Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

27 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

 

rebus 303 (1)

rebus 303 (2)

rebus 303 (3)

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

 

C’est connerie du Rotpier qui n'a jamais mis les pieds en Inde et qui n'a jamais soufflé dans une flûte !

 

1ère ligne, 3ème image: ils ne sont pas jeunes ! Dernière image : la moitié du prénom du volatile !
2ème ligne,    dernière image : en direct " ti " !
3ème ligne, 1ère image: il ne faut pas prendre le triste ! Dernière image, en direct " " ch' "
5ème ligne, 3ème image : à 3 H 52 du mat, il est très  "  - - - " !
6ème ligne, 2ème image: j'aurais pu vous le faire avec de l'eau !
8ème ligne, 1ère image : en direct, le symbole de la  " vie " ! 3ème image en direct aussi : le personnage fait  "grrrrr "  !  
         Dernière ligne, 3ème image: cette femme se nomme Hahari et elle est une espionne, donc, au travers de la serrure elle  " - - - - " Hahari ! ... Si !!!!
 
Et pis c'est tout !  ... Si vous avez du mal à trouver, essayez donc de jouer par la bande ! Et, n'oubliez pas que quand ce qui sert pend ... c'est foutu ! 

 

 

Réponse :

 

A son vieux cobra très fatigué le charmeur de serpent était obligé de donner un peu de Viagra chaque matin !

 


 

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

« Michel Polnareff » : " Lettre à France " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Michel Polnareff »
« Lettre à France »
 

 

Nostalgie, nostalgie du pays !

 

 

 

 

 

Lettre à France by Michel Polnareff (Paroles)

Il était une fois 
Toi et moi 
N'oublie jamais ça 
Toi et moi ! 

Depuis que je suis loin de toi
Je suis comme loin de moi
Et je pense à toi tout bas
Tu es à six heures de moi
Je suis à des années de toi
C'est ça être là-bas

La différence
C'est ce silence
Parfois au fond de moi

Tu vis toujours au bord de l'eau
Quelquefois dans les journaux
Je te vois sur des photos
Et moi, loin de toi
Je vis dans une boite à musique
Electrique et fantastique
Je vis en chimérique

La différence,
C'est ce silence
Parfois au fond de moi

Tu n'es pas toujours la plus belle
Et je te reste infidèle
Mais qui peut dire l'avenir
De nos souvenirs ?
Oui, j'ai le mal de toi parfois
Même si je ne le dis pas
L'amour c'est fait de ça

Il était une fois
Toi et moi
N'oublie jamais ça
Toi et moi !

Depuis que je suis loin de toi
Je suis comme loin de moi
Et je pense à toi là-bas
Oui, j'ai le mal de toi parfois
Même si je ne le dis pas
Je pense à toi tout bas ...

 

 

 

Bon partage !

 

 

Rotpier


Lire la suite

" Quiproquos " : un petit devoir de vacances de ... Rotpier !

24 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Allez, encore un petit devoir de vacances !

 

 

 

Forêt de Brocéliandre

Forêt de Brocéliandre

Le chène d'or

Le chêne d'or

 

 

Préambule :

En souvenir d’une balade en plusieurs endroits

 

emblématiques de la forêt de Brocéliande …

 

 

Quiproquos,

 

Pleine d’entrain Janine a dit :

« Nous irons à Paimpont jeudi ! »

J’ai répondu : « Va pour Paimpont

mais combien ont-ils de camions ? »

 

Et, nous avons engagé la conversation…

 

Mais tu es bête le Rotpier

on ne va pas chez les pompiers !

Paimpont se trouve en Brocéliande,

tout autour il y a la lande !

 

C’est ici que vivait Merlin

un enchanteur des plus malins

qui a conquis la fée Viviane

belle et souple comme une liane !

 

Moi je croyais qu’il était roi

et qu’il avait bâti ma foi

une chaîne de magasins

qui s’appellait Leroy-Merlin !

 

Mais Rotpier tu es un crétin !

Tu es plus bête qu’un oursin !

C’est le pays des bois, de l’eau

et du chevalier Lancelot !

 

Ah ! Voilà que l’on y revient

car pour lancer l’eau il faut bien

camion, tuyaux, lance et pompier :

là je retombe sur mes pieds !

 

- Mais tu es complètement fou !

Ne va pas me pousser à bout

où j’appelle les Korrigans

et eux ne prennent pas de gants ! 

 

 

 

Danse des Korrigans

Danse des Korrigans : dessin pris sur le net

 

 

Ils vont te faire, c’est classique,

vite fait tourner en bourrique,

tu ne sauras plus où tu es

et pour toi ce sera bien fait !

 

Si tu croises la fée Morgane

ell’  te transformera en âne

… dans le fond cela t’irait bien

car tu n’en es vraiment pas loin !

 

Puis il y a le roi Arthur

et sa fidèle Excalibur

et aussi les  - que du beau monde ! -

chevaliers de la Table Ronde !

 

- Ah oui ! Arthur, je me souviens,

un gars associé à Martin

ils possédaient Arthur-Martin

une boite qui marchait bien !

 

- Mais tu n’as rien sous le chapeau !

Tu es complètement idiot !

Tu commences à m’énerver

et ça va finir par chauffer !

 

Le jour de mes quatre-vingt ans

je trouve très traumatisant

d’entendre de telles bêtises,

tu es le roi des balourdises !

 

C’est à ce moment très précis

que Janine en poussant un cri

se transforma en un instant

en sorcière des quatre vents !

 

 

 

Sorcière des 4 vents

Petit bidouillage du Rotpier

 

Elle leva son gros bâton

en me disant « Ton compte est bon ! »

pour essayer de l’éviter

j’ai fait un bond sur le côté !

 

Je me suis retrouvé par terre

en me pétant quatre lombaires :

j’étais tombé de mon plumard

pendant un vilain cauchemar !

 

Je ne lirais plus les légendes

de la forêt de Brocéliande,

je pourrais y laisser ma peau

déjà qu’elle a de gros bobos !

 

J’ai l’esprit beaucoup trop fragile

c’est un peu mon talon d’Achille,

mon cerveau est encore bon

mais c’est le souk dans les rayons !

 

A l’image d’un sac de femme

il y  a tout, je le proclame,

mais quand il s’agit de trouver

quelque chose il faut tout vider !

 

Ce soir je prendrais ma tisane

un gros suppo sous cellophane,

je dormirais comme un enfant

bien à l’abri des korrigans !

 

Terminé tous les maléfices,

les mauvais sorts, les artifices,

les cauchemars et les sursauts,

fini aussi les quiproquos !

 

 

Calé dans les bras de Morphée,

cajolé par les bonnes fées,

je serais presque au nirvana

sans fumer de marihuana !

 

                        

                           Rotpier

 

 

Lire la suite

" Puisqu’il faut sauter le pont … " ... Une petite comptine de saison de ... Rotpier !

22 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Allez, une petite comptine de saison !

 

 

Et … sur l’air de :

 « Ainsi font font font,

les petites marionnettes ! »

 

S’il vous plait !

 

Les petits pontons 

Photo de Marie-Fenêtre entr' ouverte

 

 

 

 

 

Puisqu’il faut sauter le pont …

 

Ainsi font font font

les petites vaguelettes,

Ainsi font font font

de jolis tours de pontons !

 

Je vois ces pontons

se contant déjà fleurette

Je vois ces pontons

comm’ deux chiens en position !

 

Le petit ponton

à des petites gambettes,

Le petit ponton

va s’ fair’ sauter pour de bon !

 

Le plus grand ponton

va se payer sur la bête,

Le plus grand ponton

va s’ le faire à reculons !

 

Et c’est bon bon bon

de faire des galipettes

Et c’est bon bon bon

on s’ennuie quand on est pont !

 

Je suis con con con

avec mes petit’ lunettes,

Je suis con con con

mais je m’en fous pour de bon !


 

                                                     Rotpier

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

21 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

20 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

 

rebus 302 (1)

rebus 302 (2)

rebus 302 (3)

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

 

C’est une affirmation très décoiffante du Rotpier, c'est clair et net !  Avec bien sûr un petit jeu de mots !   

 

1ère ligne, 1ère image: il parrait que l'amour s'y trouve aussi ! 2ème image : quand il pique ça fait mal !
2ème ligne, 2ème image : le serpent fait " s " ... l'autre aussi !       Dernière image : " - - - "  est ce personnage ?
3ème ligne, 2ème image: ça  " - - - " conjugué au présent !   3ème image : " - - - " de sable ou d'autre chose !   Dernière image : en direct " ti " !  ... l'autre aussi ! 
4ème ligne, 2ème image : le mec est très "  - - - - " !  4ème image : quand son nez s'allonge, il " - - - - "  !  5ème image : endroit où se tenait la vigie sur les anciens voiliers !
6ème ligne, 1ère image : " - - - " César ! Ceux qui vont ... vous connaissez la suite !
7ème ligne, 1ère image : après la tétée, le bébé fait son " - - - " ... le Rotpier aussi !
8ème ligne, 4ème image : le mec a choppé une sacrée " - - - - "  
 
Et pis c'est toux !

 

 Réponse :

Prétendre que ce qui est putatif a forcément une relation avec la prostitution est tout à fait erroné !

 


 

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

Jacques Brel: " Jojo " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

19 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Jacques Brel »
« Jojo »
 

 

Le bel hommage d’un grand à un autre grand !

 

 

 

.
 

 

Jojo

 

 

Jojo
Voici donc quelques rires
Quelques vins, quelques blondes
J´ai plaisir à te dire
Que la nuit sera longue
A devenir demain
Jojo
Moi je t´entends rugir
Quelques chansons marines
Où des Bretons devinent
Que Saint-Cast doit dormir
Tout au fond du brouillard

Six pieds sous terre
Jojo
Tu chantes encore
Six pieds sous terre
Tu n’es pas mort

Jojo
Ce soir comme chaque soir
Nous refaisons nos guerres
Tu reprends Saint-Nazaire
Je refais l´Olympia
Au fond du cimetière
Jojo
Nous parlons en silence
D´une jeunesse vieille
Nous savons tous les deux
Que le monde sommeille
Par manque d´imprudence

Six pieds sous terre
Jojo
Tu chantes encore
Six pieds sous terre
Tu n’es pas mort 

Jojo
Tu me donnes en riant
Des nouvelles d´en bas
Je te dis : "Mort aux cons!"
Bien plus cons que toi
Mais qui sont mieux portants
Jojo
Tu sais le nom des fleurs
Tu vois que mes mains tremblent
Et je te sais qui pleure
Pour noyer de pudeur
Mes pauvres lieux communs

Six pieds sous terre
Jojo
Tu chantes encore
Six pieds sous terre
Tu n’es pas mort

Jojo.
Je te quitte au matin
Pour de vagues besognes
Parmi quelques ivrognes
Des amputés du cœur
Qui ont trop ouvert les mains
Jojo
Je ne rentre plus nulle part
Je m´habille de nos rêves
Orphelin jusqu´aux lèvres
Mais heureux de savoir
Que je te viens déjà

Six pieds sous terre
Jojo
Tu n´es pas mort
Six pieds sous terre
Jojo
Je t´aime encore

 

 

 

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

 


Lire la suite

Niagara ... retour aux sources ... enfin, aux chutes ! ... ça vaut le coup d'oeil ! Le poème du jour "Niagara" de ... Pierre ... l'explorateur !

17 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Il va faire très chaud, très chaud

... un petit rafraîchissement ?

Quoique à la fin, il y ait un petit coup de chaud !

 

 

Il y a chute et chute, mais ... Chu tttttt !

Lisez !

 

 

Chutes-du-Niagara-2.jpg

 

Image du net

 

 

 

Niagara,

 

 

 

Son surnom c’était Niagara.

 

Ell’ n’était pas du Canada,

 

pas plus d’ailleurs que d’Amérique,

 

je crois qu’elle était ibérique !

 

 

 

Heureusement - merci mon dieu ! -

 

raisonnable au niveau pileux !

 

Elle était brune et élancée,

 

dotée d’une belle avancée

 

qui l’obligeait - innocemment ?-

 

à compenser le poids du d’ vant !

 

Pour accéder à l’équilibre,

 

elle cambrait ses beaux reins libres,

 

ce qui donnait dans le droit fil

 

le plus beau de tous les profils !

 

 

 

Quand la belle était sous la douche,

 

elle forçait - la fine mouche ! -

 

obligeant l’eau mine de rien

 

à suivre le bas de ses reins !

 

 

 

En rencontrant ce bel obstacle

 

l’eau devenait un grand spectacle

 

on venait de loin pour voir la

 

… chute de reins de Niagara !

 

 

 

Elle en avait fait son commerce

 

mais elle n’était pas perverse :

 

tous pouvaient bien la regarder

 

mais pas question de tripoter !

 

 

 

De l’Ontario jusqu’à l’Érié

 

déboulaient des aventuriers

 

qui voulait lui toucher la chute

 

et même plus … je le suppute !

 

 

 

Ils finissaient dans les remous

 

car son fan-club veillait sur tout :

 

pas question de toucher à la

 

… chute de reins de Niagara !

 

 

 

 

 

                                    Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

Niagara.jpg

 

Image tripotée par le Rotpier !

 

 

Déjà publié, mais débit augmenté !

 

 

 

 

Lire la suite

" Le gîte du moulin de la Boulaye, " ... un autre poème de Pierre sur ce moulin !

15 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

C’est une invite à la découverte !

Nota : C'est le 3ème poème que j'écris sur ce gîte et ... il y en aura un 4ème !

 

Moulin de la Boulaye 2

Photo et composition personnelle

Préambule :

.

Avec plaisir et conviction

j’ai mis en forme ce poème

pour la seule satisfaction

de décrire un endroit que j’aime !

 

S’il vous vient après l’avoir lu

le grand désir de le connaître

j’aurais alors atteint mon but

et ressentirais du bien être !

 

 

Le gîte du moulin de la Boulaye,

 

L’étang du haut, l’étang du bas

et juste au pied de la chaussée

une construction adossée

bien à l’abri du brouhaha.

 

Le seul bruit que l’on y entend

est celui de l’eau en cascade

qui part en longue promenade

dans le ruisseau tout en chantant.

 

Il y a aussi les oiseaux

qui de temps en temps s’interpellent

et les grenouilles qui rappellent

que nous sommes au bord de l’eau.

 

Mais n’oublions pas les poissons

toujours en grand conciliabule

mais là on ne voit que des bulles :

où est passée la bande son ?

 

Je ne vous étonnerais pas

en vous apprenant que ce gîte,

tout à fait intégré au site

était un moulin autrefois !

 

Moulin à eau bien entendu

dont la roue, antique turbine,

faisait tourner pour la farine

un mécanisme entretenu.

 

Si le temps l’a mis bien à mal

il en reste quelques vestiges

qui rappellent que le prestige

des meuniers était maximal.

 

Rénové avec goût et art,

sous le soleil ou sous le givre

il est agréable d’y vivre

loin du bruit des grands boulevards !

 

Aux alentours bois et chemins

sont des invites aux balades

où l’on passe dans des bourgades

perdues au milieu des jardins.

 

On peut et ce n’est pas banal

observer dans un pâturage

des lamas libres et très sages

au comportement amical !

 

Situé dans le Morbihan,

presqu’au centre de la Bretagne

au beau milieu de la campagne

ce gîte est vraiment attachant.

.

Sur la commune de Pluméliau,

peu peuplée mais très étendue

on croise tracteurs et charrues

mais très rarement le métro !

 

Quant à ce qui est de l’accueil

il est fait avec le sourire,

on ne peut vraiment qu’y souscrire

à peine a-t-on franchi le seuil !

 

Un bouquet, du cidre et du far

sont les cadeaux de bienvenue,

un petit plus qui contribue

à des conversations sans fard !

 

Si vous voulez vous ressourcer,

n’hésitez pas venez y vite,

c’est un appel, c’est une invite

… vous ne pourrez que me louer !

 

                        Pierre DUPUIS

 


Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

14 Juillet 2014 , Rédigé par Rotpier

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

Lire la suite