Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour: " Les rêves et le temps " de ... Pierre

29 Mars 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Pensées

 

 

Les rêves et le temps

Image du net

 

Peut-être est-ce trop demander …

 

Les rêves et le temps,

 

J’avais en ces temps-là des rêves à revendre

mais je n’en vendais pas, je les gardais pour moi,

quand on a dix-sept ans on se prend pour le roi,

on les met de coté pour pouvoir les reprendre.

 

On se dit « j’ai le temps ! » mais on s’aperçoit vite

que l’ennemi avance avec célérité,

on a du mal à croire en cette vérité

mais l’animal est là, personne ne l’évite !

 

Il boulotte les ans avec grande appétence,

il ne faiblit jamais, il y met de l’ardeur,

à croire que l’on est dans son collimateur

et qu’il s’en prend à nous avec trop d’insistance !

 

On se restreint alors aux rêves raisonnables,

la liste se réduit comme peau de chagrin

et l’on résume tout en cinq ou six quatrains

en espérant ne pas paraître trop minable !

 

Quand le temps a fini son grand travail de sape,

quand on est à deux doigts de fermer son pébroc,

si l’on fixe la mort sans faire dans son froc

on aura évité l’ultime chausse-trappe !

  

Tout le monde bien sûr voit midi à sa porte,

je vous ouvre la mienne et ne demande rien

sauf de me souhaiter de réussir ma fin,

de voir mon dernier rêve exaucé de la sorte.

 

Je ne force personne à suivre mes idées,

ni même d’approuver ma façon de penser

mais le moment venu de bien les respecter

car elles sont pour moi solidement fondées.

 

A tous ceux qui viendront pour l’ultime visite

je demande instamment de respecter cela,

qu’ils laissent au couloir les pleurs et les blabla,

C’est ce que je souhaite et que je sollicite.

 

Je sais bien que cela ne sera pas facile

et bon nombre de gens ne comprendront pas tout,

c’est un dernier cadeau qui pour moi vaut le coup

alors faites-le-moi sans être trop fébrile !

                                        

                                                                             Pierre Dupuis

 

 

 

Les rêves et le temps

Image du net

 

Peut-être est-ce trop demander …

 

Les rêves et le temps,

 

J’avais en ces temps-là des rêves à revendre

mais je n’en vendais pas, je les gardais pour moi,

quand on a dix-sept ans on se prend pour le roi,

on les met de coté pour pouvoir les reprendre.

 

On se dit « j’ai le temps ! » mais on s’aperçoit vite

que l’ennemi avance avec célérité,

on a du mal à croire en cette vérité

mais l’animal est là, personne ne l’évite !

 

Il boulotte les ans avec grande appétence,

il ne faiblit jamais, il y met de l’ardeur,

à croire que l’on est dans son collimateur

et qu’il s’en prend à nous avec trop d’insistance !

 

On se restreint alors aux rêves raisonnables,

la liste se réduit comme peau de chagrin

et l’on résume tout en cinq ou six quatrains

en espérant ne pas paraître trop minable !

 

Quand le temps a fini son grand travail de sape,

quand on est à deux doigts de fermer son pébroc,

si l’on fixe la mort sans faire dans son froc

on aura évité l’ultime chausse-trappe !

  

Tout le monde bien sûr voit midi à sa porte,

je vous ouvre la mienne et ne demande rien

sauf de me souhaiter de réussir ma fin,

de voir mon dernier rêve exaucé de la sorte.

 

Je ne force personne à suivre mes idées,

ni même d’approuver ma façon de penser

mais le moment venu de bien les respecter

car elles sont pour moi solidement fondées.

 

A tous ceux qui viendront pour l’ultime visite

je demande instamment de respecter cela,

qu’ils laissent au couloir les pleurs et les blabla,

C’est ce que je souhaite et que je sollicite.

 

Je sais bien que cela ne sera pas facile

et bon nombre de gens ne comprendront pas tout,

c’est un dernier cadeau qui pour moi vaut le coup

alors faites-le-moi sans être trop fébrile !

                                        

                                                                             Pierre Dupuis

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Arielle 15/04/2016 17:04

Ah ces "rêves raisonnables" qui nous piègent au sortir de l'adolescence ! On se dit qu'on avait alors les yeux plus grands que le ventre et puis on s'y fait à manger ni trop gras, ni trop salé, ni trop sucré ...

Rotpier 15/04/2016 20:17

Bonsoir Arielle !

Rêver, c'est ce qui nous reste de plus formidable !

Bonne soirée,

Pierre