Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Ascension ou non ? " Escale à tort, " ... Le poème du jour de ... Pierre

13 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 
 

Monter ou ne pas monter ?

Escalader ou ne pas escalader ?

 

Ascension ou pas ascension ?

 

En ce jour, telle est la question !

 

 

 

 

 

Photo de Marie Lecorre

 

 

Escale à tort,

 

Il n’osait plus monter

… pris d’un soudain vertige !

Lui qui avait dompté

des sommets de prestige !

 

Il avait escompté

doubler la mécanique 

gravir sans les compter

les marches électriques !

 

Débouler tout en haut

et puis dans la foulée

la saisir de facto,

prompt et à la volée !

 

L’embrasser tout de go

de façon naturelle,

bâillonner son ego

jusqu’à pleurer contre elle.

 

Mais …

Devant l’escalator,

c’était la reculade !

Le doute constrictor :

le cœur en marmelade !

 

A raison ou à tort

ses grandes certitudes,

toutes ailes dehors,

prenaient de l’altitude !

 

Il restait cloué là,

au bas de la machine,

flashant sur les éclats

de ce monstre androgyne,

en desiderata

d’une érection en chaîne

mais avalant en tas

ses marches par douzaines !

 

Et lui de ce coté

et elle dans le doute,

zone d’adversité :

passage qui déroute.

 

Amour déjà rouillé

contre l’inoxydable

acier de l’escalier :

un combat redoutable !

 

Le temps d’un demi tour

et la gomme qui passe

sur les rêves d’amour

qui brusquement trépassent.

 

Enterré pour toujours

l’espoir des retrouvailles,

repartir d’un pas lourd

et ce, vaille que vaille !

 

Machine ou bien broyeur ?

Une tension palpable !

Implacable froideur

de l’acier impeccable.

 

 

Escalier avaleur

d’avenirs improbables,

cimetière des cœurs

un temps soit peu friables.

 

Et …

 

Le couperet qui tombe,

verdict d’escalator :

un amour dans la tombe

pour une escale à tort.

 

 

                    Pierre Dupuis

 

 

 

 

 
Lire la suite

" Jeux de mots sur mots dits et mots mis ! : Le poème du jour de ... Pierre !

12 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 
 

 

Allez, allez ! Ils sont tout chauds,

tout frais écrits et tapés de ce matin !

 

Qui en veut de mes mots ?

 

 
 
 
Image du net !
 
 

Jeux de mots

sur mots dits et mots mis !

 

Je m’en vais vous parler de mots :

j’ai quelques mots, tôt à vous dire !

Les mots tard seront pour tantôt,

pour les mots laids, je crains le pire !

 

J’ai des mots mis bien de coté

et j’ai aussi des mots dits « fiables »,

qui servent bien pour papoter,

en pyramide et permutables !

 

Quand, d’un seul coup, un bon mot naît,

on se réjouit de sa naissance,

le nain fait « ah ! » et c’est parfait

quand c’est un mot de bonne essence !

 

Des mots d’Elle qui vont chantant,

même jaloux - pas de délire ! -

ne brisez pas des mots charmants :

n’allez pas casser des mots « lyre » !

 

Il y a aussi les mots « cas »

qui ne sont pas tous de la crème !

Méfions nous aussi des mots las

qui tendent parfois à l’extrême !

 

Surveillons de près les mots dits :

ne déversons pas de mots  « bile »,

ceux qui attisent les conflits

sans qu’il y ait de vrais mobiles !

 

Evitons la recrudescence

des mots tirés par les cheveux :

les mots  « tifs » sont la quintessence

de deux fois rien coupé en deux !

 

Je ne vais pas vous embarquer

plus en avant dans la spirale,

quand vous allez m’apostropher :

je ne veux pas que vos mots râlent !

 

Ne me balancez pas vos mots

en plein nez ce serait dommage,

je ne veux pas de bris de mots :

le tout sans en faire un fromage !

 

 

                                           Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 
Lire la suite

L'effet papillon appliqué à ... l'amour ! Le poème du jour: " L'effet papillon " de ... Rotpier

11 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 
 

Histoire de rappeler au soleil

qu’il faudrait qu’il se montre un peu

pour que l’on puisse voir les papillons voleter !

 
 
Image du net
 
Si vous ne connaissez pas " l'effet papillon " ,
je joins un document d'explication à la fin !
 
  Pierre
 
 
 femme2    Photo pour Métamorphose    Merveilleux naufrage
 
Images du net bidouillées par Pierre
 
 
 

Petite cause, grands effets

ou

L’effet papillon,

 

Le battement de cils à peine perceptible

avait fait bel effet sur son cœur au repos.

Quand l’œil lui fit de l’œil, ce fut irrésistible,

logique enchaînement : changement de tempo !

 

Pour faire l’inventaire : exploration lancée !

De haut en bas la chère avait de quoi troubler !

Un très joli minois, une belle avancée

et l’étage du bas était très bien meublé !

 

Deux ou trois rendez-vous : repas en tête à tête

et déjà les genoux qui cherchent les accords :

prémices d’ouragan menant au corps à corps !

 

Du souffle du désir à la grande tempête !

Un battement de cils menant au tourbillon :

parfaite illustration de l’effet papillon !

 

                                                Pierre Dupuis

 
 
 
 
 Définition de " l'effet papillon " :
 
  La théorie du chaos, l'effet papillon... deux concepts avec lesquels le grand public s'est vaguement familiarisé. Leur "inventeur", le scientifique américain Edward Lorenz, est mort mercredi à l'âge de 90 ans, a annoncé le Massachusetts Institute of Technology (MIT) où il avait été professeur. Le météorologue s'est éteint à son domicile, à Cambridge (Massachusetts). Il souffrait d'un cancer.

Travaillant comme météorologue au MIT, il découvre en 1963 que l'on peut obtenir un comportement chaotique avec seulement trois variables, montrant ainsi qu'une dynamique très complexe peut apparaître dans un système formellement très simple, une idée dont le mathématicien français du 19e siècle Henri Poincaré avait eu l'intuition. C'est ainsi que de faibles différences dans la dynamique de l'atmosphère peuvent déclencher de vastes effets souvent insoupçonnés.

Ces observations l'on conduit à formuler ce qui est désormais connu comme l'effet du papillon. Il avait utilisé ce terme dans une étude présentée en 1972 et intitulée : "Prévisibilité : est-ce que le battement des ailes d'un papillon au Brésil peut déclencher une tornade au Texas ?". Ces découvertes d'Edward Lorenz ont marqué le début d'un nouveau champ de recherche qui a eu un grand impact non seulement sur les mathématiques mais aussi virtuellement dans toutes les spécialités, la biologie, la physique et les sciences sociales.

 

 Pris sur le net et tranmis par Pierre

  
Lire la suite

Ajax ... mais pas d'Amsterdam ! La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

10 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 
 

Aujourd’hui,

  

  

Image du net, celle que j'avais faite n'était pas nette !

  

Ajax

  

Ajax, natif d’Amsterdam, joua très tôt au foot sur les plages de la mer Egée. Il était un grand ami de Jacques Brel et il faisait reluire les marmites des p…….. du port tout en mangeant des poissons ruisselants.

Héros homérique, roi de Salamine Desel, fils de Télamon et demi-frère de Teucer. On l'appelle le grand pour le distinguer d'un autre Ajax, fils d'Oïlée, qui était beaucoup moins efficace pour le récurage.
Il compta parmi les prétendants d'Hélène et dans l'Iliade et l’Audi C, il est décrit comme le plus vaillant des Grecs après Achile, Zorba et enfin Zorbi, le frère de Nana Moukouri qui ne portait pas de lunettes, lui. 
Il faillit écraser Hector sous un rocher de chez Ferrero, mais la nuit arrêta leur combat et les deux combattants fraternisèrent et échangèrent des présents le jour même: Hector donna son épée et Ajax, sa ceinture pourpre comme les rivières.
Dans la bataille, il tua Polydamas à Damas, fils de Panthoos, et ami de bons conseils d'Hector bien que ce dernier ne les ait jamais suivis, l’abruti !

A la mort d'Achille, Ajax se disputa avec Ulysse qui était revenu de son long voyage en compagnie de Joachim qui bêlait, un ancien berger devenu poète des sançonnets, au sujet du partage des armes du héros : en effet, selon le code guerrier de l'époque, modifié par l’article 13 de la constitution sur proposition de Charles Pasqua et signé sur l’une des vedettes destinée à Taïwan, celles-ci ne pouvaient être données qu'à un homme aussi vaillant et brave qu'Achille. Or, dans le camp grec, il en existait deux : Ulysse et Ajax (encore que Vigor était en train de faire une brillante percée, peau lisse, car il se battait nu)

Pour désigner impartialement le vainqueur, on s'en remit au jugement de l'ennemi, lequel déclara craindre plus Ulysse qui leur avait fait subir de lourdes pertes grâce à son ingéniosité et ses ruses et aussi, il faut le dire, à ses conseils de placements pourris chez Madoff.

C'est ainsi que le plus habile l'emporta sur le plus brave, qui en cracha de la bile avant de devenir complètement débile … si ! Rendu fou par Athéna aussi (qui était la sœur de Félicie aussi) il égorgea alors un troupeau de moutons appartenant à José Bové, croyant immoler les Grecs. Ayant reconnu son erreur, il se tua en sautant du haut d’un McDo en criant : « vive l’O.M. ! » et il se retrouva sur le tapis … si !

Les chefs grecs refusèrent dans un premier temps une sépulture à son corps, mais Ulysse réussit à les convaincre et, un convaincu n'est plus vierge, tout le monde sait cela. 

Plus tard, les armes tombèrent à la mer qui les rejeta à proximité de la tombe d'Ajax rendant ainsi un hommage posthume au héros.

Il existe d'autres versions dans lesquelles Ajax aurait été tué par une flèche tirée par Pâris ou par Bertrand Delanoë de l’une des fentes d’une des tours de Notre-Dame, ou enterré vivant par les six Troyens, ce qui est quasimodo pareil, car il avait été rendu invulnérable par Héraclès. 
On dit aussi qu'il fut tué par Ulysse mais là, il s’agit d’une vaste connerie et je suis là pour rétablir la vérité.

Voilà ce que vous pouvez affirmer au sujet d’Ajax, en société, pour briller un maximum et reluire dans la nuit !

Et pis c’est tout ! 

 

 A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

10 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Réponse pour le rébus …  sur le billet « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

9 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

 
 
 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) : 

 

 C'est une pensée au long cours de Pierre !

  

  

1ère ligne, 1ère image : c'est la partie entourée de vert qu'il faut retenir ! ... 4ère image: la moitié du personnage!

2ème ligne, 1ère imge: il ne faut pas prendre le court !

3ème ligne, 1ère image: il ne faut pas prendre les lignes, mais les " - - - - " ! ... 2ème image: " - - - " est ce personnage ? ... Le serpent fait toujour " s " ! ... 5ème image: pâté de tête de sanglier ! ... dernière image: le personnage à une " - - - - " carabinée !

4ème ligne, 2ème image: allez, en direct parce que ce n'est pas net: " rue " !

 

 

Réponse :

 

 L'amour est un long fleuve tranquille surtout en Russie !

 

Ça, c’est juste la signature !

  

 

 

 

 

 

Lire la suite

" VOTRE FILLE A VINGT ANS " de Serge Reggiani : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

8 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

 
 

  

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Serge Reggiani
« VOTRE FILLE A VINGT ANS »
 
 
 
 
Paroles et Musique: Georges Moustaki   1969
Votre fille a vingt ans, que le temps passe vite
Madame, hier encore elle était si petite
Et ses premiers tourments sont vos premières rides
Madame, et vos premiers soucis

Chacun de ses vingt ans pour vous a compté double
Vous connaissiez déjà tout ce qu'elle découvre
Vous avez oublié les choses qui la troublent
Madame, et vous troublaient aussi

On la trouvait jolie et voici qu'elle est belle
Pour un individu presque aussi jeune qu'elle
Un garçon qui ressemble à celui pour lequel
Madame, vous aviez embelli

Ils se font un jardin d'un coin de mauvaise herbe
Nouant la fleur de l'âge en un bouquet superbe
Il y a bien longtemps qu'on vous a mise en gerbes
Madame, le printemps vous oublie

Chaque nuit qui vous semble à chaque nuit semblable
Pendant que vous rêvez vos rêves raisonnables
De plaisir et d'amour ils se rendent coupables
Madame, au creux du même lit

Mais coupables jamais n'ont eu tant d'innocence
Aussi peu de regrets et tant d'insouciance
Qu'ils ne demandent même pas votre indulgence
Madame, pour leurs tendres délits

Jusqu'au jour où peut-être à la première larme
A la première peine d'amour et de femme
Il ne tiendra qu'à vous de sourire Madame
Madame, pour qu'elle vous sourie...

 

 

 

Bon partage ! 

 

Rotpier

 

Votre fille a vingt ans, que le temps passe vite
Madame, hier encore elle était si petite
Et ses premiers tourments sont vos premières rides
Madame, et vos premiers soucis

Chacun de ses vingt ans pour vous a compté double
Vous connaissiez déjà tout ce qu'elle découvre
Vous avez oublié les choses qui la troublent
Madame, et vous troublaient aussi

On la trouvait jolie et voici qu'elle est belle
Pour un individu presque aussi jeune qu'elle
Un garçon qui ressemble à celui pour lequel
Madame, vous aviez embelli

Ils se font un jardin d'un coin de mauvaise herbe
Nouant la fleur de l'âge en un bouquet superbe
Il y a bien longtemps qu'on vous a mise en gerbes
Madame, le printemps vous oublie

Chaque nuit qui vous semble à chaque nuit semblable
Pendant que vous rêvez vos rêves raisonnables
De plaisir et d'amour ils se rendent coupables
Madame, au creux du même lit

Mais coupables jamais n'ont eu tant d'innocence
Aussi peu de regrets et tant d'insouciance
Qu'ils ne demandent même pas votre indulgence
Madame, pour leurs tendres délits

Jusqu'au jour où peut-être à la première larme
A la première peine d'amour et de femme
Il ne tiendra qu'à vous de sourire Madame
Madame, pour qu'elle vous sourie...

From: http://lyricstranslate.com From: http://lyricstranslate.com

Votre fille a vingt ans, que le temps passe vite
Madame, hier encore elle était si petite
Et ses premiers tourments sont vos premières rides
Madame, et vos premiers soucis

Chacun de ses vingt ans pour vous a compté double
Vous connaissiez déjà tout ce qu'elle découvre
Vous avez oublié les choses qui la troublent
Madame, et vous troublaient aussi

On la trouvait jolie et voici qu'elle est belle
Pour un individu presque aussi jeune qu'elle
Un garçon qui ressemble à celui pour lequel
Madame, vous aviez embelli

Ils se font un jardin d'un coin de mauvaise herbe
Nouant la fleur de l'âge en un bouquet superbe
Il y a bien longtemps qu'on vous a mise en gerbes
Madame, le printemps vous oublie

Chaque nuit qui vous semble à chaque nuit semblable
Pendant que vous rêvez vos rêves raisonnables
De plaisir et d'amour ils se rendent coupables
Madame, au creux du même lit

Mais coupables jamais n'ont eu tant d'innocence
Aussi peu de regrets et tant d'insouciance
Qu'ils ne demandent même pas votre indulgence
Madame, pour leurs tendres délits

Jusqu'au jour où peut-être à la première larme
A la première peine d'amour et de femme
Il ne tiendra qu'à vous de sourire Madame
Madame, pour qu'elle vous sourie...

From: http://lyricstranslate.com From: http://lyricstranslate.com
 
 
   

 

  
Lire la suite

Austérité : un gros mot à ne pas prononcer ! Le billet du jour de … Rotpier !

7 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

  

  

  

Image prise sur le net

  

  

Austérité :

un gros mot à ne pas prononcer !

 

Une analyse non conventionnelle du Rotpier !

 

 

 

Austérité ? Vous avez dit « Austérité » !

 

Loin de nous cette idée !

Austérité : jamais !

Une rumeur fondée

Sur les ragots pas frais !

Tentative éhontée

Ébranlant le Palais !

Résonance infondée :

I nterdit d’en parler !

Télés mal informées :

Éteignez, circulez !

 

Rotpier

 

 

La pensée du jour :

 

L’austérité, c’est comme la vérole : quand on la chope,  on essaie de la cacher aux autres !

 

Rotpier

 

 

Le dicton augmenté du jour :

 

Les promesses des politiques n’engagent que ceux qui y croient.

Et, comme les politiques pratiquent la langue de bois, ceux qui se laissent prendre au piège ne doivent pas s’étonner de se retrouver avec des échardes plantées dans le cul !

 

C’est cru, mais il vaut mieux bien mesurer les choses avant que d’être cuit !

 

Enfin, il y aura au moins une catégorie

qui ne manquera pas de boulot : c’est déjà ça !

  

Je fournis le matos !

  

 

Image prise sur le net 

 

 

 

 

Le Rotpier, qui n’est pas un type austère …miné !

C’est … fini pour aujourd’hui !

 

 

 
 
Lire la suite

Les pensées du jour de … Rotpier

6 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pensées

 

 

 
 

Préface  ( et alors ! …  j’ai bien le droit aussi …non ? )

 

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir. C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

 

Boileau ( préface des « Œuvres » ) 

 

Sans nous comparer à Boileau ( d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu ! ) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies !  Sans avoir trop mal aux genoux ............ ?

 

Et pis c’est tout ! 

 

Rotpier

 

 

Ampoule, idée

 

 

Les pensées du jour de … Rotpier:

 

 

Pensée écolozoologique du jour :

 

L’environnement ?  C’est un concept auquel le département de la Drôme adhère : il s’y est collé sérieusement et y bosse.

 

 La pensée boursière du jour :

 

Tout bien pesé, il est paradoxal de constater que la banque du sperme ne soit pas cotée en bourse, elle qui en retire toutes ses liquidités !

 

  La pensée du jour pour nos amis suisses :

 

 Il ne faut pas prendre les habitants de l’ancienne province, l’Helvétie, pour des gens ternes : leur  esprit est souvent très éclairé !

 

           La pensée sérieuse du jour  ( si, ça m'arrive ! ):

 

On ne comprend pleinement les choses ou les situations, que si on les vit vraiment. Le reste n’est qu’information.

 

   

Et pis c’est tout !  Clin d'oeil 

             

              Rotpier Rire

 

 

 

 

 

Lire la suite

" Connexion, " ... à haut débit ! le poème du jiour branché de ... Rotpier !

4 Mai 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 
 
Les FAI peuvent aller se rhabiller !
 
 
 

Connexion,

 

Pile, je suis en « T »

… un « T » fort maté !

Face, je suis en « V ».

J’en connais qui sont hantés

par ma face en « V » !

D’autres sont tentés

par mon pile en « T » !

Certains encore, rêvent

de ma liaison « T – V » à hémisphères séparés

… par cordon interposé !

 

Moi, j’attends tout simplement

celui qui, avec doigté,

saura délicatement m’écarter

pour … franchement se connecter !

 

Surclassé Wanadoo !

A.O.L. : à la poubelle !

Connexion haut débit

assurée  - c’est garanti ! -

avec … le septième ciel !

Pas besoin de logiciel.

On oublie le Wi-Fi :

on se branche et c’est parti !

 

Et moi, à terre,

sur mon unique corde,

 je gratterai cet air

pour qu’enfin je m’aligne

parfaitement sur Sting !

… Qui suis-je ?

        

                                        

                                      Pierre Dupuis

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

 

  

  

 

Lire la suite