Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Didon : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

28 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 


Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas : suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !


 


Aujourd’hui : 

 

 


Didon recevant Enée avec ses nénés en avant
Nicolas Verkolye (vers 1700)

(Collection personnelle)

Didon

 

Mutto, roi de Tyr avait deux enfants Elissa, qu’il obligeait à lui chercher des poux (selon Gainsbourg) et Pygmalion quand il mourut.
Bien que très jeune ce fût Pygmalion qui devint roi et Elissa épousa son oncle ( je vous rappelle que dans la mythologie, c’était genre famille tuyaux de poêle !) Mais après que son frère Pygmalion ait assassiné son époux Sicharbas qu’il traînait le cul par terre, afin de lui voler ses trésors, Elissa s'enfuit en compagnie de quelques fidèles en emportant les trésors dont Marius et ses lunettes.

En passant par Chypre quatre-vingt jeunes filles furent enlevées pour devenir les futures femmes des fugitifs. Elissa se réfugia en Afrique du Nord à Byrsa ("la peau de bœuf"), et demanda une terre d'asile aux autochtones et aux autocars. Ceux-ci lui donnèrent par dérision "autant de terre qu'elle pourrait en faire tenir dans une peau d'un bœuf".

Après réflexion, elle découpa la peau en fines lanières et elle obtint, en les mettant bout à bout, une corde d'une grande longueur. Avec la corde ainsi formée, elle encercla son territoire assez vaste et fonda la ville de Carthage ("la ville neuve", proche de la contemporaine Tunis tenue déjà par Ben Ali le maudit). Elissa prit le nom latin de Didon et elle fût loin d’être le Didon de la farce !

Plutôt que de se marier au roi Larbas de la peuplade nomade des Gétules à prendre chaque matin qui l'avait demandée en mariage et qui voulait déclarer la guerre aux carthaginois si elle refusait, elle préféra se sacrifier sur un bûcher plutôt que d’être responsable d’ un véritable carthage comme à Tripoli actuellement où règne un bédoin fou nommé Kadhafi le maudit.

D'après l’Enéide de Virgile, qui travaillait comme agent de sécurité chez Carrefour, qui donne une autre version, elle se poignarda de dépit car Enée, avec des gros pare-chocs, avait refusé son amour et préféré s'embarquer vers l'Italie pour fonder Rome et répondre à son destin avec Giscard et Berlusconi le bandit.

 

Voici, voila ce que vous deviez connaître sur Didon pour ne pas être pris pour des dindons car avec le Rotpier c’est toujours du bon et pas du bidon !

 

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

27 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

 

 

 Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

 

Le Rotpier est parfois un drôle de mystique gris ... si !

Il y a en plus un jeu de mots !  

 

 

 

1ère ligne, 1ère image : entourée d'eau ! 2ème image: le marin grimpe en haut du "- - -" sans pour autant se prénommer Alexandre !

2ème ligne, 1ère image: feuille chère à Hamlet (sans casser les oeufs ...puisqu' il y en a après!)... 3ème image: c'est la partie en surbrillance verte qu'il faut prendre !

3ème ligne, 4ème image: le contraire de la nuit !

4ème ligne, 3ème image: le mec à la crève, il a une de

ces "- - - -" !

5ème ligne, dernière image: tous ces objets sont

"- - - - -"  Qui a dit comme le Rotpier ? ... Bande de malhonnêtes !

 

Et pis c'est toux !

 

 

Réponse :

 

  Il m’arrive d’être lamentable, ces jours là je tourne en rond !

 

Avec un petit jeu de mots tournant autour de :

 « Esprit es-tu là ? »

 

 

 

 

  

Ça, c’est juste la signature

Lire la suite

Jean Ferrat "Potemkine" : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Jean Ferrat :
« Potemkine »

 

 

 

 

 

Potemkine

 

M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde
Qui chante au fond de moi au bruit de l'océan
M'en voudrez-vous beaucoup si la révolte gronde
Dans ce nom que je dis au vent des quatre vents

Ma mémoire chante en sourdine
Potemkine

Ils étaient des marins durs à la discipline
Ils étaient des marins, ils étaient des guerriers
Et le cœur d'un marin au grand vent se burine
Ils étaient des marins sur un grand cuirassé

Sur les flots je t'imagine
Potemkine

M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde
Où celui qui a faim va être fusillé
Le crime se prépare et la mer est profonde
Que face aux révoltés montent les fusiliers

C'est mon frère qu'on assassine
Potemkine

Mon frère, mon ami, mon fils, mon camarade
Tu ne tireras pas sur qui souffre et se plaint
Mon frère, mon ami, je te fais notre alcade
Marin ne tire pas sur un autre marin

Ils tournèrent leurs carabines
Potemkine

M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde
Où l'on punit ainsi qui veut donner la mort
M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde
Où l'on n'est pas toujours du côté du plus fort

Ce soir j'aime la marine
Potemkine

 

 



Bon partage !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Kadhafi, le cas Daffy: la grosse connerie du jour de ... Rotpier !

25 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

Le Rotpier se penche aujourd’hui

sur le cas Daffy !

 

 

Car… c’est quand même un affreux

vilain petit canard qui va bientôt passer

à la casserole !

 

 

Voici, voila le cas Daffy !

 

 

 

 

 

Images du net bidouillée par le Rotpier

 

 

En plus, en plus

 

… j’ai connu un type, nommé Daffy,

qui mangeait de la tripe au lit … si !

 

 

Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Salon de l'agriculture oblige, la fable du jour : "Le taureau et le fermier" de ... Rotpier

24 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

Strass et paillettes : oui !

 

Sperme et paillettes : non !

 

 

 

Image du net

 

   Fable 

Le taureau et le fermier,

 

« Arrive un peu ici,

j’ai deux mots à te dire !

Pas du flou, du précis

et ce n’est pas pour rire ! »

 

C’est ainsi que parla

un taureau en colère,

sans plus de tralala,

à son propriétaire !

 

« Terminé, ça suffit,

tu me rends ridicule,

tu tires du profit

de mes deux testicules !

 

Cesse l’exploitation

de ma zone érectile :

plus d’éjaculation

dans un but mercantile !

 

Mon sperme n’est pas fait

pour finir en paillettes !

Je le veux chaud et frais

et livré par la bête !

 

De dizaines de veau

je suis, bel et bien père,

mais jamais in vivo

je n’ai connu leurs mères !

 

J’exige le retour

au travail à l’ancienne !

Moi je veux de l’amour

et que les vaches viennent !

 

Suppose que tu sois

confronté au problème,

qu’on profite de toi

que jamais tu ne sèmes !

 

Pas le droit d’approcher

de la belle patronne

et pas plus de toucher

aux fesses de la bonne !

 

Que tes propres moutards

soit les fruits de pipettes

sans la case plumard

… je vois déjà ta tête !

 

Voila que tu comprends !

Ouvre donc la barrière,

Marguerite m’attend

tortillant du derrière !

 

Tu ferais bien aussi

d’aller voir la patronne

et en cas de soucis

rabats-toi sur la bonne ! »

 

Moralité :

C’est certain, rien ne vaut

la méthode classique :

pour faire des marmots

revenons au basique !

 

                             Rotpier

 

Lire la suite

Salon de l'agriculture oblige, le poème du jour : "Mieux veau en rire," de ... Rotpier !

23 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Salon de l'agriculture oblige !
 
 Âmes sensibles: s'abstenir !
 
 Rotpier ... de veau, bien entendu !
 
 
 
 
Photo de Pierre, merci à lui !
 
Nota: les trois autres sont prises sur le net
 
 

Mieux veau en rire,

ou

Coup vache pour le veau,

 

Veau qui rit

veau qui pleure,

un qui vit

un qui meurt :

litanie 

du malheur !

 

Veau des champs

qui finit

veau de ville

en bouch’rie

en passant,

c’est notoire,

par la case

 « abattoir » !

Pas marrant

ce jeu d’oie :

cause aux gens

qui festoient !

 

Côtelette

dans l’assiette,

et le veau

Marengo !

Têt’ de veau :

que c’est beau !

 

 
 

Le ragoût

quel bon goût,

le rôti

c’est exquis

et le ris

ça nourrit !

Pied de veau :

c’est le pied !

 

Mais mes pieds

perdent pied,

c’est la faute

à Rotpier !

 

Ça se barre

au vau-l’eau,

c’est un drôle

d’écheveau !

Un cheval

des chevaux

à cheval

ou à pied

claudiquant :

ils sont bots !

Mon cerveau

a bobo !

 

Stop !

 

Il est temps

- j’en conviens ! -

de r’ lever

le niveau :

j’en reviens

à mon veau !

 

Je ne peux

fair’ d’impair

sur le sort

de sa mère :

 

C’est très vache

pour la vache :

son petit

en frichtis !

 

« Mon petit,

tu es beau,

tu seras

un taureau ! »

Patati

patatras

et le v’ la

dans le plat !

 

Le taureau,

il s’en fout !

Au boulot

pis c’est tout !

Nouveau veau

il le faut,

un travail

des travaux :

 

« Y en a trois

aujourd’hui

quel boulot

les amis !

Je ne suis

pas Hercule,

mais jamais

je n’ recule,

pas question

de flancher :

si plus bon,

au boucher ! »

 

Veau qui rit

veau qui pleure,

un qui vit

un qui meurt !

Veau des champs

veau de ville

un méchant

vaudeville

… en les champs !

 

Pas marrant ?

C’est débile ?

Si c’est ça

pas de bile :

vous léchez

tout tomber !

 

Oui, mes vers

sont idiots,

de travers

très triviaux !

Je m’amuse

mais ma muse

est confuse

et s’excuse :

« Pardonnez

au Rotpier

son Q.I.

est tout p’tit :

pas plus haut

au bas mot

qu’un demi

cani … veau !

 

Veau des champs

veau de ville,

tout fumant

sur le gril !

Il est beau

le morceau

allez-y

de facto :

reprenez

 un morceau

de p’ tit … veau !

 

 

 

Bon appétit !

 

 

                           Rotpier

 

 

 

 

 

 

Salut les amis !

 

 

Lire la suite

Les pensées en vrac du jour de … Rotpier !

22 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pensées et humour

 

Préface  ( et alors ! …  j’ai bien le droit aussi …non ? )

 

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

 

Boileau ( préface des « Œuvres » ) 

 

Sans nous comparer à Boileau (d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu !) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies ! Sans avoir trop mal aux genoux ....... ?

 

Et pis c’est tout ! 

 

Rotpier

 

Statue dans mon jardin

  

 

 

 

Entre le sérieux et le beaucoup moins :

à vous de faire le tri !

 

Bon vent et j’espère que

… vous trouverez le tri marrant !

 

 

 

1ère Pensée :

 

Je suis profondément cartésien mais j’abhorre l’intégrisme ; ce qui laisse à mon cerveau quelques portes de sortie (si petites soient-elles) quand j’aborde un quelconque raisonnement.

 

2ème Pensée découlant de la 1ère :

 

Entrer dans le jeu de Descartes ne veut pas dire miser tout sur sa philosophie.

 

3ème Pensée :

 

La durée de la vie n’est que le temps que l’on met à parcourir la distance entre la naissance et la mort. Mais il est idiot de s’y rendre en ligne droite pour gagner du temps !

 

4ème Pensée :

 

J’ai bien connu un curé qui parlait beaucoup et que j’aimais bien. J’appréciais énormément le discours de l’abbé Thode.

 

5ème Pensée :

 

J’aime bien les pensées de Pascal. Je croise souvent Pascal au bistro.

 

 

Et pis c’est tout !

 

Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Ariane, pas la fusée, mais Ariane, celle du fil ! ... La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

21 Février 2011 , Rédigé par Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 


Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas : suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !


 


Aujourd’hui :  

 

 

 

 

Les images viennent du net et Thésée ne les a pas en or: ça se verrait !
C'est d'ailleurs ce qu'observe Ariane ... la coquine !!!

 

Le fil d’Ariane

ou

Thésée et le Minotaure.


 La ville d'Athènes doit payer un lourd tribut au FMI et au Roi de Crète Minos, qui était surnommé Minus tant il était petit, ce qui l’avait rendu méchant comme la gale un peu à l’image de Sarko chez nous   En effet, chaque année elle doit lui envoyer sept jeunes gens, sept jeunes filles, un coq à crête bleue, trois canards boiteux, deux lapins, un chasseur et Chantal Goya qui devait rester debout à coté de Jean-Jacques, pour être sacrifiés au monstre Minotaure que Minos a enfermé dans un labyrinthe. Ce monstre au corps d'homme et à la tête de Taureau, resemblant étrangement à Chabal mais avec la barbe en moins, est réputé invincible.

Thésée vous à la fin est le fils d'Egée le roi d'Athènes, suite aux plaintes du peuple contre cette triste et sinistre coutume dont il était exempté décida de partir à son tour avec un convoi (que l’on appellerait maintenant un charter) de futurs sacrifiés pour la Crète afin de vaincre le Minotaure et de débarrasser son peuple de ce fardeau.

- Avant de partir, Thésée ( vous que j’ cause ! )  promit à son père de dresser une voile blanche sur le bateau qui devait le ramener de la Crète en cas de victoire sinon le bateau rentrerai avec une voile noire. Ce qui prouve que ce crétin de Besson a piqué l’idée du voile à l’antiquité grecque ou romaine !
 Arrivé sur l'île de Crète, en haut des crêtes mais sans son coq, Thésée expliqua à Minos son plan. Il venait affronter le Minotaure, il proposa au Roi incrédule un marché : s'il réussit à vaincre le monstre, Athènes sera libérée de sa dette envers Minos.

Ariane, la fille du roi Minos ( une nana belle comme une fusée et qui avait souvent le feu au cul ) en entendant ce récit fut émue par la force de caractère de ce beau jeune homme et par une première estimation visuelle qui l’amenait à croire qu’il était tout à fait capable de l’allumer et de la propulser au septième ciel en lui visant la lune, malgré le courroux de son père

Pendant la nuit qui précédait le sacrifice elle s'introduit dans la cellule du jeune homme et lui offrit son aide, elle lui donna une bobine de fil pour pouvoir sortir du labyrinthe, une pilule de Viagra pour que la bobine puisse être placée sur un axe solide pour se dévider convenablement et un glaive magique qui lui permettrai de tuer le Minotaure.

Aussitôt elle disparut, car elle ne voulait pas qu’il l’embobine et l’enfile tout de suite en lui faisant le coup de la fusée à tête chercheuse. Elle préférait, bien qu’elle en mourût d’envie, reporter le tir.

- Le lendemain, les jeunes gens furent déposés en bus à l'entrée de la demeure du Minotaure. Thésée leur dit de rester cachés en attendant son retour. Il accrocha une extrémité de la bobine du fil d'Ariane à l'entrée du labyrinthe et la bobine sur le solide axe dont c’est y que je vous avais causé avant et commença son expédition à travers le labyrinthe.

Après quelques temps et quelques centaines de tours de bobine (ce qui lui échauffa sérieusement l’axe) il entendit les rugissements du monstre, au lieu de fuir il essaya de se diriger vers les cris. Quand, enfin, il réussit à rejoindre le Minotaure dans une pièce sombre, il sentit une odeur épouvantable et entraperçu les restes osseux des victimes malheureuses du monstre et aussi de Georges Frêche dont le PS s’était débarrassé. Le Minotaure rugissant se précipita lourdement sur le jeune prince, celui-ci lui échappa de justesse, se retourna et lui assena un coup de pied dans les précieuses qui n’étaient pas ridicules loin de là et un coup de glaive en plein coeur. Le monstre s'affaissa sur les fesses enfin mort.

Thesee-tuant-le-Minotaure.jpg 

 Thésée put retrouver son chemin en suivant le fil d'Ariane, il rejoignit les autres et ils décidèrent ensemble de quitter l'île avec Martine Aubry sous le regard jaloux de Marine Serrure … non… Le Pen qui s’enferma à double tour dans une tour.

 Ariane partit avec eux fuyant la colère de son père qui était en grand courroux( je vous le rappelle car je soupçonne certains de ne pas suivre) bien que n’étant pas en Guyane,  lorsqu'il apprit que sa fille avait aidé Thésée. Se doutant qu’elle allait se faire enfiler, le père tira une drôle de bobine.

 Les jeunes gens étaient tellement heureux d'avoir échappé à la mort et tellement occupés à s’envoyer en l’air, qu'ils oublièrent de dresser la voile blanche sur leur embarcation. Le bateau de Thésée apparu au loin sur la mer et le roi Egée fut prévenu, il attendait avec appréhension de savoir de quelle couleur était la voile, lorsqu'il apprit la triste nouvelle, fou de chagrin il se jeta dans la mer. Depuis la mer porte son nom : mer Egée.

 

Voila, de fil en aiguille, je vous ai déroulé la véritable histoire du fil d’Ariane.

Je ne sais pas combien Ariane, la fille de Minos, a été tirée, mais Ariane, la fusée a été tirée pour la 200ème fois, le mercredi 16 février dernier de la base de Kourou en Guyanne !

Je vous mets ce lien si vous vouler en savoir + !

http://www.rfi.fr/science/20110215-ariane-prepare-200eme-tir


A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 


 



Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

21 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Réponse pour le rébus :

 je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier 

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

20 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

 

 Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

 

C’est un très bon conseil à suivre pour le fond, mais la mise en forme est du Rotpier : aïe, aïe, aïe !

1ère ligne, 1ère image : ça gratte ! 3ème et 4ème images: en direct  car ce n'est pas net "vrir" !

2ème ligne, 2ème image: souvent cuisinée au beurre noir !  4ème image : petit de la vache ! 5ème image: endroit ou l'on trouve des animaux en cage !

4ème ligne, 3ème image: c'est la marque qu'il faut prendre ! 4ème image: quand son nez s'allonge il "- - - -" ! 5ème image: endroit où l'on entrepose des tonneaux de vin ou d'autre alcools !

5ème ligne, dernière image: sorte de pâté à base de tête de cochon ou de sanglier !

6ème ligne, 2ème image: Autre nom pour un bus ... Dernière image: appareil de cuisson !

7ème ligne, 2ème image: bande de terre qui relie deux iles ou deux continents ou une ile et un continent (pas d'urine ! )

8ème ligne,  1ère image: il peut être de Soissons ou d'autre part !  

 

Et pis c'est tout !

 

 

Réponse :

           Pour couvrir les frais de vos obsèques ne vous laissez pas emmancher par les assureurs car ils ne fournissent même pas la vaseline !

 

Bon, je vous avais bien prévenu que la forme était du Rotpier !

 

 

 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

 

Lire la suite
1 2 3 > >>