Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le poème du jour: "Vocation très respectable" ou "Vocation Marie-Madeleinesque" par ... Rotpier l'impie ... c'est tout !

20 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie - humour

 

Image du net 

 

Préambule :
Chers lecteurs,
Vous trouverez ici un exemple de mariage de convictions bien pensé. Un modèle d’équilibre adossé à un commerce de charmes équitable, solidaire, transposable et très engagé…

 

Vocation très respectable

ou

Vocation Marie-Madeleinesque

 

Elle n’avait pas sa pareille

Pour attirer tous les garçons,

Les roux, les bruns ou bien les blonds

Dès lors qu’ils montraient leur oseille.

 

Elle se servait à merveille

De ce que la nature en don

Lui avait offert et pardon :

C’était du beau jusqu’aux oreilles !

 

Elle aurait pu se marier

Avec un riche roturier

Qui lui avait mis sa fortune

 

Aux pieds avec supplication,

Elle avait refusé ses thunes

Ayant une autre vocation.

 

                  Car…

Elle n’aurait plus été libre

même en prenant moult amants,

juste une question d’équilibre

sur le fil du tempérament.

 

Pour la chose elle était vaillante

et ce qui était étonnant

c’est qu’elle était vraiment croyante

… un mélange très détonnant.

 

Certaines se font bonne-sœur

ou missionnaire en centre Afrique,

elle c’était plus prosaïque 

elle avait choisi le valseur.

 

Et à y regarder de près

c’était une œuvre charitable,

une vocation honorable

méritant un très grand respect.

 

D’un naturel compréhensif

et pour l’égalité sociale

comme pratique commerciale,

elle modulait ses tarifs.

 

Les pauvres ne payaient que peu,

elle faisait casquer les riches

cela équilibrait l’artiche

et tout le monde était heureux.

 

Les interrogations que l’on peut se poser …

 

Aura-t-elle le grand pardon

tout comme Marie-Madeleine

qui jouait les samaritaines

de l’amour avec compassion ?

 

Faut-il vraiment laver les pieds

pour être reconnue par Rome

comme bienfaitrice des hommes

ou les faire prendre leur pied ?

 

Il serait vraiment de bon ton

que l’église la canonise,

c’est ce que moi je préconise

sans être un crack du droit canon.

 

Ce serait une bonne action

à porter au crédit du pape :

qu’il oublie un peu la retape

pour accorder la rédemption.

 

Sans prétendre égaler Jésus

ni vouloir marcher sur la flotte,

un bon geste et moins de parlote :

allez Saint-Père, un peu de jus !

 

L’occasion à ne pas manquer

pour rehausser la vieille église

qui au fil des années s’enlise

avec des prêtres détraqués.

 

Les puritains, les calotins,

vont s’offusquer de ma démarche :

je n’ai pas attendu « En marche »

pour avancer sur ce chemin !

 

Ma théorie vaut bien la leur

n’étant pas fort en rhétorique

j’utilise la poétique

… le plus souvent en franc-tireur !

 

« Ça te va bien ! » me dit ma sœur

qui n’est pas du tout carmélite,

bien au contraire et qui milite

pour la liberté des valseurs !

 

 

                                           Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

19 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c'est tout Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

18 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Copié-collé :

Petite absence en raison de plusieurs facteurs (que fait la Poste !) :
  • Interruption de connexion internet pendant 2 jours à cause d’une fausse manœuvre d’une équipe sur mon poteau de branchement
  • Préparation du rapport moral de mon association ainsi que de son AG (alors qu’elle est jeune ! ) en plus,  j’avais besoin d’Internet , c’est net !
  • Panne d’imprimante alors que j’en avais aussi besoin pour l’AG : cette tête de mule ne veut plus imprimer en noir ( un virus venant du FN ?... que font les spécialistes de la sécurité informatique ? )
  • Et pis … c’est tout !

 

Pierre et Rotpier

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus assez court qui aborde le délicat cas de la recherche d'emploi. Avec toujours cette approche un peu spéciale du Rotpier qui, lui même, est un cas délicat ou l'inverse !

Pierre

 
1ère ligne, 3ème image : il faut retenir la moitié de la marque ! ( ou la moitié d'un roman d'Emile Zola ! )
2ème ligne: ne vous occupez pas des deux points ni des suivants, un point c'est tout ! Dernière image: quand il a fini de téter, le bébé fait son  "  - - -  " ... tout comme le Rotpier !
3ème ligne, 1ère image : en direct "che" ! 3ème image : le serpent fait toujours "s", c'est sa manie tout comme l'autre !
4ème ligne, 1ère image : c'est la marque du fameux petit beurre qu'il faut retenir ! Dernière image: il ne faut pas prendre le dur ... d'ailleurs, il vont bientôt être en grève ! 
6ème ligne, 1ère image : c'est le lieu qu'il faut prendre, ne soyez pas ballots ! Dernière image : vue de l'intérieur d'un " - - - - " de golf ... je sais, c'est vicieux !
7ème ligne, 3ème image : le plus petit des frères Dalton ! 
8ème ligne, lieu où l'on entrepose des tonneaux ! ( l'autre aussi ! )
10ème ligne, 1ère image : petite, la sale bête est lente ! 2ème image : ce qui sort de l'appareil amplifiée !
 

 

Et pis c'est tout !
A vous de jouer ! Il faut vous accrocher, ce n'est pas gagné d'avance ! Si vous y arrivez, je vous accorde le droit de boire un p'tit coup de vin blanc sec avant de vous rendre à la messe: il n'y a aucune raison pour qu'il n'y ait que le curé qui se rince la glotte !

Allez en paix mes sœurs et mes frères ... 

 

Réponse :

Si on a un QI proche de celui d’une moule, a-t-on plus de chance de trouver un job chez Yves Rocher et de pouvoir s’y accrocher ?

 

 

 

Lire la suite

" Manipulation, " : le poème du jour de ... Pierre

13 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Pensées

Qui tire les ficelles de notre vie ?

Image du net

Image du net

.

Manipulation,

 

Le vieil homme relisait,

avec ses yeux fatigués d’aujourd’hui,

le livre de sa vie

… un long roman.

 

Manifestement,

il ne comprenait pas tout

des orientations qu’il avait prises,

comme si … comme si,

à certains moments,

il n’avait plus eu prise

sur les événements.

 

Mais… mais alors qui,

oui , qui avait piloté tout cela ?

Qui était le véritable

auteur du roman de sa vie ?

 

Qui avait tenu la plume,

chapitre par chapitre,

et l’avait entraîné

au long de ses chemins ?

De nombreux chemins,

au bord desquels

il était passé du sérieux

au, certaines fois, trois-quarts pitre ?

 

Qui était le véritable

auteur du roman de sa vie ?

 

Quelqu’un de redoutable,

puisque lui, l’acteur principal,

s’était laisser manipuler

comme un gosse … à l’envi !

 

Fatigué, il se frotta les yeux

et, les deux coudes sur la table,

s’endormit.

 

Un vieil homme relisait,

avec ses yeux fatigués d’aujourd’hui,

le livre de sa vie

… un long roman

… un long roman bientôt fini.

 

Pourtant, une dernière chose

l’intriguait encore

… encore un peu

qu’avait, « l’autre », sous la plume

… pour le clore ?

 

                                            

                                                   Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

12 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c'est tout Rotpier

Lire la suite

Publié depuis Overblog et Facebook et Twitter et LK

11 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus assez court afin que vous puissiez avoir le temps de le déchiffrer avant la messe !
 
1ère ligne, 1ère image : lieu où se tenait la vigie sur les anciens voiliers !  Dernière image : " - - - " est ce personnage !
4ème ligne, 1ère image : le serpent fait toujours " s" ( l'autre aussi ! ) Dernière image : 0,5 K/h, c'est très "  - - - - " !
7ème ligne, dernière image :  un diagramme de "  - - - " et ... pas pour les ânes !
8ème ligne, 3ème image : "  " - - - "  César " qu'il dit le centurion !
9ème ligne, 2ème image : petite, la sale bête est lente !
10ème ligne, 3ème image : la moitié de ce que regarde ce galopin de Titeuf ! 
Dernière ligne, 1ère image : l'  "  - - - - -  " selon le grand Léonard !

 

Et pis c'est tout !
A vous de jouer ! Il n'est pas trop long , allez y avec entrain avant la grand messe !  

 

Réponse :

Une croyante qui se rend à Saint Jacques de Compostelle en train composte-t-elle son billet avec entrain pour faire plaisir à Guillaume Pepy ? 

 

 

Lire la suite

" La femme qui est dans mon lit  ou Sarah " de et par Georges Moustaki ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

10 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Sarah

ou

La femme qui est dans mon lit »

 

« Georges Moustaki »

 

… Écrite par lui mais surtout chantée

par Serges Reggiani …

 

[embed]https://www.youtube.com/watch?v=yl4Z5GEZpjg[/embed]

 

♪ Sarah ♪

 

La femme qui est dans mon lit
N'a plus 20 ans depuis longtemps
Les yeux cernés
Par les années
Par les amours
Au jour le jour
La bouche usée
Par les baisers
Trop souvent, mais
Trop mal donnés
Le teint blafard
Malgré le fard
Plus pâle qu'une
Tâche de lune

La femme qui est dans mon lit
N'a plus 20 ans depuis longtemps
Les seins si lourds
De trop d'amour
Ne portent pas
Le nom d'appas
Le corps lassé
Trop caressé
Trop souvent, mais
Trop mal aimé
Le dos voûté
Semble porter
Des souvenirs
Qu'elle a dû fuir

La femme qui est dans mon lit
N'a plus 20 ans depuis longtemps
Ne riez pas
N'y touchez pas
Gardez vos larmes
Et vos sarcasmes
Lorsque la nuit
Nous réunit
Son corps, ses mains
S'offrent aux miens
Et c'est son cœur
Couvert de pleurs
Et de blessures
Qui me rassure

 

Bon partage !

  

Rotpier

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

9 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

 
Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

Signature Rotpier

 

 

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

 

Lire la suite

"Rêve équivoque," le poème du jour un peu fou de ... Rotpier

6 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie - humour

 

 

Image du net

 

 

Préambule ou Préliminaire ?

( Je pense que préliminaire

est plus adapté au contexte,

quand vous aurez lu tout le texte

vous trancherez dans cette affaire. )

 

Est-il judicieux d’étaler

ce genre de rêve au grand jour

ou mieux sied-il de détaler

quelque part dans le Mercantour ?

N’ayant pas le pied montagnard

et vomissant les corbillards,

j’ai choisi la première option

qui n’est peut-être que fiction.

Mais qui pourra donc l’affirmer

puisque tout est ambiguïté ?

 

 Note sur le préliminaire :

J’avoue que ce préliminaire

s’affranchit de la prosodie

mais ensuite j’y remédie

… j’ai un penchant pour l’arbitraire !

 

 

Rêve équivoque,

 

Entorse à la moralité ?

                 … Non !     Juste un rêve un peu équivoque

qui m’a conduit, chose baroque,

à devenir intimité.

 

Et quand je dis intimité,

 je le précise : féminine !

Ce qui prouve et qui entérine

ma propension d’ubiquité.

 

Je range ma pudicité

et tant pis pour le tintamarre,

il est grand temps que je vous narre

l’épopée sans vulgarité.

 

En matière d’intimité

j’étais celle avec étamine

d’une fille un peu bécassine

qui s’était laissée assiéger.

 

 Avec beaucoup d’agilité

j’essayais d’éviter l’attaque

d’une main qui menait la traque

en agissant avec doigté.

 

Mais devant la diversité

des angles pour mener la charge,

je n’avais vraiment plus de marge

et ne pouvais plus résister.

 

Quand on croule sous les assauts

on peut tenir un temps le siège

mais le vouloir se désagrège

et se rendre n’est pas si sot.

 

C’était une fatalité,

un scénario couru d’avance,

des Hauts de France à la Provence

s’envolent les virginités !

 

Alors en toute humilité

j’abandonnais la résistance

et me pliais à la cadence

du jeu avec complicité.

 

Lorsque je me suis réveillé

couvert de sueur, un peu livide,

tombé au pied de mon lit vide

je compris que j’avais rêvé.

 

Mais j’avoue sans ambiguïté

avoir beaucoup aimé la chose,

ce genre de métamorphose

est source de félicité !

 

Freud aurait vite analysé

tous les méandres de ce rêve

et dans une critique brève

il aurait tout élucidé.

 

Balayant totem et tabou,

usant de la psychanalyse,

pourfendant toutes les bêtises,

il en serait venu à bout.

 

Il aurait brossé le tableau,

s’appuyant sur ses grands principes

issus du complexe d’Œdipe

qui dérange bien des cerveaux.

 

Car Sigmund était le champion

de l’interprétation des rêves,

domaine où il était orfèvre,

où il damait à tous le pion !

 

Surtout pas de méli-mélo

et l’attirance pour la mère

n’a rien à voir avec Mamère

et ses bons amis écolos !

 

Je sais que c’est très compliqué

mais hors question que je balance

sur Noël une pluie de lances :

d’autres s’en sont déjà chargé !

 

Mais je m’éloigne du sujet,

je suis vraiment incorrigible

… bavard comme il n’est pas possible,

je vais finir par vous lasser !

 

Revenons donc à nos moutons,

à trop courir on perd haleine,

on perd le goût des madeleines,

Marcel en aurait des boutons !

.

La recherche du temps perdu

ne conduit qu’à  en perdre encore,

l’exercice est énergivore

et néfaste à l’individu !

 

Je suis prêt à recommencer

et même si mon récit choque

par son coté très équivoque,

évitez de me balancer !

 

De nos jours ça balance fort

les hashtags tombent comme averse

de manière parfois perverses

… n’allez pas me charger à mort !

 

Tout le monde à des rêves fous

remplis de grande extravagance,

mais bloqués par la bienséance

peu les racontent jusqu’au bout !

 

Je suis certain que vous avez

ce genre de rêves en mémoire :

ouvrez les portes de l’armoire

des souvenirs et déballez !

 

Hors de question d’être jugé,

les rêves ne sont pas passibles

de jugements répréhensibles,

vous ne serez pas fustigés !

 

Oubliez les cracheurs de fiel,

les coincés des zygomatiques,

les éplucheurs de sémantique,

les pourfendeurs d’existentiel !

 

Tous ces soi-disant biens pensants,

ces distributeurs de morale

qui chose très paradoxale

s’en dispensent allègrement !

 

Et si cela peut amuser

ce serait bête de se taire,

sans vraiment être obligataire

l’erreur serait de refuser !

 

Peut-être allons-nous découvrir

un suppôt du Marquis de Sade

un peu plus dans la cassonade

faisant plus rire que frémir !

 

N’y aurait-il pas parmi vous

un quelque un ou une quelque une

qui aurait hurlé sous la lune

en imitant un zizi fou ?

 

Et qui sait si, si libérés,

vos fantasmes les plus bizarres

n’enclencherons pas la bagarre

des éditeurs pour publier !

 

Allez ne restez pas coincés,

détendez-vous, lâchez les vannes

« Qui ne rit pas, vite se fane ! »

… c’est un adage à méditer !

  

          Péroraison :

Je ne sortirai pas grandi

de ce poème très baroque

que je vous conseille à la croque

… le sel étant déjà fourni !

  

 

                                      Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

5 Mars 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c'est tout Rotpier

Lire la suite