Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

morale

" Tu le diras un jour ... " ... un poème encore et toujours de circonstance de Pierre

2 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur, #Morale, #Poésie

 

Ce poème a 18 ans et je l’ai déjà mis plusieurs fois. Il n’a – hélas ! - pas pris une ride.

Lorsque je l’ai écrit, l’omerta quasi-totale était de mise dans beaucoup de milieux. Depuis, petit à petit, lentement, trop lentement, la situation a évolué. Il y a eu des procès retentissants et concernant presque tous les milieux où des jeunes gravitent sous l’autorité d’adultes pervers. Qu’ils soient religieux, éducatifs, sportifs ou des sphères privées ou familiales. Nous en avons encore eu un exemple récemment avec l’affaire Olivier Duhamel.

Les montres sont de moins en moins à l’abri des justes châtiments qui les attendent et c’est un progrès inestimable.

 Pierre

 

 

 Image du net modifiée par moi-même

.

Tu le diras un jour …

 

Neuf ans,

tu avais neuf ans.

Lui ?  Quarante… à peu près.

Il t’en imposait

…il en imposait à tout le monde !

Il était l’autorité reconnue.

Reconnu de tous.

Ne pas lui obéir ? Personne n’osait !

Toi, plus que tout autre.

Toi le timide, le respectueux, le presque soumis.

Oh ! il avait soigneusement choisi !

Il avait de l’expérience: la science de l’infamie !

 

Des bruits avaient bien circulé …

mais il en circule tant… des bruits !

Et puis … si gentil, si près des enfants !

Lui, l’organisateur des veillées,

 des ballades, des feux de camp,

des sorties, des colos,

des voyages en bateau

 et toujours le bon mot !

Si serviable, si près des enfants …

Trop près !

Beaucoup trop près !

 

 

Avec ta naïveté et ta timidité,

 tu n’avais rien vu venir.

Tu n’avais pas vu l’étau se resserrer,

l’étau dégoûtant de ses bras se resserrer !

Et … c’était arrivé.

Après … des promesses ! … des menaces !

Trois fois il a recommencé !

Puis il a vu - il a su ! - que tu allais craquer.

Alors, doucement, perfidement, il a battu en retraite.

Il a continué les promesses … les menaces

… beaucoup plus les menaces !

Mentalement, il t’a bâillonné,

il t’a mis dans sa nasse !

Comme d’autres … comme beaucoup d’autres !

 

Puis, le temps a passé mais … rien ne s’est effacé !

Image claire et nette dans ta mémoire

qui remonte certains soirs

… certains soirs un peu plus noirs.

Tout est près à resurgir ! Il suffirait d’un déclic,

d’un fait plus fort que les autres

… un procès ?

Une lecture sur le sujet ?

Une émission de télé ?

ou bien tout simplement … l’amour !

 L’amour et toute la confiance en une femme,

pour qu’enfin tu parles, que tu dises,

que tu accuses le maudit, l’infâme !

 

Le calculateur !

Le manipulateur !

Le maître chanteur !

Le persécuteur !

L’abject prédateur !

 

Et d’autres suivront !

Oui ! D’autres suivront !

Et vous  éviterez que nuise encore le scélérat

… l’ignoble ordure qui t’a fait ça !

  

                                                   Pierre Dupuis
Lire la suite

La fable augmentée du jour : " Rêve de coq " de ... Pierre

22 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Morale, #Poésie, #Poésie, Humour, #Fable

 

Images du net !

 

Fable augmentée,

 

Rêve de coq,

 

Dans une basse-cour un coq se morfondait.

Le roi du poulailler devenait névropathe

Sa crête vermillon n’était plus écarlate

Il essuyait souvent de méchants quolibets.

 

Il détournait les yeux quand on lui demandait :

« Mais pourquoi pleures-tu ? Tu traînes la savate

Cela fait bien trois mois que nous on le constate :

Tu ne te défends plus devant les freluquets !

 

Un jour n’en pouvant plus il héla la fermière :

« Madame je voudrais devenir un mouton

Pouvez-vous s’il vous plait en parler au patron ? »

 

Elle faillit tomber raide sur le derrière

En lui tordant le cou elle lui dit « C’est bien !

Je m’en vais t’exaucer : tu seras coq au vin ! »

       

Fable réciproque :

 

Un beau jour un mouton voulu devenir coq

Il trouva un génie tout au fond d’un vieux bock

Qui exhaussa son vœu aussitôt qu’il fut libre

Mais là il arriva une chose terrible !

 

Le fermier le chopa par les deux ailerons

Le castra aussi sec pour en faire un chapon

Lui qui rêvait d’avoir dans la cour le grand rôle

Finit à la Noël cuit à la casserole !

 

Moralité :

 

N’allez pas étaler vos rêves les plus fous

Gardez-les bien cachés au plus profond de vous

En rêvant d’être homard vous prenez un gros risque :

Celui très ennuyeux de terminer en bisque !

 

Vous n’y gagneriez rien ou ce serait abscons

Rien ne sert de vouloir passer le Rubicon

J’aurais pu pour choquer choisir une autre rime

Je m’en suis abstenu : la bienséance prime !

 

   

 Moralité étendue* :

 

Retenons ces leçons et contentons nous d’être

Nous-mêmes simplement évitons le paraître

Qui peut nous réserver de terribles déboires

Gardons toujours cela à portée de mémoire !

 

                                                                Pierre Dupuis

 

 

    * Une moralité étendue sèche plus vite hélas !          

 

 

 

Lire la suite

" Une saine petite entreprise, " ou " A la santé de la veuve qui clôt, " Un poème pas très moral de ... Rotpier

2 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie, Humour, #Morale

Avertissement :

C'est une odelette pas très morale, mais on ne fait pas, comme on dit chez la Mère Poulard, d'odelette sans casser d’œufs !

Le Rotpier

 

Image du net

 

Introduction :

Sans encenser la chose,

l’escamoter serait insensé

… dévoilons-la donc …

  

Une saine petite entreprise,

ou

A la santé de la veuve qui clôt,

 

Elle avait le cœur accueillant

et le reste était chaud bouillant

une vraie cocotte minute

une reine de la culbute.

 

Bref ça bouillonnait de partout

chaud les marrons pour les loulous

qui se pressaient sous sa fenêtre

rêvant de la voir apparaître.

 

Sylphide nimbée de soleil

vêtue du plus simple appareil

pas même le plus petit voile

plus Vénus que Vénus sur toile.

 

Elle avait aussi un cerveau

qui n’était pas du mou de veau

sans aucune intention perverse

elle en fit son fond de commerce.

 

Pourquoi passer par un taulier

qui peut vous faire pieds et mains liés

ou pire comme l’on raconte :

mieux vaut s’établir à son compte.

 

Elle pluma de beaux pigeons

venus de tous les horizons

rentiers banquiers même notaires

et ouvrit sa petite affaire.

 

Un gentil petit lupanar

puis arriva Marthe Richard

la veuve qui a clôt les claques

alors qu’elle sortait du cloaque !

 

Venait le temps de se ranger

avant de se faire piéger

si l’on insiste l’on s’enferre :

elle laissa tomber l’affaire.

 

Du blé elle en avait beaucoup

elle pouvait tenir le coup

sans une pension de vieillesse

ça rapporte à tout va les fesses !

 

Elle acheta une villa

sur les hauteurs de La Ciota

bien à l’abri des commérages

elle y déposa ses bagages.

 

Ne voulant pas perdre la main

elle allait souvent au jardin

son jardinier homme à tout faire

avait de quoi la satisfaire.

 

Ce n’était pas dans son contrat

c’était juste quelques extras

trois ou quatre fois par semaine

et il aimait bien ces fredaines.

 

Entre les salades et les choux

dans la cabane un peu partout

tous les deux y trouvaient leur compte :

un jardinier vaut un vicomte !

 

Ils trinquaient le soir parfois tard

à la santé de la Richard

cette racoleuse authentique

devenue femme politique !

 

Surnommée la veuve qui clôt

qui se créa ex nihilo

une légende contestable

à coup de récits non prouvables !

 

      Mais elle…               

Elle n’avait jamais triché

quand elle menait son clandé

jamais recouru au chantage

jamais non plus à l’abattage !

 

C’était un commerce sérieux

comme on en voit sous tous les cieux

pas complètement honorable

mais dans le fond très charitable !

 

Dès lors qu’il y a un marché

l’ignorer serait un pêché

à la ville ou à la campagne

pourquoi en faire une montagne ?

 

L’important c’est qu’aux additions

il y ait participation

un honorable pourcentage

sans triche ni escamotage.

      

Premier adage :

« Mieux vaut une honnête taulière

qu’une déloyale banquière

une arnaqueuse de clients

une vrais pompeuse d’argent ! »

 

Second adage, à ne pas mettre entre toutes les mains :

« Qu’elle soit du peuple ou comtesse

la femme a pour elle ses fesses

sérieux joker notable atout

c’est comme ça et pis c’est tout ! »

 

                               Le Rotpier

Lire la suite

" Main basse sur les fonds publics " ou " La face interlope de Pénélope, " le poème du jour polémique de ... Pierre

11 Mars 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier, #Morale, #Politique, #Poésie

 

Image du net

 

Préambule :
Bien sûr, l’instigateur du système a été le mari, François Fillion, mais la duplicité de sa femme est évidente.

.

 

.

Main basse sur fonds publics

ou

La face interlope de Pénélope,

 

Avec ses airs de chattemite

et sa grande circonspection

elle faisait bien illusion

mais l’honnêteté se mérite !

 

Une grande et belle hypocrite

ramasseuse de picaillons

sans se casser trop le croupion

et ne semblant pas fort contrite.

 

Bien sûr elle a fait profil bas

après avoir rempli son bas

sans s’être cassé la nénette !

 

Palper du pèze sans bosser

ça mérite les oubliettes

cachées du manoir de Beaucé !

 

 Moralité :

On peut posséder un château

mais terminés les privilèges

quand l’idéal se désagrège

les châtelains vont au cachot !

 

Les nobles et les hobereaux

ne font plus tourner les manèges

ils tombent aussi dans le piège

de la justice aux froids barreaux !

 

L’impunité n’est plus de mise

on en est plus à la mainmise

du peuple par quelques seigneurs.

 

Empêchons toute résurgence

de ces suceurs de ces saigneurs

guettant la moindre négligence.

 

 

                                                           Pierre Dupuis

 

 

PS : C'est un poème polémique il est certain, mais, à ma décharge, j'ai bien connu Polémique Victor !

 

Lire la suite

" Fabliau sur corde raide, " : le poème du jour de ... Pierre

3 Mars 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #L'actualité vue par le Rotpier, #Morale, #Politique, #Poésie

 

Image du net

Mise en garde :

De Griveaux à grivois, il n’y a qu’un pas,

à vous de le franchir ou pas !

 

Aux ambitieux de la sphère politique,
sans exclure les autres sphères…

 

Fabliau sur corde raide,

 

Ce n’est qu’un petit fabliau

pour ceux qui veulent monter haut

dans le cénacle politique

et ne pas perdre leur boutique.

 

Aujourd’hui on n’est plus hier

on est défait en un éclair

par une photo dérobée

et sur les réseaux étalée.

 

 Vous qui êtes …

A gauche à droite ou au milieu

à la base ou auprès de Dieu

méditez ce petit adage

pour éviter le grand naufrage :

 

« Méfiez-vous des réseaux sociaux

où nichent de drôles d’oiseaux

qui viennent faire leurs emplettes

même une petite branlette

qui vous met la tête sous l’eau

… n’est-ce pas Benjamin Griveaux ! »

 

  Moralité :

Il faut se méfier des selfies

qui frôlent la pornographie

à Paris ou bien au Creusot :

on cache son petit oiseau !

 

  Péroraison :

Je vais être très critiqué

pour le vers seize c’est OK

j’ai l’habitude c’est classique

de trop tirer sur l’élastique !

 

Pour le dix-huit également

il ne faut pas nommer les gens

il parait que ça les ébranle

mais moi je m’en tape et  -‘  - -    - - - - - !

 

Terminaison :

Je vous avais bien prévenu

et pourtant vous avez tout lu

adeptes qu’à cela ne tienne

des chroniques rabelaisiennes !

 

De La fontaine à Rabelais

soyons fiers de l’esprit français

qui rayonne à travers le monde

par son génie et sa faconde !

 

Foin de quelques débordements

dans une fable ou un roman

un entrechat de paillardise

c’est sur le gâteau la cerise !

 

                                Pierre Dupuis

 

 

Rabelais, image du net

Lire la suite

C'est presque la mi-août, alors : la fable du jour : " La petite chatte imprudente, " de ... Rotpier

6 Août 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #Morale, #Poésie, #Poésie, Humour

 

        Puisque nous sommes presque à la mi-août, je vous propose une histoire de chatte... en tout bien tout honneur, vous me connaissez !

Chatte.jpg Image du net

 

Fable à l’intention des jeunes chattes

ou … des jeunes filles !

 

 

La petite chatte imprudente,

 

 

Trois matous en goguette,

un tantinet voyous,

se rinçaient les mirettes

en matant les ébats fous

d’une jeune minette.

 

La jeune chatte,

un joli petit lot super bath,

jouait avec ses pattes,

les enroulant autour de son cou.

Du coup,

la belle, pourtant tout à fait innocente,

prenait des positions indécentes

qui émoustillaient

les matous voyous !

 

Trop occupée à ses galipettes,

notre jeune minette

vit trop tard le trio de fripons

qui la coinça dans un buisson !

 

Et, ce qui devait arriver arriva :

ils lui firent trois fois … le coup du chat !

Trois à l’envers, trois à l’endroit !

    

              Moralité :

 

Une petite chatte

- encore plus si elle est bath ! -

doit bien surveiller ses gestes

pour ne pas finir

sous les reins lestes

des joyeux matous !

A retenir,

un point c’est tout ! 

 

                                        Rotpier
 
En bonus l'adage du jour du Rotpier :

" Qui aime bien chatte y vient ! " 

 

 

Lire la suite

"L’original abbé de Somme," un pamphlet contre l'église de Pierre et de Rotpier

8 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Humour, #Pensées, #L'actualité vue par le Rotpier, #Billet d'humeur, #Morale

 

Troisième devoir de vacances !

Il y en aura un quatrième, mais pas de poésie, ce sera un petit pamphlet en prose ... tout du moins, c'est ce que je vous propose !

 

De l'humour, mais aussi beaucoup de colère pour ce pamphlet contre une église qui se bouche les yeux au plus haut niveau !

Pierre

 

Voir la source de l'image à la fin !

 

Préambule :

 

Je ne suis qu’un vilain canard

qui aime à brocarder l’église

mais elle est déjà dans la mouise

que c’en est un vrai cauchemar.

 

Cela a l’air d’un canular

mais sous couvert de gaillardises

je me livre à une analyse

sans renoncement et sans fard.

 

Bien à l’abri de ses remparts

Rome essaie de gérer la crise

mais les victimes s’organisent :

terminé le colin-maillard !

 

Le Vatican un lupanar ?

Le raccourci n’est pas de mise

mais les mensonges cristallisent

le doute et c’est le grand brouillard.

 

Il est cerné de toutes parts,

nul besoin de grande expertise

pour comprendre que des surprises

sont encore au fond des placards !

 

La curie fait le grand écart,

il serait temps qu’elle exorcise

de manière nette et précise

ses démons sans plus de retard !

 

                                                  Pierre Dupuis

 

Image du net

 

La fantasque épopée …

 

L’original abbé de Somme,

 

J’ai visité la baie de Somme,

j’ai vu s’envoler des canards,

j’ai croisé un curé picard

… un drôle de petit bonhomme !

 

Il venait de piquer un somme

dans un gabion et tout peinard

il reboutonnait son bénard

… la fille croquait une pomme !

 

Elle riait à pleines dents,

lui aussi était très content,

bien qu’ayant choisi la calotte

 

Son étique était élastique

comme les petites culottes,

tendues sur cintres, des boutiques !

 

xxxxxxxxxxx

 

Pas gêné sur les entournures

il prit congé de la nana

en l’embrassant ici et là :

j’étais gêné, je vous le jure !

 

En riant devant ma figure,

il m’a dit : « Alors grand bêta

il n’y a rien de mal à ça

ce n’est jamais que la nature !

 

Je ne suis pas un défroqué

et surtout pas un détraqué !

Mieux vaut courir après les filles

 

qu’après de tout jeunes garçons,

surtout celles dont les yeux brillent

et qui rêvent de goupillon !

 

xxxxxxxxxxxx

 

Je ne suis pas un conformiste

et surtout pas un abbé froid,

je prie pour que l’on ait le droit

de prendre femme et je persiste !

 

Des cardinaux trop intégristes

imposent ce chemin de croix

qu’est le déprimant célibat :

acharnement obscurantiste !

 

 

Au bout de cet égarement

des curés violent des enfants,

beaucoup d’évêques minimisent

 

et l’église est montrée du doigt !

Pendant ce temps je m’organise :

je n’ai que l’embarras choix ! »

 

xxxxxxxxxxx

 

Voila ce que m’a dit l’abbé

- rien que la vérité en somme ! -

parole de petit bonhomme,

il restait fier d’être curé !

 

Et chacun de notre coté,

en longeant un bord de la Somme

nous avons fait toute la somme

de ces monceaux d’absurdité !

 

Pendant ce temps au Vatican,

subséquemment, subséquemment,

des effluves nauséabondes

 

remontaient en faisant du mal

sur les agissement immondes

d’un proche du cercle papal !

 

xxxxxxxxxx

 

     Péroraison sans déraison :

 

Nul besoin d’être grand prophète

pour annoncer qu’un jour viendra,

le cercle se refermera

sur celui qui est à la tête !

 

On verra bien un jour ou l’autre

« papal » rimer avec « anal »

car qui d’autre qu’un cardinal

siège à la place des apôtres ?

 

Sachez bien pour votre chapelle

qu’au grand jeu des nominations,

au conclave pour l’élection

… le pape aurait pu être Pell ! *

 

Mais ne bougeons plus d’où nous sommes,

je vous le dis et le redis

je suis prêt à prendre pari

sur le crépuscule de Rome !

 

 

 

 Dernier pied de nez :

 

Si ces strophes vous interpellent

c’est parfait ça roule pour moi,

roule roule roule les pelles :

vas-y l’abbé accroche-toi !

 

                                                 Rotpier

 

* Pell est le nom du cardinal australien, troisième personne du Vatican, qui a démissionné de son poste de trésorier pour assurer sa défense pour accusations d’abus sexuels.

Magnifique illustration de Boligan, Mexique.

Lien :

http://www.courrierinternational.com/article/vatican-affaire-pell-le-pape-francois-na-rien-voulu-voir

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Relativise et positive !" ... un leçon de vie de ... Pierre

23 Août 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Pensées, #Morale

 

 

Le grand échiquier de la vie

Image du net 

Adage :

Sur le grand échiquier de la vie la meilleure alliée de la fatalité est la passivité.

 Pierre Dupuis

 

A  C.M.K.    … un ami qui se reconnaîtra
…tu parles Charles !

 

Relativise et positive !

 

La vie n’est pas tous les jours rose,

les embêtements sont courants,

voir même les emmerdements,

prends le temps de faire une pause !

 

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Tes collègues te font la gueule

à cause de tes résultats

meilleurs qu’eux et ces gros bêtas

tous les jours que dieu fait t’en veulent !

 

Ce sont des ramollis notoires,

des pisse-froid et des jaloux,

ils n’ont qu’à en mettre un bon coup

pour t’égaler et pas d’histoire !

 

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Ta progéniture à l’école

décroche et a des résultats

très mauvais et en plus de ça

ils s’en fichent et en rigole !

 

Tu leur en a fait la remarque,

ils t’ont envoyé balader,

laisse-les donc se démerder :

à vingt ans qu’ils trouvent leurs marques !

 

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Ton chien ne te fait plus la fête

quand tu le caresses le soir,

on dirait bien qu’il broie du noir :

laisse-le donc faire la tête !

 

Il se pourrait qu’il soit de mèche

avec quelqu’un que je connais

je n'est rien dit ... je suis discret

mais j’en connais d’assez revêches !

 

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Hier ta femme s’est fait la malle,

pense à celui qu’elle a choisi,

le pauvre a beaucoup de soucis :

se la faire c’est pas l’ la balle !

 

Si elle refrappe à ta porte

ne te laisse pas enjôler,

ne la laisse pas te frôler

dis-lui : « Que le diable t’emporte !

 

Dégage et passe ton chemin,

pour ma part moi je vais très bien

… ne reste pas dubitative :

Relativise et positive ! »

 

                Moralité :

On a toujours dans l’entourage

des gens beaucoup plus malheureux

que soi alors allons vers eux

pour leur redonner du courage.

 

 

Apprenons-leur cette devise :

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Et …

 

Si un jour ton moral s’enraye

il se pourrait qu’un de ceux-là

en posant sa main sur ton bras

… vienne te rendre la pareille !

 

Il te dira alors :

 

« Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative ! »

 

 

                                                    Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

Le grand échiquier de la vie

Image du net 

Adage :

Sur le grand échiquier de la vie la meilleure alliée de la fatalité est la passivité.

 Pierre Dupuis

 

A  C.M.K.    … un ami qui se reconnaîtra
…tu parles Charles !

 

Relativise et positive !

 

La vie n’est pas tous les jours rose,

les embêtements sont courants,

voir même les emmerdements,

prends le temps de faire une pause !

 

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Tes collègues te font la gueule

à cause de tes résultats

meilleurs qu’eux et ces gros bêtas

tous les jours que dieu fait t’en veulent !

 

Ce sont des ramollis notoires,

des pisse-froid et des jaloux,

ils n’ont qu’à en mettre un bon coup

pour t’égaler et pas d’histoire !

 

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Ta progéniture à l’école

décroche et a des résultats

très mauvais et en plus de ça

ils s’en fichent et en rigole !

 

Tu leur en a fait la remarque,

ils t’ont envoyé balader,

laisse-les donc se démerder :

à vingt ans qu’ils trouvent leurs marques !

 

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Ton chien ne te fait plus la fête

quand tu le caresses le soir,

on dirait bien qu’il broie du noir :

laisse-le donc faire la tête !

 

Il se pourrait qu’il soit de mèche

avec quelqu’un que je connais

je n'est rien dit ... je suis discret

mais j’en connais d’assez revêches !

 

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Hier ta femme s’est fait la malle,

pense à celui qu’elle a choisi,

le pauvre a beaucoup de soucis :

se la faire c’est pas l’ la balle !

 

Si elle refrappe à ta porte

ne te laisse pas enjôler,

ne la laisse pas te frôler

dis-lui : « Que le diable t’emporte !

 

Dégage et passe ton chemin,

pour ma part moi je vais très bien

… ne reste pas dubitative :

Relativise et positive ! »

 

                Moralité :

On a toujours dans l’entourage

des gens beaucoup plus malheureux

que soi alors allons vers eux

pour leur redonner du courage.

 

 

Apprenons-leur cette devise :

Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative !

 

Et …

 

Si un jour ton moral s’enraye

il se pourrait qu’un de ceux-là

en posant sa main sur ton bras

… vienne te rendre la pareille !

 

Il te dira alors :

 

« Relativise et positive,

laisse aux autres l’expectative ! »

 

 

                                                    Pierre Dupuis
Lire la suite