Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

24 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

23 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !


 

rebus 319 (1)

rebus 319 (2)

       

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

A l'occasion de la coupe Davis je vous propose un rébus... quincaillier !
Je vous rappelle que mon premier métier était ... serrurier !  

 

1ère ligne,   3ème image : endroit où s'arrêtent les trains !
2ème ligne, 1ère image : il " - - - - "   son polo ( conjugué au présent ! ) Dernière image : " - - - " est ce personnage ?
3ème ligne, 2ème image : le mec a une sacrée "  - - - - " et pis c'est tout !
5ème ligne, 1ère image : c'est du volume qu'il s'agit !
6ème ligne, 3ème image : ce n'est pas la mienne !
7ème ligne, 1ère image : un "  - - - -  "   de golf vu de l'intérieur ... sûrement par une taupe !     3ème image : un " - - - " c'est un "  - - - " !  Dernière image : quand son nez s'allonge, il "  - - - - " !  
8ème ligne, 1ère image : " oui " dans la langue de Poutine ! 
 
 Et pis c'est tout !  
Salut les p'tits clous !  

 

 

Réponse :

 

Si un gars rempli de vices, qu'il ait ou non le bout long, fait des conneries il peut se retrouver sous mandat d'écrou et derrière les verrous ! 

 


 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

Lire la suite

Mouloudji : " Mon pote le gitan " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

22 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Mouloudji »
« Mon pot' le gitan »
 

 

Cette chanson a été chantée par beaucoup d'autre !

 

 

 

 

.

 

 Mon Pot' Le Gitan

 

 

Mon pot' le gitan c'est un gars curieux
Une gueule toute noir, des carreaux tout bleus
Y reste des heures sans dire un seul mot
Assis près du poêle au fond du bistrot
C'gars-là une roulotte s'promène dans sa tête
Et quand elle voyage jamais ne s'arrête
Des tas d'paysages sortent de ses yeux
Mon pot' le gitan c'est un gars curieux
Mon pot' le gitan, c'est pas un marrant
Et dans notre bistrot personne le comprend
Comme tous ces gars-là il a sa guitare
Une guitare crasseuse qui vous colle le noir
Quand y s'met à jouer la vieille roulotte
Galope dans sa tête, les joueurs de belote
S'arrêtent et plus rien... on a mal en dedans
Mon pot' le gitan c'est pas un marrant

Mon pot' le gitan un jour est parti
Et Dieu seul sait où il ballade sa vie
Ce type là était un grand musicien
Ça j'en étais sûr, moi je l'sentais bien
Le tôlier m'a dit qu'on est venu l'chercher
Un grand music-hall voulait l'acheter
Mon pot' le gitan il a refusé
Un haussement d'épaules et il s'est taillé?

J'ai eu l'impression de perdre un ami
Et pourtant c'gars-là ne m'a jamais rien dit
Mais il m'a laissé un coin de sa roulotte
Et dans ma petite tête j'ai du rêve qui trotte
Sa drôle de musique en moi est restée
Quand je pense à lui, m'arrive de chanter
Toi sacré gitan qui sentait l'cafard
Au fond ta musique était pleine d'espoir.

 

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

Lire la suite

Dieu, religion: "Le choix de son dieu" , un poème de ... Pierre ... C'est en quelque sorte une étude de marché !

20 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Les religions, dans leur grande majorité, sont le principal terreau des guerres et leurs grands dignitaires d’excellents jardiniers tour à tour.

Pierre Dupuis  

 

Comme je suis un garçon à l'esprit très pragmatique, je vous propose une étude de marché ...

 

.

Dieu 2

 

Eclairante image du net ... et la lumière fut !

 

 

 

Le choix de son Dieu,

 

 

 

Croire en Dieu, croire en Dieu … difficile entreprise !

 

Je parle pour celui qui n’en connaît aucun,

 

qui n’a pas au berceau déjà connu l’emprise

 

de celui des parents ou d’un autre quelqu’un.

 

 

 

Car l’offre est importante et il y a pléthore

 

de démiurge en ce monde et ma foi c’est coton

 

d’en sélectionner un qui soit meilleur au score

 

de la qualité-prix, services et concession !

 

 

 

Il faut bien étudier tous les cahiers des charges,

 

ce qui est difficile et demande du temps :

 

il faut tout détailler et annoter les marges

 

pour pouvoir écarter au mieux les charlatans !

 

 

 

J’entends déjà hurler : « L’action est mercantile ! »

 

Moi je dis non et non, pas du tout, que nenni !

 

Il faut bien s’assurer, ce n’est pas inutile,

 

que l’on ne baigne pas dans l’embrouillamini !

 

 

 

Avant tout, c’est certain, il faut croire aux miracles !

 

Car c’est quand même là qu’ils sont vraiment très forts,

 

c’est leur spécialité et d’ailleurs ils se taclent,

 

pour recruter en masse ils font de gros efforts !

 

 

 

Entre un monde meilleur et la vie éternelle,

 

le tout sur catalogue et sans échantillon!

 

De quoi faire pouffer toute une maternelle

 

ou de faire sourire un agent en faction !

 

 

 

Il y a des relents de combine et d’arnaque,

 

de montages pas nets et d’attrape-couillons !

 

J’espère ne pas trop vous casser la baraque

 

… pour peu que vous trempiez déjà dans un bouillon !

 

 

 

Il n’est jamais trop tard pour devenir athée,

 

que ce soit en direct ou par reconversion,

 

c’est préférable à la vérité frelatée

 

que l’on trouve au creuset de toute religion !

 

 

 

Vous avez bien compris que je le suis moi-même

 

après avoir été élevé en chrétien,

 

j’ai mis beaucoup de temps à sortir du système

 

mais maintenant j’y suis et m’en trouve très bien !

 

 

 

Je respecte bien sûr les multiples croyances

 

et chacun a le droit d’avoir son propre Dieu

 

mais qu’il soit tolérant et plein de bienveillance

 

pour tous les autres mais … je crains à un vœu pieux !

 

  

 

 

                                                    Pierre Dupuis

 

 

 

Déjà publié mais cela restera éternellement d'actualité !


Lire la suite

Affaire Jouyet-Fillon : L'actualité vue par le Rotpier !

18 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

   .

Affaire Jouyet-Fillon ... ça va chauffer !

l'actualité vue par le Rotpier affaire Fillon-jouyet

 

   
Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
l
( Petit montage à partir d'images du net !)
i
Le Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

17 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

16 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !


 

rebus 318 (1)

rebus 318 (2)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

Merde !  C'est un rébus plutôt scatologique du Rotpier !

 

1ère ligne, 1ère image : des poches de " - - - - " pour sauver des vies !   2ème image : le mec à une sacrée "  - - - - "  ... et pis c'est tout !  
3ème ligne, 4ème image : Le cri de la bête !  
4ème ligne, 2ème image : l'action au présent !
5ème ligne, 2ème image : le mec est très " - - - -  " !    4ème image : après l'amour la bébête bouffe son mec ... charmante habitude ! 
6ème ligne, 2ème image : en direct : " che" !
 
  Si vous ne trouvez pas, ne vous emmerdez pas : attendez la solution !
 Et pis c'est tout !

 

Réponse :

Sans tourner autour du pot j’affirme qu’un suspect n’est pas forcément un lèche-cul et vice versa … quoique !

 


 

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

" Barbara " de Jacques Prévert, chanté par Yves Montant : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

15 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Yves Montant :
« Barbara »
Un texte de Jacques Prévert.
Pas facile à chanter et je trouve la prestation
d’Yves Montant superbe !
 
 
 
 
 
 
Barbara

Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Épanouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N'oublie pas

Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu à tous ceux que j'aime
Même si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s'aiment
Même si je ne les connais pas

Rappelle-toi Barbara
N'oublie pas
Cette pluie sur la mer
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh Barbara

Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abîmé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est même plus l'orage
De fer d'acier de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien
.
Bon partage !
.
Rotpier

Lire la suite

Champignons, attention danger ! "Triple casquette," ... Le poème non vénéneux du jour de ... Rotpier

13 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

 

C'est juste une piqûre de rappel : 

Il faut toujours se méfier des

 

… champignons !

 

 

Medecin image

 

Image du net !

 

 

 

Triple casquette,

 

 

 

C’était un grand vénérologue

 

Doublé d’un coureur de jupon,

 

En plus il était mycologue

 

Et au total un grand fripon !

 

 

 

Aucun besoin de catalogue

 

Pour reconnaître un champignon,

 

Il épatait ses homologues

 

Qui en restaient un peu couillons !

 

 

 

Mais il fit une erreur fatale

 

Lors de vacances au Bengale :

 

L’autochtone qu’il culbuta

 

 

 

Collectionnait la panoplie

 

Des vénériennes maladies :

 

Il rendit l’âme à Calcutta !

 

 

 

               Epilogue :

 

Ses collègues du CHU

 

et ses compagnons de cueillette

 

en furent vraiment très émus

 

et aussitôt firent une quête.

 

 

 

Ils se mirent vite d’accord

 

pour engager un calligraphe

 

afin d’écrire en lettre d’or

 

sur sa tombe cet épitaphe :

 

 

Tiple casquette

Oeuvre de Rotpier !

 

 

 

 

             Moralité :

 

 

 

Les champignons ou les rapports

 

peuvent s’avérer vénéneux

 

et conduire droit à la mort

 

ou bien à l’atrophie du  - - - - ! *

 

 

 

Au Bengale ou bien au Bhoutan,

 

si ta libido te chatouille,

 

ne te conduis pas comme un gland :

 

protège-toi contre la chtouille !

 

 

 

 

 

 Petit conseil : Le Bengale peut être dangereux, mais le Vietnam aussi. En conséquence, avant d’y aller, mieux vaut consulter :

« le guide du roublard » pour ce pays, édité par … le Rotpier !

 

 

 

Extrait :

 

« Le Vietnam est très dangereux,

 

on y trouve des amanites

 

qui vous fauchent en moins de deux

 

sans en manger une marmite !

 

 

 

Il faut aussi ouvrir les yeux

 

avec certaines annamites

 

qui derrière un regard soyeux

 

cachent de belles   - - - - - - - - - ! » *

 

 

 

 

 

* Etant très pudique et très réservé, je vous laisse toute liberté pour trouver les rimes riches ou pauvres qui s’imposent !

 

 

 

                                                    Rotpier

 

 

 

 

 

Lire la suite

Guerre 14-18, " Souvenirs et regrets d’une gueule cassée, " ... un poème de Pierre

11 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

J’ai écrit ce poème cette année après avoir lu le Goncourt 2013 « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre qui traite en partie de ce drame.

 

Si vous ne l’avez pas lu, je vous le conseille et vous met un lien pour un résumé plutôt bien fait :   http://blogs.lexpress.fr/les-8-plumes/2013/11/26/au-revoir-la-haut-de-pierre-lemaitre-prix-goncourt-2013/

 

Guerre 14-18 (4)

 

 

Images du net  

Gueule cassée

 

 

 

 

La mort a le grand avantage de ne point

laisser de séquelles à ceux qui la rencontre …

 

 

Souvenirs et regrets d’une gueule cassée,

 

Pourquoi donc ne suis-je pas mort

quand cet obus venu du nord

a emporté, mon sang se glace,

presque la moitié de ma face.

 

Je veux bien aller en enfer,

j’ai connu le feu et le fer,

que peut-il arriver de pire,

J’aimerais bien l’entendre dire !

 

Et les officiers sabre au clair,

les explosions et les éclairs,

les tranchées, les rats et la boue,

les vieilles barbes sur les joues !

 

Et les assauts et les reculs

et les sombres et froids calculs

pour gagner quelques hectomètres

et obligés de se soumettre !

 

Les gazés et les fusillés,

les braves qui avaient osé

dire à la maréchalerie :

« Assez de cette boucherie ! »

 

Les copains désarticulés

et tous les regards affolés

et la mitraille et la mitraille

laissant de fumantes entrailles !

.

Les infirmiers et les brancards,

les jeunes et les vieux briscards,

les chirurgiens coupant des membres,

les corps torturés qui se cambrent !

 

Et ceux d’en face tout comme nous,

terrés aussi aux fond des trous

et obligés sous la mitraille

de s’élancer vaille que vaille !

 

Les mêmes de chaque coté

à ordonner, à exiger,

d’aller se faire ouvrir les trippes

au nom des sacrés grands principes !

 

Pourquoi donc ne suis-je pas mort ?

J’aurais dû, j’en ai grand remords,

en terminer là-bas sur place

pour ne plus me voir dans la glace !

 

Mais que peut-on faire bon sang

quand on s’est vidé de son sang

et que l’on n’est plus qu’une loque,

une proie pour staphylocoques !

 

               Après …

Après, affronter les regards

avec les yeux plein de brouillard

des amis et de la famille

et pire encore ceux des filles !

 

Au début de la compassion,

ensuite de la répulsion

et parfois même une grimace

… ferais-je mieux, moi, à leur place ?

 

Pourquoi donc ne suis-je pas mort

quand cet obus venu du nord

a emporté, mon sang se glace,

presque la moitié de ma face ?

 

               Pierre Dupuis

 

 

 

Si vous voulez lire d’autres poèmes je vous mets le lien de mon billet de l’année passée où vous pourrez retrouver aussi la chanson « Louise » de Gérard Berliner où la grande guerre est évoquée.

http://rotpier.over-blog.com/article-14-18-la-der-des-ders-le-reve-transforme-en-cauchemard-le-billet-de-pierre-121051749.html

 

 

Pierre

 


Lire la suite