Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

23 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !       

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

21 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Remarque :

      Le rébus est en avance car je pars et ne rentrerais de Versailles et de Paris que dimanche après-midi !

 

     C'est un très long rébus qui va demander beaucoup de patience à ceux qui ne sont pas champion en la matière ! Il est, en plus, assez tordu mais ... tous comptes faits, pas plus que de coutume !

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

rebus 334 (1)

rebus 334 (2)

rebus 334 (3)

rebus 334 (4)

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

Remarque très importante :

 C'est un rébus du Professeur Rotpier.

 Curriculum du Professeur Rotpier :

 Le professeur Rotpier a étudié chaotiquement Freud. Il travaille actuellement sans totem ni tabou ( donc dans le ni-ni ) sur le déroutant et ô combien crucial " complexe deux nippes " qui conduit la femme à ne pas arriver à décider laquelle des deux robes sorties elle va enfiler à Noël alors qu'un simple coup de fil à Mamère suffirait pour trancher le dilemme ... encore que ce dernier, sans doute pour compliquer encore les choses, ne soit pas toujours catégorique sur ses propres choix.

 

Il est, le professeur Rotpier, à deux doigts de parachever une thèse qui restera dans les annales de la psychanalyse et qui, après appropriation, rendra ses collègues verts de rage et les fera s'écrier, les yeux au ciel : " ô ma mère, ce Rotpier nous enterre ! "

1ère ligne, avant dernière image : en direct : le symbole de la "vie" !
2ème ligne, 1ère image : " - - - " est ce personnage ?
3ème ligne, 1ère image : le personnage défèque ou, plus vulgaire, " - - - - " ... je m'excuse !
4ème ligne, 1ère image :  il y en avait de très grandes à Paris bien décrites par Zola ! ( l'autre aussi ! ) 3ème image : quand son nez s'allonge, il "  - - - -  " ! ... quand c'est autre chose, je ne sais pas !  ( l'autre aussi ! )
5ème ligne, 3ème image : la moitié de ce que regarde Titeuf !
6ème ligne, 1ère image : il n'y a pas Titeuf mais ils font la teuf !
7ème ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s"  (les autres aussi, c'est leur manie! )  Dernière image : ce n'est pas la nuit !
8ème ligne, 2ème image : poisson pas très beau mais très bon à manger ... phonétiquement, c'est aussi un département, préfecture : Cahors !
9ème ligne , dernière image : il " - - - - "  un vêtement ... conjugué au présent !
10ème ligne, 2ème image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon !
12ème ligne, 2ème image : verbe aller à l'impératif comme dit mon coiffeur ! Dernière image: la suite du refrain d'une chanson d'Antoine !
13ème ligne, 1ère image : avant " akbar " !
16ème ligne, avant dernière image : qu'elle est belle notre "  - - - - -  " !
17ème ligne, 3ème image : petite, la bête est lente !
18ème ligne, 3ème image : 0,5 Km H, c'est très " - - - - " !    Dernière image, en direct : "che" !
  
Et pis c'est tout ! Bon courage car il est très long, le plus long que je n'ai jamais mis ! Mais, pas de repli avant que de n'avoir terminé !   

 

 

Réponse :

L'individu qui ne s'affranchit pas totalement de sa position fœtale risque un jour ou l'autre un repli sur lui-même. Travailler à la poste ou pas n'est pas un facteur déterminant pour le déclenchement de cette pathologie.

 

Remarque :

Mieux vaut manger des pâtes au logis qu'au resto, ça coûte moins cher: ça ne fait pas un pli ! 

 

 

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

Lire la suite

J’ai deux mots à vous dire … enfin … un peu plus ! Le poème du jour : ” Jeux de mots sur mots dits et mots mis ! ” de … Pierre !

19 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Le tout servi avec deux strophes

 de plus que la dernière fois !

   

Image du net

 

Jeux de mots

sur mots dits et mots mis !

 

Je m’en vais vous parler de mots :

j’ai quelques mots, tôt à vous dire !

Les mots tard seront pour tantôt,

pour les mots laids, je crains le pire !

 

J’ai des mots mis bien de coté

et j’ai aussi des mots dits « fiables »,

qui servent bien pour papoter,

en pyramide et permutables !

 

Quand, d’un seul coup, un bon mot naît,

on se réjouit de sa naissance,

le nain fait « ah ! » et c’est parfait

quand c’est un mot de bonne essence !

 

Des mots d’Elle qui vont chantant,

même jaloux - pas de délire ! -

ne brisez pas des mots charmants :

n’allez pas casser des mots « lyre » !

 

Il y a aussi les mots « cas »

qui ne sont pas tous de la crème !

Méfions nous aussi des mots las

qui tendent parfois à l’extrême !

 

" Allah akbar " il a bon dos

quand des mots dits sont des menaces,

pour ces gars-là pas de cadeaux :

il faudra bien qu'on les terrasse !

 

J’ai en réserve d’exquis mots

avec date de garantie !

Je les garde dans mon frigo

pour une fraîche poésie !

 

Je possède de maxi mots,

des longs comme un jour de tristesse,

d’autres que certains disent gros

et qui riment bien avec fesses !

 

Si un mot erre presqu'à poil

il risque une très grosse fièvre,

la caresse à rebrousse-poil

tend toujours à le rendre chèvre !

 

Surveillons de près les mots dits :

ne déversons pas de mots  « bile »,

ceux qui attisent les conflits

sans qu’il y ait de vrais mobiles !

 

Evitons la recrudescence

des mots tirés par les cheveux :

les mots  « tifs » sont la quintessence

de deux fois rien coupé en deux !

 

N’allez pas railler ces mots mis,

les jeter dans un sarcophage :

vous ne seriez plus mes amis

car ce serait un bizutage !

 

Si vous jetiez mes mots lestés

de grosses pierres à la flotte,

j’en viendrais à vous molester

à coups de pieds et de calottes !

 

Menacés d’être excommuniés

mes mots hurleraient dans les rues

en criant comme poissonniers :

car malmenés bien des mots ruent !

 

Ne me balancez pas vos mots

en plein nez ce serait dommage,

je ne veux pas de bris de mots :

je pourrais en faire un fromage !

 

Ne déclanchez pas de big-bang

en me balançant des injures

car souvent façon boomerang

on les reprend dans la figure !

 

Je ne vais pas vous embarquer

plus en avant dans ma spirale,

quand vous allez m’apostropher :

je ne veux pas que vos mots râlent !

 

 

                             Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Le ni-ni" de ... de Rotpier et de ... Pierre!

17 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

Ni-ni

 

Le ni-ni

ou

Tout, tout, j' vous dirais tout sur le ni-ni

... et même un peu plus !

 

Du ni-ni je vais vous parler,

vous en aurez plein les oreilles,

ça ronflera pire qu'abeille

chaque fois qu'il faudra voter !

 

Deux syllabes pour s'amuser

et j'en ai invité plein d'autres,

si jamais vous avez les vôtres

passez-les moi pour en user !

 

C'est donc bibi qui va bosser,

pas la tata ni la mémé

ni la mama ni le pépé,

ni la nana aux gros nénés!

 

Lili non plus - pas sans tutu ! -

en f' sant pipi ell' l'a perdu !

ell'  l'a cherché avec Lulu

mais pas trouvé ça c'est cucul !

 

Les conneries c'est mon dada,

les bobos en sont tout baba !

Ils disent : " Tout ça c'est caca,

ce type là il est gaga ! "

 

Moi je leur dit : " Non les gogos,

je n' suis pas un affreux jojo,

je n' suis pas non plus un zozo,

allez retournez au dodo !

 

Tous les Toto, tous les Riri,

laissez tranquilles vos zizis,

ne leur serrez pas le kiki,

ce ne serait pas très mimi !

 

Voila c'est tout mes bons amis

et si jamais c'est tout pourri,

pour le ni-ni vous voterez :

ni le Pierre ni le Rotpier !

 

Je sais ça ne vole pas haut

mais ça ne fait pas de bobos,

pas de dégâts collatéraux

... c'est déjà ça pour vos cerveaux !

 

C'est un poème déjanté

qui permet un peu d'oublier

les combines des politiques

et leurs paris acrobatiques !

 

Le ni-ni est très dangereux,

il peut conduire au venimeux

chemin menant droit au fascisme

empruntant la case racisme !

 

D'autres peuples en d'autres temps

ont déjà écouté les chants

des sirènes du populisme

et goûté à l'obscurantisme !

 

Et c'est après - ainsi-soit-il -

qu'ils ont compris tout penauds qu'ils

se l'étaient bel et bien fait mettre

et pas d'un ou deux centimètres !

 

Mais je commence à déraper !

Comment vais-je me rattraper ?

J'étais parti sur le ni-ni

et me voilà en pleins lazzis !

 

Mais tous comptes faits peu importe,

je vais où mon esprit me porte,

tantôt sérieux, tantôt farceur

mais plus rarement encenseur !

 

Mon avantage en politique

c'est que je peux être caustique

sans épargner de candidats

... car moi je ne postule pas !

 

Je ne suis candidat à rien,

sauf à vous faire rire un brin

ou vous tirer presqu'une larme :

pour cela je choisis mes armes !

 

Pourquoi chasser le naturel

puisqu'il se repointe tel quel ?

Je ne suis pas prêt de renier

ni le Pierre ni le Rotpier !

 

  

                         Pierre et Rotpier

 


Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

16 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

15 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 


rebus 333 (1)

rebus 333 (2)

rebus 333 (3)

 

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus du Rotpier avec des relents de bord de mer ! 

 

1ère ligne, 2ème image : il ne faut pas prendre la fille !  3ème image : " - - - " est ce personnage ?  ( Les autres aussi ! ... Y a pas de raison ! )
2ème ligne, 2ème image : Éole est le dieu du " - - - - " ! 
3ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs ! 2ème image : le marin est presque en haut du "  - - - " de son voilier ... comme Alexandre ! ( L'autre aussi ! ) 3ème image : l'ennemie jurée du chien ... et tac ! 
4ème ligne, 1ère image :quand son nez s'allonge, il "  - - - -  " ! ... quand c'est autre chose, je ne sais pas !  2ème image : place de la vigie sur les anciens voiliers ... l'endroit aussi où l'on trouvait 5 colonnes !
6ème ligne, 1ère image : il y en avait de très grandes à Paris bien décrite par Zola !
7ème ligne, 1ère image : attention, c'est très "  - - - - - " ! 2ème image : des poches de
 " - - - - " pour sauver des vies !  Dernière image : un " - - - - -  " de bus !
8ème ligne, 1ère image : autre nom pour l'arobase !  Dernière image : un " - - - - - " après la moisson ! 
9ème ligne 1ère image et seconde image : tous les serpents font " s" ! Dernière image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ! 
10ème ligne, 1ère image : si l'on touche l'endroit du point d'interrogation, on est en plein dans le " - - - - -  " !  2ème image : " oui " en russe ! Dernière image : organe  en coupe et ce n'est pas une coucougnette !
11ème ligne,  dernière image : en direct : " U " ! 
12ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le fils !
Dernière, 3ème image : il ne faut pas prendre le dur !
 
 
  Et pis c'est tout ! Bon courage car il est long ... ayez  la frite !

 

 

      Réponse :

Un gars qui baille souvent, qui porte systématiquement une marinière et qui a le bout chaud sans arrêt, a-t-il une chance sur mille d'avoir un QI supérieur à celui d'une moule ?

 

 

Là est toute la question et si vous ne vous marée pas, je vous colle au piquet !

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

Jean Ferrat : "Ma môme" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

14 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Jean Ferrat »
« Ma môme »
 

 

Courte mais superbe pour la St valentin !

 

 

 


Ma môme

 

Ma môme, elle joue pas les starlettes
Ell'e met pas des lunettes
De soleil
Elle pose pas pour les magazines
Elle travaille en usine
À Créteil

Dans une banlieue surpeuplée
On habite un meublé
Elle et moi
La fenêtre n'a qu'un carreau
Qui donne sur l'entrepôt
Et les toits

On va pas à Saint-Paul-de-Vence
On passe toutes nos vacances
À Saint-Ouen
Comme famille on n'a qu'une marraine
Quelque part en Lorraine
Et c'est loin

Ma môme elle a vingt-cinq berges
Et j' crois bien que la Sainte Vierge
Des églises
N'a pas plus d'amour dans les yeux
Et ne sourit pas mieux
Quoi qu'on dise

L'été quand la ville s'ensommeille
Chez nous y a du soleil
Qui s'attarde
Je pose ma tête sur ses reins
Je prends doucement sa main
Et j' la garde

On s' dit toutes les choses qui nous viennent
C'est beau comme du Verlaine
On dirait
On regarde tomber le jour
Et puis on fait l'amour
En secret

Ma môme, elle joue pas les starlettes
Elle met pas des lunettes
De soleil
Elle pose pas pour les magazines
Elle travaille en usine
À Créteil

 

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

 


Lire la suite

Le poème du jour : " Le heurtoir, " de ... Pierre

12 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Toc toc, bonjour ... c'est moi

... c'est moi ... Pierre ...

je viens frapper à votre porte ...

 

 

Elle attendait

 

 elle était là

 

… suspendue au bon vouloir

 

... au bon vouloir

 

d’un simple heurtoir … bleu…

 

 

 

Photo de Marie

 

 

 

 

Le heurtoir,

 

 

 

Elle était là … juste derrière !

 

Phalanges de craie,

 

elle attendait.

 

 Elle attendait,

 

redoutant l’ultime marche arrière,

 

… non croyante … elle priait !

 

 

 

L’épreuve était douloureuse :

 

allait-il venir ou pas ?

 

Elle n’était plus qu’une amoureuse

 

qui avait jeté sur ses ans l’omerta.

 

 

 

A peine quelques cheveux blancs

 

et une allure fière.

 

Une existence sans vraiment de cadeaux,

 

un âge où la vie peut encore se refaire,

 

après … rideau !

 

 

 

Pas de judas au travers de la porte :

 

tout dépendait du heurtoir !

 

Allait-il rester sonorité morte

 

ou bien retentir comme battoir ?

 

 

 

Elle s’était promise une chose :

 

ne pas entrebâiller l’huis !

 

Attendre, attendre jusqu’à l’overdose

 

… attendre que ce soit lui !

 

 

 

Elle était là, presque dans le noir,

 

phalanges de craie,

 

elle attendait.

 

 

 

Elle attendait

 

… se demandant si son cœur tiendrait

 

au tout premier coup de heurtoir.

 

 

 

 

 

Elle était là

 

… suspendue au bon vouloir

 

au bon vouloir d’un simple heurtoir … bleu,

 

bleu comme le pâle azur de ses yeux.

 

 

 

                                         Pierre Dupuis

 

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Quand il est l'heure" ... un poème de Pierre !

10 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

 

viel homme pour quand il est l'heure

Image du net modifiée par mes soins

 

 

Les années qui passent pèsent

lourd sur le plateau " passif "

de la grande balance de la vie...

 

.

 

Quand il est l'heure,

 

Regarde-toi bien dans la glace

et souviens-toi des petits vieux

dont tu trouvais les yeux chassieux

et disais : " Oh ! C'est dégueulasse ! "

 

Oui c'est fou comme le temps passe,

tu trouves les jeunes vicieux,

méchants et irrévérencieux

quand ils se moquent de ta face !

 

Il est temps pour toi de partir

car ton passif va s'alourdir

et faire pencher la balance !

 

Ta mine est couleur mâchefer,

n'oppose pas de résistance :

pars sans freiner des quatre fers !

 

 

                             Pierre Dupuis

 

 

 


 

Balance 4

 

Image du net

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

9 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite