Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

31 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier, #Pensées

 
Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

les-chouettes-chouettes-190

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

les-chouettes-chouettes-191

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

les-chouettes-chouettes-192

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

 

 

Signature Rotpier

 

 

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

 

Lire la suite

Le poème du jour, tout frais mais pas très catholique : " Miracle patent et irrécusable, " de ... Rotpier

28 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie, #Poésie - humour

 

Image du net trafiquée

 

Liminaire :

 

Je ne sortirai pas grandi

de cet écrit blasphématoire

qui va déplaire c’est notoire

à ceux qui croient au paradis.

 

Si les amis de Bellamy *

ont vent un jour de cette histoire

je n’aurais pas d’échappatoire

ils me cloueront au pilori.

 

En attendant mes bons amis

sans que ce soit obligatoire

et sans formule incantatoire

parcourez donc ce fol écrit.

 

Si vous n’aimez pas l’humour noir

laissez tomber cette lecture

n’en cherchez pas la quadrature

ce serait vraiment sans espoir.

 

  • Ndl : Bellamy qui n’a rien à voir avec Maupassant qui avait, lui, des inclinations plutôt anticléricales et des penchants libidineux qui l’ont conduit à chopper la vérole !

... Ce n’était que quelques mots en passant et rassurez-vous, je n’ai pas de Horla en moi … enfin, je ne crois pas …

 

 

 

 

Miracle patent et irrécusable,

 

Bien qu’assumant son handicap

une paralysie des jambes

pour quelqu’un qui était ingambe

il peinait à passer le cap.

  

Il maniait son fauteuil roulant

avec une très grande adresse

ne ratant jamais une messe

car c’était un fervent croyant.

 

Il recherchait sur Internet

les lieux propices aux miracles

et il portait au pinacle

un certain endroit c’était net.

 

Une fontaine ayant servi

autrefois à un monastère

toute auréolée de mystères

selon bon nombre de ravis.

 

Je ne donnerai pas le lieu

surtout pas l’adresse précise

car je suis quoi que l’on en dise

un homme honnête et très sérieux.

 

Je ne peux que vous relater

ce qui s’est passé par la suite

car il s’y est rendu très vite

et il était très exalté.

 

Selon les habitants du cru

on ne comptait plus les miracles

les gens franchissaient les obstacles

pour s’approcher tout près du but.

 

Même lui en fauteuil roulant

parvint au bord de la fontaine

sans que personne ne comprenne

il s’y balança en hurlant.

 

Au milieu d’un très grand remous

le fauteuil et lui disparurent

et quand cessèrent les murmures

on n’entendit plus rien du tout.

 

Tous avaient le regard fixé

sur le chassé-croisé des bulles

dans des postures ridicules

ils étaient comme hypnotisés.

 

Il fallut pour se ressaisir

plus de trois quart d’heure à la foule

certains avaient perdu la boule

lorsque l’on décida d’agir.

  

On le remonta raide mort

une bonne heure sous la flotte

généralement cela ôte

la vie même aux gens les plus forts.

 

Quand on remonta le fauteuil

la foule resta médusée

devant la merveille exposée

tout le monde eu la larme à l’œil.

 

Cela produit un effet bœuf

et confirma tous les oracles

de la fontaine des miracles :

l’engin avait des pneus tout neufs !

 

Il y eu des alléluias

et puis une grande lumière

trois grand-mères se prosternèrent

ce fut une vraie fantasia.

 

       Apostille :

Je suis conscient sachez-le bien

que cette histoire est un peu lourde

je n’irais pas la vendre à Lourdes

ils en perdraient tous leur latin.

 

Et Bernadette Soubirous

se retournerait dans sa châsse

de verre à Nevers quelle poisse

ce ne serait pas de bon goût.

 

Si je fais une apparition

n’importe où dans le sanctuaire

je serais lynché de première

c’est mon intime conviction.

 

Je n’y mettrai donc pas les pieds

hors de question qu’on me bousille

le crâne à grands coups de béquille

je persiste et signe Ropier.

 

Apostille de l’apostille :

Je connais bien quelques escrocs

en dehors de la politique

qui auraient monté en relique

des bouts de pneu sur des velcros.

 

Ils les auraient sous le manteau

vendus aux pèlerins crédules

plus c’est gros moins c’est ridicule

quand s’est servi sur un plateau.

 

Prenez le temps de méditer

vous retomberez sur vos pattes

quant à moi je me carapate :

ils doivent déjà me chercher !

 

                                        Rotpier

 

PS :
Pour reparler de Bellamy, celui-là se prénomme François-Xavier, vous commencez certainement à le connaître. Ses jalons sont : LR, Européennes, catho, « Sens commun » le parti politique issu de la Manif pour tous ! J’espère qu’il sera quand même un peu moins tordu pour arriver à ses fins que Bel-Ami, le héros peu reluisant de Maupassant.

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

27 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

26 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

… Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

  
 
Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :
C'est un rébus très tranchant !
1ère ligne, 1ère image : prendre la moitié du nom du volatile ! ( même manœuvre, plus tard, pour tintin ! ) Dernière image : à 3 H 52 du mat, il est très "- - -" ( pour l'autre aussi ... si  !!!!!!!!!!!!! )
3ème ligne, 1ère image : quand elle est petite, la bête est lente ! Avant dernière image: il y en a quatre ! Dernière image : c'est la marque qu'il faut retenir !
4ème ligne, 4ème image : en gare, au bord d'un fleuve ou de la mer ! ... OK ?
6ème ligne, 3ème image: Chirac aimait bien sa tête !
 7ème ligne, dernière image : boisson favorite des rosbifs !
 
Et pis c'est tout !
 

Réponse :

Comme on dit au Mexique pour trancher le lard de quelqu’un rien ne vaut un couteau aztèque !

 

 

PS:  Je vous avais bien dis qu'il était tranchant !

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est une constatation d'une réalité avérée !

Ceux qui me suivent, vont voir que j'ai de la suite dans les idées par rapport à mardi dernier !

 

Et pis c'est tout !

        C'est une réflexion qui mérite d'être approfondie et j'espère que vous aurez la langue bien pendue pour le faire ... quitte à repasser !

Bon, je vous laisse pour aller voter et j'en profiterai pour acheter un camembert bien fait pour le déjeuner !  

 

 

Réponse :

Statistiquement, les femmes se pendent très rarement alors que majoritairement, elles aiment les nœuds coulants. Ah ! L’inconstance féminine !

 

... Je me carapate !

 

 

 

Lire la suite

Maxime Le Forestier : « Education sentimentale,» ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

25 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Maxime Le Forestier

« Education sentimentale,»
 

Education sentimentale,

 Ce soir à la brune
Nous irons, ma brune
Cueillir des serments
Cette fleur sauvage
Qui fait des ravages
Dans les cœurs d´enfants
Pour toi, ma princesse
J´en ferai des tresses
Et dans tes cheveux
Ces serments, ma belle
Te rendront cruelle
Pour tes amoureux

Demain à l´aurore
Nous irons encore
Glaner dans les champs
Cueillir des promesses
Des fleurs de tendresse
Et de sentiment
Et sur la colline
Dans les sauvagines
Tu te coucheras
Dans mes bras, ma brune
Eclairée de lune
Tu te donneras

C´est au crépuscule
Quand la libellule
S´endort au marais
Qu´il faudra, voisine
Quitter la colline
Et vite rentrer
Ne dis rien, ma brune
Pas même à la lune
Et moi, dans mon coin
J´irai solitaire
Je saurai me taire
Je ne dirai rien

Ce soir à la brune
Nous irons, ma brune
Cueillir des serments
Cette fleur sauvage
Qui fait des ravages
Dans les cœurs d´enfants
Pour toi, ma princesse
J´en ferai des tresses
Et dans tes cheveux
Ces serments, ma belle
Te rendront cruelle
Pour tes amoureux

 

Bon partage !

 

Rotpier
Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

23 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier, #Pensées

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

les-chouettes-chouettes-207

les-chouettes-chouettes-208

 

 

Signature Rotpier

 

 

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

 

Lire la suite

Le poème du jour : " La maison du pendu, " de ... Pierre

21 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

... Un peu de sérieux pour changer ...

.

La maison du pendu Paul Cézanne

La maison du pendu de Paul Cézanne 1873

Image du net

Poème brossé autour du tableau de

Paul Cézanne : " La maison du pendu "

peint à Auvers sur Oise en 1873 .

 

 

La maison du pendu,

 

Personne n'a jamais pu dire

qui était ce fameux pendu

et pourquoi cet individu

avait décidé de s'occire.

 

Ce fait a-t-il guidé Cézanne

dans le choix de cette maison

ou avait-il d'autres raisons

que j'ignore en tant que profane ?

 

A l'époque ils étaient très tièdes

les critiques et les marchands

de tableaux pour cet art naissant :

ils étaient sur la corde raide !

  

Tous les autres impressionnistes,

les Monet, Pissarro, Renoir,

Sisley broyaient aussi du noir

pour être trop avant-gardistes !

 

Ils avaient un métro d'avance

pour pouvoir être bien compris

et l'on traite par le mépris

ceux qui ont trop de clairvoyance !

 

Avec le recul et l'histoire

ils ont du se mordre les doigts

tous ceux qui n'ont pas fait le choix

d'un engouement prémonitoire !

 

Et qui sait s'il n'y a pas eu

au gré des revers de fortune

chez un de ces marchands d'art une

... nouvelle maison du pendu !

  

                             Pierre Dupuis

Pendu

Image du net

Lien pour les curieux :

http://www.musee-orsay.fr/fr/collections/oeuvres-commentees/recherche/commentaire/commentaire_id/la-maison-du-pendu-8824.html?no_cache=1

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

20 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

19 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

.

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

.

rebus 382 (1)

rebus 382 (2)

.

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C'est un rébus assez court et aussi un conseil avisé du Rotpier, le bon samaritain !

  1ère ligne, 1ère image : petite, la sale bestiole est lente !  2ème image: une  " - - - " vue du haut d'un balcon ... en un seul mot ! 

3ème ligne, 3ème image :  il ne faut pas prendre le manche sous peine de se faire traiter d’emmanché !

5ème ligne, 1ère image : attention, passage de  " - - - - - "  2ème image : c'est le son qui sortait de cette boite que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître j'aimais en ce temps voir les vaches paître ... mais qu'est-ce que je raconte moi ! 

6ème ligne, 2ème image : à coups de couteau l'assassin " - - - " au présent de l'indic à tifs, un margoulin chevelu qui travaille pour la police ! 

7ème ligne, 1ère image : un diagramme de " - - - " ... ne faites pas l'âne pour en avoir ! 2ème image : la moitié du prénom du volatile !   Dernière image : en direct : " u " ... cocote ! 

8ème ligne, dernière image :  Avec une autre orthographe : " - - - -  " ou ne pas " - - - - " , là est la question ! 

Dernière ligne, 2ème image : 5 centimes d'euro ce n'est pas beaucoup mais un "  - - - " c'est un " - - - " et pis c'est tout !

 

A vous de jouer et, vous mesdames, n'oubliez pas le conseil ! Sinon à quoi ça lui sert de se décarcasser au Rotpier ... hein ? Je vous l' demande !
 

Et pis c'est tout !

 

Réponse :

Pour une femme malheureuse faire l’amour avec un vieux monsieur est une façon comme une autre d’être soulagée !

 

PS: ... Ou " sous l’âgé ! " c'est comme vous le sentez !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

Allez, il est court et vous connaissez la musique : pas de pipeau avec moi !

 

Et pis c'est tout ! ... ça va rouler pour vous, j'en suis certain ! 

 

Réponse :

Est-il nécessaire de savoir faire la roue, de porter des cornes et d’être un peu satyre pour jouer de la flûte de pan ?  

 

 

Lire la suite

Françoise Hardy: " La maison où j'ai grandi " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

18 Mai 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Françoise Hardy  »

 

« La maison où j’ai grandi »

 

… Un lointain souvenir …

 

La maison où j’ai grandi

Quand je me tourne vers mes souvenirs,
je revois la maison où j'ai grandi.
Il me revient des tas de choses:
je vois des roses dans un jardin.
Là où vivaient des arbres, maintenant
la ville est là,
et la maison, les fleurs que j'aimais tant,
n'existent plus.

Ils savaient rire, tous mes amis,
ils savaient si bien partager mes jeux,
mais tout doit finir pourtant dans la vie,
et j'ai dû partir, les larmes aux yeux.
Mes amis me demandaient "Pourquoi pleurer?"
et "Couvrir le monde vaut mieux que rester.
Tu trouveras toutes les choses qu'ici on ne voit pas,
toute une ville qui s'endort la nuit dans la lumière."

Quand j'ai quitté ce coin de mon enfance,
je savais déjà que j'y laissais mon cœur.
Tous mes amis, oui, enviaient ma chance,
mais moi, je pense encore à leur bonheur.,
à l'insouciance qui les faisait rire,
et il me semble que je m'entends leur dire:
"Je reviendrai un jour, un beau matin
parmi vos rires,
oui, je prendrai un jour le premier train
du souvenir."

La temps a passé et me revoilà
cherchant en vain la maison que j'aimais.
Où sont les pierres et où sont les roses,
toutes les choses auxquelles je tenais?
D'elles et de mes amis plus une trace,
d'autres gens, d'autres maisons ont volé leurs places.
Là où vivaient des arbres, maintenant
la ville est là,
et la maison , où est-elle, la maison
où j'ai grandi?

Je ne sais pas où est ma maison,
la maison où j'ai grandi.
Où est ma maison?
Qui sait où est ma maison?
Ma maison, où est ma maison?
Qui sait où est ma maison?

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite
1 2 3 > >>