Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Les vœux de nouvel an de ... Pierre et de Rotpier !

31 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pensées

 

Meilleurs voeux à toutes et à tous !

   

Voeux 2014


   

Voeux-2011--2--copie-1.jpg

 

 

Et pis c'est tout !

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier + une petite pensée en prime !

30 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

 

Rotpier

 

 

La petite pensée en prime :

 C’est quand on voit une boucherie-charcuterie coincée entre un sex-shop et une boutique SFR que l’on s’aperçoit vraiment que la France a beaucoup changé !

 


Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

29 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

 

rebus 272 (1)rebus 272 (2)rebus 272 (3)

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :
  
C’est une grosse connerie du Rotpier !
 
 1ère ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s" !  3ème image : " - - - " est ce personnage ! ... l'autre aussi ... si !!!
2ème ligne, 1ère image : la moitié du personnage !  Dernière image : petite, la bête est lente !
4ème ligne, 2ème image : c'est le nom du volume qu'il faut prendre !
5ème ligne, 2ème image : attention, si ça brûle c'est que c'est très " - - - - - "! 
6ème ligne, 1ère image : " Oui " en russe !  2ème image : ce qui sort de l'appareil !  3ème image : une " - - - " vue d'en haut !
8ème ligne, 1ère image : Ce n'est pas la nuit !  Dernière image : une de ses sœur se prénomme " Lation " !  
Dernière ligne, dernière image : sert au pêcheur pour tromper les poissons carnassiers !
 
Voila, voila : à vous de jouer bien au chaud !
  

Réponse :

 Ce qui est intéressant pour faire des économies de chauffage c’est d’avoir une femme qui a toujours des bouffées de chaleur ! 

 


 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

 

Lire la suite

Stromae : " Formidable " ... ce n'est pas un em ... papaoutai ! ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

28 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 
« Stromae »
« Formidable »
 
Stromae … un p’ tit gars … formidable !

 

Et … ce n’est pas un em … papaoutai !

 

 

 

 


 


Formidable

 

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables

Oh bébé, oups! Mademoiselle
Je vais pas vous draguer, promis juré
Je suis célibataire, depuis hier putain!
Je peux pas faire d'enfant et bon c'est pas! Eh reviens!
5 Minutes quoi! Je t'ai pas insulté,
Je suis poli, courtois, et un peu fort bourré
Et pour les mecs comme moi
Vous avez autre chose à faire hein
Vous m'auriez vu hier
J'étais

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables

Eh tu t'es regardé, tu te crois beau
Parce que tu t'es marié, mais c'est qu'un anneau
Mec, t'emballes pas,
Elle va te larguer comme elles le font chaque fois
Et puis l'autre fille, tu lui en as parlé?
Si tu veux je lui dis, comme ça c'est réglé
Et au petit aussi, enfin si vous en avez
Attends 3 ans, 7 ans et là vous verrez
Si c'est

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables

Et petite, oh pardon! Petit
Tu sais dans la vie y'a ni méchant ni gentil
Si maman est chiante
C'est qu'elle a peur d'être mamie
Si papa trompe maman
C'est parce que maman vieillit, tiens
Pourquoi t'es tout rouge? Ben reviens gamin!
Et qu'est-ce que vous avez tous
À me regarder comme un singe, vous?
Ah oui vous êtes saints, vous!
Bande de macaques!
Donnez-moi un bébé singe, il sera

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables



Bon partage !

 

 

Rotpier

 

 


Lire la suite

" Les couleurs de la vie " : le poème du jour de Pierre

26 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Une photo ... un homme ... un poème ... la vie quoi.

 

 

 

  CI

 

Photo de Jean-françois Simon

 

 

  

Les couleurs de la vie,

 

L’homme était là, droit … immobile …

détaillant chaque ton … fragile

… encore … encore un peu.

Il avait, sous les yeux,

les couleurs traversées

cette dernière année.

 

De gauche à droite sur le cliché,

… il les revivait …une à une … intensément.

Le sombre … le plus que sombre,

cette poisse d’ombre

…désespérant.

 

Il était là … dans ce trou noir.

Il avait perdu tout espoir.

L’enfer ! Le fond ! La fin du rêve !

Et tous les jours … et pas de trêve !

Il n’y avait plus que le vide

… plus que le noir … livide.

Le temps passait … pas un éclair.

Pourtant il savait bien le clair !

Il l’avait connu … avec elle.

Oui ! Avec elle, la belle !

Et puis un jour … plus rien … partie !

Sans explications ! … La folie !

Le tunnel !  Le trou !  Le néant !

Des mois dans ce gouffre béant.

Des mois et des mois d’amertume :

le long deuil d’un amour posthume.

 

Pourtant …

 

Un matin, dans son vieux miroir,

il avait cru apercevoir

une lueur … fugitive.

Eclaicie toute relative :

du noir … moins noir … virant au gris.

Mais, vigilant même amaigri,

décochant des nuées de traits sombres,

le noir essayait le surnombre.

Malgré cela, il reculait.

Des escadrons, couleur de lait,

arrivaient à faire main-basse

sur les volumes de l’espace !

Le bleu avançait, impérial,

gommant tout souvenir glacial.

 

Ayant fini son balayage,

certain d’avoir tourné la page,

l’homme pivota et sourit.

Son regard accrocha  – surpris ! –

le fier profil d’une passante

d’une clarté éblouissante !

 

 

 

Pierre Dupuis

  

 

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

24 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

 

 

Nota :

 

Avec beaucoup de retard : pardonnez-moi !

 


Et ... 

 

Joyeux Noël

A tous !

 

Pierre

 

 

 

 

Lire la suite

Le petit rébus dominical du ... Rotpier !

22 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

rebus 270 (1)

 

rebus 270 (2)



 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :
 
  C’est un gentil rébus du Rotpier : il faut rester correct juste avant Noël quand même ! 
 1ère ligne, 2ème image : le personnage est très  " - - - - "  !  3ème image : le serpent fait toujours "s" !  
3ème ligne, 2ème image : " - - - " au pistolet ! 
4ème ligne, 1ère image :0,5 km/h, c'est tout le contraire de rapide ! 2ème image: la sale bête pique ! ... Et tac !  4ème image : en hiver on en est loin !
5ème ligne, 1ère image : bon, là ce sont ceux de 2009, mais il y aura bientôt ceux de 2014 !  2ème image : ils sont " - - - " ... plus classe qu'à poil !
Dernière ligne, 1ère image : la moitié du prénom de la bestiole !  Dernière image : il parait qu'il faut la suivre mais moi,  je m'en balance tout en étant du Sagittaire ... avant de s'en servir bien entendu !   
 
Voila, voila : à vous de jouer et ... bonne chine !  ( Mais ne riez pas jaune ! )

 

      Réponse :

A force de racler les fonds de tiroirs l’antiquaire était devenu peu commode !

 

PS : Excusez-moi pour le retard mais hier, je gonflais des ballons !


 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

 

 

Lire la suite

Richard Cocciante : "Marguerite" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

21 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 
« Richard Cocciante »
« Marguerite »
 

 

Une fleur en hiver ne peut faire que du bien !

 

 


 

 

Marguerite,

 

Surtout ne m'en voulez pas trop
Si ce soir je rentre chez moi
J'ai tellement de choses faire
Avant que le jour se lve
Et pendant qu'elle dormira
Moi, je lui construirai des rves
Pour que plus jamais au rveil
Elle ne se lve les yeux en pleurs

Et pour que cette longue nuit
Ne soit plus jamais noire et profonde
Je demanderai la lune
De remplir le ciel tout entier
Et pour que je puisse encore avoir
Le sourire comme avant
Je demanderai au solleil
De brler mme en plein hiver

Et pour qu'elle puisse encore chanter
Les chansons de notre Bohme
Je construirai un silence
plus grand que ceux des cathdrales
J'irai rveiller les amants
Je parlerai des heures entires
Et je sais qu'ils me suivront
Tant que nous resterons amants

Alors on se promnera
Tous ensemble on dansera
D'incroyables sarabandes
Et elle oubliera sa peine
Et pour que la ville danse
Et pour que la ville chante
On inventera des couleurs
Et elle oubliera ses larmes

Nous irons dans les campagnes
Pour cueuillir des fleurs des champs
Et en faire un grand lit blanc
O l'on s'aime tendrement
Et puis nous irons au bord du ciel
Pour lui choisir une toile
Parce que Marguerite est belle
Parce que Marguerite est belle

Parce que Marguerite est frle
Parce que Marguerite est douce
Parce que Marguerite m'aime
Moi je ne vis que pour elle
Marguerite est ma raison
Mon lendemain mon idal
Marguerite qui est le vent
Ne sais pas qu'elle peut me faire mal

Parce que Marguerite est celle
Que je veux toujours prs de moi
Marguerite est Marguerite
Marguerite est tout pour moi
Marguerite est tout pour moi

 

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

 



 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Hello, Lola !" de ... Pierre

19 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Aujourd’hui, un poème pour une charmante petite nièce.

Poème remis à ses parents pour qu’il soit donné maintenant avec quelques explications de vocabulaire et de texte ou bien un peu plus tard selon leur choix !

 

 

Pierre

 

 

Lola découpée

 

Photo personnelle détourée !

 

           

A Lola,

Hello, Lola !

 

Dans tes cheveux Lola,

pas de méli-mélo,

ils descendent très bas :

jusqu’au bas de ton dos !

 

 De tes grands yeux Lola

émanent des halos

qui plus tard  - holà là ! - 

rendront les mecs accros !

 

Dans peu de temps Lola

tu auras des lolos

et à ce moment-là

attention aux cocos

qui voudront - les goujats ! -

s’attaquer à tes hauts

et ensuite à tes bas

sans plus de distinguo !

 

Mais tu sauras Lola

faire tout ce qu’il faut

car ta maman aura

su te glisser les mots

qu’il faut dans ces cas-là

balancer aussitôt :

« Bas les pattes mon gars,

range ta libido ! »

  

Mais un beau jour Lola

tu prendras au lasso

de tes yeux, de tes bras,

un garçon de facto !

 

Il n’en reviendra pas

de ton joli culot,

il en sera baba

mais ravi aussitôt !

 

Jamais il n’admettra,

en ville ou au boulot,

de raconter cela :

bobo à son ego !

 

                 Mais … mais …

 

Peut-être bien Lola

que ce court fabliau

ne se produira pas

comme disent mes mots !

 

Peut importe Lola

le rythme du tempo,

c’est toi qui choisiras

ton propre scénario !

 

Et quand tu reliras

plus tard ces quelques mots,

en riant tu diras :

« Sacré tonton Pierrot ! »

 

 

                        Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Dans la maison vide," ... un poème de Pierre

17 Décembre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 
 
Tôt ou tard, il arrive un moment où le fait de survivre
n'est plus que difficilement supportable ...
 
 
 

 
 

Dans la maison vide,

 

Bien sûr, il lui restait la vie

… et aussi son petit chien noir,

mais elle n’avait plus envie,

souvent, de quitter son peignoir.

 

Pendant ces jours longs et sinistres,

sans fin, elle tournait en rond,

tout en puisant dans le registre

de sa mémoire … au plus profond.

 

Elle passait de pièce en pièce

dans la maison beaucoup trop grande,

revivant les scènes de liesses

… les jours de bonheur à revendre !

 

Mais maintenant tout était vide,

le lourd silence étourdissant

rendait son visage livide

et son moral déliquescent.

 

Les quelques pas sur la terrasse

et son regard sur le jardin,

la rendaient encore plus lasse :

les beaux massifs étaient bien loin.

 

Le chiendent y régnait en maître,

le gazon n’était plus tondu,

la haie faisait plus de trois mètres

et le vieux puits était fendu.

 

L’entretien n’était plus possible :

trop onéreux pour son budget,

dans les charges incompressibles,

pas de place pour le sujet.

 

Car en plus de la solitude

l’argent commençait à manquer,

de plus en plus d’incertitudes :

des revenus bien étriqués.

 

Il n’y avait pas de mystère,

elle avait compris que malgré

un train de vie des plus austères

viendrait le jour tant redouté.

 

Un jour vraiment épouvantable :

celui de vendre la maison !

Un jour - ô combien - détestable,

un jour à perdre la raison !

 

Un pan entier de son histoire

allait alors de détacher,

une secousse vibratoire

où son cœur pourrait bien lâcher !

 

Sans croire, elle priait quand même :

«  Que je voudrais mourir avant !

Ne jamais trancher ce dilemme

… peut-être avancer le cadran ? »

 

Et ces jours-là la vieille dame,

revivant les scènes d’antan,

n’essuyait même plus ses larmes :

il y en avaient tant et tant.

 

                        Pierre Dupuis

 

 

 

Les images sont du net, la première est retouchée.

 

 

 

 

 

Lire la suite
1 2 3 > >>