Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

pastiche de chanson

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de … Rotpier !

31 Octobre 2022 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pastiche de chanson, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir !

Lire la suite

Pastiche de la chanson de Boris Vian : " Le déserteur russe " … par Pierre

10 Octobre 2022 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier, #Pastiche de chanson, #Politique

.

Allez, aujourd'hui, je vous sers un petit … pastiche !

A la vôtre !

« Le déserteur »

de Boris Vian chanté par Mouloudji

qui devient :

« Le déserteur russe »

de Pierre 

 

Recette pour bien le déguster :

1) On écoute religieusement l’artiste !

2) On s'attaque à la chanson avec mes paroles !

Donc : on écoute !

 

 

Le pastiche :

 

 

Le déserteur russe,

 

Poutine cruel tyran
Vil menteur vielle bête
Tu as perdu la tête
Et tu vires au dément
Tu bois à l'abreuvoir
Du tzar totalitaire
au règne solitaire
Avec tous les pouvoirs

Des gens incompétents
T'ont soufflé que l'Ukraine
En moins d'une semaine
Tomberait lourdement
Alors tu as lancé
L'opération spéciale
Expédition bestiale
Mais tu t'es bien planté

L'Ukraine a résisté
De très belle manière
Ses soldats sur leurs terres
Étaient galvanisés
Bien sûr ils ont souffert
Sous les milliers de bombes
Beaucoup sont dans leur tombe
Et mangés par les vers

Poutine maintenant
Que notre armée recule
Tu cries tu gesticules
Tu es mauvais perdant
Tu voudrais que l'on aille
Se faire trouer la peau
Et creuser nos tombeaux
Dans l'affreuse bataille

Même si je suis russe
Je ne veux pas la faire
Ta saleté de guerre
Tu n'est plus qu'un gugusse
Si tu veux continuer
Envoie tes mercenaires
Les affreux de Wagner
Et autres demeurés

Monsieur le grand tyran
Il faut que tu dégages
Sans armes ni bagages
D'une balle au tympan
Qui pourra la tirer
Deviendra un grand homme
Dans tous les épitomes
Un héros adulé

S'il faut donner son sang
Allez verser le vôtre
Les faucons bons apôtres
Si possible en chantant
Si vous voulez ma peau
Essayez de la prendre
Je saurais me défendre
S'il le faut au couteau

            

                                              Pierre Dupuis

 

Déserteur russe

Image du net modifiée par moi-même

 

 

 

Lire la suite

Le pastiche du jour: " Que c'est triste Venise " transformé par le Rotpier en " Qu'elle est triste Denise " !

2 Avril 2022 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pastiche de chanson, #les chansons et les musiques que j'aime

     Allez, aujourd'hui, double rasade : une chanson et un pastiche !

Mon honnêteté légendaire m'oblige à vous signaler que c'est une reprise même si elle n'est pas de chaussettes !

 

Allez, je vous ressers un petit … pastiche !

A la vôtre !

« Que c'est triste Venise »

de Charles Aznavour

qui devient :

« Qu'elle est triste Denise »

de Rotpier

 

Recette pour bien le déguster :

1) On écoute religieusement l’artiste !

3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

Donc : on écoute !

 

 

Voici donc le chef-d’œuvre tant attendu :
un pastiche de Venise qui est beaucoup plus
relevé qu'un pastiche de Marseille... ne l'oublions pas !

 

 
 
 
Photo du net bien bidouillée par le Rotpier !
 
 
 

Qu’elle est triste Denise,

Qu’elle est triste Denise

avec tout’ ses peaux mortes

 qu’elle est triste Denise

et en plus elle pue.

Je lui dis des gros mots

en lui montrant la porte

elle en à rien à s’couer

et moi je n’en peux plus.

Qu’elle est triste Denise

ses bas qui dégringolent

ne font que souligner

ses genoux tout cagneux.

Et mes lèvres se serrent

quand elle se gondole

je pourrais ô malheur

gerber au moins pour deux.

Qu’elle est triste Denise

avec tout’ ses peaux mortes

 qu’elle est triste Denise

et en plus elle pue.

Les musées les églises

lui ont fermé leurs portes

les tourist’  apeurés

s’enfuyaient dans les rues.

Qu’elle est triste Denise

c’est bien mon infortune

et je voudrais demain

aller à son trépas.

Et quand elle ironise

plus conne que la lune

je voudrais l’oublier

mais elle est toujours là.

 

Je suis bien un pigeon

un dindon un cloporte

je ne sais plus sourire

je suis plus que perdu.

Y en a marr’  de Denise

je la voudrais bien morte

y en a marr’ de Denise

c’est demain que j’ la tue.

La la la la la la

la la la la la la

la la la la la la

la la la la la la.

 

                             Rotpier

 

Et pis c’est tout !
A la vôtre !
Avec modération SVP !
Sinon, cela donne ça!

Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Le pastiche du jour: " Estelle " de Pierre Perret transformé par le Rotpier en " Quand vous verrez ma stèle " !

18 Août 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pastiche de chanson

Je vous offre un petit … pastiche !  A la vôtre !

Cette fois-ci :

 «  Estelle  »

de Pierre Perret

 qui devient :

 «  Si vous voyez ma stèle  »

De … Rotpier

 

Recette pour bien le déguster :

1)   Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

   2) On écoute religieusement l’artiste !

 3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

Donc : on écoute !

 

Maintenant on y va !

 

Pastiche de la chanson de Pierre Perret :
« Si vous voyez Estelle » qui devient
«  Quand vous verrez ma stèle »

 

Quand vous verrez ma stèle,

 

Quand vous verrez ma stèle

dites-vous mes amis

que je suis mal sous elle

et aux trois quarts pourri

que ça n’a rien de drôle

d’être dans cet état

mais que je joue mon rôle

de bouff’ pour cancrelats

 

Quand vous verrez ma stèle

dites-vous mes amis

que la mort n’est pas belle

y a pas de paradis

on ne s’ ra pas ensemble

soyez-en convaincus

je vois vos mains qui tremblent

comm’  quand on est cocu

 

Allez soyez lucides

il vous faut m’écouter

ne soyez pas candides

on vous a entubé

en disant c’est superbe

quand on arrive en haut

il y a plein de gerbes

et tout plein d’angelots

 

Où sont donc vos sourires

ils sont décomposés

il n’y a pas à dire

tous menteurs les curés

voilà vos mains qui tremblent

vous f’ rez pas de vieux os

passerez-vous décembre

c’est pas sûr les poteaux

.

Les religions promettent

un après merveilleux

dans l’ cul le balayette

il est calamiteux

profitez de la vie

temps qu’il est encor’ temps

de toutes vos envies

bouffez des ortolans

 

Devenez agnostiques

vous n’ serez pas déçus

fuyez tout’  les boutiques

promettant tant et plus

ce sont des pièg’  à dupe

pour naïfs et gogos

mes pensées sont abruptes

je parle tout de go

 

Quand vous verrez ma stèle

n’allez pas mes amis

prier à Compostelle

car tout est bien fini

en souvenir de moi

fait es une ribote

et cela prouvera

que vous étiez mes potes

 

Quand vous verrez ma stèle

je vous prie mes amis

de mettre à la poubelle

tous mes vieux os pourris

et grâce au recyclage

je deviendrai terreau

j’avais largement l’âge

d’engraisser les poireaux

 

 

Si vous voyez Estelle

sur son stand au marché

et qu’elle a de très belles

bott’  de poireau prenez

et le soir mauvais’ troupe

pour peut que vous aimiez

vous trouv’ rez à la soupe

comme un goût de Rotper

 

La la la la la la

la la la la la la

 

                                  Le Rotpier

Et pis c’est tout !

A la vôtre !

Avec modération SVP !

Sinon, cela donne ça !

 

 

Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Une chanson + un pastiche ! Vous en avez de la chance ! " Il suffirait de presque rien " de Serge Reggianni " transformé par le Rotpier !

27 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pastiche de chanson, #les chansons et les musiques que j'aime

Comme il y avait bien longtemps ...

Allez, je vous ressers ce petit … pastiche !

A la vôtre !

 

« Il suffirait de presque rien »
de Serge Reggiani
qui devient :
« Le gigolo de Saint-Germain »
de Rotpier

 

Image du net

 

Recette pour bien le déguster :

1) Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

2) On écoute religieusement l’artiste !

3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

Donc : on écoute !

 

 

 

 

Maintenant on y va !

.

 

Le gigolo de Saint-Germain

 

Il suffisait de presque rien

D’un peu plus de forc’ dans les mains

Pour te balancer du sixième

J’en rêvais depuis le matin

Dans l’appart’ de Saint-Germain

Où tu me poses des problèmes

Et ce n’est pas du cinéma

Boucle-là et regarde-moi

Vois les rides qui nous séparent

A quoi bon jouer la comédie

De la vieille qui rajeunit

Ça fait rigoler ton miroir

Un jour je vais te foutre en l’air

Et tant pis pour les commentaires

« C’est son ami elle avait finit de lui plaire

Son compte était à découvert »

Il suffisait de presque rien

Du pognon planqué dans un coin

Pour qu’encore une année je reste

Tu es bête mais tu comprends

Qu’en frôlant tes soixant’ cinq ans

Tu es bien loin de ta jeunesse

Tu ne sais même plus sourire

Quand je te vois mon cœur chavire

J’en vomis tellement c’est triste

Imagine ma vie demain

Tout à coté d’un tas en train

De se couvrir de mille kystes

Vraiment de quoi aurais-je l’air

J’entends déjà les commentaires

« Il est joli, comment peut-il encor’ s’ la faire

Ça doit relever de l’enfer »

Et ce sera bien moi demain

Qui t’emm’ ra à Saint-Germain

Dans un grand trou du cimetière

Il suffisait de presque rien

Que tu aies quarante ans de moins

Et des revenus de banquière …

.

                                                       Rotpier

.

Et pis c’est tout !

A la vôtre !

Avec modération SVP !

Sinon, cela donne ça!

Rotpier

 

 

Lire la suite

Pastiche de la chanson de Michel Sardou: " Les Ricains " ... par Rotpier

22 Octobre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pastiche de chanson

Allez, aujourd'hui, je vous sers un petit … pastiche !

A la vôtre !

« Les Ricains »

de Michel Sardou

qui restent :

« Les Ricains »

de Rotpier

 

Recette pour bien le déguster :
1) On écoute religieusement l’artiste !
3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !
Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !
Donc : on écoute !

 

Voici donc le pastiche attendu et vous remarquerez

que je suis beaucoup moins tendre avec les américains que lui !

 

Les Ricains,

 

Si les ricains n’étaient pas là

ça irait mieux dans les pays

où leurs soldats ont mis leurs pas

croyant servir que leur patrie

 

Hélas les multinationales

avaient mis grandement la main

sur la politique vénale

suivie par les copains coquins 

 

Pétrole et richesses enfouies

méritent tous les coups fourrés

c’est comm’ cela qu’on s’enrichi

les autochtones peuvent crever

 

Iran, Congo, Guatemala

Vietnam, Brésil et puis Chili

voilà autant de coups d’états

menés par les Etats-Unis

 

 Mettre en place une dictature

par exemple avec Pinochet

cet adepte de la torture

ne les a pas fait sourciller

 

Si aujourd’hui c’est moins voyant

ils ne se sont pas arrêtés

 ils sont juste un peu plus prudents

la C.I.A. met du doigté

 

Avant ils s’étaient fait la main

chez eux sans la moindre pitié

sur le dos des amérindiens

qu’il fallait bien exterminer

 

Les noirs ont eu aussi leur part

de franche discrimination

le KU Klus Klan ces saloparts

perpétrait des exécutions

 

 De Rosa Parks à Lutherking

de Malcom X à Obama

les marches contre les Browning

il a fallut bien des combats

 

Il rest’ toujours des nostalgiques

de la ségrégation raciale

des expéditions dramatiques

contre un noir de façon bestiale

 

Avec Trump à la Maison Blanche

la cerise sur le gâteau

on voit très bien où cela penche

ou alors il faut être idiot

 

Bien sûr on en a eu besoin

comme ils ont eu besoin de nous

Lafayette c’est déjà loin

mais il en a mis un bon coup

 

Les tuniqu'  rouges étaient là

nos ennemis héréditaires

qu’il a combattu pas à pas

sous la mitraille et sous le fer

 

Si les ricains n’étaient pas là

ça irait mieux dans les pays

où leurs soldats mettent leurs pas

croyant servir que leur patrie

  

                                             Rotpier

Et pis c’est tout !

A la vôtre !

Avec modération SVP !

Sinon, cela donne ça!

Rotpier

 

 

Lire la suite

Les pensées du jour, sérieuses ou moins sérieuses de Pierre ou de Rotpier !

28 Mai 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Pastiche de chanson

Préface ( et alors ! … j’ai bien le droit aussi …non ? )

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

Boileau ( préface des « Œuvres » )

Sans nous comparer à Boileau (d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu !) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies ! Sans avoir trop mal aux genoux ....... ?

Et pis c’est tout !

Rotpier

 

Statue dans mon jardin !
Si tout n’est pas bon,
ne m’en veuillez pas : je me rôde, hein !
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Petit exercice comparatif :

Entre mai ( à la vanille ) 68 et mai 2020

n mai 68, il y avait déjà :

A Caen, Mai 68 dès janvier - Les Utopiques

 Les gestes barrière ! 

 

CRS masqués

Les masques de protection !

 

Dany, l'opportuniste… | Penserailleurs

Dany le rouge rigolait déjà !

 

En 2020, il rigole toujours même

s'il est passé du rouge au vert sans cocher la case orange !

Européennes : Daniel Cohn-Bendit appelle à voter LREM - L'Express

Elle est pas belle la vie  ?

 

Nota :

En mai 68, j’avais 22 ans, je travaillais en usine et nous avons fait 5 semaines de grève avec occupation de notre outil de travail.

Les jours s’annonçaient meilleurs pour les travailleurs et ils l’ont été mais … encore plus pour les actionnaires … cherchez l’erreur !

Qu’en sera-t-il de l’après mai 2020 ?

Sans boule de cristal, difficile de le dire

… tu en penses quoi, toi le Rotpier, le faux mage de Normandie ?

 

... Aïe, aïe, aïe pas coulant le faux mage de Normandie !

Nota  ( comme dit Nicole ) :  Toutes les image proviennent du net, même une partie du bidouillage !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pour terminer, une petit énigme à compléter : comme on dit chez les chevaliers de la tringle :

Ce sera bientôt   - - -     - - - -      - -    - - -  !

 

Oh ! Le vilain Rotpier !

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

xxxxxxxxxxxxxxxxx

Épicétou !

 Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

 
 
 
 
 
Lire la suite

Christophe : « Les mots bleus » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Pierre + un bonus de Rotpier !

18 Avril 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime, #Pastiche de chanson

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

 

« Christophe »

« Les mots bleus »

 

La remarque :

Un hommage à celui qui nous a quitté...

 

 

 

Les Mots bleus

 

Il est six heures au clocher de l'église
Dans le square les fleurs poétisent
Une fille va sortir de la mairie
Comme chaque soir je l'attends
Elle me sourit
Il faudrait que je lui parle
À tout prix
Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Parler me semble ridicule
Je m'élance et puis je recule
Devant une phrase inutile
Qui briserait l'instant fragile
D'une rencontre
D'une rencontre
Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Je l'appellerai sans la nommer
Je suis peut-être démodé
Le vent d'hiver souffle en avril
J'aime le silence immobile
D'une rencontre
D'une rencontre
Il n'y a plus d'horloge, plus de clocher
Dans le square les arbres sont couchés
Je reviens par le train de nuit
Sur le quai je la vois
Qui me sourit
Il faudra bien qu'elle comprenne
À tout prix
Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Toutes les excuses que l'on donne
Sont comme les baisers que l'on vole
Il reste une rancœur subtile
Qui gâcherait l'instant fragile
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles
Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Une histoire d'amour sans paroles
N'a plus besoin du protocole
Et tous les longs discours futiles
Terniraient quelque peu le style
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles
Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Je lui dirai tous les mots bleus
Tous ceux qui rendent les gens heureux
Tous les mots bleus
Tous les mots bleus

 

Bon partage !

 

Pierre

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Maintenant que vous avez bien l'air en tête,

le bonus de l'affreux Jojo Rotpier :

 

«  Les mots bleus »

de Christophe

 

qui deviennent :

 

«  Les gros bleus »

de Rotpier

.

 

Les gros bleus,

 

Ça fait six heures que je la brutalise

Dans la chambre et pour des bêtises

Cette fille je l’ai conduite à la mairie

Je voudrais lui péter les dents

Elle me sourit

Il faudrait que je parte

 À tout prix

 

Je lui ferais des gros bleus

De ceux qui marquent bien les yeux

Elle sera très ridicule

Je m’élance et je la bouscule

Pas un coup qui soit inutile

J’ai le coup de poing très habile

Et pas de contre

Et pas de contre

 

Je lui ferais des gros bleus

De ceux qui rendent malheureux

Je la cogn’rais sans la nommer

Je suis peut-être démodé

Le bruit des coups s’entend en ville

Mais je m’en fous c’est ça mon style

 Et pas de contre

Et pas de contre

 

Il n’y a plus d’horloge elle est cassée

Comme les chevets de la chambre à coucher

En lambeaux sa chemise de nuit

Sur le cul je la revois

Qui me maudit

Il faudra bien qu’elle comprenne

À tout prix

 

Je lui ferais des gros bleus

On ne pourra plus voir ses yeux

Toutes les claques que je donne

Sont de grande classe et de haut vol,

Il me reste une rancœur de bile

Mon estomac est très fragile

Et vaille que vaille

Et vaille que vaille

 

Je lui ferais des gros bleus

De ceux qui sont très douloureux

Fin de l’histoire et des paroles

J’ai pas besoin de protocole

Et de très longs discours futiles

Ce ne serait pas dans mon style

Et vaille que vaille

Et vaille que vaille

 

Je lui ferais des gros bleus

De préférence sur les yeux

Je lui ferais de très gros bleus

De ceux qui sont très douloureux

De très gros bleus

De très gros bleus

 

Et pis c’est tout !

 

A la vôtre !

 

Avec modération SVP !

Rotpier

 
Lire la suite

Le pastiche du jour: " Que c'est triste Venise " transformé par le Rotpier en " Qu'elle est triste Denise " !

10 Octobre 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pastiche de chanson

Allez, je vous ressers un petit … pastiche !

A la vôtre !

« Que c'est triste Venise »

de Charles Aznavour

qui devient :

« Qu'elle est triste Denise »

de Rotpier

 

Recette pour bien le déguster :

1) On écoute religieusement l’artiste !

3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

Donc : on écoute !

 

 
Voici donc le chef-d’œuvre tant attendu :
un pastiche de Venise qui est beaucoup plus
relevé qu'un pastiche de Marseille... ne l'oublions pas !

 

 
 
 
Photo du net bien bidouillée par le Rotpier !
 
 
 

Qu’elle est triste Denise,

 

Qu’elle est triste Denise

avec tout’ ses peaux mortes

 qu’elle est triste Denise

et en plus elle pue.

 

Je lui dis des gros mots

en lui montrant la porte

elle en à rien à s’couer

et moi je n’en peux plus.

 

Qu’elle est triste Denise

ses bas qui dégringolent

ne font que souligner

ses genoux tout cagneux.

 

Et mes lèvres se serrent

quand elle se gondole

je pourrais ô malheur

gerber au moins pour deux.

 

Qu’elle est triste Denise

avec tout’ ses peaux mortes

 qu’elle est triste Denise

et en plus elle pue.

 

Les musées les églises

lui ont fermé leurs portes

les tourist’  apeurés

s’enfuyaient dans les rues.

 

Qu’elle est triste Denise

c’est bien mon infortune

et je voudrais demain

aller à son trépas.

 

Et quand elle ironise

plus conne que la lune

je voudrais l’oublier

mais elle est toujours là.

 

Je suis bien un pigeon

un dindon un cloporte

je ne sais plus sourire

je suis plus que perdu.

 

Y en a marr’  de Denise

je la voudrais bien morte

y en a marr’ de Denise

c’est demain que j’ la tue.

 

La la la la la la

la la la la la la

la la la la la la

la la la la la la.

 

 

                             Rotpier

Lire la suite

Le pastiche du jour: " Que c'est triste Venise " transformé par le Rotpier en " Qu'elle est triste Denise " !

10 Octobre 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pastiche de chanson

Allez, je vous ressers un petit … pastiche !

A la vôtre !

« Que c'est triste Venise »

de Charles Aznavour

qui devient :

« Qu'elle est triste Denise »

de Rotpier

 

Recette pour bien le déguster :

1) On écoute religieusement l’artiste !

3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

Donc : on écoute !

 

 
Voici donc le chef-d’œuvre tant attendu :
un pastiche de Venise qui est beaucoup plus
relevé qu'un pastiche de Marseille... ne l'oublions pas !

 

 
 
 
Photo du net bien bidouillée par le Rotpier !
 
 
 

Qu’elle est triste Denise,

 

Qu’elle est triste Denise

avec tout’ ses peaux mortes

 qu’elle est triste Denise

et en plus elle pue.

 

Je lui dis des gros mots

en lui montrant la porte

elle en à rien à s’couer

et moi je n’en peux plus.

 

Qu’elle est triste Denise

ses bas qui dégringolent

ne font que souligner

ses genoux tout cagneux.

 

Et mes lèvres se serrent

quand elle se gondole

je pourrais ô malheur

gerber au moins pour deux.

 

Qu’elle est triste Denise

avec tout’ ses peaux mortes

 qu’elle est triste Denise

et en plus elle pue.

 

Les musées les églises

lui ont fermé leurs portes

les tourist’  apeurés

s’enfuyaient dans les rues.

 

Qu’elle est triste Denise

c’est bien mon infortune

et je voudrais demain

aller à son trépas.

 

Et quand elle ironise

plus conne que la lune

je voudrais l’oublier

mais elle est toujours là.

 

Je suis bien un pigeon

un dindon un cloporte

je ne sais plus sourire

je suis plus que perdu.

 

Y en a marr’  de Denise

je la voudrais bien morte

y en a marr’ de Denise

c’est demain que j’ la tue.

 

La la la la la la

la la la la la la

la la la la la la

la la la la la la.

 

 

                             Rotpier

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>