Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour " N’est pas Aristote ou Archimède qui veut, " de Rotpier

26 Octobre 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie, Humour

 

Aristote 2

Image du net, il ne m'a pas autorisé à le photographier !

 

N’est pas Aristote ou Archimède qui veut,

 

Un grand connaisseur d’Aristote

un gars ferré sur le sujet

m’a affirmé le doigt levé

que le docte aimait les pleurotes.

 

Avec de très tendres carottes

ou bien de délicieux navets

avalées dès potron-minet

c’était une de ses marottes.

 

Alors j’ai crié « Eurêka ! »

comme Archimède et puis voilà

je me suis mis à la cuisine !

 

Le tout sans le moindre succès

selon l’avis de ma cousine :

« T’es toujours con comme un ballai ! »

 

   Moralité :

On ne devient pas un savant

un érudit un philosophe

en avalant en catastrophe

des champignons même au safran !

 

  Mais :

Je n’ai pas dit mon dernier mot

je vais plonger dans ma baignoire

pour revigorer ma mémoire

et développer mon cerveau !  *

 

Rotpier dans sa baignoire 2

Image du net bidouillée par Méssoin ( un copain à moi ! )

.

Même si ce n’est pas gagné

je me dois de tenter ma chance

je crache sur la médisance

les pisse-froid les mal peignés !

 

Je serais un nouveau Platon

un vaste puits de connaissances

on dira dans toute la France :

« Ce gars là est loin d’être con ! »

 

Et là je crois bien que ma sœur

viendra chez moi en pénitence

implorer ma grande clémence

sans son abruti de facteur !

  

 

*   Même si, comme disait le poète inconnu qui gardait toujours sa flamme allumée et intacte : « Tout corps plongé dans une baignoire a beaucoup de peine à résonner au fond des bois le soir ! »

 

C’est le même qui disait aussi :

Qui persévère

gagne des strophes

qui perd ses vers

c’est catastrophe !

 

                                             Le Rotpier

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article