Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le poème du jour « Trois petites taches rousses » … par Rotpier

28 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Il est des inventaires

beaucoup moins fastidieux

que d’autres !

Il est des inventaires

dont les comptes, mon dieu,

sont bien plus agréables à faire !

 

Pierre

 

( si je signe Pierre, c’est qu’ici, cela sonne mieux que Rotpier ! Ce qui ne veut pas dire que Rotpier soit fêlé … quoique ! )





Trois petites taches … rousses,

 

Parc’ qu’  t’avais trois petit’ taches,

trois petit’ tach’ sur ta frimousse,

Parc’ qu’  t’avais trois petit’ taches,

trois petit’ tach’ qui ont fait mouche !

 

J’ai voulu bien les détailler,

mon regard a pesé trop lourd,

tu l’as senti, tu l’as capté

tout cool, tranquill’ : du vrai velours !

 

Mes yeux se sont rivés aux tiens

et dans la toile de tes cils,

en peu de temps, en deux fois rien,

ils se sont englués facile !

 

Parc’ qu’  t’avais trois petit’ taches,

trois petit’ tach’ sur ta frimousse,

Parc’ qu’  t’avais trois petit’ taches,

trois petit’ tach’ qui ont fait mouche !

 

Depuis qu’  j’ compt’  tes petit’ taches,

j’ai élargi mon champ d’action

à tous les endroits que tu caches :

tu m’as  donné la permission !

 

Ell’  sont passée de trois à cent,

petit’ gommett’  sur ta peau douce

et j’ai la preuve à cent pour cent :

que tu es bien une vraie rousse !

 

Parc’ qu’  t’avais trois petit’ taches,

trois petit’ tach’ sur ta frimousse,

Parc’ qu’  t’avais trois petit’ taches,

trois petit’ tach’ qui ont fait mouche !

                                                         
                             Pierre Dupuis

Lire la suite

Le poème du jour : « Spirale » … de Rotpier

27 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Merci à Marie de m’avoir autorisé à utiliser l’un de ses clichés !

 

Marie : http://boetschi.spaces.live.com/




Il est des clichés que l’on apprécie, que l’on admire.

Parfois , parmi ceux là, et sans savoir pourquoi, il arrive qu’une petite sonnerie se déclanche dans nos têtes : c’est notre muse qui tire le signal d’alarme !

 

Pierre Dupuis






Photo Marie



Spirale,

 

Selon le sens où tu la prends,

elle te hisse ou bien te broie ;

elle t’apprend, te désapprend,

dans les deux cas, toi, tu tournoies.

 

La tête en l’air, la tête en bas :

c’est là toute la différence !

c’est jour de fête ou de combat,

le goût sucré ou le goût rance !

 

Tout un symbole en un cliché :

toute l’image de la vie !

De bas en haut, prime moitié,

de haut en bas, l’autre asservie.

 

Rester en haut le plus longtemps,

est un pari, est un challenge !

Sachant qu’il est compté le temps

dès que tu es sorti des langes !

 

Plus tu restes de temps perché

et plus belle est ton existence,

mais un jour il faut décrocher :

tu descends où tu te balances !

 

                                                Pierre Du puis


 


 

PS,  pour les connaisseurs :

 

J’ai faillit prendre un pseudo : Elie Coïdal, mais j’ai finalement renoncé !

 



Lire la suite

Enseignement: les pensées de Rotpier sur … retour vers le passé !

26 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Préface  ( et alors ! .... j’ai bien le droit aussi …non ? )

 

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

 

Boileau ( préface des « Œuvres » ) 

 

Sans nous comparer à Boileau ( d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu ! ) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier


Les pensées de Rotpier sur … l’enseignement : retour vers le passé !

 

1ère Pensée :

 

Trouver la frontière entre l’animation et le bordel, voilà tout l’art que doit maîtriser un prof. qui veut enseigner dans un cours vivant. Ce n’est pas facile du tout à obtenir et quand on y parvient, les plus dur reste à faire : s’y maintenir !

 

2ème Pensée :

 

Si un élève mérite un zéro, il faut le lui mettre. Mais ensuite, il faut en discuter librement et ouvertement en équipe pédagogique pour bien expliquer à l’élève la motivation de la mise de cette note. Il ne faut en aucun cas qu’il y ait de conciliabule.

 

3ème Pensée :

 

L’enseignement, c’est facile : c’est le principe des vases communicants : le savoir passe de l’enseignant vers l’enseigné.

Un petit bémol quand même : avec certains élèves, on se demande bien où coller l’entonnoir !

 

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui !



 

Lire la suite

Le poème du jour « Passage à gay » … Hou, hou ! … Oh ! Le vilain Rotpier !

25 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Préambule :

 

Dans la jungle,

Dans la terrible jungle des inversés du yoyo fleuri !

Dans cette terrible jungle où, souvent, le gay guette sa proie près du gué ( oh ! gué, oh ! gué ! ) pour la victime, c’est le guêpier ainsi que pour le prédateur … au moins phonétiquement !

 Mais là, mélasse … mais qu’est-ce que je raconte moi !  … Mais là, hélas, c’est un autre bourbier !

 

Et pis c’est tout !




Passage à gay,

 

Son petit ami le quitte :

un gay part,

un gay pleure.

C’est la jungle : tout va vite !

Léo part,

tout à l’heure.

Gaspard pleure.

 

Pleure pas Gaspard :

ainsi vont les vits …

qui se rencontrent,

s’aiment, se mesurent, s’affrontent

et puis s’enfuient !

Eh ! oui, mon petit Gaspard :

C’est comm’ ça la vie !

 

Quoi ?

…c’est touffu ?

Non ! C’est concis !

C’est concis et … pas si con !

… Si ?  … Ah bon !

Mais c’est tout vu,

triste ou gai, ce sera tout !

Ce n’est pas très académique :

Je …le… sais ! 

Mais à toute polémique
je vous prie de surseoir !

… J’ai trop à faire ce soir !

 

… Hou  hou !


 




Rotpier    ( qui tient à signaler qu’ il n’est en aucun cas  gay , Pierre !!! )

 

Et pis c’est tout !  … une nouvelle fois !!!

 

Déjà publié sans le préambule hautement réfléchit !


 

Lire la suite

Le poème du jour : « La cabane de l’ogre-miroir » atelier d’écriture N° 39

24 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

A Jean-François qui m’autorise à utiliser ses photos comme catalyseur  poétique.

Jean-François :  http://jfsj7483.spaces.live.com/ de superbes photos et toute les semaines, un atelier d’écriture !  ( en pause actuellement )

 

                       

 

Atelier d’écriture N° 39


 


La cabane de l’ogre-miroir,

 

Cabanon sur la plage

… tout du moins en aspect,

mais avaleur d’images

sans remords ni respect.

 

Une alliance infernale,

sous un air innocent,

de planches très banales

et d’un miroir stressant.

 

Une glace qui glace

au pouvoir tout puissant,

un tain au teint de crasse

qui fait glacer les sangs.

 

Planches faussement frêles

impossibles à scier.

Volets avec paumelles,

cadenas en acier.

 

Combien de silhouettes

prisonnières dedans ?

Combien aux oubliettes

parmi les imprudents ?

 

 Mon image esseulée

se débattant en vain,

déjà presque avalée

par le miroir malsain.

 

Je sens que l’on m’enferme,

déjà je ne suis plus

que l’ombre de moi-même :

du présent révolu.

 

 

                                            Pierre Dupuis

 

Lire la suite

Le poème du jour " A fleur de peau " ... pas mal culotté ! ... par Rotpier

23 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Préambule :

 

Il en est des Jeans comme des hommes : quand ils ont un petit cul dans la peau, ils ont bien du mal à admettre qu’il les lâchent pour aller se frotter ailleurs.

 


A fleur de peau,

 

Ah ! C’est sûr : il l’avait vu

de près son petit cul !

 

Combien de temps s’y était-il frotté ?

Quand on aime, on ne compte pas,

quand on aime, on ne compte plus !

 

Il s’y était tendu …détendu.

Il s’y était blanchit.

Il s’y était usé.

Il s’y était trempé … aussi … parfois !

 

Elle lui était restée fidèle

… des années et des années !

Puis un jour : largué ! Evincé ! Balancé !

 

Depuis … depuis, il traînait misère et rancune

sur l’étal d’un fripier

… quelque part entre Barbès et Trinité.

 

Pour pardonner  il avait des lacunes,

passant nombre de nuits blanches

à ressasser des rêves rances

… des rêves de jean en déshérence.

 

 

                                                Pierre Dupuis

 


 

Déjà publié

Lire la suite

Le dicton - poème du jour + la pensée du jour ... selon Rotpier !

22 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Le dicton-poème du jour :

 

Si tu es crevé à la Saint Alban,

pour te reposer : t’as l’ banc !

Et, si une Audrey

y pointe ses fesses,

tu as jusqu’à la Saint Jean

pour tenter une caresse

( pas forcément sur les ------ !  Hein ! )

Mais, si elle ne veut pas,

à la Sainte Léonore,

tu y seras encore !

 

Tout particulièrement destiné à J.C. … ça lui va comme un … banc !


 

La pensée du jour :

 

 Je ne sais pas si, dans le programme du Parti Socialiste, il est prévu la réouverture des maisons closes, mais dans tous les cas, ils s’y préparent en interne : c’est déjà un fameux bordel !

…………… Peut-être en prévision d’une porte ouverte ?

 

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier, qui n’a aucun respect pour Pierre, socialiste pratiquant!

 

Et pis c’est tout !

Lire la suite

Fête de la musique oblige: " J’ connais la musique ! " de ... Rotpier !

21 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 Bon, ce n'est pas un poème classique, loin de là !  Mais il faut bien s'éclater de temps en temps !


J’ connais la musique !

 

Ce soir, mon pot’, c’est la teuf !

Tu sors ou pas avec ta meuf,

mais tu sors ! Tu rappliques :

c’est la fête de la musique !

 

C’est du rap ou du classique,

du cousu, du décousu,

du parfois tout électrique :

ça fait marrer les statues !

 

Ne reste pas enfermé :

viens en bas pour t’éclater !

On va faire un beau chahut :

on va fair’ vivre la rue !

 

Que tu sois jeune ou grand-père,

on boira un p’tit coup d’ bière

et si on est fin bourré :

on squett’ra chez les poulets !

 

On soufflera dans l’ ballon :

on finira au violon !

 

Plon,plon ,plon,  plon, plon !

C’est fini, c’est bon !

Non?

 

et pis c’est tout !

 

                                        Rotpier



Lire la suite

Les pensées et le dicton politico-rigolos du jour … selon Rotpier

20 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Les pensées et le dicton politico-rigolos du jour … selon Rotpier


 


Première pensée :

 

Ni pute ni soumise, mais sachant parfaitement retourner sa chemise !

 

Deuxième pensée :

 

Qu’il gagne ou qu’il perde, il ne sera pas à la porte : il se retrouvera avec des potes haut placés. Certains, dans l’équipe titulaire, rêvent d’un placage sauvage !

 

Troisième pensée :

 

A Bercy, ça va ferrailler sec : quelques soient les coups bas, Lagarde meurt, mais ne se rend pas !

 

Le dicton du jour :

 

Si tu joues mal

la T.V.A. sociale,

tu passes pour un rigolo

et tu finis écolo !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier


 

Lire la suite

Bombes anatomiques : les retombées … selon Rotpier

19 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Préambule :

Bombes anatomiques, retombées fort toniques

d’entités teutoniques !


 


 

 

Amoureux, l’était-on ?

 

J’avais en ce temps là

identifié mes cibles ;

négligeant le tout plat

et les pulls trop paisibles !

 

Mon regard accrochait

les beaux swings en cadence

que des seins ébauchaient

pour leur indépendance.

 

Sous le pull de Gréta

ça s’agitait sévère !

C’était le coup d’état,

pour la laine un calvaire !

 

Des assauts obusiers

écartelaient les mailles

pour peu que vous osiez

la prendre par la taille !

 

Délivrant les frérots

de leur cellule injuste,

nous devenions héros,

aussi grands que les justes !

 

Amoureux, l’était-on ?

… Eh bien … pas plus que ça !

Sauf … des tétons teutons

de la belle Gréta !

 

 
                                              
Rotpier


 

P.S. :

 Bien sûr, je sais que ce n’est guère et paix … mais, qu’est-ce que je raconte !  … que ce n’est guère beau pour Gréta de parler comme cela, mais je n’y suis pour rien, c’est le Rotpier !

 

Signé :  Pierre

 

Et alors ?  J’assume tout !  D’abord, ce n’était pas guère et paix : c’était volumineux !

 

 Et pis c’est tout !

 

Signé : Le Rotpier

Lire la suite