Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour tout frais tout chaud : " Symbiose des mots, " de ... Pierre

19 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Symbiose des mots

Image du net

 

Petit poème pour les jeunes

de 11 à 111 ans !

 

Symbiose des mots,

 

Pour bien jouer avec les mots

il faut avant tout les connaître

ouvrons-leur portes et fenêtres

devenons leurs alter ego !

 

On peut prendre un mot au hasard

et pour obtenir sa confiance

l’apprivoiser avec patience

en lui montrant bien des égards.

 

Connaître de lui tous ses sens

il y en a souvent pléthore

tiens celui-ci moi je l’adore

et c’est très loin d’être un non sens !

 

Il faut aussi se renseigner

et noter tous ses synonymes

sans oublier ses homonymes

afin de ne rien mélanger.

 

Il y a chas et shah et chat

et la différence est très grande

consultez je vous le demande

vos dictionnaires à tout va !

 

On peut enfiler le premier

faire au second la révérence

le troisième a ma préférence :

j’aime caresser les greffiers !

 

Il convient de ne pas passer

à coté de ses anagrammes

ce serait je vous le proclame

une erreur à se ramasser !

.

Pour seul exemple prenons « chien »

on mélange et il devient « niche »

« cheni » « chiné » « niché » ou « chiche »

« Chine » avec ou sans mandarin !

 

Depuis toujours j’aime les mots

je les choisi pour mes poèmes

je suis certain qu’eux aussi m’aiment

un peu beaucoup fortissimo !

 

Pour se retrouver les premiers

il se bousculent dans ma tête

en farandole c’est la fête

pour être couchés sur papier !

 

Le gros problème c’est le choix

quand ils viennent faire la roue

chacun leur tour ils m’amadouent

en me disant : « Prends moi ! Prends-moi ! »

 

J’en choisis un et je promets

aux autres bientôt une place

dans mes écrits mais les coriaces

refusent net mon calumet !

 

Je suis bien forcé de trier

l’exercice est très difficile

certains me traite d’imbécile

et sont fins prêts à m’étriller !

 

Une fois rentrés dans le rang

je vois bien qu’ils me font la tête

murissant d’affreux épithètes

mais ça se calme avec le temps.

 

Il faut savoir jongler avec

en prose ou bien en poésie

sobriété ou fantaisie

avec ou sans salamalecs.

 

Avec un peu d’habileté

des règles et de la patience

du sérieux ou de l’insouciance

on parvient à les associer.

 

Si le montage est harmonieux

et qu’il sonne bien aux oreilles

c’est très souvent qu’il appareille

pour voyager sous d’autres cieux.

 

Vous pouvez être satisfait

d’avoir apporté votre pierre

petite et pas du tout altière

à l’écriture et c’est parfait !

 

Les mots sont alors prisonniers

ils sont reliés par le contexte

sorte d’alchimie très complexe

qu’ils ne pourront jamais renier.

 

Ils seront toujours associés

« Madeleines de Proust » ou autres

« Le repas et les douze apôtres »

« La magie et les grands sorciers ».

 

« Neiges du Kilimandjaro »

« Jeunes filles en fleurs et ombre »

« Nous arrivâmes sans encombre »

« Criant sur le baudet haro ! »

 

Mais je vais m’arrêter ici

pour vous laisser toute la place

allez-y lancez vous de grâce

d’avance je vous dis merci !

 

De onze jusqu’à cent onze ans

l’âge n’a aucune importance

je le dis avec insistance

allez-y prenez votre temps !

 

De la patience et du travail

et alors il se peut qu’éclose

une remarquable symbiose

rutilante comme l’émail !

 

Sans être un chef d’œuvre patent

il peut imprimer les mémoires

et entrer dans le répertoire

des causeries entre les gens !

 

                                         Pierre Dupuis

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article