Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Les pensées du jour … selon Rotpier !

31 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Les pensées du jour :

 

  La 1ère :

 

 Aujourd’hui, coup de tabac sur les cigarettes !

 

 

La 2ème :

 

 Les larmes sont les pompiers du cœur.

 

 

La 3ème :

 

Ne devient pas imbécile qui veut : c’est un don … que certains s’emploient activement à cultiver !

 

La p’tite dernière :

 

 On peut très bien être et avoir tété !

 

Le mamelon vient nous servir à boire

quand on lui prend ………………… la la la la la la ……….. 

 

Oh ! la la !

 Elle n’est pas mal celle-là ! … Je tiens le bon bout !


Et pis c’est tout !

 

Rotpier


 

Lire la suite

Le poème du jour : « La main »

30 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Préambule :

 

 Main dans la main, nous dérivions, la main, mon esprit, ma folie et moi ;  jusqu’ au moment ultime où nous fûmes avalés par un prodigieux trou noir …

 

Ecrit en 1999


 


                         



La main,

 

Comme enfin je soufflais - bonheur compréhensible -

Assis sur une table enduite de couleurs,

Récupérant un peu d’une classe impossible,

Je vis le tableau noir partager ma douleur !

 

La craie courrait sans fin, par une main guidée,

Une main je vous dis ! Toute seule ! Sans bras !

D’une pâleur extrême, assurément vidée

Du sang dont une goutte échappait vers le bas.

 

Le chapelet des mots - une langue inconnue -

S’égrainait sous mes yeux et très bizarrement

Je comprenais le sens des phrases contenues

Dans ce message étrange écrit si clairement.

 

Je m’en vais essayer de vous donner lecture

-         Pas du message écrit : il n’était que pour moi ! -

De ce qui se passa, c’est vrai, je vous le jure !

Et je saurais comprendre ensuite votre émoi !

 

La main - d’autorité - me pris alors en charge

en pointant son index sur un ordinateur

Qui afficha de suite en écran extra-large

Une image incroyable : un plan fascinateur !

 

Je reconnus, malgré la façade noircie,

Le profil évident du Lycée Aragon

Qui avait dû subir un très grave incendie,

une porte battait, pendant à un seul gond.

 

Un bruit de fond montait et je vis une bande

Déboucher en hurlant de derrière un muret,

Des propos venimeux rythmaient la sarabande :

« A mort ces cons de profs, il faut les capturer ! »

 

On pouvait reconnaître en tête de la horde,

Les clones de certains du fond de nos paniers

Qui nous posent problème en refusant tout ordre :

Ils étaient à coup sûr les fils de ces derniers !

 
 

Et d’un bûcher fumant, les pages calcinées

Des livres déchirés s’envolaient dans le soir,

Un vent ascensionnel, volutes déchaînées,

Entraînait vers le ciel ce vol de corbeaux noirs.

 

La main vint à placer - je ne vis pas de suite -

Son index tremblant à un endroit précis :

Tout en bas du brasier, une forme réduite

Agitait sous le feu cinq doigts tout rétrécis.

          

La main comme une folle agita ses phalanges,

Son cri désespéré me vrilla les tympans

Et je la vis pleurer, libérant un mélange

Composé pour moitié, de larmes et de sang !

 

Je la pris dans mes mains, ce ne fut pas facile,

De calmer sa douleur, d’éteindre ses sanglots :

La peur de formuler des propos imbéciles,

Quoi dire à une main qui hante les tableaux ?

 

A force de discours et de maintes caresses

-         Une main, comme un homme, a besoin de chaleur ! -

Je parvins à calmer sa profonde détresse :

Je partageais alors sa terrible pâleur.

 

 

Le message était clair et l’avenir bien sombre.

Elle avait, il est sûr, renoncer à surseoir

L’annonce du futur : l’annonce des décombres.

En me serrant la main, elle me dit « bonsoir ! »

 

Le tableau s’effaça, supprimant le message.

L’ordinateur se tut, son écran devint noir.

Un tourbillon me prit : j’étais sur son passage

et je fus avalé par un grand entonnoir.

 

 

                                                         Pierre  Dupuis

 


Déjà publié

Lire la suite

Le dicton - poème du jour selon Rotpier !

29 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Le dicton - poème du jour selon Rotpier !

 

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !


 


Mécanique appliquée  ……….. très appliquée !

 

 

Aujourd’hui,

du bout des doigts

je vais, comme il se doit,

lancer la femme d’ Aymar

au quart de tour :

sous le capot, ça vaut l’ détour !

 

Demain, ce sera celle de Ferdinand !

Mais là, il ne faut pas être feignant :

il faudra beaucoup plus de temps

et elle ne ronronnera vraiment bien

qu’à la Saint Justin !

 

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier  ……………………… au plancher !


 

Lire la suite

Le poème du jour : « Bourrasque »

28 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Merci à Marie Bretagne pour m’avoir permis d’utiliser cette photo comme source d’inspiration pour ce poème.

 

Vous pouvez retrouver un grand nombre de ses clichés sur

www.zyeuter.com   et en tapant :

« Marie Bretagne » dans « recherche ».














Bourrasque,

 

Emporté par le souffle,

emporté par le vent,

un amour qui s’essouffle

sous nuages crevants.

 

Un sale temps d’orage

et plus de brise-vent.

Rien n’arrête la rage

et les mots aggravants !

 

Grand coup de balayage

passer au dissolvant

souvenirs de voyage

et tous leurs adjuvants.

 

Mettre en lambeaux les lettres,

jeter aux quatre vents

leurs mots par la fenêtre

et son cœur au couvent.

 

Attendre l’éclaircie

et que tourne le vent,

s’accrocher à la vie

pour revoir un levant.

 

 

Apprendre à étaler,

exercice éprouvant,

et bien se recaler

pour aller de l’avant.

 

 

                                                     Pierre Dupuis

Lire la suite

Les derniers cancans haïkusiens de Cannes … par Rotpier !

27 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Ce sera terminé ce soir, alors, voilà le dernier tour sur la Croisette !

 

Les haïkus clic-clac du jour :

 

Petite ascension

décolleté et seins au vent

fesses en symbiose

 

 

D’en haut ou d’en bas

perspective différente

mais zoom obligé

 

 

Clic-clac sur la carte

grande star ou bien starlette

réduite en pixels

 

 

La pensée du jour ( un peu normande ! ) :

 

 Tout bien pesé, mieux vaut cancaner, que de canner à Caen !

 

 

 

Et pis c’est tout !

Rotpier,   le tripier de service à la mode ………………. de quand ?

 

Lire la suite

Fête des voisins : profitez-en ! … par Rotpier

26 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Préambule :

 

Ça y est !  Revoilà la fête des voisins qui pointe le bout de son nez : les petits malins vont en profiter !


 


Ce sera chouette !

 

Ma voisine de palier,

une timide brunette

originaire de l’Allier,

se cache derrière ses lunettes !

 

Je suis très accroché

mais … pas moyen de l’approcher !

 

Demain,

je la coincerais dans un coin

… de l’escalier !

Je lui ferais un gros bisou,

… de préférence dans le cou !

 

Elle me dira : « vous êtes fou !

Vous êtes fou à lier ! »

 

Et moi, de lui répliquer :

« mais non ! Je ne suis pas zinzin :

c’est la fête des voisins ! »

 

Après, sans lunettes,

sans nuisette,

nous nous glisserons sous sa couette !

Ce sera chouette !

Très chouette !

Ce sera la fête des … câlins !

 

Ah ! Vivement demain !

 

Mais … si elle me disait : « non ! » ?

Tant pis, je resterais sur le palier

comme un  con !

 

                                                                    Pierre Dupuis



Lire la suite

Festival de la connerie : c’est du Rotpier

25 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Le petit poème déjanté du jour :

 

Délire festif à lié,

 

J’ai croisé sur la croisette

mon ex-copine Zézette

au bras du gringalet

qui me l’avait soufflée !

 

Ni une, ni deux,

j’ai fait à ces affreux

un joli croche-patte :

il m’ont traité de psychopathe !

 

Le nez encore dans le sable,

ils m’ont envoyé au diable !

 

Moi, tout à fait calme,

j’ai chaussé mes palmes

et j’ai nagé, nagé,

bien loin du grand escalier !

 

Hélas, une palme s’est détachée

et je me suis bêtement noyé !

Moralité : 

 

Même palmé, on peut très bien couler !


 

Et pis c’est tout !

Rotpier


 

Lire la suite

Petits Haïkus de Cannes réjouissent les canards … selon Rotpier

24 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


Avertissement aux  nouveaux lecteurs :

Définition du haïku selon Rotpier  (qui n’engage que lui !) :

 

Le haïku est un concentré de poésie obtenu par déshydratation du superflu. Pour peu que le lecteur verse dessus, une perle de paupière, une goutte de sueur ou encore la fraîcheur d’un éclat de rire, il déborde en tous sens.

 

Nota :  Haïku se prononce en français :  « aiku » sans liaison. Exemple :

dans l’expression « un haïku », on prononce « aiku » et non «  naiku »

 

 

J’ai rarement le haïku triste.

J’ai souvent le haïku leste

mais je ne l’ai jamais pompeux !

On a, après tout, que le haïku qu’on peut,

c’est tout !

 


 


Le dicton titre du jour :

 

Petits Haïkus de Cannes réjouissent les canards 


Les haïkus du jour :

 

 

Festival de Cannes

aubaine pour les canards

palmes à la une

 


 

Ça barbote à Cannes

c’est la danse des canards

les plumes s’agitent

 


Ça mitraille sec

tout est bon sur la croisette

canards en manchette


 

 

Où mes haïkus vous ont-ils conduit ?  … clic ! un petit commentaire !


 


Lire la suite

« Cadeau » pour la fête des mères et fête des pères … je suis en avance !

23 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



A Jean-François qui m’autorise à utiliser ses photos comme catalyseur  poétique.

Jean-François :  http://jfsj7483.spaces.live.com/ de superbes photos et toute les semaines, un atelier d’écriture !

 

                                      


Atelier d’écriture N° 16



Cadeau,

 

Un cœur au bout des doigts

et mes yeux dans ce cœur,

c’est un cadeau pour toi

petit papa charmeur !

 

Un cœur au bout des doigts

et mes yeux dans ce cœur,

c’est un cadeau pour toi

ô ma maman douceur !

 

Ce cœur qui vous dit tout

et mon regard rêveur,

c’est mon cadeau pour vous

ô mes parents bonheur !

 

 

                                      Pierre Dupuis

 


 

Lire la suite

Les vieux dictons des pêcheurs bretons et la pensée du jour… selon Rotpier !

22 Mai 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Les vieux dictons des pêcheurs bretons :

 

Mer belle ne réjouit pas les tenancières de bordels.

 

Le dicton réciproque : Mer déchaînée enrichit les clandés.

 


Quand le ciel est noir, les morues sont tranquilles … sauf celles de trottoir.

 


La pensée du jour :

 

 De la Sarthe à Matignon : il a fait son trou Fillon !

 

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier


 

Lire la suite
1 2 3 4 > >>