine revenu, je vais peut-être repartir:

je dois recevoir ma nouvelle AliceBox demain ou après demain,

il faut donc que je débranche la vieille d'avance pour échange !

Cela fait quand même plus de deux mois que cela dure !

 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite
1 2 > >>