Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le sang des fils et les larmes des mères …le poème du jour « Le choix des larmes » ... de Rotpier

8 Juillet 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Poème écrit en 2005, mais d’une constante actualité …

 

Photo-montage personel


 


Le choix des larmes,

 

La jeunesse et la gloire et … l’uniforme en prime !

Avez-vous observé les bataillons d’assaut ?

Quelque soit le pays, l’élite en armes rime

avec tout jeunes gens : sont-ils fous ou bien sots ?

 

Il faut chercher ailleurs les tenants et les causes,

je n’ai pas peur de dire et tant pis pour certains

que c’est par ignorance et là, j’affirme et j’ose,

que ces gamins sont là, la peur aux intestins !

 

A part les inconscients ou les moitié sauvages,

que peut penser un môme en voyant au matin,

au détour d’un rocher ou bien sur une plage,

son copain disloqué, dérisoire pantin !

 

Je dis - j’affirme et j’ose ! - à ceux qui se rengagent

après avoir vu ça : vous êtes inhumains !

Vous avez dans le crâne en unique bagage

l’odeur âcre du sang qui coulera demain !

 

il me faut en déduire en suivant ce précepte,

et là je vais me faire agonir de jurons,

que beaucoup de gradés, il faut bien qu’ils l’acceptent,

sont des gens de ce type ou autres fanfarons !

 

Ce principe posé, je freine et je tempère,

car il y a bien sûr, à tout, des exceptions

et je suis bien conscient que parmi tous nos pères

beaucoup versaient le sang au nom de la nation .

 

Ce qui m’entraîne alors à autre dialectique :

c’est la loi d’obéir pour tous les régiments

aux ordres - quels qu’ils soient ! - des hommes politiques

et dans ce marigot, vivent des caïmans !

 

Par voie de conséquence il me faut bien admettre

que tonnent les canons des pays libéraux

quand un vil dictateur décide de soumettre

son peuple au bon vouloir d’infâmes généraux !

 

Et tant pis si je pleure et tant pis si je rêve

à un monde meilleur où tous seraient amis,

le monde est ainsi fait et des gamins en crèvent

le regard étonné pour n’avoir rien compris !

 

                                                                                     Pierre Dupuis

 

 

Déjà publié

Lire la suite

Le poème du jour " D'en bas, le jour n'est plus qu'un point" ... de Rotpier

7 Juillet 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

 

Préambule :

Les plus optimistes, à part quelques rares cas ou des inconscients totaux, ont eu (ou auront) dans leur vie une période sombre, voir noire. Je pense qu’il faut en passer par là pour pouvoir explorer toutes les facettes de la sensibilité de l’homme et de son esprit. On en sort, sinon plus fort, tout au moins plus complet dans sa vision de soi-même et des autres.

C’est cette réflexion que vous trouverez en exorde de certains de mes poèmes gris sale, voir noirs.

 

Celui-ci a été écrit en 1999.

Trop de travail, des classes difficiles l’année d’avant, un engagement syndical important, bref : une overdose de boulot ! Un jour, juste après la rentrée … plouf !


 


 

    Photo-montage personnel


Si cela t’arrive un jour … agrippe-toi !


 


D’en bas, le jour n’est plus qu’un point,

 

Que dire en quelques mots, que dire en quelques vers ?

« Le métier est usant ! » : le savez-vous mes frères ?

que l’âme est fluctuante et ses états divers ?

qu’il est des puits profonds d’où l’on peine à s’extraire ?

 

J’ai pu le mesurer, le temps est relatif :

ça peut durer des jours, un très mauvais quart d’heure !

Quand simplement penser devient rébarbatif,

quand on s’agrippe à tout, mais que tout n’est que leurre !

 

Puis… petit à petit, percent quelques lueurs :

les rayons émanant de ceux de l’entourage.

Le puits n’est plus sans fond, s’espacent les sueurs,

la lumière revient et l’on reprend courage.

 

Oh ! Ce n’est pas d’un bond que l’on remonte au jour !

Le chemin est abrupt et souvent l’on retombe ;

mais on arrive enfin -  la main en abat-jour -

à franchir la margelle : on est sorti de l’ombre !

 

On se retrouve alors debout mais pantelant,

à passer un temps fou sur le plus simple ouvrage !

A traiter en victoire un résultat branlant,

mais on progresse un peu, s’éloignant du naufrage.

 

 Puis… vient l’étonnement d’un sourire esquissé,

- il vaudrait mieux parler d’une aimable grimace ! -

cadeau de son miroir qui semble s’immiscer

dans un flux positif où tout reprend sa place.

  

 Il faut de cette épreuve extraire le meilleur :

il faut que je me forge un solide exutoire ;

qui place dans ma tête un système aiguilleur,

une soupape sûre, active échappatoire.

 

Si tel était le cas, il resterait l’espoir

de  mettre ce faux pas en case « bénéfices » ;

car je saurais quoi dire à ceux qui broient du noir,

ayant touché le fond : je ne suis plus novice !

 

 

 

Pierre Dupuis


 




 

Lire la suite

Vive la Normandie et vive l’amour : les pensées du jour … de Rotpier !

6 Juillet 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Préface  ( et alors ! …  j’ai bien le droit aussi …non ? )

 

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

 

Boileau ( préface des « Œuvres » ) 

 

Sans nous comparer à Boileau ( d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu ! ) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies !


Et pis c’est tout !

 Rotpier



Vive la Normandie et vive l’amour : les pensées du jour … de  Rotpier !

 

Première pensée : Vive la Normandie !

 

La Normandie est championne sur le plan de l’alcoolémie positive au volant, ce qui n’est pas positif de tout et qui est à l’origine de nombreux accidents mortels.

Quand on analyse les choses et que l’on sait que le Calvados est à l’origine d’une bonne partie des infractions et que le dit Calvados est obtenu par distillation du cidre, je qualifierai ce phénomène de :

« Véritable génocidre routier Normand »

 

Et pis c’est tout !

 A la tienne camarade !

 

Rotpier

 

Deuxième pensée : vive l’amour !

 

Les mots d’amour sont les perles que cultivent nos cœurs et nous en faisons des colliers pour offrir à nos belles.

 

Pierre

 

 

Nota : Le premier qui commence à me parler d’enfilage : je le conspue !  Tu as bien compris le Rotpier ?

 

-         Oui chef !  Mais … tu sais, rien que ton verbe « conspue » me fait déjà rigoler alors …

 

-         Tais-toi ! malhonnête !

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui !

 

Lire la suite

Les dictons des prochains jours ... selon Rotpier !

5 Juillet 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !



Les dictons des prochains jours :


A la Saint Antoine,

toutes les Mariette, du Mans,

prennent amant !

 


A la Saint Thibaut,

si Amandine avec Ulrich

il en sera tout Benoît le lendemain !

 


A la Saint Olivier,

si Henri et Joël

se mettent en pétard :

ça éclatera le lendemain !

Et … le suivant aura intérêt à

… planquer ses plumes !

 

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier


Lire la suite

Le poème du jour: " Conversation au coin du pieu" .... par Rotpier

4 Juillet 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Merci à Marie Bretagne pour m’avoir permis d’utiliser cette photo comme source d’inspiration pour ce poème.

http://motsquivolent.spaces.live.com/








Conversation au coin du pieu,

 

-         Salut toi !

Comment t’appelles-tu ?

 

-         Je m’appelle  Lican 

-         « Lican » quoi ?

-         Lican tout court !

Et pis c’est tout !

 

-         Ah ! bon ! Et … comment ça s’écrit ?

Épelle « Lican » pour voir !

 

-         L, i, c, a, n !  ça te va comm’ ça ?

 

-          Ouais … ouais, ouais ! N’empêche

… ta silhouette m’interpelle Lican !

… comment fais- tu quand tu pêches ?

 

-         Regarde mon bec 

…blanc-bec !

 

-         Ah bah zut ! … Jamais vu ça !

C’est pas un bec que t’as

… c’est un godet d’ grue !

 

-         Mais non ! Tu n’y connais rien !

Moi, je sais : j’ai une copine grue

et elle a de longues pattes

et un petit bec !

 

-         D’accord, d’accord ! … toi, c’est l’inverse :

t’as des petites pattes et un grand bec !

… ça doit pas être facile, quand t’es avec ta grue

pour ... lui rouler des pelles Lican !

 

-         Oh ! Il commence à m’échauffer les plumes

le p’tit mec !

Ça va finir par une sérieuse prise de bec !

 

-         Bon, bon ! allez, c’est fini … je plaisantais !

Allez, on fait la paix !

N’empêche, on s’ les gèle ici !

… hein ?  Hein qu’ ça pèle Lican ?

 

-         Oh ! le p’tit mec,

je vais me l’ faire !

Je vais lui voler dans les plumes,

ça va l’ faire taire !

 Je vais lui clouer l’ bec !

 

… Bon, allez, on va pas se fâcher ce soir,

il commence à se faire tard

… hein, mon canard !

 

Oh ! Là-haut !

Tu la fermes la lumière,  oui ?

On s’ couche !

Allez, tout l’ monde au pieu,

demain, ça ira mieux ! 

 

 

                                       Rotpier

                                           ( pas de grue …hein !)


 

Lire la suite

La pensée du jour : philosophie cartésienne : antinomie ? … selon Rotpier

3 Juillet 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Préface  ( et alors ! …  j’ai bien le droit aussi …non ? )

 

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

 

Boileau ( préface des « Œuvres » ) 

 

Sans nous comparer à Boileau ( d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu ! ) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies !

 

Et pis c’est tout !

 Rotpier


 


Préambule :

 

 Philosophie cartésienne … antinomie ?

Je ne le pense pas : les deux concepts ont fait avancer toutes les civilisations et sont complémentaires … enfin, c’est ce que je pense !

 

La pensée du jour :

 

Quand une situation est posée, quand elle implique que des actions soient entreprises pour que les problèmes engendrés soient résolus : il n’existe que deux alternatives … pas trois.

Ou l’on commence par rechercher les responsabilités des uns et des autres, ou l’on fait l’inventaire des causes probables afin de bâtir une stratégie de résolution des problèmes posés.

Dans le premier cas, je pense que l’on se fourvoie, dans le second, je pense que l’on travaille utilement.

Ce n’est qu’après, éventuellement, quand tout est remis en ordre, que l’on peut envisager de demander des comptes.

 

Nota :

J’aurais pu développer cette pensée en des dizaines de pages, mais le raccourci implique que chacun s’interroge. C’est en cela que j’estime que la démarche est plus constructive.

 

Pierre Dupuis

 

Bonne méditation et bonne journée à tous !

 

PS :   Hou là là !  Il me prend la tête le Pierre avec sa « philosophie cartésienne » et son antinomie ! C’ aurait été « antimomie » , j’aurais compris : y avait juste qu’à enlever les bandelettes ! Mais là ???

 

Le Rotpier

Lire la suite

Le poème du jour : « La vieille dame tibétaine » … de Rotpier

2 Juillet 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Merci à Marie Bretagne pour m’avoir permis d’utiliser cette photo comme source d’inspiration pour ce poème.

http://motsquivolent.spaces.live.com/


 







La vieille dame tibétaine,

 

Cheveux s’effilochant,

comme les vieilles mèches,

balayés en les champs

que les grands vents dessèchent.

 

Les yeux presque fermés,

signature asiatique,

un regard exprimé

des plus énigmatiques.

 

Elle est là, devant moi,

comment me juge- t-elle ?

Je ne sais pas pourquoi

mais cela m’interpelle.

 

Je pourrai m’en moquer

et pourtant à vrai dire,

j’aimerai provoquer

chez elle un vrai sourire.

 

Je l’interprèterai

de façon univoque :

comme un respect – un vrai ! –

un respect réciproque !

 


Soyez-en sûre, vieille dame tibétaine,

soyez-en sûre,

soyez-en certaine !

 

 

                                                 Pierre Dupuis


 

Lire la suite

Le poème du jour : « Approche ... en Valachie » Ah ! ah ! ah ! … par Rotpier !

1 Juillet 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Remarque : 

 

Je ne vais pas trop vampiriser votre temps : juste un petit coup de sonnet et je m’envole à tire d’ailes rejoindre mon antre carpatique ! 

Ah ! ah ! ah !



 

Approche ... en Valachie,

Bonsoir !  Votre élégance et vos atours m’inspirent.

Vos cheveux, pareils à la voile d'un bateau,

Frémissent sous un vent léger. Dans mon château,

Là-haut, tout là-haut, nous avons vu des vents pires!


 

Dévoilant votre cou, sans savoir, il conspire

Avec moi. Mon cœur part pour un long vibrato.

Je le connais! Je sais qu’il succombera tôt.

Au plaisir de goûter à votre peau, j’aspire.

 

Quel bon goût ce collier, nu, sans l’addition

De la croix qui provoque en moi l’aversion !

 Que j'aime l'éclatant rouge de votre ensemble !

 

Savoir vous conquérir est mon seul postulat !

Mais... Je parle et mon nom vous échappe il me semble.

Je suis prince de sang, j’ai pour nom: Dracula !

 

 

                                                 Pierre Dupuis


 

Lire la suite

Les haïkus du jour et ... + si affinités ! ...par Rotpier

30 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Avertissement aux  nouveaux lecteurs :

Définition du haïku selon Rotpier  (qui n’engage que lui !) :

 

Le haïku est un concentré de poésie obtenu par déshydratation du superflu. Pour peu que le lecteur verse dessus, une perle de paupière, une goutte de sueur ou encore la fraîcheur d’un éclat de rire, il déborde en tous sens.

 

Nota :  Haïku se prononce en français :  « aiku » sans liaison. Exemple :

dans l’expression « un haïku », on prononce « aiku » et non «  naiku »

 

 

J’ai rarement le haïku triste.

J’ai souvent le haïku leste

mais je ne l’ai jamais pompeux !

On a, après tout, que le haïku qu’on peut,

c’est tout !

 

Les haïkus du jour ... et + si affinités !


 


Météo du nord :

 

Lourdes hallebardes

embrochant l’été naissant

un affreux carnage.

Météo du sud :

 

Soleil implacable

cinglés en liberté

été meurtrier.

 

 

Météo PS :

 

Repères perdus

la charge des éléphants

est incontrôlable.

 

 

Mets tes bas Ségo  ………… 

 

Mais … qu’est-ce que je raconte !

V’la que j’ déblogue aussi !

 

Et pis, tant pis !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

 

 

 

Où mes haïkus vous ont-ils conduit ?  … clic ! un petit commentaire !

Lire la suite

Les pensées du jour de Rotpier sur … la sagesse !

29 Juin 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Préface  ( et alors ! …  j’ai bien le droit aussi …non ? )

 

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

 

Boileau ( préface des « Œuvres » ) 

 

Sans nous comparer à Boileau ( d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu ! ) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier


 


Les pensées du jour de Rotpier sur … la sagesse !

 

Tout bien pesé :

 

1ère Pensée :

 

Qui est la mère des premiers renoncements, si ce n’est la sagesse ?

 

2ème Pensée :

 

C’est depuis que j’ai attrapé la sagesse que j’ai commencé à sentir que je vieillissais : la sagesse est une maladie pernicieuse.

 

 

3ème Pensée :

 

Sage à vingt ans, vieux à quarante.

 

4ème Pensée :

 

Il était devenu d’une sagesse exemplaire depuis qu’il était mort.

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui !

 

Rotpier



 

Lire la suite