Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Les petites ou les grosses conneries ou pensées du jour de ... Rotpier

30 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Conneries,, #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

 

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )

Image du net

" Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le dicton de présentation :

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

.

Vous reprendrez bien un peu d' Henry et de Marcel ?

A la vôtre !  😂😂😂

.

Le Henry et le Marcel (6)

Le Henry et le Marcel (7)

Le Henry et le Marcel (8)

Le Henry et le Marcel (9)

Le Henry et le Marcel (10)

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Èpicétout pour aujourd’hui !

 

 

 

Voila, c’est terminé !

 

Et comme on dit à Amsterdam :

 Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

 

 

 

Lire la suite

La fable un peu cavalière du jour: " Le cordonnier en reconversion, " ... de Rotpier !

27 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #Poésie, #Poésie - humour

 

Le cordonnier en reconversion (2)

Image du net bidouillée par le Rotpier

 

Fable :

 

Le cordonnier en reconversion,

 

 

Son grand-père était cordonnier

son père avait repris l’échoppe

mais même en étant philanthrope

lui dû poser son tablier.

 

N’ayant plus rien à réparer

plus de souliers plus de bottines

venant du Vietnam ou de Chine

à peine usés sitôt jetés.

 

Il lui fallut se recycler

mais le choix n’était pas facile

intelligent ou imbécile

ça relève du coup de dés.

 

Hors de question d’aller pointer

au bureau de l’ANPE

il avait en horreur les queues

il était sûr de s’en tirer.

 

Car il avait de gros atouts

s’il n’était pas un vrai colosse

par contre il était très beau gosse

et avait pas mal de bagout.

 

Un copain un mec rigolo

lui dit pour la plaisanterie

essaie donc la galanterie :

tu peux devenir gigolo !

 

Après avoir bien rigolé

il se dit qu’après tout l’affaire

promettait d’être argentifère

alors il se laissa tenter.

 

En peu de temps il assura

il se fit une clientèle

de dames et de demoiselles

et il se forgea une aura.

 

Plus de souliers à réparer

mais il maîtrisait les galoches

avec les belles et les moches

qui avaient de quoi le payer !

 

Elles se battaient pour l’avoir

surenchère sur surenchère

un jour la femme d’un notaire

vendit un splendide sautoir.

 

Cela fit beaucoup jaboter

chez les messieurs et chez les dames :

vendre un sautoir sans états d’âme

rien que pour se faire sauter !

 

Un jour il croisa un émir

qui était de façon patente

homo et pas que sous sa tente

et qui frétillait de désir !

 

Il lui proposa un pont d’or

qui mit fin à sa résilience :

balayé le cas de conscience

et il passa au corps à corps !

 

L’expérience le dégoûta

comme il avait fortune faite

il entassa dans sa musette

tout son pognon et se barra.

 

Sur les conseils d’un marabout

il s’installa dans une hutte

quelque part du coté des chutes

du Zambèze et devint gourou.

 

Comme il se sentait isolé

il rechercha une compagne

dans ce pays peu de cocagne

il trouva une chimpanzé.

 

Bon ce n’était pas le Pérou

mais elle était très amoureuse

même un peu trop accapareuse

car elle le suivait partout !

 

Leurs rapports étaient langoureux

sous leur hutte en paille tressée

loin de toute arrière pensée

l’ex-cordonnier était heureux !

 

Le cordonnier en reconversion (4)

 

Moralité ( un peu cavalière je l’avoue ) :  

 

Après s’être frotté partout

le long d’une vie bien remplie

pourquoi pas la zoophilie :

chacun son choix épicétout !

 

Si les curés faisaient pareil

les enfants seraient plus tranquilles

plus d’attouchements pédophiles

tout serait beau sous le soleil !

 

                                          Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Joyeux Noël à tous ! ... Par ... Pierre et Rotpier !

23 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Divers, #Poésie, #Poésie, Humour

 

A toutes et à tous :

Image du net

 

Joyeux Noël !

 

Je vous souhaite à tous un excellent Noël

Que vous soyez chrétien ou autre: peu importe !

Ce qui compte c’est de savoir ouvrir la porte

À toutes les idées qui ne sont pas de fiel !

 

Les religions ne sont souvent que des tremplins

Qu’utilisent certains, assoiffés de puissance,

Ils les détournent en prônant l’intolérance,

Exacerbant la haine et la peur du prochain !

 

Quand on fait le bilan des exterminations

Menées au nom des dieux on devient vite impie !

Croire à un changement est peut-être utopie

Mais le fait d’essayer n’est pas aberration !

 

                                                                                      Pierre Dupuis

 

 

Il parle bien le Pierre ! Moi, je ne sais pas faire mais je vous souhaite aussi un excellent Noël !

Allez quand même faire un petit tour à une messe de minuit, on y rencontre des vieilles bigotes qui sont des femmes folles de la messe. Ont-elles des prothèses qui s’affaissent ? Moi, je ne sais pas mais l’abbé le saura en confesse demain : c’est toujours lui qui a le choix dans la date !

 

Le Rotpier

 

 

 Image du net !

 

A mardi prochain si vous le voulez bien !

A moins, à moins que vous soyez encore dans les brumes de l'alcool ou dans les suites d'une crise de foie ou de foi !

Ou que vous ne puissiez plus m'encadrer !

 

Pierre en tableau pour autoportrait   

 

Lire la suite

Le poème un peu d'anticipation du jour : " La trouée, " de ... Pierre

20 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Nota :
C'est un poème pas très habituel. Mais bon, il faut s'essayer à tout n'est-ce pas ?

.

La trouée

Image du net

 

Préambule :

C’était en 2054,

le 15 janvier pour être précis.

 

 

La trouée,

 

Il faisait sombre ce jour là.

Sombre, très sombre même.

Un brouillard visqueux, collant, gluant

enveloppait tout : le décor et les gens.

On ne voyait que des ombres

qui se déplaçaient lentement, très lentement.

On se serait cru à Londres

dans le fog, en bordure de Tamise

mais là, pas de Big Ben, juste la Seine

quelque part en contrebas.

 

Ce n’était pas la première fois que cela arrivait

mais là, c’était, de mémoire d’homme, le summum !

Des sectaires niaient encore

les effets du dérèglement climatique.

Parmi eux, des quasi psychopathes

niaient le réchauffement lui-même !

Tous les fous n’avaient toujours pas de fil à la patte !

Loin de là, bien loin de là !

 

Au milieu d’un silence angoissant,

l’espace d’un instant,

mon regard accrocha quelque chose,

un point lumineux presque invisible.

Cela ne dura qu’une fraction de seconde

puis, plus rien … et à nouveau il fut là.

 

Mon œil, le droit, le prit pour cible.

Il grossissait lentement, très lentement,

c’était à peine perceptible

pourtant il s’élargissait, c’était indéniable.

Puis, ce fut comme une trouée

oui, une trouée, c’est le nom le plus approprié.

Déjà plusieurs mains la pointaient du doigt.

Un long murmure s’éleva,

pas encore une clameur jusqu’à ce que,

juste en son milieu, jaillisse un rayon de soleil.

Il était bien là l’astre disparu,

derrière, tout simplement derrière.

 

Un illuminé, pas par le rayon, se jeta à genoux

et s’écria : « Ô miracle ! »

Il y eu peu d’écho pour reprendre le mot,

les temps n’étaient plus aux tabernacles,

pour l’église c’était la grande débâcle,

elle avait traversé trop de scandales

et elle avait chuté à la verticale

cul par-dessus tête et le clergé aussi.

Terminé, plié, balayé :

l’apocalypse méritée.

 

A défaut de miracle,

c’était le vent qui faisait son travail,

on peut toujours compter sur le vent.

Il balayait maintenant avec vigueur

les nappes de brouillard

qui s’étaient accumulées là, on ne savait pourquoi.

Il y aurait des explications.

 

Des explications, il y en a toujours

mais elles viennent plus tard,

parfois trop tard.

Elles sont plus ou moins bonnes,

plus ou moins scientifiques,

assez souvent hasardeuses

voir totalement fantaisistes !

C’est de préférence, ces dernières

qui allaient être relayées sur les réseaux sociaux.

 

Pour l’instant, et par petits groupes,

les gens discutaient, les banalités pleuvaient.

Bientôt, la routine reprenant,

chacun retournerait à son écran

dans un grand élan de compulsion maladive.

 

Y échapperaient quelques vieux, très peu,

des épargnés de cette pandémie

de l’écran à tout prix.

Il en restait encore,

peut-être leurs organismes avaient-ils

fabriqué des anticorps ?

                              

                                    Pierre Dupuis

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

20 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

19 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir 

un peu les neurones !

Observation : 

Les deux sont tout frais !  😉😊😄

 

C'est un rébus très court et au poil ! ... Au poil j'ai dit !

.

rebus 730 (1)

rebus 730 (2)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

1ère ligne, 1ère image : lieu où se tenait les vigies sur les anciens voiliers ! 2ème image : attention, c'est  "  - - - - - " bouillant ! ( l'autre aussi ! ) Avant dernière image : le cri de la vache !
2ème ligne, 1ère image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ! 2ème image : c'est la marque du fabricant du Petit Beurre qu'il faut retenir !
4ème ligne, 3ème image : " oui " en russe ! ( l'autre aussi ! )
5ème ligne, 3ème image : en direct : le symbole de la " vie " ! Dernière image : le verbe aller à l'impératif !
7ème ligne,1ère image : ils font une chose que l'on ne peut plus trop faire avec les temps qui courent !

 

Et pis c'est tout mes loulous !

Le Rotpier n'a pas de pétrole, mais il a des idées !

 

Réponse :

Une chose me turlupine : est-ce que les gens d’Abou Dhabi vivent à poil ? Il y fait très chaud mais quand même !

 

Nota : « Abou Dhabi » pour «  à bout d’habits »  bien sûr !

 

 

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus très court mais qui a du chien... enfin, je crois !

. 😂

.

rebus 731 (1)

rebus 731 (2)

 

 

Allez, au boulot ! Quand vous aurez déchiffré, vous en parlerez à Médor pour savoir ce qu'il en pense ! 😄 

 

 

 

Réponse :

Comme on dit dans la gente canine : « Ce truc là c’est pathétique, mais ce ne sont pas les miennes non plus ! »

 

Qu'il dit l'animal ! 

Lire la suite

Michel Sardou: "Femme des années 80 " ou " Être une femme " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

18 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Femme des année 80" » ou " Être une femme "

 

«Michel Sardou »

 

… ça décoiffe un peu !

 

 

♪ Être une femme ♪

 

Dans un voyage en absurdie
Que je fais lorsque je m'ennuie,
J'ai imaginé sans complexe
Qu'un matin je changeais de sexe,
Que je vivais l'étrange drame
D'être une femme.

Femme des années 80,
Mais femme jusqu'au bout des seins,
Ayant réussi l'amalgame
De l'autorité et du charme.
Femme des années 80,
Moins Colombine qu'Arlequin,
Sachant pianoter sur la gamme
Qui va du grand sourire aux larmes.

Être un P.D.G. en bas noirs,
Sexy comm'autrefois les stars,
Être un général d'infanterie
Rouler des patins aux conscrits.

Enceinte jusqu'au fond des yeux,
Qu'on a envie d'app'ler monsieur,
Être un flic ou pompier d'service
Et donner le sein à mon fils.

Femme cinéaste, écrivain,
A la fois poète et mannequin,
Femme panthère sous sa pelisse
Et femme banquière planquée en Suisse.

Femme dévoreuse de minets,
Femme directeur de cabinet,
A la fois sensuelle et pudique
Et femme chirurgien-esthétique.

Une maîtresse Messaline
Et contremaîtresse à l'usine,
Faire le matin les abattoirs
Et dans la soirée le trottoir.

Femme et gardien de la paix,
Chauffeur de car, agent-secret,
Femme général d'aviation,
Rouler des gamelles aux plantons.

Être un major de promotion,
Parler six langues, ceinture marron,
Championne du monde des culturistes,
Aimer Sissi impératrice.

Enceinte jusqu'au fond des yeux,
Qu'on a envie d'app'ler monsieur,
En robe du soir, à talons plats,
Qu'on voudrait bien app'ler papa.

Femme pilote de long-courriers
Mais femme à la tour contrôlée,
Galonnée jusqu'au porte-jarretelles
Et au steward rouler des pelles.

Maîtriser à fond le système,
Accéder au pouvoir suprême:
S'installer à la Présidence
Et de là faire bander la France.

Femme et gardienne de prison,
Chanteuse d'orchestre et franc-maçon,
Une strip-teaseuse à corps perdu,
Emmerdeuse comme on en fait plus.

Femme conducteur d'autobus,
Porte des halles, vendeuse aux puces,
Qu'on a envie d'appeler Georges
Mais qu'on aime bien sans soutien-gorge.

Être un P.D.G. en bas noirs,
Sexy comm'autrefois les stars,
Être un général d'infanterie,
Rouler des patins aux conscrits.

Femme cinéaste, écrivain,
A la fois poète et mannequin,
Femme panthère sous sa pelisse
Et femme banquière planquée en Suisse.

Femme dévoreuse de minets,
Femme directeur de cabinet,
A la fois sensuelle et pudique
Et femme chirurgien-esthétique.

Être un major de promotion,
Parler six langues, ceinture marron,
Championne du monde des culturistes,
Aimer Sissi impératrice.

Femme et gardien de la paix,
Chauffeur de car, agent-secret,
Femme général d'aviation,
Rouler des gamelles aux plantons.

Femme pilote de long-courriers
Mais femme à la tour contrôlée,
Galonnée jusqu'au porte-jarretelles
Et au steward rouler des pelles.

Maîtriser à fond le système,
Accéder au pouvoir suprême:
S'installer à la Présidence
Et de là faire bander la France.

Femme des années 80,
Moins Colombine qu'Arlequin,
Sachant pianoter sur la gamme
Qui va du grand sourire aux larmes.

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

Les petites ou les grosses conneries ou pensées du jour de ... Rotpier

16 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Conneries,, #Pensées, #Pensées et humour

 

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )

Image du net

" Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le dicton de présentation :

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

.

Vous reprendrez bien un peu d' Henry et de Marcel ? Aujourd'hui, ils causent de la démission de l'évêque de Paris, Mgr Aupetit !  😂😂😂

.

Le Henry et le Marcel (1)

Le Henry et le Marcel (2)

Le Henry et le Marcel (3)

Le Henry et le Marcel (4)

Le Henry et le Marcel (5)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Èpicétout pour aujourd’hui !

 

 

 

Voila, c’est terminé !

 

Et comme on dit à Amsterdam :

 Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

 

 

Lire la suite

La fable du jour : " Festival des " t " en automne, " une fable pas très éthique du Rotpier !

13 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #Humour, #Poésie, #Poésie, Humour

 

Festival des T (2)

Image du net

 

Fable pas très éthique

et toc et tac et tic !

 

Festival des " t " en automne,

C'était sous un arbre étêté
que le teuton têtu tatoué
tâta à tâtons la teutonne
il en resta tétanisé !

Il la tutoya aussitôt :
" Quand tes tétons sont titillés
Et puis qu'ensuite ils sont tétés
Peut-on plus bas te tripoter ?

La teutonne tout excitée
Lui dit : " Tu peux tâter le bas
Et patati et patata ... "
C'est ce qu'il fit et patatras !

La teutonne était un teuton
Avec de gros et faux tétons
Pour résumer une tata
Il s'écria " Taratata ! "

Il se tailla à toute allure
Car l'autre baissait son tutu
Drôle de titi le toto
Très loin d'être une sinécure !

 

 1ère moralité :

 

Il y a teutonne et teutonne
Il faut toujours être aux aguets
Un travelo peut se glisser
Dans les habits d'une mistonne

 

 2ème moralité :

 

On peut tout tâter à tâtons
En été ou bien en automne
Mais attention aux autochtones
Arborant de très gros tétons !

 

Précepte saisonnier :

 

Mieux vaut attendre le printemps

Tant pis pour la petite attente

C’est une saison très tentante

Pour les contacts concupiscents !

 


                                           Le Rotpier 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

13 Décembre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

Lire la suite
1 2 > >>