Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème exotique tout frais tout chaud du jour : " L’émir Abel " ou " L’émir acculé au désespoir, " de ... Rotpier

29 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie, #Poésie, Humour

 

Allez, je ne suis pas chameau, je vous offre en cette fin d'année un voyage dans le désert ... il faudra peut-être vous faire vacciner. Pour ma part je le suis contre la connerie, mais ce n'est pas très efficace !

 

Image du net

 

L’émir Abel

ou

L’émir acculé au désespoir,

 

Son nom c’était l’émir Abel

un émir en déconfiture

autrefois puissant et cruel

capable même de torture.

 

Son harem était le plus beau

toutes les perles orientales

figuraient à son grand tableau

de chasse c’était la totale.

 

Mais il tomba raide amoureux

d’une femme belle et rebelle

refusant ses cadeaux précieux

bijoux et robes en dentelles.

 

Cette femme aimait en secret

un jeune berger du village

beau comme un dieu et très discret

elle attendait qu’il soit en âge.

 

Elle l’était assurément

quand elle allait à sa rencontre

le couvant de ses yeux aimants

rêvant de se serrer tout contre.

 

Pour l’émir ce fut un revers

il en devint neurasthénique

avec un teint virant au vert

son état était pathétique.

 

Et il se remit de plus bel

à fumer comme une machine

deux ou trois paquets de Camel

par jour et du tabac de chine.

.

Il bazarda tous ses chameaux

ne gardant que quelques chamelles

et laissa partir à vau-l’eau

son harem et ses jouvencelles.

 

Il partit droit vers le désert

n’emportant que très peu de choses

sur un cheval très peu disert

suivit d’un vieux chien tout morose.

 

Il réapparut  bien plus tard

amaigri et méconnaissable

habits usés et air hagard

ayant perdu tout dans les sables.

 

Il s’enferma dans une tour

une retraite interminable

et il médita sur l’amour

et ses dégâts irréparables.

 

Il exigea que son bourreau

le décapite au cimeterre

du premier coup et sans billot

il fût exaucé de première.

 

Il en mourût on l’enterra

dans le désert sans une stèle

selon ses vœux on relâcha

ses femmes et ses tourterelles.

 

Son eunuque pleura beaucoup

ses yeux devinrent noctiluques

il eut d’énormes maux de cou

entraînant un gros mal de nuque.

 

Lui qui avait déjà perdu

la part de son anatomie

permettant de faire cocu

émir sultan et compagnie.

 

Maintenant c’était la raison

qui s’était barrée en sucette

du vide dans le pantalon

et plus grand-chose dans la tête.

  

La légende dit qu’il finit

sous les sabots d’une chamelle

un soir de lune vers minuit

en ramassant des sauterelles.

 

           Moralité :

 

Avant de choisir ce type de job, parlez-en à Steve…

 

Passer son temps à démêler

les rivalités du beau sexe

c’est bien plus dur que d’enfiler

des perles c’est bien plus complexe.

 

C’est un travail très bien payé

mais demandant des sacrifices

pesez avant de postuler

après c’est la lie du calice !

 

Mieux vaut encore être curé

car si la soutane te tanne

tu peux toujours te défroquer

ton matériel n’est pas en panne !

 

Image du net

 

xxxxxxxxxxxxxx

 

C’est l’hallali du bla bla bla

j’avoue que je suis trop disert

ne me privez pas de désert

c’est terminé moi je m’en va !

 

               

Mais ...

Je m’en va, je m’en va

et si je ne m’en allais pas ?

Allez, à la louche,

je vous en remets une petite couche :

 

Avant de faire mes valoches

si quelqu’un veut me titiller

qu’il sache  que j' sais balancer

des coups de pied dans les   - - - - - - - - ! *

 

Je lui dirais dans la pénombre

« Faut te méfier des gringalets

ils ne sont pas tous angelets :

castra tu pues et marche à l’ombre ! »

 

Je le vois déjà Renauder

à poil tout nu devant sa glace

me traitant de gros dégueulasse

pleurant son matériel cassé !

 

 

*  Je vous laisse le soin de trouver

cette rime plus que riche !

              

                            Le Rotpier

  

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

28 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir !

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

27 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus que certains qualifieront d'un peu raide, mais je m'en tamponne le coquillard : j'ai l'esprit assez élastique !
 
1ère ligne, 1ère image :  lieu où se tenait la vigie sur les ancien voiliers ! 3ème image et en direct : " ti " !
2ème ligne, 2ème image :l'assassin " - - - " au présent de l'indicatif ! Dernière image : un petit beurre de chez " - - " ...Turlututu chapeau pointu !
5ème ligne, 1ère image :  ce n'est pas une jupe !
 7ème ligne, 2ème et 3ème images :à 3 h 52 du mat, il est très " - - - " ... et pas nécessairement de France ! Dernière image : le marin est presqu'en haut du " - - -  " ...comme Alexandre !
8ème ligne, 1ère image : la sale bête pique et donne des maladies, aux chien comme à l'homme ! 3ème image : quand son nez s'allonge, il "  - - - - "  ... quand c'est autre chose, on ne sais pas ! Dernière image et en direct " brrrrrr " , ça caille !
9ème ligne, 3ème image: le personnage est " - - - - " , c'est la position qu'il faut retenir ! 
10ème ligne, 3ème image : quand son nez s'allonge, il "  - - - - "  ... quand c'est autre chose, on ne sais pas ! Dernière image et en direct " brrrrrr " , ça caille !
11ème ligne, dernière image : il ne faut pas prendre le mou ! et ...c'est la clé de ce rébus !!! 😉😊🤣
 
 

Et pis c'est tout ! 

 

Réponse :

Une question me turlupine : est-ce que des problèmes d’érection entraînent automatiquement la radiation d’un membre du corps du RAID ? 

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus très sérieux et qui, hélas, ce présente trop souvent !  😥

Juste une petite aide :

2ème ligne, 1ère image : il faut bien séparer les deux syllabe ! 7ème ligne, 1ère image : un  " - - - - - -  " pour tromper les poissons carnassiers ! ( en général, quelque chose qui trompe mais pas un éléphant ! )

 

 

 

 

 

 

  Allez, au boulot brav' gens !

Vous allez trouver car vous êtes des gens bien et même certainement des gens bons bien que n'habitant pas à Bayonne ! 🤣

 

Réponse :

Il est des gens simples que certains qualifient même de simplets et qui, au vu de leur dévouement auprès de la société, méritent infiniment plus que ceux qui les jugent de cette manière.

 

 

Lire la suite

Michel Sardou : « Vladimir Ilitch » ... ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

 

je vous propose de partager les chansons

 

et les artistes que j’aime !

 

Clip vidéo et paroles

 

 

Cette fois-ci :

 

Michel Sardou :

 

« Vladimir Ilitch »
 

Vladimir Ilitch

 
Un vent de Sibérie souffle sur la Bohème
Les femmes sont en colère aux portes des moulins
Des bords de la Volga au delta du Niémen
Le temps s'est écoulé il a passé pour rien
Puisqu'aucun dieu du ciel ne s'intéresse à nous
Lénine relève-toi, ils sont devenus fous
Toi Vladimir Illitch, t'as raison tu rigoles
Toi qui a voyagé dans un wagon plombé
Quand tu vois le Saint-Père ton cousin de Pologne
Bénir tous ses fidèles dans son auto blindée
Toi Vladimir Illitch, est-ce qu'au moins tu frissonnes
En voyant les tiroirs de la bureaucratie
Remplis de tous ces noms de gens qu'on emprisonne
Ou qu'on envoie mourir aux confins du pays
Toi Vladimir Illitch, au soleil d'outre-tombe
Combien d'années faut-il pour gagner quatre sous
Quand on connaît le prix qu'on met dans une bombe
Lénine relève-toi ils sont devenus fous
Où sont passés les chemins de l'espoir
Dans quelle nuit, au fond de quel brouillard
Rien n'a changé, les damnés de la Terre
N'ont pas trouvé la sortie de l'Enfer
Toi qui avait rêvé l'égalité des Hommes
Tu dois tomber de haut dans ton éternité
Devant tous ces vieillards en superbe uniformes
Et ces maisons du peuple, dans des quartiers privés
Ô, toi Vladimir Illitch, si tu es le prophète
Viens nous parler encore en plein cœur de Moscou
Et répands la nouvelle à travers la planète
Amis du genre humain, ils sont devenus fous

 

Paroliers : Leroyer Pierre Charles Marcel Napoleon / Bourtayre Jean-pierre Henri Eugene / Revaud Jacques Abel Jules / Sardou Michel Charles

 

Bon partage ! 

Rotpier

 

 

Lire la suite

La fable augmentée du jour : " Rêve de coq " de ... Pierre

22 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Morale, #Poésie, #Poésie, Humour, #Fable

 

Images du net !

 

Fable augmentée,

 

Rêve de coq,

 

Dans une basse-cour un coq se morfondait.

Le roi du poulailler devenait névropathe

Sa crête vermillon n’était plus écarlate

Il essuyait souvent de méchants quolibets.

 

Il détournait les yeux quand on lui demandait :

« Mais pourquoi pleures-tu ? Tu traînes la savate

Cela fait bien trois mois que nous on le constate :

Tu ne te défends plus devant les freluquets !

 

Un jour n’en pouvant plus il héla la fermière :

« Madame je voudrais devenir un mouton

Pouvez-vous s’il vous plait en parler au patron ? »

 

Elle faillit tomber raide sur le derrière

En lui tordant le cou elle lui dit « C’est bien !

Je m’en vais t’exaucer : tu seras coq au vin ! »

       

Fable réciproque :

 

Un beau jour un mouton voulu devenir coq

Il trouva un génie tout au fond d’un vieux bock

Qui exhaussa son vœu aussitôt qu’il fut libre

Mais là il arriva une chose terrible !

 

Le fermier le chopa par les deux ailerons

Le castra aussi sec pour en faire un chapon

Lui qui rêvait d’avoir dans la cour le grand rôle

Finit à la Noël cuit à la casserole !

 

Moralité :

 

N’allez pas étaler vos rêves les plus fous

Gardez-les bien cachés au plus profond de vous

En rêvant d’être homard vous prenez un gros risque :

Celui très ennuyeux de terminer en bisque !

 

Vous n’y gagneriez rien ou ce serait abscons

Rien ne sert de vouloir passer le Rubicon

J’aurais pu pour choquer choisir une autre rime

Je m’en suis abstenu : la bienséance prime !

 

   

 Moralité étendue* :

 

Retenons ces leçons et contentons nous d’être

Nous-mêmes simplement évitons le paraître

Qui peut nous réserver de terribles déboires

Gardons toujours cela à portée de mémoire !

 

                                                                Pierre Dupuis

 

 

    * Une moralité étendue sèche plus vite hélas !          

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

21 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

20 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

rebus 339 (1)

rebus 339 (2)

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus déjanté comme les aime le Rotpier,. J'espère que vous ne monterez pas sur vos grands chevaux !
 Observez et triez : c'est la bonne manière pour franchir les obstacles !
 
1ère ligne, 1ère image :  le serpent fait toujours "s" ! Dernière image : n'allez pas prendre le court !
2ème ligne, 2ème image : ce n'est pas l'enfant qu'il faut prendre ! 3ème image : en direct : "ch" ! 
3ème ligne, 3ème  image : panneaux de signalisation de "  - - - - - " à proximité d'un hospice partout ! Dernière image : il ne faut pas prendre le triste ! ( l'autre aussi ! )
4ème ligne, 3ème image: quand son nez s'allonge, il "- - - - " !  4ème image : j'en ai connu un en cage qui parlait ... véridique !  
5ème ligne, 3ème image :  le verbe aller conjugué au présent de l'impératif !  
6ème ligne, 2ème image: l'animal fait comme le Pierrot qui danse ! 3ème image : petite la sale bestiole est lente !  
 7ème ligne, 2ème image :il parait qu'il est grand !  3ème image : c'est un condiment ce qui vaut mieux que d'être un con dimanche ! 
9ème ligne, 3ème image: il est mort de " - - - - " ... j'espère que vous le serez aussi !
 
Et pis c'est tout ! Allez, en course mais ne prenez quand même pas le mors aux dents ( en emporte le vent ! )

 

Réponse :

Selon le père Cheron, un vieux guérisseur, manger du cheval est très bon pour allez à la selle mais mauvais pour guérir la fièvre !

 

NDL :

Le père Cheron est originaire de Mortagne au Perche. C'est un bon guérisseur tout en étant un vieux cheval de retour. Il me paraissait important de le préciser.

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus long et pas facile mais les spécialistes connaissent la musique !  🤣

Juste une petite aide musicale :

 

https://www.youtube.com/watch?v=nCVKZLZMicw

 

 

 

 

    Allez, au boulot brav' gens !

Vous allez trouver car vous êtes des gens très affutés ! 🤣

 

 

Réponse :

Quand le petit Gustav Malher est né, ses parents s’attendaient à ce que son jumeau naisse à son tour car ils s’étaient mis dans la tête le fameux adage : « Un Malher n’arrive jamais seul » ! Ils en furent, tous comptes faits, bien heureux !

 

Lire la suite

Georges Brassens "La mauvaise réputation" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

19 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,

 

je vous propose de partager les chansons

 

et les artistes que j’aime !

 

Clip vidéo et paroles

 

 

Cette fois-ci :

 

Georges Brassens :

 

« La mauvaise réputation »

 

La Mauvaise Réputation,

.

Au village, sans prétention,

J'ai mauvaise réputation.

Qu'je m'démène ou qu'je reste coi

Je pass' pour un je-ne-sais-quoi!

Je ne fait pourtant de tort à personne

En suivant mon chemin de petit bonhomme.

Mais les brav's gens n'aiment pas que

L'on suive une autre route qu'eux,

Non les brav's gens n'aiment pas que

L'on suive une autre route qu'eux,

Tout le monde médit de moi,

Sauf les muets, ça va de soi.

Le jour du Quatorze Juillet

Je reste dans mon lit douillet.

La musique qui marche au pas,

Cela ne me regarde pas.

Je ne fais pourtant de tort à personne,

En n'écoutant pas le clairon qui sonne.

Mais les brav's gens n'aiment pas que

L'on suive une autre route qu'eux,

Non les brav's gens n'aiment pas que

L'on suive une autre route qu'eux,

Tout le monde me montre du doigt

Sauf les manchots, ça va de soi.

Quand j'croise un voleur malchanceux,

Poursuivi par un cul-terreux;

J'lance la patte et pourquoi le taire,

Le cul-terreux s'retrouv' par terre

Je ne fait pourtant de tort à personne,

En laissant courir les voleurs de pommes.

Mais les brav's gens n'aiment pas que

L'on suive une autre route qu'eux,

Non les brav's gens n'aiment pas que

L'on suive une autre route qu'eux,

Tout le monde se rue sur moi,

Sauf les culs-de-jatte, ça va de soi.

Pas besoin d'être Jérémie,

Pour d'viner l'sort qui m'est promis,

S'ils trouv'nt une corde à leur goût,

Ils me la passeront au cou,

Je ne fait pourtant de tort à personne,

En suivant les ch'mins qui n'mènent pas à Rome,

Mais les brav's gens n'aiment pas que

L'on suive une autre route qu'eux,

Non les brav's gens n'aiment pas que

L'on suive une autre route qu'eux,

Tout l'mond' viendra me voir pendu,

Sauf les aveugles, bien entendu.

 

Bon partage ! 

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

La minute très terre à terre du facétieux bipède

17 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées et humour

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une étrange aventure qui m'est arrivée en Afrique en plein désert.

 

C’était il y a bien longtemps déjà.

A cette époque j’étais dans la Légion Étrangère et nous étions en mission dans le Sud Sahara du coté de Tamanrasset. Coupé de mon unité, je m’étais égaré dans le désert et j’errais de dune en dune.

J’étais complètement perdu, sans boussole, et j’avais très soif : ma gourde était désespérément vide. C’est alors que je vis (j’ai cru un instant à un mirage) un mouton s’approcher de moi. Un mouton somme toute assez ordinaire mais avec des yeux bleus immenses et remplis de compassion. Il portait, suspendu à son cou façon St Bernard, une gourde qui semblait bien pleine.

Il s’adressa à moi (il parlait !) et me dit : «Prend donc cette gourde, je vois bien que tu meurs de soif ! ».

Après m’être longtemps désaltéré, je lui demandais : « Que puis-je faire pour toi pour te remercier ? ». Me fixant profondément avec ses grands yeux bleus il me dit : « S’il vous plait, dessine-moi un Petit Prince… ». Bien que très surpris, j’acquiesçais et sortis un bloc de papier et un crayon de ma lourde musette. Je me mis à dessiner mais il était très exigeant: à chaque fois que je lui présentais un dessin, c’était des : « Il n’est pas beau. Celui-là est trop petit. Celui-ci est trop gros. Ah non ! Pas celui-ci, il n’a pas un regard franc ! ». A la fin, quand même un peu excédé, je lui dessinais une caisse en lui disant : « Voilà, c’est la caisse du Petit Prince, il est à l’intérieur ! » Il trépigna d’aise et parut très satisfait.

Nous bavardâmes longuement, il avait beaucoup d’histoires à me raconter et il était très bavard, ce qui est rare chez un mouton.

A un moment il me dit : « Il faut que je prenne congé de toi car je dois rencontrer un allumeur de réverbère qui devrait pouvoir m’éclairer sur un tas de choses. Je vais certainement croiser en chemin une caravane de bédouins et je leur demanderai de bien vouloir venir te chercher ici, surtout ne bouge pas ! » Et puis, sur une ample et souple pirouette, il disparut.

Quelques heures plus tard, il faisait déjà nuit, un bédouin apparut au clair de lune, juché sur son chameau. Il s’arrêta auprès de moi et me dit : « Nous avons vu débarquer auprès de notre caravane un drôle de mouton avec des grands yeux bleus étranges et qui parlait ! Il nous a dit que tu étais ici et qu’il fallait venir te chercher car tu étais quelqu’un de bien. Alors me voici, viens avec moi, tu pourras te désaltérer et te restaurer : un grand méchoui est en train de se préparer. »

Juste à ce moment précis, haut dans le ciel, une brillante étoile s’éteignit …

 

Étonnant… non ?

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

J'ai beau essayer de prendre de la hauteur,

je reste souvent au ras des pâquerettes !

Mais qu'importe,

ce qui compte c'est de ne pas se dégonfler !

 

Signé : Le Rotpier

 

 

Lire la suite

" Petite tête dans les nuages, " ... un poème de ... Pierre

15 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #Poésie

 

Je vous propose de rêver un peu ...


Image du net

 

Petite tête dans les nuages,

 

Le ciel était plein de moutons

Il y en avait des centaines

Et Angélique était certaine

Qu’ils étaient tracés au crayon.

 

Elle était là à croupetons

Cherchant la planète lointaine

La B 612 où la haine

Ne sortait jamais des cartons.

 

Elle était plongée dans son songe

À sept ans on a tout le temps

Pour rêver bien mieux que les grands.

 

Loin des calculs et des mensonges.

Ses regards n’étaient pas floueurs :

« On ne voit bien qu’avec le cœur »  *

 

          Épilogue :

D’en haut assis sur leur nuage

Ils observaient cette enfant sage

Le Petit Prince était ravi

Et Saint-Exupéry aussi.

 

          Enseignement :

Quand on écrit de belles pages

Elles restent en héritage

On les traduit on les transcrit

et elles marquent les esprits.

 

                                      Pierre Dupuis

 

*  Extrait de : 

" On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. "

Citation de Saint-Exupéry dans le Petit Prince .

http://evene.lefigaro.fr/citation/voit-bien-coeur-essentiel-invisible-yeux-1543.php

 

Image du net !

 

 

 

Lire la suite
1 2 > >>