Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

5 Avril 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

4 Avril 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

Rébus-O-Matic-Matic refonctionne !

Youpi !  😉😊😄

Nota :

Les deux rébus ont une corrélation certaine et ils auraient sans aucun doute plus à Garden !

 

rebus 682 (1)

rebus 682 (2)

rebus 682 (3)

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

.

C’est un rébus plutôt court : vous allez pouvoir le trouver plus facilement que les œufs de Pâques ! Surtout qu'en principe vous n'êtes pas trop cloches !  😮😆🤣

.
1ère ligne, 2ème image et en direct : le sein bol de la " vie " !
2ème ligne, 3ème image : le mec a la crève: il a une sacrée "  - - - - " ... épicétout !
3ème ligne, 2ème  image : petite, la sale bête est lente ! ( L'autre aussi ! )
4ème ligne, 2ème image : ce que l'on fait dans une baignoire ! 4ème image : la boisson favorite des rosbifs !
5ème ligne, 2ème image : la sale bestiole bouffe tout et elle est l'essence même de ce rébus !
6ème ligne, 1ère image : la moitié du personnage ! Dernière image : Un " - - - - " de golf vu de l'intérieur !
7ème ligne, avant-dernière image :et en direct : " U " ! ... Cocotte !
8ème ligne, avant-dernière image : quand son nez s'allonge, il " - - - -  "  !
9ème ligne, 2ème image :  des poches de  " - - - - " pour sauver des vies !
10ème ligne, 1ère image : ce qui sort amplifié de l'appareil !

 

 

Et pis c'est tout !

Allez, au boulot et mettez quand même une petite laine ce matin : il ne fait pas chaud !

 

Réponse :

La vie n’est pas facile tous les jours pour les montons des Dolomites : certains se retrouvent régulièrement à poil sans savoir pourquoi !

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

  C'est un rébus en corrélation avec le premier : je vous l'avais dit !

 😉

 

 

rebus 683 (1)

rebus 683 (2)

 

    Allez, au boulot ! Après, vous pourrez allez à la chasse aux œufs de Pâques ... gaffe aux ronces et au foie ! 

🤣

 

Réponse :

Certains mythes ont la vie dure, d’autres s’effilochent dans le temps, surtout quand ils croisent fortuitement de la naphtaline ! 

 

Qu'il dit l'animal !

 

Lire la suite

Pour le 150ème anniversaire de la Commune : Jean Ferrat : "La Commune " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

3 Avril 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

« Jean Ferrat »

« La commune »

2012  - 1871 =  150

C'est le 150ème anniversaire de la commune !

Parce que des nostalgiques des anciens régimes avaient confisqué la République, des Parisiens se sont révoltés et battus et beaucoup sont morts.

Les nostalgiques des anciens régimes n'ont pas hésité à fricoter

avec les Prussiens pour contrer la Commune !

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Commune_de_Paris

 

La Commune

Il y a cent ans commun commune
Comme un espoir mis en chantier
Ils se levèrent pour la Commune
En écoutant chanter Potier
Il y a cent ans commun commune
Comme une étoile au firmament
Ils faisaient vivre la Commune
En écoutant chanter Clément

C'étaient des ferronniers
Aux enseignes fragiles
C'étaient des menuisiers
Aux cent coups de rabots
Pour défendre Paris
Ils se firent mobiles
C'étaient des forgerons
Devenus des moblots

Il y a cent ans commun commune
Comme artisans et ouvriers
Ils se battaient pour la Commune
En écoutant chanter Potier
Il y a cent ans commun commune
Comme ouvriers et artisans
Ils se battaient pour la Commune
En écoutant chanter Clément

Devenus des soldats
Aux consciences civiles
C'étaient des fédérés
Qui plantaient un drapeau
Disputant l'avenir
Aux pavés de la ville
C'étaient des forgerons
Devenus des héros

Il y a cent ans commun commune
Comme un espoir mis au charnier
Ils voyaient mourir la Commune
Ah ! Laissez-moi chanter Potier
Il y a cent ans commun commune
Comme une étoile au firmament
Ils s'éteignaient pour la Commune
Ecoute bien chanter Clément

 

Bon partage

Rotpier
Lire la suite

Les petites ou les grosses conneries ou pensées du jour de ... Rotpier

1 Avril 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

 

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )

Image du net

" Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le dicton de présentation :

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

.

Aujourd’hui, je vais vous entraîner sur les pas de Don Quichotte de la Manche au travers des souvenirs et des interrogations qui me taraudent.

.

Don-Quijote-732x325

 

Il y a très longtemps que je j’ai lu ce roman de Miguel Cervantés  ( j’avais une dizaine d’année  ) et il ne m’en reste que quelques bribes qui sont, je vous l’avoue, bien ténues et fort décousues.

Je vais vous présenter mes interrogations et j’espère que vous allez éclairer ma lanterne rapidement car je sais que vous n’êtes pas des lents ternes, bien au contraire ! Vous allez m’éclairer et m’éviter de sombrer dans une dangereuse folie voyageuse.

 

  • Miguel Cervantès, l’auteur, avait-il une dulcinée et si oui, laquelle ? Une maure ou une morue très dessalée ?

 

  • Don Quichotte était un éternel redresseur de torts, mais qui tordaient les torts et de quelle façon? On sait tous que c’est Pierre Perret qui tordait les boyaux mais pour le reste ?

 

  • On parle toujours d’un « pauvre hidalgo ». Était-il un ancêtre d’Anne, la maire de Paris ? A-t-elle son portrait accroché au baldaquin de son lit de l’Hôtel de Ville ? Quand compte-t-elle partir en croisade contre les moulins, avant ou après les régionales ? Sera-t-elle soutenue pas Emmanuel dans cette grande valse ?

 

  • On dit toujours « Sancho pensa » mais pensait-il beaucoup le Sancho ? Avait-il le sang chaud le gredin ? Il était l’écuyer de Don Quichotte mais se servait-il d’une petite écuyère pour assouvir ses fantasmes alors que sa femme, Thérèse ( celle qui rigole quand on la pèse ) était restée au village sans prétention à s’occuper de leur fille aînée « Sanchica » qui avait le scorbut et se retrouvait sans chicots ?Son baudet avait-il le sang chaud aussi ou pas ? Était-il monté comme un âne et têtu comme un mulet ? Sancho Pança lisait-il « Têtu » et avait-il des connaissances dans les milieux LGBT ?

 

  • Dans l’auberge qu’il prend, dans sa folie, pour un château, qui sont vraiment l’aubergiste et les deux femmes de mauvaise vie ? Pourquoi Marthe Richard n’avait-elle pas fermé cet établissement plus clandé que café ? Elle aurait aussi certainement verbalisé Don Quichotte, tout chevalier qu’il était ! Est-ce que, bien plus tard, DSK et Dodo la saumure n’ont pas fréquenté l’endroit ? Toujours est-il c’est qu’après avoir été adoubé chevalier par l’aubergiste et les deux femmes de mauvaise vie, Don Quichotte n’a pas reçu de palmes académiques, ce qui prouve que tout cela n’était pas très académique … non ?

 

  • Après avoir été rossé par les marchands, Don Quichotte a été découvert (et non à découvert : les banques n’existaient pas encore !) et sauvé par un laboureur du nom de Pedro Alonzo café-bar qui était bourré de tics mais globalement très sobre ! il est à noter que le fameux Alonzo n’était pas un ancêtre de Fernando Alonso puisque le patronyme s’écrit avec un « z » ou lieu d’un « s ». Bien que coureurs tous les deux, l’un est coureur automobile et l’autre était coureur de jupons ce qui fait qu’ils ne roulaient pas pour la même écurie, ni pour Marie non plus d’ailleurs … vous me suivez ?

 

Voilà les premières questions que je me pose et vous aurez la suite la semaine prochaine… si vous le voulez bien !

 

Pour l’heure, je saute sur ma Rossinante afin de rejoindre ma dulcinée ( et non l’inverse ! ).

 

Don Quichotte Pierre (2)

 

 

Sinon … bon poisson d’avril !

Le dicton de saison :

«  En avril, on ne se découvre pas d’un fil sauf quand on s’ - - - - - - ! » Je vous laisse trouver la rime !

 

Èpicétout pour aujourd’hui !

 

 

 

Voila, c’est terminé... épicétout !

 

Et comme on dit à Amsterdam :

 Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

 

Lire la suite

Le poème du jour, tout chaud tout frais terminé ce matin : " Avoir l’esprit tout azimut, " du Rotpier !

30 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie, Humour

 

Image du net !

 

Introduction (platonique il va de soi) :

Sur un même sujet, mon esprit batifole. Il peut s’orienter dans des directions fort différentes et même opposées : je suis très éclectique.

Cela ne plait pas à tout le monde et conduit parfois à des situations tendues : il y a alors de l’éclecticité * dans l’air !

Pierre

* Néologisme, il va de soi !

.

Avoir l’esprit tout azimut,

 

Avoir l’esprit tout azimut

fin prêt à faire la culbute

c’est l’assurance sans MATMUT

de ne pas trop rester en butte !

 

Ne jamais baisser son calbut

et faire face aux grosses brutes

et leur marquer deux ou trois buts :

ces gars là ne sont pas futes-futes !

 

Restons souples zut de zut

à l’apogée d’une dispute

n’allons pas chercher l’uppercut

ouvrons la cocotte minute !

 

Protégeons bien notre occiput

biaisons biaisons à la minute

aussi rusé que Belzébuth

même si cela nous rebute !

 

Quand on peut sans jouer du luth

sans se plier à la turlute

glisser le ballon dans l’en-but

on le colle flûte de flûte !

 

Les coincés du bulbe en contre-ut

vont s’offusquer je le suppute

tourner comme des singes en rut

ce cliché servira de chute !

.

Terminaison :

 

Pas un mot à personne : chut !

Je vais rejoindre ma cahute

où je fabrique du catgut

avec un bon copain hirsute !

 

Sans pour autant faire un comput

fixant une heure et des minutes

nous partirons c’est notre but

croquer notre pèze à Zimut * !

 

Si au jeu nous perdons nos fut’

il n’y aura pas de dispute

nous rechercherons du bismuth

pour rebondir à la minute !

 

Si vous vous pointez à Zimut *

à pied ou bien en parachute

n’oubliez pas pour le scorbut

vos cachets contre la rechute !

 

                                   Le Rotpier

 

 

  • Zimut est un gros village à cheval sur le Mozambique et le Zimbabwe, dans le delta du Zambèse.
Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

29 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

28 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

Attention : Rébus-O-Matic-Matic ne répond toujours pas !

Je continue donc avec " Langue au Chat "

en espérant que vous allez vous y habituer !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

.

C’est un rébus plutôt court qui, je l'espère, plaira à Raùl Castro !

3ème ligne, les deux premières images groupée  =  "croi " ! Croyez moi !
4ème ligne, 2ème image : ce que l'on fait dans une baignoire ! 4ème image : la boisson favorite des rosbifs !
5ème ligne, 2ème image : la marque des " petit beurre " ! 3ème image et en direct : " Z " ! ( ne me demandez pas pourquoi: je n'en sait rien ! si vous le savez, rencardez-moi, merci ! L'autre aussi ! )  Dernière image : quand son nez s'allonge, il  " - - - - " !
7ème ligne, avant dernière image et en direct : " ala " ... queue leu leu certainement ?

 

Et pis c'est tout !

Allez, au boulot et je remercie les Fidel ! Ceux qui ne viennent pas me casse trop !

 

Réponse :

Ce serait une grave erreur que de croire que les concubins sont exclusivement des imbéciles vivants à La Havane !

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

  C'est un rébus qui parle de services secrets : chut ! N'en parlez à personne, votre vie en dépend car celui-là est plutôt très féroce !

 😉

Petite aide :

3ème ligne : la belle endormie c'est " ze " ne me demandez pas pourquoi, je nage dans le potage ! Pour l'image suivante, ne prenez que le début du nom du village ! 

 

 

 

 

    Allez, au boulot ! Et ... ne soyez pas tristes ou moroses : le printemps et les roses vont arriver ! 

🤣

 

Réponse :

Je m’interroge : quand les services secrets israéliens recrutent un agent plutôt bon vivant, devient-il rapidement maussade par la suite ?

 

Nota :

Il faut savoir qu'un des services secrets d’Israël s’appelle le MOSSAD

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

Lire la suite

Une chanson + un pastiche ! Vous en avez de la chance ! " Il suffirait de presque rien " de Serge Reggianni " transformé par le Rotpier !

27 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pastiche de chanson, #les chansons et les musiques que j'aime

Comme il y avait bien longtemps ...

Allez, je vous ressers ce petit … pastiche !

A la vôtre !

 

« Il suffirait de presque rien »
de Serge Reggiani
qui devient :
« Le gigolo de Saint-Germain »
de Rotpier

 

Image du net

 

Recette pour bien le déguster :

1) Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

2) On écoute religieusement l’artiste !

3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

Donc : on écoute !

 

 

 

 

Maintenant on y va !

.

 

Le gigolo de Saint-Germain

 

Il suffisait de presque rien

D’un peu plus de forc’ dans les mains

Pour te balancer du sixième

J’en rêvais depuis le matin

Dans l’appart’ de Saint-Germain

Où tu me poses des problèmes

Et ce n’est pas du cinéma

Boucle-là et regarde-moi

Vois les rides qui nous séparent

A quoi bon jouer la comédie

De la vieille qui rajeunit

Ça fait rigoler ton miroir

Un jour je vais te foutre en l’air

Et tant pis pour les commentaires

« C’est son ami elle avait finit de lui plaire

Son compte était à découvert »

Il suffisait de presque rien

Du pognon planqué dans un coin

Pour qu’encore une année je reste

Tu es bête mais tu comprends

Qu’en frôlant tes soixant’ cinq ans

Tu es bien loin de ta jeunesse

Tu ne sais même plus sourire

Quand je te vois mon cœur chavire

J’en vomis tellement c’est triste

Imagine ma vie demain

Tout à coté d’un tas en train

De se couvrir de mille kystes

Vraiment de quoi aurais-je l’air

J’entends déjà les commentaires

« Il est joli, comment peut-il encor’ s’ la faire

Ça doit relever de l’enfer »

Et ce sera bien moi demain

Qui t’emm’ ra à Saint-Germain

Dans un grand trou du cimetière

Il suffisait de presque rien

Que tu aies quarante ans de moins

Et des revenus de banquière …

.

                                                       Rotpier

.

Et pis c’est tout !

A la vôtre !

Avec modération SVP !

Sinon, cela donne ça!

Rotpier

 

 

Lire la suite

Les petites ou les grosses conneries ou pensées du jour de ... Rotpier

25 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

 

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )

Image du net

" Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le dicton de présentation :

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

.

1ère connerie :

 Excellente nouvelle :

Une start-up normande, implantée à Isigny, vient de mettre au point une petite machine révolutionnaire. C’est une sorte de centrifugeuse qu’elle compte proposer aux laboratoires AstraZeneca pour enrichir son vaccin contre la covid 19.

Le vaccin haut de gamme obtenu pourrait s’appeler le « BeurreZeneca ». Avec un poil de sel, il pourrait se conserver une semaine entière à température ambiante.

Grâce à cette petite start-up, la France devrait pouvoir revenir dans le peloton de tête de la recherche mondiale en matière de vaccins. A condition bien sûr que le gouvernement ne rate pas le coche en ne l’aidant pas !

En France, on n’a peut-être pas le pet drôle ( encore que ! ) mais on a des idées !

 

2me connerie :

 C’est bête, mais j’ai toujours cru que c’était Ricet Barrier qui avait écrit la chanson de Marc Lavoine : « Elle a les yeux révolver » !

Bon, je ne vais pas non plus me mettre une bastos dans le caberlot en jouant à la roulette russe inversée et j’espère que vous n’allez pas me coller une avoine de première !

 

 

3me connerie :

Allez, je vous fais une fleur, je vais vous raconter une histoire poétique et romantique :

C’était un jardinier qui était tombé fou amoureux d’une belle fleuriste. Il la suivait tous les jours au jardin japonais du Musée Guimet de Paris près du Trocadéro pour lui conter fleurette, mais il avait à faire à une pimbêche pas piquée des hannetons !

Un jour, il essaya de lui rouler une pelle mais il se prit un râteau de première, glissa et se retrouva cul par-dessus tête dans les feuilles mortes ! Montant n’était même pas là pour lui tendre la main pour qu’il se relève ! Il fit une drôle de binette et se fâcha tout rouge : il choppa la donzelle et l’entraina dans un massif d’azalées et lui fit le coup de la brouette japonaise en lui chantant « Le zizi » de Pierre Perret !

Subjuguée, la fleuriste aux anges en redemanda encore ! Sentant qu’il tenait le bon bout, il l’entraîna sous les bambous pour remettre le couvert !

Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants aux yeux légèrement bridés.

Voilà! Si vous êtes un peu secoués, vous pouvez vider cul sec un petit verre de saké !

 

 

 

Èpicétout pour aujourd’hui !

 

 

 

Voila, c’est terminé... épicétout !

 

Et comme on dit à Amsterdam :

 Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

 

 

 

 
Lire la suite

Le poème du jour tout frais: " Oh ! C'est Dar ! Puisque je dépoussière! " ... un poème de Pierre

23 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pensées, #Poésie

 

Image du net trafiquée par moi-même

 

Introduction :

Pour entrer dans un cercle, quel qu’il soit, si l’on ne veut pas y être moqué, expulsé, voire pire, il faut posséder quelles clés, quelques codes.

Aujourd’hui je vous offre l’occasion de ne pas paraître trop has-been auprès des d’ jeuns, ceux de banlieues, mais pas que.

Je vous invite donc à faire un petit tour dans leur vocabulaire usuel.

Entre l’argot, le javanais, le verlan et autres, notre belle langue a toujours été écorchée, chahutée et détournée: qu’importe !

Elle est toujours là, fraîche, pimpante, solide, catin quand il le faut, mais séduisante toujours !

Elle s’est même enrichie de quelques néologismes validés par l’Académie, au grand dam des purs et durs, des coincés des zygomatiques, bref : des ronchons de tout poil !

Pierre

 

 

Oh ! C’est Dar ! … puisque que je dépoussière !

 

Askip y en a beaucoup qui Badent

qu’ils soient BG ou bien Boloss

la vie est Cheum elle est en rade

y a mêm’ des Thugs qui l’ont dans l’os !

 

La vie est Auch pour les Zoulettes

mais c’est le Sbeul on s’en Balec

ZonKpa foutre des jupettes

le Bendo c’est le Bail des mecs !

 

Ici c’est la Hass et j’en passe

on n’a pas de Bif tous les jours

on Bedave dans les impasses

mais ma Zouz ell’ fait bien l’amour !

 

Ici ça craint ça sent la haine

je ne suis pas OKLM

il y a des Guedins qui traînent

je Kiffe bien plus mon HLM !

 

Je sais faut pas que je m’Incruste

il va falloir sec m’arracher

pour pas que des Badass me frustre

Wallah Wallah c’est terminé !

 

C’est ainsi que parlait un pote

un Key qui n’était pas très Dar

qui la jouait droit dans ses bottes

mais que sa Meuf faisait Canard !

 

          Enseignement :

De ce poème assez bizarre

sortirez-vous plus affranchis ?

Ou direz-vous : « Mais il s’égare

le Guedin s'appelant Dupuis ! »

 

C’est pour Chiller allez No rage !

Calmos, calmos, j’vais m’arracher !

Je vous sens Yomb ça m’ décourage

z’allez pas me Victimiser ?

 

Pas de Tg en Friendzone

j’ai tenté de vous affranchir

je ne jouerai pas les evzones :

vous pouvez entrer ou sortir !

 

 

                                        Pierre Dupuis

 

Lien pour trouver la signification de tous les mots en rouge et commençant par une majuscule :

 

http://www.sweetdaddy.fr/langage-jeunes-ados-dico-parents/

 

Nota :

Vous ne trouverez pas « ZonKpa » étant donné que je viens de le fabriquer ! Il n’est pas près, je crois, d’être validé par l’Académie !

 

 

Lire la suite