Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

30 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier, #Pensées

 
Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

 

 

Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Sa foi était inébranlable," de ... Rotpier

28 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie - humour, #Humour

 

 

Image du net bidouillée par mes soins

pour que l'on ne reconnaisse pas Sœur Agnès, la délectable.

 

Sa foi était inébranlable,

 

Sœur Agnès était adorable,

ça se voyait rien qu’à son nez

mutin et un peu retroussé

et elle était très abordable.

 

Sa foi était inébranlable

comme celle du jeune abbé

qu’elle avait croisé et frôlé

un soir derrière le retable.

 

Leur émotion était palpable

et ils se sont vite palpés,

ils ne purent s’en empêcher :

leurs mains étaient incontrôlables !

 

Fatalement l’irréparable

c’était produit, bien obligé,

comment peut-on désamorcer

une attirance insurmontable !

 

« Seigneur aux voies impénétrables

vous m’avez laissé pénétrer

sœur Agnès sans m’en empêcher :

vous avez été formidable ! »

 

Voilà la pensée fort plaidable

qui vint à notre jeune abbé

qu’il s’empressa de partager

avec Agnès, la délectable.

 

Partant de ce constat amiable

ils ne cessèrent de s’aimer

se considérant assurés

du pardon d’un dieu charitable.

 

Mais la position lamentable

de l’église sur le sujet

les obligèrent à abriter

leurs amours déclarés coupables !

 

Péroraison-bénédiction :

 

Que le seigneur soit consensuel

et qu’ils montent tout droit au ciel

quand sur terre ils auront fini

de jouer à touche pipi !

 

Ils ont souvent fait le voyage

de celui du septième étage,

pourvu que le premier soit bien :

dans la vie on est sûr de rien !

  

                                       Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

27 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c'est tout Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

26 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est une grosse connerie du Rotpier, mais on ne fait pas d'omelette sans casser d’œufs ! 
 
1ère ligne, 3ème image : c'est le métal qu'il faut retenir !
2ème ligne, 2ème image : celui-ci est de sable !
3ème ligne, dernière image : poisson très prisé et il y en a des rouges ! 
 4ème ligne, 3ème image : en direct "ti" , oui mes titis !
5ème ligne, 1ère image : "  - - - " est ce personnage ? 2ème image : lieu où se tenaient les marchés autrefois, il y en a encore de très belles !
6ème ligne, 1ère image : le petit de la vache ! 3ème image: mieux vaut en avoir un bon ! 
7ème ligne, première image : le verbe "aller" à l’impératif !  Dernière image: le serpent fait toujours "s" et ses potes aussi !
8ème ligne, 1ère image : ce dont parle ce rébus est considéré comme le 7ème !
 9ème ligne, 4ème image : endroit où se tenait la vigie sur les anciens voiliers !
 10ème ligne, 3ème image : l'as à seins " - - - " au présent de l'indic tifs, un mouchard à long cheveux !
 
13ème ligne, 1ère image : il y a 2 personnages par "  - - - - " ! 2ème image : la moitié du nom du personnage ! 3ème image : le kangourou fait des "  - - - - - " !
 
 
Et pis c'est tout !
A vous de jouer ! Il est un peu salé mais pas trop long ! Et je répète que l'on ne fait pas d'omelette sans casser d’œufs ... comme le disait si bien la mère Poulard à l'Archange St Michel ! 

 

Réponse :

En dehors du hashtag « BalancetonPorc » un type qui a le cerveau au niveau des valseuses risque aussi une fracture du crâne s’il se prend un bon coup de pied dedans !

 

… Bien d’actualité n’est-pas ? La petite aide supplémentaire était : « On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ! »

 

 

 

Lire la suite

Richard Cocciante : "Marguerite" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

25 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Richard Cocciante »

« Marguerite »

 

Je sais, ce n'est pas l'époque mais je vous l'offre quand même !

J'ai bien connu une Marguerite qui était effeuilleuse

mais ... cela est une toute autre affaire,

je vous la raconterai un jour ... peut-être ?

 

 

Marguerite,

 

Surtout ne m'en voulez pas trop
Si ce soir je rentre chez moi
J'ai tellement de choses faire
Avant que le jour se lve
Et pendant qu'elle dormira
Moi, je lui construirai des rves
Pour que plus jamais au rveil
Elle ne se lve les yeux en pleurs

Et pour que cette longue nuit
Ne soit plus jamais noire et profonde
Je demanderai la lune
De remplir le ciel tout entier
Et pour que je puisse encore avoir
Le sourire comme avant
Je demanderai au solleil
De brler mme en plein hiver

Et pour qu'elle puisse encore chanter
Les chansons de notre Bohme
Je construirai un silence
plus grand que ceux des cathdrales
J'irai rveiller les amants
Je parlerai des heures entires
Et je sais qu'ils me suivront
Tant que nous resterons amants

Alors on se promnera
Tous ensemble on dansera
D'incroyables sarabandes
Et elle oubliera sa peine
Et pour que la ville danse
Et pour que la ville chante
On inventera des couleurs
Et elle oubliera ses larmes

Nous irons dans les campagnes
Pour cueuillir des fleurs des champs
Et en faire un grand lit blanc
O l'on s'aime tendrement
Et puis nous irons au bord du ciel
Pour lui choisir une toile
Parce que Marguerite est belle
Parce que Marguerite est belle

Parce que Marguerite est frle
Parce que Marguerite est douce
Parce que Marguerite m'aime
Moi je ne vis que pour elle
Marguerite est ma raison
Mon lendemain mon idal
Marguerite qui est le vent
Ne sais pas qu'elle peut me faire mal

Parce que Marguerite est celle
Que je veux toujours prs de moi
Marguerite est Marguerite
Marguerite est tout pour moi
Marguerite est tout pour moi

 

 

Bon partage !

 
Rotpier
Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

24 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

 
Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

 

 

Lire la suite

Horoscope et couple: les grandes interrogations de Rotpier : " Les douze signes et le vilain petit canard, " ... et pis c'est tout !

21 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie - humour, #Humour

Choisir une compagne

en fonction de son signe astral,

n’est pas chose facile !

Il serait fort dommage de vous priver de l'avis de l'expert que je suis en matière de compétences astrales, moi qui aie fort bien connu Madame Irma et été son disciple...

Rotpier

 

Image du net

 

Les douze signes et le vilain petit canard,

 

Vous vous posez maintes questions

quand il vous faut choisir un signe

pour construire une relation

qui ne vire pas à la guigne !

 

Je vous propose une excursion

mais sans vous donner de consigne ! -

au pays de mes réflexions

que dans ces quelques vers j’aligne !

 

xxxxxxx

 

Si je m’entiche d’un Bélier

dont le papa est capricorne,

finirais-je tout humilié

affublé de très longues cornes ?

 

Si je craque pour un Taureau,

tomberais-je sur une vache ?

Comme le dit l’ami Roro :

certaines sont vraiment des taches !

 

Si je tombe sur un Gémeaux

qui, parait-il, n’est pas facile,

aurais-je avec elle des mots ?

Ce serait vraiment imbécile !

 

Si je brulais pour un Cancer,

combien de temps aurais-je à vivre ?

Combien de temps avant les vers ?

Ce n’est pas écrit dans les livres !

 

Si je fais l’amour à un Lion,

la tiendrais-je par la crinière

pour éviter sa rébellion

quand je ferais un tour derrière ?

 

Si par un miracle accompli,

je tombais sur une vraie Vierge,

cela ne ferait pas un pli,

mais aurais-je besoin d’un cierge ?

 

Pourtant le summum des fléaux

ce serait bien qu’une Balance

m’offre son amour sur plateau

et me colle une chaude … offense !

 

Si je me piquais d’un Scorpion :

combien de jours avant la tombe ?

Rien à voir avec les morpions :

sitôt piqué, sitôt tu tombes !

 

Si je tombais, tout par hasard,

sur une femme Sagittaire,

pourrais-je sans trop de bazar

arriver à la faire taire ?

 

Et si j’avais un coup de cœur

pour une jolie Capricorne,

aurais-je beaucoup de bonheur

ou bien une vie des plus mornes ?

 

 

Si je séduis une mignonne

qui soit du signe du Verseau,

voudra-t-elle en bonne amazone

sacrifier au recto verso ?

 

Et si je ferrais un Poisson,

à la messe ou bien dans la rue,

je sais que j’aurais des soupçons :

entre l’ange ou bien la morue !

 

xxxxxxxxxxx

 

Je ne sais pas si vous avez

choisi parmi ces douze strophes,

un signe qui pourrait coller

pour limiter la catastrophe !

 

Mais il faut bien un jour choisir

car même si l’on vire tante,

les signes restent et le désir

c’est de pouvoir planter sa … tente !

 

Voilà le grand panorama,

le tour complet de l’horoscope,

je rentre dans l’anonymat

avant que l’on me télescope !

 

 

Rotpier

Le faux mage complètement rappé :

 

 

Image bidouillée par le Rotpier

... ça fout les boules, pas vrai ?

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

20 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c'est tout Rotpier

 

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

19 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus (est-il bien tourné ? ) du Rotpier qui est plutôt ... euh ... à vous de le dire !
 
1ère ligne, dernière image : bien détacher les deux syllabes ... sans prendre du K2R pour autant !
 4ème ligne, 2ème image : votre réponse ne tient qu'à un " - - - " ! ( l'autre aussi ! ) 3ème image: le bruit qui sort de la boite ( on n'en vois plus de ces truc-là ! ) Nota: il y a deux autres syllabes identiques  mais sous une autre forme de dessin ! Les desseins du Rotpîer sont impénétrables !
6ème ligne, dernière image : petite, la sale bête est lente !
7ème ligne, dernièr image : je vous l'ai déjà dit ! Si vous ne suivez pas, vous allez aller au coin coin, vilains petits canards !
8ème ligne, 1ère image : ce dont parle ce rébus est considéré comme le 7ème !
 9ème ligne, 1ère image : une petite bête qui bouffe tout et qui dort beaucoup ! 3ème image: il n'est pas Dingo ! ( moi si, un peu, mais pas lui ! )
10ème ligne, 3ème image : endroit où se tenait la vigie sur les anciens voiliers !
11ème ligne, 3ème image : le verbe à l'infinitif de l'action du bébé !
12ème ligne, 2ème image : " - - -  " est ce personnage ?
13ème ligne, dernière image : il faut bien décomposer et ne pas faire cela au pif !
Dernière ligne, 3ème image : le marin est presque en haut du "  - - -  "  ... comme Alexandre ! Dernière image : il est comme l'histoire ... tiens tiens, il y aurait bien une corrélation !
 
 
Et pis c'est tout !
A vous de jouer, les cinéphiles auront un avantage certain pour le décryptage de ce rébus ! Ceux qui trouveront auront droit à mes considérations distinguées et à une sucette au parfum de leur choix ! 

 

Réponse :

Au cinéma, la nouvelle version d’un film ancien s’appelle un remake. Pour un film hard, j’emploierai plutôt le terme « une resucée » ce qui me parait plus fun et plus imagé !

 

... Qu'en pensez-vous ?

 

 

 

 

Lire la suite

Pierre Perret : " Mon p'tit lou " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

18 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Pierre Perret »

« Mon p’tit lou »

 

La remarque :

La facette tendre de l’artiste !

 

 

 

Mon p´tit loup

 

{Refrain:}
T´en fais, pas mon p´tit loup,
C´est la vie, ne pleure pas.
T´oublieras, mon p´tit loup,
Ne pleur´ pas.

Je t´amèn´rai sécher tes larmes
Au vent des quat´ points cardinaux,
Respirer la violett´ à Parme
Et les épices à Colombo.
On verra le fleuve Amazon´
Et la vallée des Orchidées
Et les enfants qui se savonn´nt
Le ventre avec des fleurs coupées.

{Refrain}

Allons voir la terre d´Abraham.
C´est encore plus beau qu´on le dit.
Y a des Van Gogh à Amsterdam
Qui ressemblent à des incendies.
On goût´ra les harengs crus
Et on boira du vin d´Moselle.
J´te racont´rai l´succès qu´j´ai eu
Un jour en jouant Sganarelle.

{Refrain}

Je t´amèn´rai voir Liverpool
Et ses guirlandes de Haddock
Et des pays où y a des poul´s
Qui chant´nt aussi haut que les coqs.
Tous les livres les plus beaux,
De Colette et d´Marcel Aymé,
Ceux de Rab´lais ou d´Léautaud,
Je suis sûr qu´tu vas les aimer.

{Refrain}

J´t´apprendrai, à la Jamaïque
La pêche´ de nuit au lamparo
Et j´t´emmènerai faire un pique-nique
En haut du Kilimandjaro
Et tu grimperas sur mon dos
Pour voir le plafond d´la Sixtine.
On s´ra fasciné au Prado
Par les Goya ou les Menine.

{Refrain}

Connais-tu, en quadriphonie,
Le dernier tube de Mahler
Et les planteurs de Virginie
Qui ne savent pas qu´y a un hiver.
On en a des chos´s à voir
Jusqu´à la Louisiane en fait
Où y a des typ´s qui ont tous les soirs
Du désespoir plein la trompett´.

T´en fais pas, mon p´tit loup,
C´est la vie, ne pleur´ pas.
Oublie-les, les p´tits cons
Qui t´ont fait ça.
T´en fais pas, mon p´tit loup,
C´est la vie, ne pleur´ pas.
J´t´en supplie, mon p´tit loup,
Ne pleure pas.

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite
1 2 3 > >>