Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Articles récents

Blog en pause ... oui j'ose ! ... par Pierre et le Rotpier

31 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie - humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

Du 02 septembre à 5H 33  au 21 septembre à 8H 57 : 

 

Je pars,  je pars quelque part

du coté de …

 

 

Ballade morvandelle,

 

Pour éviter les coups de mou

il faut se reposer avant,

je m’en vais à Moux-en-Morvan

pour faire coucou aux hiboux !

 

Ils vont trouver cela très chouette,

surtout les petites hulottes

qui ne mettent pas de culotte

quand elles font des pirouettes !

 

Je vous raconterai tout ça

en rentrant du Lac des Settons,

ce sera aux petits oignons

en attendant … chapeau bien bas !

 

                                                              Le Rotpier

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

Signature Rotpier

 

 

Lire la suite

"Au clair de la lune," ou "Encore plus con que la lune," ... la fable du jour de ... Rotpier !

29 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Humour, #Poésie - humour, #Fable

 

 

Ce devoir de pédagogie me semblait important.

Il fallait qu’il soit fait et je m’y suis attelé en faisant de mon mieux.

Je l'ai déjà mis sur ce blog, mais en matière de pédagogie il faut toujours remettre l'ouvrage sur le métier ... je le sais: j'étais prof !

Rotpier ... ou Pierrot ... j'ai le vers lent !

 

Préambule versifié destiné aux

enfants … surtout aux petits garçons !

 

Chers enfants - surtout les garçons ! -

méfiez-vous des niaises histoires,

des contes ou bien des chansons

aux contrevérités notoires !

 

Voila l’histoire sans chichi

de Pierrot et de Colombine

pour que vous soyez affranchis

des non-dits de bien des comptines !

 

On cherche à vous bourrez le mou

à grands coup de mièvres paroles,

grattez un peu et en dessous :

tout n’est que chaudes gaudrioles !

 

Voici ce qu’il faut retenir

pour éviter les impostures,

pour pouvoir un jour en finir

des féminines dictatures !

 

Fable tirée de l’histoire

de Pierrot et de Colombine …

 

Image pour Le grand marionnettiste

 

Au clair de la lune,

ou

Encore plus con que la lune,

 

Pierrot adorait Colombine

mais la nuit il faisait son pain,

le jour elle était aux bassines :

ils ne se croisaient qu’en chemin !

 

Comme elle rêvait la coquine,

sous l’édredon, de gros câlins,

il fut roulé dans la farine

dès qu’elle aperçut Arlequin !

 

Grande montée d’adrénaline

quand il lui fit du baratin,

Pierrot pleura mais la gredine

finit au lit du cabotin !

 

Dans sa roulotte sans cuisine

il l’emmena un beau matin,

bien au-delà de la colline

vers un pays des plus lointains.

 

Mais l’inconstance féminine

se concrétisa en chemin :

devant le froid et la famine

elle regretta le pétrin !

 

Une lettre et la gourgandine

rejoignit son ancien voisin,

s’extasiant devant la vitrine

tout en jouant du popotin !

 

Pierrot marcha dans la combine,

il la prit en seconde main

et ajouta l’action crétine

d’ouvrir la porte à Arlequin !

 

 

Ménage à trois ? Là, la comptine

n’en fait pas mention clairement.

Une dérive libertine ?

Domaine du possiblement !

 

          Moralité :

 

Boulanger ou mécanicien,

boucher ou pêcheur de sardines,

l’homme n’est souvent qu’un pantin :

femme le sait et l’enfarine !

 

Elle a l’art de mettre en avant

de façon nette et assassine

et le derrière et le devant

de sa dotation féminine !

 

Lui plus bête qu’un moinillon

et cela depuis l’origine,

se fait piéger comme un couillon

par les appâts de la frangine !

 

Un simple mouvement de cils

et il croit à bonne fortune

… y compris un premier avril :

encore plus con que la lune !

                         

                                                      Rotpier

.

lune

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

28 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

 

Et pis c'est tout Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

27 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus, #Pensées

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

 

 

 

Petite aide au rébus

( les champions s'en passeront ! ) :

 

   C'est un rébus-piège du Rotpier qui ne manque pas de ressort ... le rébus ou le rotpier ? ... A vous de choisir !

 

1ère ligne,  3ème image : le mec à une sacrée " - - - - " ! Dernière image: ce n'est pas la nuit !

  2ème ligne, 1ère image : le serpent fait "s" ! 

 3ème ligne, dernière image: celui-ci est de sable ! (  l'autre aussi ! )

4ème ligne, 1ère image : la colombe est le sein bol de la "  - - - - " ! Dernière image : cinq centimes ce n'est pas beaucoup mais un  "  - - -  " c'est un " - - - " et pis c'est tout ! ( l'autre aussi, il n'y a pas de raison ! )    

7ème ligne,  2ème image : ne vous conduisez pas comme un manche, choisissez le bon coté !

   

 

Et pis c'est tout !

 

Allez, au boulot ! Il est court, n'allez pas vous laisser piéger !  

 

Réponse :

Il faut toujours se méfier des tapettes, ça sourit, ça sourit et d’un coup ça vous la met à ras !

 

Qu'il dit l'animal !

 

Lire la suite

Jean-Jacques Debout : « Les boutons dorés » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Jean-Jacques Debout »

« Les boutons dorés »

Ils avaient des boutons dorés mais leur avenir ne l'était pas ...

 

 

Les boutons dorés,

On suit le mur de l´hôpital
On passe le pont sur la rivière
On tourne au coin du cimetière
Pour suivre un peu le vieux canal
Puis, vers cinq heures, on rentrera
Suivant d´autres murs, d´autres grilles
A part ceux de l´école des filles
Jusqu´aux murs de l´orphelinat

{Refrain:}
En casquette à galons dorés
En capote à boutons dorés
Tout au long des jeudis sans fin
Voyez passer les orphelins

C´est pas souvent que j´ai gagné
La médaille de la bonne conduite
J´ peux pas manger la soupe gratuite
J´aimerais mieux dormir dans les prés
J´aurai pas mon certificat
Paraît qu´ je suis d´ la mauvaise graine
Parce qu´un jour j´ai écrit "Je t´aime"
Sur les murs de l´orphelinat

{au Refrain}

La nuit, j´ m´invente un vrai roman :
Que j´ai toujours mon père, ma mère
Une vraie maman en robe claire
Et un papa qu´a plein d´argent
Ah! si jamais ils entendent ça
J´ les en supplie, qu´ils viennent tout de suite
Avant que mes ongles s´effritent
Sur les murs de l´orphelinat

{au Refrain}

J´ suis pas bien grand, j´ suis pas malin
J´ai peur de jamais être un homme
De rester toujours le pauvre môme
A qui personne tiendra la main
Mais malgré qu´on soit bon pour moi
Un jour, ça pétera dans ma tête
Et pour peu qu´ j´aie des allumettes
J´mettrai l´ feu à l´orphelinat

{au Refrain}

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

24 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

 

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

 

 

Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

 

Lire la suite

Un peu de poésie dans ce monde de brutes ... "La dame et le vieux miroir," ... un sonnet de ... Pierre !

22 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

.

L'actualité n'étant pas d'une transparence absolue 

je vous invite à celle d'un miroir ... pour peu qu'elle le soit ...

 

Image du net

 

La dame et le vieux miroir,

 

C’est un très vieux miroir au tain déliquescent.

Son cadre en bois sculpté ne tient que par miracle

Ou bien, plus rationnel, par deux pointes qui raclent

Un mur de papier gris au plâtre efflorescent.

 

Un bord, en bas à gauche, est tout opalescent,

Ce qui renforce encore une impression d’oracle :

«- Dis-moi, mon beau miroir, n’est-ce pas la débâcle ?

-  Oh ! non ! » ment-il avec un air d’adolescent !

 

Combien de souvenirs sont ancrés dans ses pores ?

La mémoire est fragile et souvent s’évapore ;

La sienne est le pendant d’un grand classeur à dos

 

Dont le titre serait : « Portraits en ribambelle ».

« - Fais-moi, mon bon miroir, ce superbe cadeau :

Repasse mon image au temps où j’étais belle ! »

 

Epilogue :

  La vieille dame ferma les yeux pour mieux emprisonner sa jeunesse et doucement s’en alla. Le vieux miroir mit une croix dans la case « souvenir » et soupira. Un soupçon de buée vint encore ternir un peu plus l’éclat de son tain.

 

                                                                                                                Pierre Dupuis

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

21 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

 

Et pis c'est tout Rotpier

 

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

20 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

 

 

Petite aide au rébus

( les champions s'en passeront ! ) :

 

   L'origine de ce rébus est assez touffue, c'est une question que s'est posé le Rotpier en parcourant le Chemin des Dames où il n'a pas rencontré de ... à vous de choisir ! 

1ère ligne,  3ème image : à 3h 52 du mat, il est très " - - - " !

  2ème ligne, dernière image : petite, la sale bête est lente ! 

3ème ligne, 3ème image: la boisson favorite des rosbifs !

4ème ligne, 2ème image : il ne bougera plus ! 3ème image : lieu où se tenaient des marchés avant ... on pouvait y croisez aussi Georges ... 

  5ème ligne, 2ème image : en direst, " U " ( l'autre aussi ! )  Dernière image : un " - - - - - " de tennis ! ( l'autre aussi ! )

 6ème ligne,  1ère image : le cri du mouton ! ( l'autre aussi ... quand un commence ! ) 2ème image : ce n'est pas grand chose mais un  " - - - " c'est un " - - - " ! 4ème image : il va falloir de la naphtaline pour se débarrasser de la sale bête ! Dernière image : continuez, vous être sur les bons "  - - - - " ! ... je ne me moque pas ! 

7ème ligne,  3ème image : " - - - - " ou ne pas " - - - - " telle est la question ! Dernière image : lieu où l'on stocke des fûts ! ... il faut éviter de laisser un doigt dans le trou du fût !

   8ème ligne, dernière image : il est de bon ton de ne pas se tromper de poisson ! 

9ème ligne, 3ème image : un  " - - - - - -  " qui trompe les poisson carnassiers ! 

10ème ligne, 1ère image : celui-ci est sélectif ! Dernière image : lieu où se tenait la vigie sur les ancien voiliers ! 

11ème ligne, dernière image: le cri du bébé quand il pleure !

13ème ligne, 4ème image : pantalon fabriqué en Denim !

15ème ligne, 1ère image  : le serpent fait "s" !  2ème image : celui_ci est de sable ! 

 

 Et pis c'est tout ! Il est long, il y a du boulot vous allez mouiller la chemise !

 

Allez, au boulot ! Il est long, il est profond,  vous allez mouiller la ... chemise ! 

 

 

Réponse :

En 14-18, pour remonter le moral des poilus courbés sous la mitraille dans les tranchées, n’aurait-on pas pu leur distribuer une reproduction de « L’origine du monde » de Gustave Courbet ?

 

Nota : Dans l’ensemble, vous l’avez trouvé au poil ce rébus !

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

Lire la suite

Jacques Brel : « Knokke-Le-Zoute Tango » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

19 Août 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

.

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 

« Knokke-Le-Zoute Tango »

 

« Jacques Brel »

 

… Un joli petit délire du grand Jacques ! …

 

Knokke-Le-Zoute Tango

 

 Les soirs où je suis Argentin
Je m'offre quelques Argentines
Quitte à cueillir dans les vitrines
Des jolis quartiers d'Amsterdam
Des lianes qui auraient ce teint de femme
Qu'exportent vos cités latines
Ces soirs-là je les veux félines
Avec un rien de brillantine
Collée au "ceveu" de la langue
Elles seraient fraîches comme des mangues
Et compenseraient leur maladresse
À coups de poitrine et de fesses

Mais ce soir
Y a pas d'Argentines
Y a pas d'espoir
Y a pas d'doute
Non ce soir
Il pleut sur Knokke-le-Zoute
Ce soir comme tous les soirs
Je me rentre chez moi
Le cœur en déroute
Et la bite sous l'bras

Les soirs où je suis Espagnol
Petites fesses, grande bagnole
Elles passent toutes à la casserole
Quitte à pourchasser dans Hambourg
Des Carmencitas de faubourg
Qui nous reviennent de vérole
Je me les veux fraîches et joyeuses
Bonnes travailleuses sans parlotes
Mi-Andalouses, mi-anguleuses
De ces femelles qu'on gestapote
Parce qu'elles ne savent pas encore
Que Franco est tout à fait mort

Mais ce soir
Y a pas d'Espagnoles
Y a pas de casseroles
Y a pas d'doute
Non ce soir
Il pleut sur Knokke-le-Zoute
Ce soir comme tous les soirs
Je me rentre chez moi
Le cœur en déroute
Et la bite sous l'bras

Les soirs où je suis Caracas
Je Panama, je Partagas
Je suis l'plus beau
Je pars en chasse
Je glisse de palace en palace
Pour y dénicher le gros lot
Qui n'attend que mon coup de grâce
Je la veux folle comme un travelo
Découverte de vieux rideaux
Mais cependant t-évanescente
Elle m'attendrait depuis toujours
Cerclée de serpents et de plantes
Parmi les livres de Dutourd

Mais ce soir
Y a pas de Caracas
Y a pas de t-évanescentes
Y a pas d'doute
Mais ce soir
Il pleut sur Knokke-le-Zoute
Ce soir comme tous les soirs
Je me rentre chez moi
Le cœur en déroute
Et la bite sous l'bras

Demain oui
Peut être que
Peut être que demain je serai Argentin, oui
Je m'offrirai des Argentines
Quitte à cueillir dans les vitrines
Des jolis quartiers d'Amsterdam
Des lianes qui auraient ce teint de femme
Qu'exportent vos cités latines
Demain je les voudrai félines
Avec ce rien de brillantine
Collée aux cheveux de la langue
Elles seront fraîches comme des mangues
Et compenseront leur maladresse
À coups de poitrine et de fesses

Demain je serai Espagnol
Petites fesses, grande bagnole
Elles passeront toutes à la casserole
Quitte à pourchasser dans Hambourg
Des Carmencitas de faubourg
Qui nous reviendront de vérole
Je les voudrai fraîches et joyeuses
Bonnes travailleuses, sans parlotte
Mi-Andalouses, mi-anguleuses
De ces femelles qu'on gestapote
Parce qu'elles ne savent pas encore
Que Franco est tout à fait mort

Les soirs depuis Caracas
Je Panama, je Partagas
Je suis l'plus beau
Je pars en chasse
Je glisse de palace en palace
Pour y dénicher le gros lot
Qui n'attend que mon coup de grâce
Je la veux folle comme un travelo
Découverte de vieux rideaux
Mais cependant t-évanescente
Elle m'attendrait depuis toujours
Cerclée de serpents et de plantes
Parmi les livres de Dutourd

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite