Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Bon 1er mai à tous !

30 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier


 
 Très bon 1er mai à tous !
 
 
 
 
 
Que ces quelques clochettes
vous porte bonheur !
 
 
 
Et ... un petit rappel :
La célébration de la fête du travail
nous vient ... d'Amérique !
 
Voir et surtout entendre la vidéo !
 
 
 
 
 
Pierre

Lire la suite

Le poème du jour : " Vertige " de ... Pierre

30 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie



En attendant le muguet de demain
 ... le poème pas gai d'aujourd'hui.
 
 Mais c'était il y a longtemps !
 
 Pierre
 

 
 
 
 

" Et… Je suis tout en haut - seul ! -

à deux doigts de la chute

 et du linceul, " 

 

 

 

 

 

Image du net un peu modifiée

 

 

 

 

Vertige,

 

J’empile les heures.

 

Des heures sur des heures

en pile de vingt-quatre.

 

J’empile les piles en paquets de trente :

je fabrique des mois stériles,

des mois débiles,

des mois qui me hantent

des « moi » vides

des mois vides de moi

des « moi » vides d’émoi

Je ne suis plus moi !

Vertige !

 

Toutes ces piles sans assises,

toutes ces piles sans liant vraiment,

vibrent à la moindre brise, vibrent au moindre vent !

Et… Je suis tout en haut - seul ! -

à deux doigts de la chute

 et du linceul

… pour celle que j’aime je m’arrime

mais à quoi cela rime ?

 

Oh ! Vertige ! Vertige qui m’opprime,

quelle sera mon ultime

rime

?

 

                                    Pierre Dupuis

   

 

 



 

 

Lire la suite

Coup de foudre pour Alice ! Le poème du jour : " Constat acide " de ... Rotpier qui plaide pour ... Saint Pierre !

29 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour



 

Préambule :

 

Un soir d’orage ( Oh ! Désespoir après le fromage ! ) la foudre a grillé, en partie, mon Alice Box !

J’étais sur le point de tout débrancher quand j’ai entendu une claquement sec et que j’ai vu - de mes yeux vu ! - les voyants de ma box s’éteindre lentement en une longue agonie.

Le lendemain, elle ne s’est pas allumée et j’ai cru que tout était fichu ! Mais, au bout de deux heures - miracle ! - elle est repartie, mais sans le téléphone ! Plus de téléphone gratis !

Depuis, elle fonctionne quand elle en a envie … des caprices de femme quoi !

A part cela, j’attends une nouvelle Box promise sous les 48h

depuis le vendredi 17 avril !

 

La seule consolation que j’ai pu avoir, c’est que cela m’a inspiré le chef-d’œuvre que je vous soumets et qui restera, je l’espère, dans les bacs à annales et que l’on pourra encore déguster très longtemps sans qu’il ne prenne un petit goût de bouchon !

A la vôtre amis lecteurs, que ce soit avec un petit coup de cid ou avec un petit coup de pinard !

 

Rotpier et son copain Pierre ( qui est presque un saint … si ! )

 

 

Voici donc le chef-d'oeuvre en question !

 

 

 

 

 

 

 

Constat acide,

 

Orage et plus d’espoir ! Ma box est bien finie !

Un éclair fulgurant lui a ôté la vie !

J’étais là et j’ai vu ses beaux yeux vaciller,

j’ai aussi entendu ses entrailles griller !

 

Je n’ai pas eu le temps et depuis je soupire,

de faire quelque chose avant qu’elle n’expire !

Je veille en sanglotant sur son pauvre corps froid,

j’entrevois l’avenir avec un grand effroi !

 

Alice était dedans et doit être brûlée,

plus qu’un tas de charbon et son âme envolée !

Je ne reverrai plus ses cheveux - Ô malheur ! -

 onduler sous le vent en faisant mon bonheur !

 

Un signe du destin ? Je le crois et confesse :

car elle avait déjà, pour sûr, le feu aux fesses !

Sa robe très légère aurait pu s’y frotter,

s’enflammant tout d’un coup, pas le temps de l’ôter !

 

Nouvelle Jeanne d’Arc au bûcher de la toile,

on verra très bientôt, dans le ciel, son étoile !

Mais lui connaissant un tempérament de feu,

je suppute déjà et je m’inquiète un peu !

 

A genoux je l’implore : « Alice, soit très sage !

Ne va pas commencer à ouvrir ton corsage !

Normalement là-haut, il n’y a que des saints,

ne va pas les damner en découvrant les tiens !

 

Si le désir te prend - Oh ! Chaude Walkyrie ! –

de provoquer quelqu’un pour une gâterie,

ne va pas à la porte aguicher le gardien,

il n’est pas là pour ça : ce serait cornélien !

 

Oh ! Je t’en prie,

je t’en supplie,

les deux genoux à terre :

 

Ne met pas le bordel, écoute ma prière :

ne va pas enflammer la barbe de Saint Pierre !

 

 

                                                     Rotpier

                                              et son complice Pierre

 

 

 



 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse pour le rébus de … Rotpier

27 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Réponse pour le rébus …  sur le billet « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé ! Surtout à J.C. et à Flo !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Les dictons ( à la c - - ! ) de la semaine de … Rotpier !

27 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Les dictons



 

Les dictons à la c - -   de la semaine !

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !

 

 

 

 

Je vous offre aujourd’hui les Iris de Van Gogh

( qui n’était pas un mec qui vendait des Vespasiennes ! )

 

J’espère que ces iris vous feront de l’œil !

 

 

Bonne fête à tous les saints de la semaine !

 

 

A la sainte Zita,

zi t’as bu, t’as

 plus soif mon gars !

 

ou

 

 A la sainte Zita,

si Zita t’as,

c’est qu’elle zeutait, toute transie

sur ton zizi !

Si !!!

 

 

A la Sainte Valérie,

les valets rient

et les Giscard pleurent :

à chacun son humeur !

Et, Catherine de Sienne

aura, demain, la sienne !

 

 

 

A la Saint Robert,

si tu connais une libraire,

occupe-toi de sa paire !

 

( ça marche aussi pour les profs de français,

mais ça rime moins bien ! )

 

 

Au 1er Mai,

si tu défiles

devant un gay :

il faut te méfier

de la rime en …« file »

 

... trop tard ! 

 

 

Si, à la Saint Boris,

tu plantes des iris,

tu n’auras plus de varices

et tu en auras plein les yeux

à la Saint Jean de Dieu !

A moins que Philipe et Jacques

ne les mettent dans leurs sacs !

 

 

Le bonus de la semaine :

 

Avis de rupture :

 

Je vais laisser tomber ma copine mexicaine (Consuela Ouailleur) avec laquelle je faisais zapati-zapata en poncho dans sa villa. J’ai peur qu’elle me joue un tour de cochon en me refilant la grippe !

Tous comptes faits, le Rotpier n’est pas un mec si con !

 

Le Rotpier

 

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui … brav’ gens !

 

Bonne semaine !

 

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

26 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus



 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

 

 Orage, ô désespoir !!!

 

  1ère ligne, 2ème image: lieu où se tiennent des marchés !

 3ème ligne, 1ère image : sert quand on est en barque ! .......... dernière image: la peinture en est un !

 4ème ligne, 2ème image " S " .......... 3ème image " U " ........ 5ème image: la partie de l'animal ! ..... Dernière image : pion aux échecs !

 

 Et pis c'est tout, tonnerre de tonnerre !

Réponse :

                                                                                                        

Mon Alice a des aisselles un peu cramées:

elle a reçu un coup de foudre !

 

 

 

 

 

Bon travail !

 

 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

24 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime


 

De temps en temps, je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 

Jean-Jacques Golman

 

«  Comme toi »

 
 
 
 
 
Elle avait les yeux clairs et la robe en velours
À côté de sa mère et la famille autour
Elle pose un peu distraite au doux soleil de la fin du jour
La photo n'est pas bonne mais l'on peut y voir
Le bonheur en personne et la douceur d'un soir
Elle aimait la musique surtout Schumann et puis Mozart

Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi que je regarde tout bas
Comme toi qui dort en rêvant à quoi
Comme toi comme toi comme toi comme toi

Elle allait à l'école au village d'en bas
Elle apprenait les livres elle apprenait les lois
Elle chantait les grenouilles et les princesses qui dorment au bois
Elle aimait sa poupée elle aimait ses amis
Surtout Ruth et Anna et surtout Jérémie
Et ils se marieraient un jour peut-être à Varsovie

Elle s'appelait Sarah elle n'avait pas huit ans
Sa vie c'était douceur rêves et nuages blancs
Mais d'autres gens en avaient décidé autrement
Elle avait tes yeux clairs et elle avait ton âge
C'était une petite fille sans histoire et très sage
Mais elle n'est pas née comme toi ici et maintenant

Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi que je regarde tout bas
Comme toi qui dort en rêvant à quoi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
 
 
 

Bon partage !

 

Rotpier

 
Lire la suite

Le poème du jour: " D’en bas, le jour n’est plus qu’un point " de ... Pierre

24 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


 

Pour bien prendre la mesure du vide,

il faut y avoir descendu … au moins une fois.

J’y suis descendu … un jour … il y a longtemps.

 

Pierre

 

Photo modifiée par moi-même

 

 

Si cela t’arrive un jour … agrippe-toi !

 

D’en bas, le jour n’est plus qu’un point,

 

Que dire en quelques mots, que dire en quelques vers ?

« Le métier est usant ! » : vous le savez mes frères !

Que l’âme est fluctuante et ses états divers ?

Qu’il est des puits profonds d’où l’on peine à s’extraire ?

 

J’ai pu le mesurer, le temps est relatif :

ça peut durer des jours, un très mauvais quart d’heure !

Quand simplement penser devient rébarbatif,

quand on s’agrippe à tout, mais que tout n’est que leurre !

 

Puis… petit à petit, percent quelques lueurs :

les rayons émanant de ceux de l’entourage.

Le puits n’est plus sans fond, s’espacent les sueurs,

la lumière revient et l’on reprend courage.

 

Oh ! Ce n’est pas d’un bond que l’on remonte au jour !

Le chemin est abrupt et souvent l’on retombe ;

mais on arrive enfin, la main en abat-jour,

à franchir la margelle : on est sorti de l’ombre !

 

On se retrouve alors debout mais pantelant,

à passer un temps fou sur le plus simple ouvrage !

A traiter en victoire un résultat branlant,

mais on progresse un peu, s’éloignant du naufrage.

 

 Puis… vient l’étonnement d’un sourire esquissé,

- il vaudrait mieux parler d’une aimable grimace ! -

cadeau de son miroir qui semble s’immiscer

dans un flux positif où tout reprend sa place.

 

 

 

Il faut de cette épreuve extraire le meilleur :

il faut que je me forge un solide exutoire

qui place dans ma tête un système aiguilleur,

une soupape sûre, active échappatoire.

 

Si tel était le cas, il resterait l’espoir

de  mettre ce faux pas en case « bénéfices » 

car je saurais quoi dire à ceux qui broient du noir,

ayant touché le fond : je ne suis plus novice !

 

 

                                                                Pierre Dupuis

 
 
Photo du net pour terminer sur une note plus claire !
 
 
Déjà publié !
 
 
 
 

 

 

 

 

Lire la suite

Ah! Cuba et ses bienfaits ! Le poème du jour: " La cubaine bien roulée " de ... Rotpier

23 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


 
 
 
 
Image du net bidouillée par Rotpier
 
 

La cubaine bien roulée,

 

Elle était en nuisette

et en petits chaussons.

Moi, j’étais en disette

d’amour et de suçons !

 

Ma copine Louisette

avait pris sans façon

la poudre d’escampette

avec un franc-maçon !

 

Le vent, joyeux complice,

prenait aussi son pied :

c’était feu d’artifice

… à part les doigts de pieds !

 

Le tulle - Oh ! Quel délice ! -

volant comme papier,

montrait du cou aux cuisses

ses trésors au quartier !

 

Une pareille aubaine

n’étant pas à rater,

j’ai rejoins la sirène

avec vélocité !

 

« Bonjour, je suis cubaine,

viens on va s’éclater,

dans mon lit je t’emmène

et je vais t’épater ! »

 

Cubaine et bien roulée,

la peau couleur tabac,

sachant dans la foulée

s’enflammer par le bas !

 

Technique bien rôdée

- de la maestria ! -

la grande chevauchée,

la grande fantasia !

Et le clou du programme,

le truc qu’on n’oublie pas,

qu’à deux mains on acclame :

le salto sans les bras !

 

Mais le lit rendit l’âme

sous nos furieux ébats

et nous nous retrouvâmes

tous les deux le cul bas !

 

Après cette gamelle,

la fin du numéro :

le mec de la donzelle

arrivant tout de go !

 

« Mais tu n’es pas fidèle !

Là, tu me casses trop :

dégage à tire d’aile

avec ce rigolo !

 

Pour ce pécher de fesses,

implore le pardon

et va donc à confesse

chez l’abée Décochon !

 

Dégage nymphomane !

Prends donc le premier train :

six gares de là à Vannes,

je te voudrais plus loin ! »

 

La cubaine est partie

me laissant sur ma faim,

espérance engloutie

et le moral atteint !

 

Dégoûté des gonzesses,

j’ai viré ma cuti,

me rasant en vitesse

sur conseil d’un ami :

 

 

Pour aller chez les tantes,

rase-toi jusqu’en bas,

met ta veste flottante

et chez les gays, va ras !

 

xxxxxxxx

 

Cette histoire fumante

n’ayant ni haut ni bas,

n’est que la résultante

d’un abus de tabac !

 

Je rigole sous cape

et je reste serein :

des conneries du pape

je suis encore loin !

 

                             Rotpier

 

Image du net

 

Comme pour les cubaines:

à consommer avec modération !!!

 

 



 

Lire la suite

Les excuses de Pierre ... par Pierre !

22 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour



 

Les excuses de Pierre :

 

Après maintes hésitations, j’ai estimé nécessaires

ces excuses sans lesquelles, moi Pierre, ne pourrait plus être Pierre, ce qui entraînerait une déstabilisation des fondations des églises.

 

 

Chers lecteurs,

 

-         Je tiens à m’excuser auprès de mes nombreux lecteurs ( 2 ou 3 !)  pour toutes les bêtises que peut asséner le Rotpier sur ce blog.

 

-         Je tiens aussi à m’excuser auprès de J.C. pour les commentaires que le même Rotpier se permet de mettre sur Deblogue.  Même si c’est pour répondre à une connerie, ce n’est pas une raison pour renchérir !

 

-         Je tiens aussi à m’excuser, en tant que sympathisant socialiste, pour les conneries Royales d’une certaine  S  égo  lène !

 

 

Je vous prie d’accepter, ce qui serait une preuve de bontitude, mes excusitudes les plus plates.

 

Merci à l’avance pour votre compréhension, Dieu, qui n’existe pas, vous le rendra très certainement,

 

Pierre

 

 

 

 




 
 
 
Lire la suite
1 2 3 4 > >>