Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Les oscars : L’actualité vue par le Rotpier !

28 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

 

       

 

Les oscars !

 

 

 

 

Lui :

 

 

 

 

C’est fait : il a déjà été élu !

 

 

 

Et … avec du chien en plus !

 

 

  

 

Eux, c’est à faire !

 

 

ou

 

 

     

 

 

Et là, c’est vous qui votez !

 

 

 

Qui sera le prochain élu ?

 

 

 

 

 

Mais qu’ils prennent garde à

 

 leurs  os car … d’autres sont en embuscade

 

et certains peuvent taper très fort !

 

 

 

 

 

 

l

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
l
( Petit montage à partir d'images du net !)
i
 
Le Rotpier

 

 

 

 

 

Lire la suite

Oreste : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

27 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 


Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas : suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 


Aujourd’hui :

 

Oreste poursuivi par les Erinnyes d'après BOUGUEREAU

 

 

 

Oreste

 

Oreste est le dernier des enfants d’Agamemnon que l’autre, roi de Mycénes (Yonne) et de Clytemnestre.
Déjà tout jeune, il servit d'otage à Télèphe One venu à chercher auprès d'Achille, le médicament pour soigner ses blessures.
Oreste n'était qu'un adolescent lorsque son père Agamemnon, de retour de la guerre de Troie, fut tué par Clytemnestre et par Egisthe, son amant. Il put, avec l'aide de sa sœur Electre Trie, citée ici, se réfugier chez son oncle Strophios, en Phocide et en fausse Chimène aussi. Il se lia d'une solide amitié avec son cousin, Pylade qui demeura le fidèle compagnon de ses infortunes. Sa confiance en Pylade ne fit que monter de Chine et de Ceylan.
Parvenu à l'âge adulte, il décida, sur les conseils d'Apollon, de venger la mort de son père. Accompagné de Pylade, il se rendit en secret à Mycènes et tua, avec la complicité de sa sœur Electre, sa mère Clytemnestre et son amant Egisthe, qui tenait un gros registre. Son meurtre, qui semblait une juste vengeance, frappa les dieux d'horreur et d’eau de Cologne et, en tant que matricide, ils lui dépêchèrent les Erinnyes qui n’avouaient jamais comme Guy Martel, pour le tourmenter et qui le poursuivirent jusqu'à Delphes.



 

Oreste massacrant Egisthe et Clytemnestre (1654) d'après Bernardino Mei ( collection personnelle )

 

 

Cependant, Apollon n'abandonna pas l'infortuné. Il lui conseilla de se réfugier à Athènes chez Zorba qui vivait à la colle avec Mélina Mercouri et Irène Papas mais presque où l'Aréopage 126, grâce à l'intervention décisive d'Athéna et le plaidoyer d'Apollon étayé par la dithyrambique tirade de maître Collard fumé, l'acquitta de son meurtre. Puis le dieu le purifia à Delphes et, par la bouche de la Pythie circulaire, lui fit savoir qu'il serait définitivement guéri de sa démence en allant chercher la statue d'Artémis en Tauride du sud : pays ou il faisait très chaud et où les filles se baladaient à poil.
En Tauride, Oreste et Pylade, sur le point d'être sacrifiés comme étrangers, furent reconnus par Iphigénie sans bouillir, prêtresse d'Artémis France qui s'enfuit avec eux en leur livrant la statue et en laissant tomber comme une vieille chaussette, Geneviève qui, dans le fond, tenait peu à les suivre, fatiguée qu’elle était de tout ce cirque.
En passant par Mégalopolis secrète, il abandonna symboliquement un doigt aux Erinnyes pour ne plus être tourmenté à la menthe et au citron.

 

Il eut d'autres aventures selon l'Andromaque d'Euripide l’insipide. En effet, il enleva Hermione à Néoptolème, roi d'Epire que l’autre et tua son rival à Delphes. Hermione la morpione était la fille de Ménélas à pas grand-chose et d'Hélène qui était toujours entourée des garçons, Hélène à qui il avait été fiancé alors qu'il était tout jeune mais que Ménélas avait par la suite marié à Pyrrhos à moelle, le fils d'Achille Talon pour faire plaisir au héros lors du siège de Troie et au grand dam de Chabal Ovale qui se vit plaqué par la belle Hélène, ce qui était une performance non négligeable vu du bestiau.

 

De retour dans le Péloponnèse où il fait toujours très froid ( car c’est bien connu qu’il pèle au Ponnèse ! ) à Mycènes, le héros prit possession du trône de son père Agamemnon, dont il avait été injustement spolié, puis épousa Hermione. Oreste régna dès lors sur Argos, Argus, Mycènes et Spartes mais pas sur Monaco ni Monica.
La peste s'abattit sur son royaume et l'oracle consulté indiqua que l'épidémie de pain cesserait si les cités et les temples détruits pendant la guerre de Troie étaient reconstruits. C'est pourquoi il envoya des colons (dont Christophe) en Asie Mineure avec casque, lampes et rivelaines.

 

 Après un long règne, il mourut en Arcadie moi tout à un âge avancé ( un peu moins quand même que Jeanne car il avait abusé de calmants)  Plus tard ses ossements furent transportés à Spartes et assurèrent la victoire de cette ville sur Tégée V, mais les romains affirmaient de leur côté que sa dépouille avait été ensevelie dans le forum, sous le temple de Saturne.

 

D’autres prétendent qu’il avait été enterré au fond du jardin par Jean qui était un grand artiste reconnu par un certain Oscar à Hollywood et qui fut affranchi par César grâce au passage d’un rubis con sous le nez des douaniers de la frontière italienne et pour le compte de Sylvio Berlusconi.  

 

Je ne garantis pas cette dernière version mais elle n’est pas plus idiote que les autres.

 

 

 

Voici voila ce que je devais vous apprendre sur Oreste

 

… au reste, c’est déjà fini pour aujourd’hui braves gens !

 

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

l

Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

27 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Juste une petite remarque:  

Je prie ceux qui trouvent le rébus( et je leur dis encore bravo ! ) de ne pas mettre la solution dans leur com., mais de me mettre une indication pour m'indiquer qu'ils ont tout déchiffré !

 

Merci beaucoup !

 

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

26 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

j

j

     

                

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

   

C'est un petit dicton d'actualité à double sens et signé ... Rotpier !

 

2ème ligne, 1ère image: en direct " ti " ! 3ème image: le petit ramoneur n'est pas propre, il est donc ( - - - - ) !

3ème ligne, dernière image : c'est la copine de tac et elle pique la sale bête !

4ème ligne, 1ère image : suivez la flèche ! ( ce dicton en décoche d'ailleurs une à une catégorie d'hommes bien précise ! )

     

   

Réponse : 

Quand les vaches tiennent salon les politiques en sont !

 

 

Qu'il dit l'animal ! 

 

i

Lire la suite

Le salon de l'agriculture vu par le ... Rotpier ... pas si vache que ça le Rotpier ?

25 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

Salon de l’agriculture oblige !

 

 

Un petit tour de salon avec le Rotpier

 

… ça vous dit ?

 

 

 

Salon de l’agriculture et politiques

 

 

 

Image du net et petit montage de Rotpier

 

 

 

En prime le poème du jour !

 

   

Image du net

 

       

 

 

Oh ! La vache !

 

 

 

-         Mince ! Joli troupeau ! Bonjour les vaches !

 

Mais … ce n’est pas vrai, vous avez des piercings !

 

-         Et alors, ça te dérange ? Pauvre tache !

 

C’est juste, pour nous identifier, un insigne !

 

 

 

-         Ah ! Bon ! Je ne savais pas Marguerite,

 

excuse-moi ! Je ne m’y connais pas trop

 

en ruminants : c’est ma première visite !

 

Où il est votre copain, le taureau ?

 

 

 

-         D’abord, je ne m’appelle pas Marguerite !

 

Par contre, toi, tu as comme un air de Fernandel

 

… dans ses rôles d’idiot ! … Ça t’irrite ?

 

T’avais qu’à pas commencer, demi-sel !

 

 

 

Notre copain, il est là-bas, derrière !

 

Il est occupé avec une copine :

 

il ne saute pas que les barrières !

 

… Je vois que tu comprends : tu opines !

 

 

 

-         Je n’opine pas, je branle du chef !

 

C’est pareil, mais c’est plus classe !

 

Mais … vos cornes ne sont pas très en relief :

 

c’est à peine si elles dépassent !

 

 

 

-         Pas plus que les tiennes ! … Pourtant, tu en as !

 

Tu as beau mettre une grande casquette,

 

si elle n’entre pas, c’est que ta nana,

 

elle a son taureau à elle : pas bête !

 

-         Mais, comment tu sais ça ? C’est même pas vrai !

 

-         Ah ! Tu crois ? Pendant que tu joues aux boules

 

l’après-midi, dans un petit coin frais,

 

près de la rivière, tout nus ils se roulent !

 

 

 

Ça t’en bouche un coin … hein, mon lapin !

 

-         Heu … ben … je vais faire mon enquête.

 

Ah ! … Mince, j’allais oublier le pain !

 

Mais … Pourquoi ça me gratte sous la casquette ?

 

 

 

A demain … tiens, le ciel devient tout noir :

 

il va pleuvoir comme … vache qui pisse !

 

-         C’est ça, marre-toi bien, on verra ça ce soir

 

… après ton enquête ! Ducon la malice !

 

 

 

N’oublie pas de nous donner le résultat !

 

Et puis… fais bien gaffe en passant sous les portes

 

… des fois que tu trouverais plus d’un gars

 

qui se la farcirait ta nana très accorte !

 

 

 

Bon, allez les copines, c’est pas tout ça,

 

maintenant qu’on s’est bien fendu la poire,

 

faudrait peut-être voir derrière, là-bas :

 

ils en mettent du temps, le copain et la noire !

 

 

 

Vous ne voyez pas qu’il soit dans l’autre pré

 

en train de lutiner la voisine !

 

C’est qu’elle l’a déjà bien aguiché

 

la charolaise !  On aurait bonne mine !

 

 

 

Elles se mettraient vachement à pousser

 

… nos cornes ! On nous prendrait pour des bufflonnes !

 

Je vois déjà l’autre en train de glousser

 

et de nous prendre pour des pauvres connes !

 

 

 

Nous n’aurions plus que nos yeux pour pleurer :

 

pire qu’une trahison : un supplice !

 

Des torrents de larmes couleraient sans arrêt

 

de nos yeux chiffonnés comme vache qui plisse !

 

 

 

                                                             Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pis … c’est tout !

 

 

 

 

 

Lire la suite

Merci M. Newton pour votre loi sur la gravitation ! Par ... le gentil Rotpier !

23 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Et de fil en aiguille

quand on n’est pas gentille

on finit tout en bas :

on devient être tas !

 

 

Image du net: l'aiguille d'Etretat

 

 

 

 

La loi des tas

 

ou

 

Avec la complicité de Newton

 

ou

 

L’art d’occire Constance,

 

 

Chute de meuf

et je suis veuf !

J’étais sa chose

et ça repose !

 

Tout au début

 ben … moi j’ai bu !

Oh ! Quelles cuites

j’ai pris de suite !

 

Un peu plus tard

même un pétard !

Quelle bombance

quand j’y repense !

 

Le tout discret,

tout en secret !

Loin de la ville :

j’ suis pas débile !

 

Au quotidien,

le mec très bien :

deuil de Constance

de circonstance !

 

« Pour moi c’est dur

soyez-en sûr,

j’ai de la peine,

ma vie se traîne.

 

Je prie les cieux

mon bon monsieur ,

paix à son âme

ma bonne dame. »

 

C’était un soir,

il faisait noir,

j’étais à l’aise

sur la falaise.

 

Mes yeux de chat

voyaient en bas

une marée

fort déchaînée.

 

J’ai profité

en vérité

de la vue basse

de la bécasse !

 

Un croche-pied

très bien placé

et une chute

sans parachute !

 

De haut en bas :

bon débarras !

Newton oblige

quelle voltige !

 

Un être tas

à Etretat

chose normale

je le signale !

 

Bien éclaté

sur les rochers,

son corps en loques

qui se disloque !

 

Pas de témoin

sauf un vieux chien

hochant la tête

la brave bête !

 

Un scénario

bien comme il faut :

joli montage

et … l’héritage !

 

                               Rotpier

 

 

Image du net

 

 

Quand la physique donne

 un petit coup de main :

merci Monsieur Newton

car vous le valez bien !

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Sarko, Pinocchio et Gepetto : L’actualité vue par le Rotpier !

22 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

      

 

l

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
( Petit montage à partir d'images du net !)
Le Rotpier

 

 

 

 

Lire la suite

Les Gorgones, Zola et autres : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

20 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

Aujourd’hui,

 

Image du net mixée avec celle d'une de mes belles-soeurs

Les Gorgones

Nota : Pour cet article, certaines références viennent du plus grand écrivain ayant décrit les Gorgones : Zola ! ….Même si vous ne me croyez pas, vous n’allez quand même pas en faire un fromage ou une raclette !

Monstres fabuleux, enfants des divinités marines Phorcys et de Céto (donc pas tard) et soeurs des Grées.
On les représentait sous la forme de femmes à la chevelure faite de serpents entrelacés et parfois dotées d'ailes; elles vivaient près du pays des Hespérides, ce qui était désespérant, aux confins de la Libye et elle l'avait en béton avant la chute de Kadhafi

On distingue en général trois Gorgones :
- Euryale,
- Sthéno ( qui était dactylo )
- Méduse (la seule mortelle) qui avait un radeau ancré à Géricault ( comme nous le rappelait le grand Georges)…. Sans compter, ça va de soi, la Gorgone Zola !


Méduse avait la figure, parfois barbue ( un peu moins qu’Alice Sapritch sur le tard ) d'une laideur repoussante, de forme ronde, avec un nez camard laqué, une bouche immense, presque comme Béatrice Dalle, munie de dents longues comme des défenses de sanglier d'où sortait une langue sauce piquante.

Ses ailes puissantes étaient d'or, ses mains d'airain tout comme sa chevelure, où se dressaient des serpents qui pendaient aussi à sa ceinture. Mais ses armes les plus redoutables étaient ses yeux grands ouverts qui lançaient des éclairs et pétrifiaient ceux qu'ils fixaient directement, un peu comme Marine Le Pen.
Selon la légende, Méduse aurait été une belle jeune fille, un peu trop fière de sa chevelure. Pour la punir, Athéna qui n’était pas commode ni étagère non plus, l'aurait changée en un paquet de serpents. Aussi repoussante qu'elle fût, Méduse n'en eut pas moins pour amant Poseidon ton cul sur la commode: elle s'unit à lui «dans une molle prairie parmi les fleurs printanières» comme le raconte poétiquement Hésiode dans le huitième épisode de « Quand la Gorgone s’envoie en l’air »
C'est pourquoi lorsque Percée (qui était de la police ) lui trancha la tête d'un seul coup de serpe, à sa grande surprise, Pégasse, le cheval ailé, et le guerrier Chrysaor brandissant une épée d'or, jaillirent de son corps décapité. Comme quoi, les films dits fantastiques d’aujourd’hui ne sont que du pissat de belette au regard de ce qui ce passait dans la mythologie, c'est moi qui vous le dit !

D'après Pausanias, dans la Description de la Grèce, livre II, il s'agit d'une version romancée de l'histoire d'une reine qui, après la mort de son père, aurait repris elle-même le pouvoir pour gouverner ses sujets ( comme Marine Le Pen va le faire avant même que le vieux soit calanché ! ) Elle aurait vécu près du lac Tritonide, en Libye et elle aurait été tuée pendant la nuit au cours d'une campagne militaire menée par Persée venu du Péloponèse en vélo et plus dopé que Contador !

Athéna plaça sa tête sous son égide et sous son bras. Dans une autre tradition, elle aurait enterré cette tête sous la place du marché d'Athènes pour la protéger cette ville et aurait donné une mèche de "cheveux" à la ville de Tégée pour la protéger. (Méduse signifie "celle qui protège" en grec. Ce qui était une vaste connerie au vu de la situation actuelle là-bas)
Selon Apollodore et d’argent, Asclépios découvrit que le sang de la Méduse faisait mourir ou ressusciter selon de quelle veine il provenait.

Si vous rencontrez une Méduse cet été, ne la fixez pas dans les yeux et n’y touchez pas : ça pique en plus ces saletés-là !

Les Gorgones figurent sur de très nombreux monuments et leurs représentations est très diverses. On les imaginait sous la formes de belles jeunes filles mais le plus souvent elles apparaissent comme des femmes ayant une chevelure faite de serpents entrelacés, une croupe de jument avec des bas résille et des hauts talons donnés par Achille et très souvent elles tirent la langue comme l'image ci-contre le montre. Si DSK les avait connues il les aurait adorées et honorées et cela lui aurait évité de faire des conneries dans les Sofitel ou autres Carlton !

Image du net mixée aussi avec celle d'une autre de mes belle-soeur

Sur ce beau tirage de langue, je vous quitte sans haine et sans reproche et vous donne rendez-vous la semaine prochaine … si vous le voulez bien !

 

Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

20 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

19 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

j

    

               

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

   

C'est une grosse bêtise avec un à peu prêt du Rotpier !

 

1ère ligne, 2ème image : ce n'est pas beaucoup, mais un " - - - " c'est un " - - - " comme on dit chez les auvergnats ! 2ème image : la vache comme l'amour est dedans ! Dernière image: c'est la teuf !

2ème ligne, 4ème image: le serpent fait toujours "s"

3ème ligne, 2ème image : de sable ou d'autre chose ! Dernière image: le symbole de la " - - - - " ... qui a bien du plomb dans l'aile !

4ème ligne, 3ème image : en bordure de mer ou le long d'un fleuve ou d'une rivière !

5ème ligne, 1ère image : attention, c'est " - - - - " !

 

Mais, vous n'êtes pas absolument obligés de le faire: c'est comme vous le sentez !

 

Réponse :

 

La sous-préfète ? Il faut se la taper pendant qu'elle est chaude !

Pour les non habitué aux  « à peu prêt » :

La sous-préfète et …  « la soupe est faite » ! Ah Ah ! Ah !  Il est fou ce Rotpier !

 

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite
1 2 3 > >>