Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

22 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

21 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus

( les champions s'en passeront ! ) :

 

C'est un rébus assez court et imagé !
 
1ère ligne, 1ère image : le serpent fait toujours " s" ( l'autre aussi ! ) 3ème image : " - - - " est ce personnage ? ( l'autre aussi ! )
2ème ligne, 3ème image : "oui" en russe !
3ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs ! 2ème image : la moitié du nom du personnage !
4ème ligne, avant-dernière image et en direct  " grrrrrrrrrrr " 
 5ème ligne, avant-dernière  image : la colombe est le sein bol de la  " - - - - "  !
 6ème ligne, 2ème image et en direct : "  - - -  "  César qu'il dit le centurion !
7ème ligne, 1ère image : un diagramme de " - - - "  qui n'est pas fait pour les bourricots !
8ème ligne, dernière image : à 0,3 Km/h : c'est très " - - - - " !
9ème ligne, 1ère image et en direct : c'est le sein bol d'un " gène "  et ... où il y a du gène, il n'y a pas de plaisir ! Dernière image : quand son nez s'allonge, il " - - - - " ... comme Fillion qui habite la Sarthe !
 

Et pis c'est tout !

😉😊🤣

Que ceux qui n'apprécient pas mon humour, parfois scabreux il est vrai, aillent se faire voir chez les  - - - -  !  Bienvenue à tous les autres !

 

Réponse :

Ceux qui croient que Pindare était un peintre grec qui peignait avec son sexe se mélange énormément les pinceaux !

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

  C'est un rébus d'actualité brûlante qui' je l'espère, vous transportera de joie !  😉

 

 

 

 

 

    Allez, au boulot ! Tenez moi au courant dès que vous aurez des informations sur le sujet ! 

🤣

 

Réponse :

Je m’interroge : si le vaccin russe « Spoutnik 5 » est validé et acheté par l’Europe, par quel moyen de transport sera-t-il acheminé ? Par camion, par train, par avion ou par fusée ?

 

 

Lire la suite

Chimène Badi et Michel Sardou : " Je viens du sud," ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

20 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Michel Sardou et Chimène Badi »

 

«  Je viens du sud »

 

Jeudi, je vous parlais d'une girouette.

Aujourd'hui je vous emmène au sud :

 j'ai de la suite dans les idées

et je ne perds pas le nord !

 

 

Je viens du sud,

 

J'ai dans le cœur, quelque part, 
De la mélancolie,
Mélange de sang barbare

Et de vin d' Italie,
Un mariage à la campagne
Tiré par deux chevaux,
Un sentier dans la montagne
Pour aller puiser l'eau.
J'ai au fond de ma mémoire
Des lumières d'autrefois
Qu'une très vieille femme en noir
Illuminait pour moi,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où les croix sont penchées.

 

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai dans la voix, certains soirs,
Quelque chose qui crie,
Mélange d'un chant barbare
Et d'un ciel d' Italie,
Des colères monumentales
Que les vents m'ont soufflées,
Des discours interminables
Après le déjeuner.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai quelque part dans le cœur
De la mélancolie,
L'envie de remettre à l'heure
Les horloges de ma vie,
Un sentier dans la montagne
Quand j'aurai besoin d'eau,
Un jardin dans la campagne
Pour mes jours de repos,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où mon père est couché.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

Fabrication d'un support chaudrons + une girouette cuivre et laiton

18 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Bricolage ferronnerie

 

Il était une fois ... 

Il était une fois, un grand arbre jumelé ( un thuyas ) qui menaçait de tomber sur la maison des voisins comme l'avait fait son frère jumeau en décembre 2019.

Triste réalité !

 

Nous avons dû, à contre cœur, nous résoudre à le faire abattre :

 

Commencement de l'opération d'abattage

 

Abattage

 

Souche restante

.

Après ... l'idée :

Brouillon griffonné

 

Brouillon griffonné : calculs du volume de la chappe armée sur le dessus de la souche

 

 

Chappe armée ( fers à bétons diamètre 6 mm en étoile + grillage ) coulée à température de 6° et après il a neigé et gelé !

 

Présentation du portique de suspension du petit chaudron au-dessus de la grande marmite en fonte . Cette marmite servait à faire cuire les aliments pour les cochons !

Âge 80 ou 100 ans !

Diamètre 68 cm et hauteur 35 cm environ.

Le portique est réalisé en tube de diamètre17,3 par 2, 35 d'épaisseur.

Je n'ai pas, hélas, pris de photos de sa fabrication !

.

Bouillon esquisse de la girouette  

 

Fabrication de la girouette

 

La girouette est en cuivre et en laiton.

L’axe principal est en tube cuivre de 14x16 et les branches des supports des lettres E, O, N, S, sont en tube cuivre de 10x12 aplati à 6 mm, tout comme la flèche indiquant la direction du vent.

La flèche est montée sur bille pour permettre une excellente rotation.

Les lettres et le motif, un lion Normand , ( en laiton de 2,7 mm ) avaient été découpés en PGCN ( Poinçonneuse Grignoteuse à Commande Numérique ) quand j’étais encore au lycée technique. Mes élèves avaient fait la programmation pour les lettres ( travail assez simple… quoique ! ) et j’avais fait moi-même la programmation de la découpe du lion Normand,  chose assez délicate. Cela fait déjà plus de … 25 ans !

J’avais conservé quelques éléments pour le cas ou … et il est venu !

L’assemblage est fait par soudure à l’étain … comme pour la plomberie chez vous !

Température de fusion de l’étain : 232 ° environ. Une simple lampe à souder au gaz butane suffit.

 

Voyons maintenant quelques étapes de sa fabrication.

 

 

Fabrication d'un gabarit de positionnement pour assembler le tube principal avec les branches des lettres : tout doit être soudé en même temps !

 

.


Autre vue avec calage en hauteur du tube principal

.

C'est parti: ça va souder et ... ça fume !

 

C'est soudé !

 

Ponçage du motif lion Normand

 

Soudage et finition de la flèche 

.

Une partie de la girouette avec le traçage ayant servi à déterminer le gabarit général et les dimensions

Première sortie de l'ensemble

 

Mise en place avec la marmite et le chaudron suspendu

.

Autre vue

 

Autre vue

 

Voila la situation actuelle ! 

Au mois de juin-juillet, cela sera à peu près comme ça :

Pas mal ... non ?

Après, on dira que les retraités se la coule douce !

Que nenni !

Madame a participé aussi aux travaux : coulage de la chappe, manipulation des charges lourdes et mise en place de l'ensemble !

Après, ce sera la mise en place du terreau et des fleurs ! Encore un peu de travail en perspective !

Pierre

Nota :

Pour ceux qui me suivent, c'était bien sûr avant mon opération du canal carpien gauche ! 

 

Lire la suite

La ou les pensées du jour de Pierre ou de Rotpier !

10 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

La ou les pensées du jour de

Pierre ou de Rotpier !

 
Préface ( et alors ! … j’ai bien le droit aussi …non ? )

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

Boileau ( préface des « Œuvres » )

Sans nous comparer à Boileau (d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu !) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies ! Sans avoir trop mal aux genoux ....... ?

Et pis c’est tout !

Rotpier

 

Statue dans mon jardin !
Si tout n’est pas bon,
ne m’en veuillez pas : je me rôde, hein !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

La grande interrogation du jour :

 Je m’interroge : je suis pêcheur de carpes et je dois me faire opérer des canaux carpiens gauche et droit. Je vais commencer par le gauche, j’ai toujours eu un penchant pour ce côté.

Mon interrogation est la suivante : il y a-t-il une relation de cause à effet, une causalité comme l’on dit maintenant, entre ces deux faits ?

Quand je pêche une carpe, dès que j’ai fini de la peser, mon épouse me dit : « Remets ta carpe à l’eau ! » ce que je fais bien sûr aussitôt. Donc, je pêche en no-kill comme disent les Yankees.

Nous ne mangeons pas de carpe à Noël comme le font les Tchèques ( qui sont souvent pauvres et sans provision ) ou les Polonais qui sont très souvent saouls selon les on-dit. ( Cela n’a rien à voir, mais je tenais à le préciser ! )

Je connais bien aussi la Place de la Contrescarpe à Paris qui se trouve entre le Quartier Lapin, le marché aux carottes et la Sorbonne. Cette place est d’ailleurs assez loin de la Butte Montmartre et du Sacré-Cœur dont la montée est très escarpée.

Et … mais voilà que je raconte n’importe quoi moi !

Est-ce le signe que ces opérations m’inquiètent ? Que nenni Anthony ! Pas de malaise Blaise ! Ça roule Raoul !

Tout va bien et comme disait Titi: « Je suis serein : il ne m’arrivera rien et c’est toi, vilain matou, qui sera, en gros, miné ! » … ou quelque chose comme cela !

J’espère simplement que le chirurgien et son équipe ne seront pas saouls comme des Polonais et qu’ils travailleront en no-kill !

En attendant : carpe diem !

 

Nota : Quand vous lirez ceci, je serais à l’hosto, peut-être même au bloc et dans les bras de morphine !

 À un de ces jours dès que je pourrais taper sur mon Christian … non ! Sur mon clavier !

 

Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Le poème du jour tout frais tout chaud : " La clé du problème " de ... Rotpier ... toujours de bon conseil !

9 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #Humour, #Poésie, #Poésie - humour

.

Image du net

Préambule :

Afin de bien appréhender les données de ce poème assez technique il convient que je vous en donne les clés.

Une clé dynamométrique est un outil qui permet de contrôler le couple de serrage des écrous et des vis afin que ceux-ci soient montés de manière optimale. Quelle que soit la technologie, on peut, à l'usage, classer ces clefs en deux groupes : les clefs à déclenchement qui signalent l'atteinte de la valeur du couple, et celles à lecture directe qui affichent la valeur en cours.

Les clés à déclenchement peuvent être à valeur fixe ou réglables (en général à l'aide d'une bague que l'on positionne sur le couple choisi).

xxxxxxxxxxx

 

Serrer la vis, oui, mais à quel couple ?

C’est le B.A.  BA

ou le B.O.  BO du mécano !

 

 

La clé du problème,

 

C’était un brave mécano

qui avait un petit garage

qu’il dirigeait avec courage

selon l’avis de ses rivaux.

 

Mais sa femme était un chameau

qui n’ôtait pas que son corsage

devant les hommes de passage

pour jouer à la bête à deux dos.

 

Même en conservant l’esprit souple

il mesurait bien que son couple

battait de l’aile sans espoir.

 

Une clé dynamométrique

explosa le crâne un beau soir

de l’épouse odieuse et lubrique.

 

        Moralité :

 

Si dans la vie vous rencontrez

un jour un problème de couple

vous pouvez au choix être souple

ou régler ça à coup de clé.

 

Un bon coup sur le ciboulot

nul besoin de faire un réglage

tranquillement et sans bâclage :

du solide et du bon boulot.

 

Si vous n’avez pas sous la main

une clé dynamométrique

un bon marteau ou une brique

feront l’affaire c’est certain.

 

Chaque profession à son lot

d’objets contendants convenables

il ne serait pas charitable

de faire souffrir les chameaux.

 

      Terminaison :

 

Quand il passa au tribunal

il bénéficia sans attente

de circonstances atténuantes

et tira cinq ans au pénal.

 

A sa sortie il racheta

une clé dynamométrique

car les couples en mécanique

sont inhérents au B.A.  BA !

 

      Par la suite …

 

Quand il resserrait des boulons

à la clé dynamométrique

des souvenirs pas sympathiques

lui revenaient à reculons.

 

Il aurait dû serrer la vis

à cette quasi nymphomane

qui ne tombait jamais en panne

D’allumage coté pubis !

 

Il avait gaffé c’est certain

quand on lâche par trop la bride

à des femmes genre perfides

elles glissent coté catins !

 

Mais à quoi bon se repasser

le film autant tourner la page

et s’occuper de son garage

le passé étant le passé !

 

Quand une cliente semblait

un peu trop lui coller aux basques

il coupait court avant les frasques

refusant un nouveau ticket.

 

Hors de question de replonger !

Pas de remake à cette pièce,

un congé à l’emporte-pièce :

prenez vos clés et dégagez !

 

 

                                   Le Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

8 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

7 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

( les champions s'en passeront ! ) :

 

C'est un rébus assez particulier et je n'ai pas pris de nègre pour l'écrire !
 
1ère ligne, 1ère image : le serpent fait toujours " s" ( l'autre aussi ! ) 3ème image : " - - - " est ce personnage ?
2ème ligne, 2ème image : c'est la moitié de la marque qu'il faut prendre... Na !
3ème ligne, 3ème image : c'est du cochon ! ( l'autre aussi ! ) 4ème image et en direct : " U " ( l'autre aussi ! ) Dernière image : fromage dont l'un est de Meaux ! ( en un seul ! ) ( l'autre aussi ! )
 5ème ligne, 1ère image : lieu où se tenaient des marchés autrefois et il en reste encore de très belles !
 6ème ligne, dernière image et en direct : le sein bol de la  " vie" !
9ème ligne, 2ème image : le type est très  " - - - - " et c'est le nœud du rébus !
10ème ligne, 1ère image : ce qui suit " ci " sur une tombe !
12ème ligne, 1ère image : il doigt y en avoir un paquet: je ne les ai pas comptés !
13ème ligne, 2ème image : quand il a finit de téter, le bébé fait son  " - - - " ... comme le Rotpier !
Dernière ligne, 1ère image : quand son nez s'allonge, c'est qu'il "  - - - - " !
 

Et pis c'est tout !

😉😊🤣

Vous avez 1 heure pour trouver, après vous pourrez aller à la messe ou ailleurs: c'est comme vous le souhaitez ! Pas au bistro ni au restau : c'est bouclé ! Vous pouvez aussi, très avantageusement, lire ou relire un recueil d'Aimé Césaire !

 

Réponse :

Ceux qui croient qu’en Afrique, la rubrique d’un journal consacrée aux avis de décès s’appelle la rubrique négrologique, se mettent le doigt dans l’œil profondément !

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus un peu intello, partant d'une supposition et débouchant sur une interrogation ! Ceux qui écoutent France Inter seront avantagés !

  😉

 

 

    Allez, au boulot ! Prenez votre plume ou votre stylo: c'est au choix ! 

🤣

 

Réponse :

Au vu de la situation actuelle, si les écoliers écrivaient encore à la plume, ce serait le Masque et la plume tous les jours à la grande joie de Gérôme Garcin ! Le niveau culturel en serait-t-il modifié pour autant ?

 

Lire la suite

" Louise " de Gérard Berliner : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

6 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 

 
Gérard Berliner :

 

«  Louise »

 

Il est où l' bon dieu, il est où?
Il est où ?
Il est où l' bon dieu, il est où?
Il est où ?

Les bourgeois et les curés on leur tordra le cou !

 

 

 

Louise

 

Mais qui a soulagé sa peine
Porté son bois, porté les seaux
Offert une échappe de laine
Le jour de la foire aux chevaux

Et qui a pris soin de son âme
Et l'a bercée dedans son lit
Qui l'a traitée comme une femme
Au moins une fois dans sa vie

Le bois que portait Louise
C'est le Bon Dieu qui le portait
Le froid dont souffrait Louise
C'est le Bon Dieu qui le souffrait

C'n'était qu'un homme des équipes
Du chantier des chemins de fer
À l'heure laissée aux domestiques
Elle le rejoignait près des barrières

Me voudras-tu moi qui sais coudre
Signer mon nom et puis compter,
L'homme à sa taille sur la route
Passait son bras, la promenait

L'amour qui tenait Louise
C'est le Bon Dieu qui le tenait
Le regard bleu sur Louise
C'est le Bon Dieu qui l'éclairait

Ils sont partis vaille que vaille
Mourir quatre ans dans les tranchées.
Et l'on raconte leurs batailles
Dans le salon après le thé

Les lettres qu'attendait Louise
C'est le Bon Dieu qui les portait
La guerre qui séparait Louise
C'est le Bon Dieu qui la voyait

Un soir d'hiver sous la charpente
Dans son lit cage elle a tué
L'amour tout au fond de son ventre
Par une aiguille à tricoter

Si je vous garde Louise en place
C'est en cuisine pas devant moi
Ma fille prie très fort pour que s'efface
Ce que l'curé m'a appris là

Et la honte que cachait Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a cachée
Le soldat qu'attendait Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a vu tomber

Y a cinquante ans c'était en France
Dans un village de l'Allier
On n'accordait pas d'importance
A une servante sans fiancé

Le deuil qu'a porté Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a porté
La vie qu'a travaillé Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a été

 

 

Bon partage ! 

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

Les petites ou les grosses conneries ou pensées du jour de ... Rotpier

4 Février 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )
 

Seulement de l’homme ?

 

 

Le dicton de présentation :

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Un petit pied de nez :

 On ne dit pas d’un homme de couleur qui a un nez conséquent qu’il a un nez gros. Dire qu’il a un nez épaté n’est pas très élégant non plus, à moins qu’il ne soit charcutier.

Tout cela est bien compliqué surtout si en plus, c’est un népalais qui adore les nénés de la nana avec laquelle il s’est acoquiné !

Vous avez bien suivi ? Vous ai-je étonné ou mieux épaté, moi qui sort de ma campagne sans avoir la foi et qui a une drôle de hure?

Mon humour est égal à mon humeur qui est assez surannée et qui empire d’année en année.

Allez, je vous souhaite une bonne journée car pour moi… c’est terminez !

 

xxxxxxxxxxxxxxx

.

Une petite devinette-expression bien simple et qui est hélas d’une actualité débordante :

Réponse : 

Avoir les pieds dans l'eau ou pire : le cul dans l'eau !

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pour terminer, une petite mise en garde :

 

Les religieux cherchent à nous bourrer le moût ! *

 

* Fautes volontaires !

 Les religieux ont beau nous dire qu’au ciel tout est magnifique, tout est merveilleux, tout est parfait, moi, je reste totalement dubitatif et très méfiant !

Je prendrais un seul exemple pour étayer mes doutes :

Lors d’un banquet, là-haut, organisé par des anges amateurs de cassoulet et de bonnes bouteilles de pinard, vers la fin de repas les ¾ doivent être dans les vignes du seigneur et flatuler à tout va.

Je pense que vous vous appropriez facilement la scène.

 Partant de cette situation délicate, comment peut-on imaginer que les vents d’anges puissent avoir un bouquet agréable et divin ?

 Il ne faut pas nous bourrer le moût* … 

épicétout !

 

Terminaison :

Je conçois aisément que les religieux de tout poil s’unissent et face chorus contre moi en criant : « Mais qu’il est affreux l’athée, qu’il est affreux ! ».

Je les comprendrais tout en m’en battant l’œil gaiment mais sans toute fois aller jusqu’à trafiquer leur vin de messe !

 Et pour une fois, grâce à moi, il y aurait un semblant d’union entre les religions !

 

A qui qu’on dit merci ? … au Rotpier !

 

Le Rotpier

 

Épicétou !

 Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

 
 
Lire la suite