Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour: "Je ne te connaissais même pas Valérie," par ... Pierre

30 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

C’est un poème très ancien mais l’actualité

qui le sous-tend revient, hélas, régulièrement.

A vous, les victimes de ces monstres.

 

Image du net

 

Je ne te connaissais même pas Valérie,

 
Deux …
Ils étaient deux.
Si seulement tu avais vu leurs yeux …
si seulement tu avais pu voir leurs yeux !
 
Du haut de tes dix sept ans,
tu baladais avec l’insouciance
de l’encore adolescence
les pleins et les déliés
de ton corps de presque femme.
Eux, avaient vu …
en filigrane.
 
Si seulement tu avais vu leurs yeux …
Peut-être aurais-tu pu faire demi tour ?
Ne pas suivre, docile,
la petite route menant à la haute ville :
le chemin que tu empruntais depuis des années,
tranquille.
Eux … savaient.
Ils étaient les chasseurs,
toi … le gibier.
Saloperie !  
Saloperie de vie !
On t’a retrouvée … nue.
Peut-être les as-tu reconnus ?
Ces salauds qui t’ont  - après-  lardée de coups de couteau.
Aucun n’était mortel.
Tu as dû souffrir …
Comme tu as dû souffrir…
Avec ton doigt, ton doigt plein de sang,
tu as eu le temps d’écrire :
« Pas … ceux … d’en … bas … »
Saloperie !    Saloperie de vie !
 
Depuis  - depuis -  j’erre.
J’erre sur la petite route qui mène à la haute ville.
Je cherche … Je cherche … même si c’est imbécile !
Je n’ai plus grand chose à faire,
je suis à la retraite et … sept fois grand-père.
 
Je ne te connaissais même pas Valérie.
Mais je voudrais confondre ces deux-là,
ces deux-là qui t’ont salie, ces deux-là qui ont pris ta vie.
Je voudrais coincer les salauds qui t’ont fait ça !
 

                                                                 Pierre Dupuis

Lire la suite

Le poème du jour: "Je ne te connaissais même pas Valérie," par ... Pierre

30 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

C’est un poème très ancien mais l’actualité

qui le sous-tend revient, hélas, régulièrement.

A vous, les victimes de ces monstres.

 

Image du net

 

Je ne te connaissais même pas Valérie,

 
Deux …
Ils étaient deux.
Si seulement tu avais vu leurs yeux …
si seulement tu avais pu voir leurs yeux !
 
Du haut de tes dix sept ans,
tu baladais avec l’insouciance
de l’encore adolescence
les pleins et les déliés
de ton corps de presque femme.
Eux, avaient vu …
en filigrane.
 
Si seulement tu avais vu leurs yeux …
Peut-être aurais-tu pu faire demi tour ?
Ne pas suivre, docile,
la petite route menant à la haute ville :
le chemin que tu empruntais depuis des années,
tranquille.
Eux … savaient.
Ils étaient les chasseurs,
toi … le gibier.
Saloperie !  
Saloperie de vie !
On t’a retrouvée … nue.
Peut-être les as-tu reconnus ?
Ces salauds qui t’ont  - après-  lardée de coups de couteau.
Aucun n’était mortel.
Tu as dû souffrir …
Comme tu as dû souffrir…
Avec ton doigt, ton doigt plein de sang,
tu as eu le temps d’écrire :
« Pas … ceux … d’en … bas … »
Saloperie !    Saloperie de vie !
 
Depuis  - depuis -  j’erre.
J’erre sur la petite route qui mène à la haute ville.
Je cherche … Je cherche … même si c’est imbécile !
Je n’ai plus grand chose à faire,
je suis à la retraite et … sept fois grand-père.
 
Je ne te connaissais même pas Valérie.
Mais je voudrais confondre ces deux-là,
ces deux-là qui t’ont salie, ces deux-là qui ont pris ta vie.
Je voudrais coincer les salauds qui t’ont fait ça !
 

                                                                 Pierre Dupuis

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

29 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

28 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus court et sérieux !  😉
 
1ère ligne, 2ème image : il ne faut pas prendre le petit ! Dernière image : ce qui sort amplifié de l"appareil !
2ème ligne, 3ème image : quand la sale bête pique, ça fait mal !
3ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le fils ... ni le Saint Esprit ! ( l'autre aussi ! ) 3ème image : le verbe conjugué au présent de l'indicatif !
4ème ligne, 2ème image : la vache est dedans ... l'amour aussi parait-il !
6ème ligne, 2ème image : Quand son nez s'allonge, il  "  - - - - " ! quand c'est autre chose, on ne sait pas !
Dernière ligne, 1ère image : Un " - - - - - -  " pour attraper des carnassiers à la pêche, cela les trompe énormément ! ( l'autre aussi ! )
 
Et pis c'est tout !
A vous de jouer ! Après, vous vous reposez : hors de question de faire la lessive, c'est dimanche aujourd'hui !

 

Réponse :

Au grand lavoir du temps, les personnages, même importants, perdent énormément de leurs couleurs.

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus pas trop bordélique à trouver !  🤣

 

 

 

Allez, au boulot brav' gens ! Et après, n'allez pas dire que j'ai une tête à claques !   🤣  

 

Réponse :

L’idéal pour un tenancier de lupanar, c’est d’avoir une tête à claque. Cela lui permet de se fondre dans le lieu pour exercer son activité !

 

 

 

Lire la suite

Publié depuis Overblog et Twitter

27 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Nino Ferrer »

« Le sud »

 

Un grand classique !

 

Le sud,

 

C´est un endroit qui ressemble à la Louisiane
A l´Italie
Il y a du linge étendu sur la terrasse
Et c´est joli

On dirait le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d´un million d´années
Et toujours en été.

Il y a plein d´enfants qui se roulent sur la pelouse
Il y a plein de chiens
Il y a même un chat, une tortue, des poissons rouges
Il ne manque rien

On dirait le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d´un million d´années
Et toujours en été.

Un jour ou l´autre il faudra qu´il y ait la guerre
On le sait bien
On n´aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
On dit c´est le destin

Tant pis pour le Sud
C´était pourtant bien
On aurait pu vivre
Plus d´un million d´années
Et toujours en été.

 

Bon partage et bon soleil !

Rotpier

Lire la suite

Pierre et Rotpier: le retour !

17 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Divers

 

Bonjour à toutes et à tous !

Me voilà de retour chez moi après 9 jours d’hosto + 1 jour d’urgence en bonus et tout cela à cause d’un problème soudain de tuyauteries bouchées en sous-sol !

Occlusion intestinale aiguë et plus précisément « volvulus du grêle » qu’ils appellent ça dans ma sphère médicale. Pour faire simple : un nœud à l’intestin grêle alors que nous ne sommes même plus en mars !

Petite révision anatomique ! ( image du net )

Cela peut servir : je ne me souvenais plus beaucoup de ce que j'avais appris en primaire sur les grandes cartes accrochées au tableau !

 

Pas rigolo du tout l’affaire !

Jolie boutonnière sur le bedon et des tuyaux entrants et sortants dont un aspirant : un vraie usine à gaz quoi !

5  jours sans boire, 7  jours sans manger et 3,2 kilos en moins : je deviens de plus en plus tolstoïen ( guère épais… ) !

Là,  je commence à refaire surface et cela fait du bien !

Suivi par une infirmière à domicile pour les soins et les piqûres encore une semaine ½ environ.

Je reviendrais sur les blogs certainement la semaine prochaine si tout va bien et cela sera … épicétout !

 

Pierre

                              et

                                                 

       

PS : Merci à ceux qui se sont inquiétés de mon absence,  je suis prêt à fournir des billets d’excuses aux chicaniers ! 

 

Lire la suite

Les pensées du jour, sérieuses ou moins sérieuses de Pierre ou de Rotpier !

3 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

Préface ( et alors ! … j’ai bien le droit aussi …non ? )

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

Boileau ( préface des « Œuvres » )

Sans nous comparer à Boileau (d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu !) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies ! Sans avoir trop mal aux genoux ....... ?

Et pis c’est tout !

Rotpier

Statue dans mon jardin !
Si tout n’est pas bon,
ne m’en veuillez pas : je me rôde, hein !
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

1ère  Rotpierrerie :

 Toute femme frileuse en amour n’est pas forcément frigide : il suffit souvent, pour la dégeler, de prononcer une formule tournant autour du terme « hostas » (famille de plantes que je cultive ) pour qu’elle se réchauffe rapidement et qu’elle s’ouvre comme une fleur !

 Rotpier, un peu magicien, un peu frigoriste, un peu botaniste, un peu fumiste mais pas du tout rigoriste !

  

2ème Rotpierrerie :

 Les femmes faciles sont comme les cols de 1ère catégorie : on commence l’escalade à fond et on a les jambes coupées avant d’avoir atteint le sommet !

  

3éme  Rotpierrerie :

 Ce passager venant du Larzac et qui sentait fort la chèvre, faisait régulièrement le bonheur de bon nombre de  voyageuses : c’était un infatigable broute-en-train !

 Rotpier certifie que le passager en question n’a rien à voir avec José Bové ! ……. Bien que la moustache soit un plus indéniable dans ce genre d’exercice !

 

4éme  Rotpierrerie basée sur la logique :

 Une personne prend une claque et ne la rend pas.

Deux hypothèses s’offrent à nous pour analyser la situation :

1ère hypothèse : la personne est lâche.

2ème hypothèse : la personne est adepte de la non-violence dans la lignée de Martin Luther King ou du Mahatma Gandhi.

Une 3ème hypothèse, bien quelle soit rarissime, peut-être retenue : cette personne est manchote !

  

Bon, allez, je vous lâche les baskets parce que vous en avez peut-être votre claque du Rotpier !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pour terminer, je vous laisse quand même une petite énigme qui ne fera guère plaisir à Jérôme Garcin de France Inter :

 

 

Oh ! Le vilain Rotpier !

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

xxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Épicétou !

 Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

 

 
Lire la suite

" Une saine petite entreprise, " ou " A la santé de la veuve qui clôt, " Un poème pas très moral de ... Rotpier

2 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie, Humour, #Morale

Avertissement :

C'est une odelette pas très morale, mais on ne fait pas, comme on dit chez la Mère Poulard, d'odelette sans casser d’œufs !

Le Rotpier

 

Image du net

 

Introduction :

Sans encenser la chose,

l’escamoter serait insensé

… dévoilons-la donc …

  

Une saine petite entreprise,

ou

A la santé de la veuve qui clôt,

 

Elle avait le cœur accueillant

et le reste était chaud bouillant

une vraie cocotte minute

une reine de la culbute.

 

Bref ça bouillonnait de partout

chaud les marrons pour les loulous

qui se pressaient sous sa fenêtre

rêvant de la voir apparaître.

 

Sylphide nimbée de soleil

vêtue du plus simple appareil

pas même le plus petit voile

plus Vénus que Vénus sur toile.

 

Elle avait aussi un cerveau

qui n’était pas du mou de veau

sans aucune intention perverse

elle en fit son fond de commerce.

 

Pourquoi passer par un taulier

qui peut vous faire pieds et mains liés

ou pire comme l’on raconte :

mieux vaut s’établir à son compte.

 

Elle pluma de beaux pigeons

venus de tous les horizons

rentiers banquiers même notaires

et ouvrit sa petite affaire.

 

Un gentil petit lupanar

puis arriva Marthe Richard

la veuve qui a clôt les claques

alors qu’elle sortait du cloaque !

 

Venait le temps de se ranger

avant de se faire piéger

si l’on insiste l’on s’enferre :

elle laissa tomber l’affaire.

 

Du blé elle en avait beaucoup

elle pouvait tenir le coup

sans une pension de vieillesse

ça rapporte à tout va les fesses !

 

Elle acheta une villa

sur les hauteurs de La Ciota

bien à l’abri des commérages

elle y déposa ses bagages.

 

Ne voulant pas perdre la main

elle allait souvent au jardin

son jardinier homme à tout faire

avait de quoi la satisfaire.

 

Ce n’était pas dans son contrat

c’était juste quelques extras

trois ou quatre fois par semaine

et il aimait bien ces fredaines.

 

Entre les salades et les choux

dans la cabane un peu partout

tous les deux y trouvaient leur compte :

un jardinier vaut un vicomte !

 

Ils trinquaient le soir parfois tard

à la santé de la Richard

cette racoleuse authentique

devenue femme politique !

 

Surnommée la veuve qui clôt

qui se créa ex nihilo

une légende contestable

à coup de récits non prouvables !

 

      Mais elle…               

Elle n’avait jamais triché

quand elle menait son clandé

jamais recouru au chantage

jamais non plus à l’abattage !

 

C’était un commerce sérieux

comme on en voit sous tous les cieux

pas complètement honorable

mais dans le fond très charitable !

 

Dès lors qu’il y a un marché

l’ignorer serait un pêché

à la ville ou à la campagne

pourquoi en faire une montagne ?

 

L’important c’est qu’aux additions

il y ait participation

un honorable pourcentage

sans triche ni escamotage.

      

Premier adage :

« Mieux vaut une honnête taulière

qu’une déloyale banquière

une arnaqueuse de clients

une vrais pompeuse d’argent ! »

 

Second adage, à ne pas mettre entre toutes les mains :

« Qu’elle soit du peuple ou comtesse

la femme a pour elle ses fesses

sérieux joker notable atout

c’est comme ça et pis c’est tout ! »

 

                               Le Rotpier

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

1 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

 

Lire la suite