Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Bernard Lavilliers : " On the road again " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

31 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

  

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Bernard Lavilliers :

« On the road again »

 
 
 
 
 
 
 
Nous étions jeunes et larges d'épaules,
Bandits joyeux, insolents et drôles.
On attendait que la mort nous frôle,

Refrain
On the road again, again,
On the road again, again.

Au petit jour on quittait l'Irlande
Et, derrière nous, s'éclairait la lande.
Il fallait bien, un jour, qu'on nous pende.

Refrain

La mer revient toujours au rivage.
Dans les blés mûrs, y'a des fleurs sauvages.
N'y pense plus, tu es de passage.

Refrain

Nous étions jeunes et larges d'épaules.
On attendait que la mort nous frôle.
Elle nous a pris, les beaux et les drôles.

Ami, sais-tu que les mots d'amour
Voyagent mal de nos jours.
Tu partiras encore plus lourd.

Refrain

  

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

 
Lire la suite

Jean-Marie Le Pen a failli brûler vif dans sa maison ... L'actualité vue par le Rotpier !

30 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Jean-Marie Le Pen a failli brûler vif dans sa maison !

 

l'actualité vue par le Rotpier Jean-Marie Le Pen a failli brûler vif

 

   Pour les curieux :   link

 


Et pis c'est tout pour aujourd'hui !

l
( Petit montage à partir d'images du net !)
i
Le Rotpier

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Belles épineuses," (sans jeu de mots) de ... Pierre

29 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

 

 

 

 

Roses de mon jardin ... photo prises l'année dernière !

 

 

 

 

Préambule Baudelairien :

Dans une vie antérieure, je fus troubadour.

Pas italien, mais, j’ai quand même plus de souvenirs que si j’avais connu Milan. 

 

 

 

Belles épineuses,

 

 

Je t’offre, Madame, ces quelques roses

 

dont les fraîches pétales

 

à peine écloses

 

n’ont d’égal

 

que le délicat velouté de ton teint.

 

Acceptes-tu, Madame, ce présent

 

qui ne t’engage à rien ?

 

 

 

Tes joues, rose pale,

 

s’auréolent doucement.

 

A quoi jouent tes joues ?

 

Et tes cils ?

 

Pourquoi amorcent-ils

 

ce subtil tangage ?

 

Me donneraient-ils, en gage,

 

une bribe d’espoir pour plus loin ?

 

Tes lèvres, elles,

 

ne disent rien.

 

Seras-tu là demain ?

 

 

 

Je t’offre, Madame, ces quelques roses

 

dont les fraîches pétales

 

à peine écloses

 

me donnent l’avant-goût

 

d’un baiser tendre et frais

 

que je n’aurais peut-être jamais.

 

Mais …

 

Je me sauve, Madame !

 

Ce n’est point ma verve qui se tarit,

 

mais mon sixième sens qui m’avertit

 

de l’arrivée imminente

 

 de votre mari !

 

 

 

Bonsoir Madame.

 

                                                                                 

 

                                             Pierre Dupuis

 

 

 

J'ai déjà exposé ces vers sur ce blog

... ne les ai-je point trop étalés ?

 

Lire la suite

Le poème du jour : " La maison du pendu, " de ... Pierre

27 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

La maison du pendu Paul Cézanne

 

La maison du pendu de Paul Cézanne 1873

Image du net

 

 

 

Poème brossé autour du tableau de

Paul Cézanne : " La maison du pendu "

peint à Auvers sur Oise en 1873 .

 

 

La maison du pendu,

 

Personne n'a jamais pu dire

qui était ce fameux pendu

et pourquoi cet individu

avait décidé de s'occire.

 

Ce fait a-t-il guidé Cézanne

dans le choix de cette maison

ou avait-il d'autres raisons

que j'ignore en tant que profane ?

 

A l'époque ils étaient très tièdes

les critiques et les marchands

de tableaux pour cet art naissant :

ils étaient sur la corde raide !

 

Tous les autres impressionnistes,

les Monet, Pissarro, Renoir,

Sisley broyaient aussi du noir

pour être trop avant-gardistes !

 

Ils avaient un métro d'avance

pour pouvoir être bien compris

et l'on traite par le mépris

ceux qui ont trop de clairvoyance !

 

Avec le recul et l'histoire

ils ont du se mordre les doigts

tous ceux qui n'ont pas fait le choix

d'un engouement prémonitoire !

 

Et qui sait s'il n'y a pas eu

au gré des revers de fortune

chez un de ces marchands d'art une

... nouvelle maison du pendu !

 

 

                             Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien pour les curieux :    link

 

 

Pendu

 

Image du net 

 

 

 

  

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

26 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

25 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

 

rebus 328 (1)

rebus 328 (2)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus champollionesque du Rotpier, à vous de le déchiffrer !

 

2ème ligne, 2ème et 3ème images, en direct : " ti " !      Dernière image " - - - " César qu'il dit le romain ! 

3ème ligne, 1ère image : la moitié du personnage !   2ème image : ce personnage est très " - - - - " !

4ème ligne, 3ème image : ouverture dans un instrument de musique ou dans autre chose ... vous m'entendez bien ? Dernière image : des poches de "  - - - - " pour sauver des vies !

6ème ligne, 1ère image, en direct : un symbole de la " vie " !

7ème ligne,  3ème image : il faut séparer la première lettre du mot !

Dernière ligne, 1ère image : ce qui est tenu par la main !

 

Et là, je vous passe la main ... en tout bien tout honneur : je suis un gentleman !

 Et pis c'est tout !

 

 

Réponse :

Est-ce que Néfertiti avait un gros minet et si oui s'en est-elle servie pour séduire Akhenaton ? 

 

 

Bien que n'étant pas un grand égyptologue, c'est la question que je me suis très souvent posée et que je me pose encore ...

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

 

Lire la suite

Léo Ferré : " C'est extra " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier !

24 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Léo Ferré »

 

« C'est extra »

 

 

C´est extra
 

 

Une robe de cuir comme un fuseau
Qu´aurait du chien sans l´faire exprès
Et dedans comme un matelot
Une fille qui tangue un air anglais
C´est extra
Un Moody Blues qui chante la nuit
Comme un satin de blanc marié
Et dans le port de cette nuit
Une fille qui tangue et vient mouiller

C´est extra c´est extra
C´est extra c´est extra

Des cheveux qui tombent comme le soir
Et d´la musique en bas des reins
Ce jazz qui d´jazze dans le noir
Et ce mal qui nous fait du bien
C´est extra
Ces mains qui jouent de l´arc-en-ciel
Sur la guitare de la vie
Et puis ces cris qui montent au ciel
Comme une cigarette qui brille

C´est extra c´est extra
C´est extra c´est extra

Ces bas qui tiennent hauts perchés
Comme les cordes d´un violon
Et cette chair que vient troubler
L´archet qui coule ma chanson
C´est extra
Et sous le voile à peine clos
Cette touffe de noir jésus
Qui ruisselle dans son berceau
Comme un nageur qu´on n´attend plus

C´est extra c´est extra
C´est extra c´est extra

Une robe de cuir comme un oubli
Qu´aurait du chien sans l´faire exprès
Et dedans comme un matin gris
Une fille qui tangue et qui se tait
C´est extra
Les Moody Blues qui s´en balancent
Cet ampli qui n´veut plus rien dire
Et dans la musique du silence
Une fille qui tangue et vient mourir

C´est extra
C´est extra
C´est extra
C´est extra

 

Bon partage !

 

Rotpier

 


Lire la suite

Le poème du jour : " Portrait pas très Coran d'un gars appelé Durdan, " de ... Rotpier

22 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

Durdan logo

Image de l'avatar de Durdan qui donne déjà

une petite idée du bonhomme !

 

Portrait pas très Coran d'un gars appelé Durdan,

 

Je connais un certain Durdan

qui a bien souvent la dent dure

pour tout ce qui touche au Coran

et aux semblables écritures !

 

Il met en garde tous les gens

consultant le Coran en ligne :

" Attention aux coups de Coran,

l'intensité n'est pas bénigne !"

 

Sur le Coran il est versé

et il frôle le satanique,

capable de billevesées

dans une atmosphère électrique !

 

" Le Coran est alternatif :

il souffle le chaud et le froid ! "

dit-il en se grattant les tifs

ou bien autre chose ma foi !

 

Jamais en panne de Coran:

il en garde un à sa portée

et navigue à contre-Coran

sur des réflexions pimentées !

  

Je précise qu'il est athée *

et que les autres religions,

il les a aussi dans le nez :

c'est un chasseur de goupillons !

 

Il ne ménage pas le pape,

ses saints en prennent un bon coup,

il ne leur lâche pas la grappe

en les fustigeant jusqu'au bout !

 

Il a le crayon très agile,

son verbe est plus que dérangeant

pour les personnages qu'il cible,

qu'ils soient tout morts ou bien vivants !

 

C'est un pourfendeur de chapelle,

printemps, été, automne, hiver,

qu'il fasse chaud ou bien qu'il pèle

le Durdan carbure au super !

 

Etant aussi athée que lui

je partage et communie

avec les billets qu'il produit

mouillés d'acide et d'ironie !

                  

            PS :

Ce portrait est-il bien brossé ?

Lui siéra-t-il ? Ça je l'ignore!

Mais il me plait de l'endosser

... c'est par ceci que je vais clore !

  

                                                           Rotpier

Dernière strophe-information :

 

J'ajoute qu'il a validé

ce portrait sans aucun oukase,

sans du tout me vilipender :

nous sommes donc vraiment en phase !

 

   Alors, je lui dis :

 

Va, sur le coran continue !

Isole les plus et les moins :

que la vérité toute nue

nous apparaisse par tes soins !

* Par qui ? ... Restons discret ! 

 

Pour aller chez Durdan :   link

.

Lire la suite

Ah! Pornic ... rien que la fin du nom ! ... Le poème du jour : " Du coté de Pornic, " de ... Rotpier

20 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Humez ces odeurs de marée remplies de parfums de varech, de poissons et de moules ...

 

Pornic le port 2

Image du net

 

 

Petit clin d’oeil à Baudelaire pour le début (lequel, soit dit en passant, est quand même mort de la syphilis !) et à Rabelais pour le fond. Rabelais dont j’ai dû croiser l’esprit gaillard en visitant Chinon et qui m’aurait certainement pardonné, alexandrins boiteux et rimes en « nic et en « tique » paradoxalement  récentes !

 

 

 

Du coté de Pornic,

 

J’ai longtemps habité sur les quais de Pornic

où des soleils marins déteignaient sur les vieux,

où de vaillants bateaux mouillaient en atlantique

où les filles du port recevaient les messieurs.

 

Les flux et les reflux ont usé les coutumes

et même si parfois l’on croise des cirés,

les métiers ont changé, modifiant les costumes

dans un choix volontaire ou bien moins désiré.

 

Les bites d’amarrage ont changé d’habitudes,

oublié les filins qui sentaient le poisson,

elles ont maintenant bien d’autres servitudes

et il arrive qu’un string y frotte son cordon !

 

Et c’est tout un bonheur pour ces vieilles vaillantes

que d’humer à nouveau la merveilleuse odeur

qui leur fait renforcer leur position saillante :

sublime exhalaison ravivant leur vigueur !

 

J’ai longtemps habité du coté de Pornic

où des tas de marins se font vraiment très vieux,

où des bateaux usés rouillent en Atlantique,

où les bites du port font toujours des envieux !

 

 

                                                     Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

 

 

Bite d'ammarrageImage du net ! 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

19 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite
1 2 3 > >>