Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

20 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

19 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

rebus 314 (1)

rebus 314 (2)

rebus 314 (3)

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

C'est une pensée sérieuse du Rotpier ... très imagée bien sûr !

 

1ère ligne, 1ère image : Utilisé par les pêcheurs pour tromper les poissons carnassiers !  ... Bien faire la liaison entre la 2 et la 3 ! 3ème image : bande de terre entre deux îles ou deux continents !
2ème ligne, 2ème image : la moitié du prénom du volatile !
4ème ligne, 3ème image : permet d’accéder à une cave ou : mieux vaut ne pas y passer ! Dernière image : la moitié de la marque ... si cela ne vous indispose pas !
5ème ligne, 2ème image :  ne vous la faite pas avant d'avoir terminé ce rébus !
6ème ligne, 2ème image : autre nom pour un café !
7ème ligne, dernière image : le serpent fait "s" ça c'est sûr !
8ème ligne, 1ère image : sorte de pâté de tête de cochon ou de sanglier ... n'allez pas faire la votre ! Dernière image : ce n'est pas la nuit !
9ème ligne, 1ère image : en bord de mer, d'océan ou de fleuve !
 11ème ligne, 1ère image :" - - - " est ce personnage !  3ème image : il faut éviter de s'en faire car ce n'est pas bon pour la santé !
 
Bon courage car il est assez long !
Et pis c'est tout !

 

 

      Réponse :

Le racisme c’est comme la vérole quand on l’attrape on a du mal à s’en débarrasser et bien sûr c’est toujours quelqu’un d’autre qui vous l’a refilé !

 

 

 


 

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

Mouloudji : « Un p’tit coqu’licot » Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

18 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

.

Mouloudji :


« Un p’tit coqu’licot »
;
 
 
 
 
 
 
 
Comme un petit coquelicot
Le myosotis, et puis la rose,
Ce sont des fleurs qui dis'nt quèqu' chose !
Mais pour aimer les coqu'licots
Et n'aimer qu'ça... faut être idiot !
T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà :
Quand j't'aurai dit, tu comprendras !
La premièr' fois que je l'ai vue,
Elle dormait, à moitié nue
Dans la lumière de l'été
Au beau milieu d'un champ de blé.
Et sous le corsag' blanc,
Là où battait son cœur,
Le soleil, gentiment,
Faisait vivre une fleur :
Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !
Comme un p'tit coqu'licot.

C'est très curieux comm' tes yeux brillent
En te rapp'lant la jolie fille !
Ils brill'nt si fort qu'c'est un peu trop
Pour expliquer... les coqu'licots !
T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà
Quand je l'ai prise dans mes bras,
Elle m'a donné son beau sourire,
Et puis après, sans rien nous dire,
Dans la lumière de l'été
On s'est aimé ! ... on s'est aimé !
Et j'ai tant appuyé
Mes lèvres sur son cœur,
Qu'à la plac' du baiser
Y avait comm' une fleur :
Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !
Comme un p'tit coqu'licot.

Ça n'est rien d'autr' qu'un'aventure
Ta p'tit' histoire, et je te jure
Qu'ell' ne mérit' pas un sanglot
Ni cett' passion... des coqu'licots !
Attends la fin ! tu comprendras :
Un autr' l'aimait qu'ell' n'aimait pas !
Et le lend'main, quand j'lai revue,
Elle dormait, à moitié nue,
Dans la lumière de l'été
Au beau milieu du champ de blé.
Mais, sur le corsag' blanc,
Juste à la plac' du cœur,
Y avait trois goutt's de sang
Qui faisaient comm' un' fleur :
Comm' un p'tit coqu'licot, mon âme !
Un tout p'tit coqu'licot.
 

  

  

      Bon partage !    

 

Rotpier

 

  

 

 

Lire la suite

" Chouette balade au cœur du vieux Dijon, " ... Un poème ou peut-être bien une ballade de ... Pierre

16 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Dernier devoir de vacances longuement mijoté

 

… j’ai fait beaucoup de stations !

 

 

DSC01666

 

Photo personnelle

 

Préambule :

Il existe, à Dijon, un parcours nommé

« Le parcours de la Chouette ».

Je vous invite sur ses pas.

A partir de « Et c’est parti pour la ballade » et jusqu’à

« Remarque » les 22 strophes correspondent

aux 22 stations du guide. Vers la fin, 2 strophes

évoquent  les Boucles. Pour la versification,

prononcez « Chouette » en 1 pied !

 

 

Pierre Dupuis

 

Chouette balade au cœur du vieux Dijon,

 

C’est un parcours vraiment très chouette

pour découvrir le vieux Dijon,

les imposantes silhouettes

des monuments, des constructions.

 

Guide à la main, pied sur la chouette,

on suit les trottoirs balisés,

les chats ou bien les girouettes

nous observent sans nous toiser !

 

Ne poussez pas des cris d’orfraie,

cette chouette porte bonheur

et si les autres vous effraient,

de celle-là n’ayez pas peur !

Allez c’est parti pour une heure

ou beaucoup plus si vous voulez,

monuments et vieilles demeures

vont devant vos yeux défiler !

 

Et c’est parti pour la balade !

 

Mais que fait cet ours polaire ?

il est bien loin de son pays !

… Eloigné de ses congénères

il garde le Jardin Darcy !

 

Mieux vaut en avoir plein les poches

pour être accueilli dans ce lieu

car le Grand Hôtel de la Cloche

n’est pas fait pour les malheureux !

 

Passez sous la Porte Guillaume :

vous vous sentirez un peu roi,

un tout petit roi sans royaume

mais quand même c’est déjà ça !

 

Et nous arrivons à la Poste

au bord de la Place Grangier,

à deux pas et bien à son poste

campe un immeuble singulier !

 

Pour caler toutes les fringales

il y a ce qu’il faut ici,

je veux parler des Grandes Halles :

pour les gourmands un paradis !

 

Au milieu de la multitude

vous franchirez tranquillement

la grande Place François Rude

un des grands sculpteurs de son temps !

 

Nous voilà rendus rue des Forges,

admirons l’Hôtel Aubriot,

la Maison Maillard se rengorge,

l’Hôtel Chambellan fait le beau !

 

Et puis se dresse Notre-Dame

et son très ancien Jacquemart,

surtout n’ayez pas peur mesdames

de ses gargouilles de cauchemar !

 

Ne manquez pas, ce serait bête,

de faire un vœux en caressant

dans l’angle la petite Chouette

qui s’offre à la main des passants !

 

Et voici la Maison Millière

bâtie il y a bien longtemps

qui garde sa façade altière

malgré l’empilage des ans !

 

Il est du style renaissance

cet Hôtel appelé Vogüé,

dans toute sa magnificence

il ne peut que vous subjuguer !

 

Colonnes en pierres blanchâtres

soutenant un fronton massif,

nous voilà devant le Théatre

qui est loin d’être un frêle esquif !

 

Le Square des Ducs nous invite

à s’offrir un peu de repos

puis à reprendre la visite

pour rester dans le bon tempo !

 

Le Musée des Beaux-Arts aligne

d’inestimables collections

dont on ne peut en quelques lignes

esquisser une description !

 

Le Palais des Ducs de Bourgogne

a abrité des hommes forts

avant que Louis XI ne lorgne

sur l’héritage : un vrai trésor !

 

La Tour Philippe le Bon offre

d’en haut un beau panorama

sur les alentours limitrophes :

pain béni pour diaporama !

 

Et place à la Place Royale :

Place de la Libération !

Les jets d’eau à la verticale

forment un pôle d’attraction !

 

La célèbre et belle bâtisse

que nous avons devant les yeux,

c’est le grand Palais de Justice

où sont jugés riches et gueux !

 

C’est un quartier plein de demeures

et plein d’hôtels particuliers

que vous parcourez à cette heure,

rares y sont les va-nu-pieds !

 

l’Eglise St Jean et la place

Bossuet n’ont rien de funèbre,

pas d’oraisons, cela me glace

et me rapproche des ténèbres !

 

Et voilà encore une église,

de l’art roman : Saint-Philibert,

elle a changé à chaque crises

de fonction sans avoir souffert !

 

Et pour finir … encore une autre

dans cette ville aux cent clochers,

Saint-Bénigne est bien la plus haute

… et voilà le circuit bouclé !

 

               Remarque :

Un autre jour refaite-le

en sens inverse et vous verrez

que sous d’autres angles vos yeux

percevrons moult trésors cachés !

 

Il faut bien sûr  - c’est l’évidence ! -

marcher sur la Chouette à l’envers,

vous n’aurez pas de contredanse :

c’est permis été comme hiver !

 

Pour approfondir la visite,

si vos souliers ne sont pas las,

resserrez leurs nœuds tout de suite :

 les boucles vous tendent les bras !

 

Elles sont trois qui vous attendent :

Boucle Rousseau, Boucle Zola,

Boucle Moïse, la plus grande,

… juste pour le nombre de pas !

 

              Epilogue :

Pour terminer cette balade,

- mon temps imparti est caduc ! -

vous avez bien le bonjour de

… la Chouette au Pays des Grands ducs !

 

 

 

                               Pierre Dupuis

 

 

Chouette au Palais des grands Ducs

Montage personnel à partir d'image du net !

Lire la suite

" Déminage à haut risque " ... un poème explosif de ... Rotpier

14 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Moukère kamikaze

 

Images du net bidouillées !

 

Déminage à haut risque,

 

Une moukère kamikaze

au naturel déterminé

s’était fait miner le minet

… vous me direz : « drôle d’extase ! »

 

Peut-être bien mais à la base,

un colonel très obstiné

m’a dit : « il faut la déminer :

fait ton boulot et pas d’emphase ! »

 

Désamorçage délicat,

mes doigts tremblaient plus qu’il ne doit

… son minou était magnifique !

 

Du coup j’ai perdu tout mon flair :

j’ai commis la faute technique

qui nous a envoyé en l’air !

 

 

 


Explosion de mine

 

Image du net bidouillée !

 

          Moralité :

Déminer un minet miné

même en étant déterminé

relève des travaux d’Hercule

ou d’un exploit de funambule !

 

Comment pouvoir se concentrer

le nez à deux doigts d’un minet,

c’est plus fort que tout on reluque

à moins que l’on soit eunuque !

         Remarque :

Certains vont dire : « il est sonné

le Rotpier avec ses sonnets ! »

mais en même temps ils rigolent,

car ils aiment de la gaudriole !

 

 

                           Rotpier  

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

13 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

12 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

 

rebus 313 (1)

rebus 313 (2)

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

Il est certain qu'après avoir déchiffré ce rébus, même un chauve sourit !

 

2ème ligne, 1ère image : des poches de  " - - - - "  pour sauver des vies !
3ème ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s" !  2ème image : de sable ou d'autre chose !  
4ème ligne, 1ère image : " - - - " est ce personnage !  ( L'autre aussi ! Si ! )
6ème ligne, 2ème image :  le petit personnage imite le Manneken-Pis !
7ème ligne, 1ère image : un diagramme de " - - - " !   Une bande de " - - - - - - " ... qui se fend la gueule !  Dernière image : Ce n'est pas un mec !
8ème ligne, 1ère image : ce n'est pas grand chose mais un " - - -  " c'est un " - - - " !  2ème image : avant l'euro !   
9ème ligne, 2ème image : en direct : "ti" !  
 10ème ligne, 1ère image :en direct : " U "  ... comme Robert !
 
Allez, un petit pipi et au boulot !  
Et pipi c'est tout !
 

      Réponse :

Il est renversant de constater qu’il y a des gens qui croient que les pipistrelles sont des jeunes filles souffrant d’incontinence urinaire !

 


 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

Lire la suite

Jacques Brel : " Voir un ami pleurer " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

11 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Jacques Brel »
« Voir un ami pleurer »
 

 

Encore une très grande chanson …
.
.
Voir un ami pleurer,
Bien sûr, il y a les guerres d´Irlande
Et les peuplades sans musique
Bien sûr, tout ce manque de tendre
Et il n´y a plus d´Amérique
Bien sûr, l´argent n´a pas d´odeur
Mais pas d´odeur vous monte au nez
Bien sûr, on marche sur les fleurs
Mais, mais voir un ami pleurer!

Bien sûr, il y a nos défaites
Et puis la mort qui est tout au bout
Nos corps inclinent déjà la tête
Étonnés d´être encore debout
Bien sûr, les femmes infidèles
Et les oiseaux assassinés
Bien sûr, nos cœurs perdent leurs ailes
Mais, mais voir un ami pleurer!

Bien sûr, ces villes épuisées
Par ces enfants de cinquante ans
Notre impuissance à les aider
Et nos amours qui ont mal aux dents
Bien sûr, le temps qui va trop vite
Ces métro remplis de noyés
La vérité qui nous évite
Mais, mais voir un ami pleurer!

Bien sûr, nos miroirs sont intègres
Ni le courage d´être juif
Ni l´élégance d´être nègre
On se croit mèche, on n´est que suif
Et tous ces hommes qui sont nos frères
Tellement qu´on n´est plus étonné
Que, par amour, ils nous lacèrent
Mais, mais voir un ami pleurer !
.

Bon partage !

 

Rotpier


 

Lire la suite

Le poème du jour: " Je ne te connaissais même pas Valérie, " de ... Pierre

9 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 J'ai des souvenir de ce qui aurait pu m'arriver ............
 Poème ancien, déjà publié. Je n'ai changé que le mot "sept" ... quand je l'ai écrit, je n'étais que trois fois   grand-père.
 
 
Je ne teconnaissais même pas Valérie (2)
 
Photo prise sur le net
 

Je ne te connaissais même pas Valérie,

 

Deux …

Ils étaient deux.

Si seulement tu avais vu leurs yeux …

si seulement tu avais pu voir leurs yeux !

 

Du haut de tes dix sept ans,

tu baladais avec l’insouciance

de l’encore adolescence

les pleins et les déliés

de ton corps de presque femme.

Eux, avaient vu …

en filigrane.

 

Si seulement tu avais vu leurs yeux …

Peut-être aurais-tu pu faire demi tour ?

Ne pas suivre, docile,

la petite route menant à la haute ville :

le chemin que tu empruntais depuis des années,

tranquille.

Eux … savaient.

Ils étaient les chasseurs,

toi … le gibier.

Saloperie !  

Saloperie de vie !

On t’a retrouvée … nue.

Peut-être les as-tu reconnus ?

Ces salauds qui t’ont , après,  lardée de coups de couteau.

Aucun n’était mortel.

Tu as dû souffrir …

Comme tu as dû souffrir…

Avec ton doigt, ton doigt plein de sang,

tu as eu le temps d’écrire :

« Pas … ceux … d’en … bas … »

Saloperie !    Saloperie de vie !

 

Depuis  - depuis -  j’erre.

J’erre sur la petite route qui mène à la haute ville.

Je cherche … Je cherche … même si c’est imbécile !

Je n’ai plus grand chose à faire,

je suis à la retraite et … sept fois grand-père.

 

Je ne te connaissais même pas Valérie.

Mais je voudrais confondre ces deux-là,

ces deux-là qui t’ont salie, ces deux-là qui ont pris ta vie.

Je voudrais coincer les salauds qui t’ont fait ça !

 

 

                                                                 Pierre Dupuis

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus spécial du ... Rotpier !

8 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite