Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Oreste : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

27 Février 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 


Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas : suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 


Aujourd’hui :

 

Oreste poursuivi par les Erinnyes d'après BOUGUEREAU

 

 

 

Oreste

 

Oreste est le dernier des enfants d’Agamemnon que l’autre, roi de Mycénes (Yonne) et de Clytemnestre.
Déjà tout jeune, il servit d'otage à Télèphe One venu à chercher auprès d'Achille, le médicament pour soigner ses blessures.
Oreste n'était qu'un adolescent lorsque son père Agamemnon, de retour de la guerre de Troie, fut tué par Clytemnestre et par Egisthe, son amant. Il put, avec l'aide de sa sœur Electre Trie, citée ici, se réfugier chez son oncle Strophios, en Phocide et en fausse Chimène aussi. Il se lia d'une solide amitié avec son cousin, Pylade qui demeura le fidèle compagnon de ses infortunes. Sa confiance en Pylade ne fit que monter de Chine et de Ceylan.
Parvenu à l'âge adulte, il décida, sur les conseils d'Apollon, de venger la mort de son père. Accompagné de Pylade, il se rendit en secret à Mycènes et tua, avec la complicité de sa sœur Electre, sa mère Clytemnestre et son amant Egisthe, qui tenait un gros registre. Son meurtre, qui semblait une juste vengeance, frappa les dieux d'horreur et d’eau de Cologne et, en tant que matricide, ils lui dépêchèrent les Erinnyes qui n’avouaient jamais comme Guy Martel, pour le tourmenter et qui le poursuivirent jusqu'à Delphes.



 

Oreste massacrant Egisthe et Clytemnestre (1654) d'après Bernardino Mei ( collection personnelle )

 

 

Cependant, Apollon n'abandonna pas l'infortuné. Il lui conseilla de se réfugier à Athènes chez Zorba qui vivait à la colle avec Mélina Mercouri et Irène Papas mais presque où l'Aréopage 126, grâce à l'intervention décisive d'Athéna et le plaidoyer d'Apollon étayé par la dithyrambique tirade de maître Collard fumé, l'acquitta de son meurtre. Puis le dieu le purifia à Delphes et, par la bouche de la Pythie circulaire, lui fit savoir qu'il serait définitivement guéri de sa démence en allant chercher la statue d'Artémis en Tauride du sud : pays ou il faisait très chaud et où les filles se baladaient à poil.
En Tauride, Oreste et Pylade, sur le point d'être sacrifiés comme étrangers, furent reconnus par Iphigénie sans bouillir, prêtresse d'Artémis France qui s'enfuit avec eux en leur livrant la statue et en laissant tomber comme une vieille chaussette, Geneviève qui, dans le fond, tenait peu à les suivre, fatiguée qu’elle était de tout ce cirque.
En passant par Mégalopolis secrète, il abandonna symboliquement un doigt aux Erinnyes pour ne plus être tourmenté à la menthe et au citron.

 

Il eut d'autres aventures selon l'Andromaque d'Euripide l’insipide. En effet, il enleva Hermione à Néoptolème, roi d'Epire que l’autre et tua son rival à Delphes. Hermione la morpione était la fille de Ménélas à pas grand-chose et d'Hélène qui était toujours entourée des garçons, Hélène à qui il avait été fiancé alors qu'il était tout jeune mais que Ménélas avait par la suite marié à Pyrrhos à moelle, le fils d'Achille Talon pour faire plaisir au héros lors du siège de Troie et au grand dam de Chabal Ovale qui se vit plaqué par la belle Hélène, ce qui était une performance non négligeable vu du bestiau.

 

De retour dans le Péloponnèse où il fait toujours très froid ( car c’est bien connu qu’il pèle au Ponnèse ! ) à Mycènes, le héros prit possession du trône de son père Agamemnon, dont il avait été injustement spolié, puis épousa Hermione. Oreste régna dès lors sur Argos, Argus, Mycènes et Spartes mais pas sur Monaco ni Monica.
La peste s'abattit sur son royaume et l'oracle consulté indiqua que l'épidémie de pain cesserait si les cités et les temples détruits pendant la guerre de Troie étaient reconstruits. C'est pourquoi il envoya des colons (dont Christophe) en Asie Mineure avec casque, lampes et rivelaines.

 

 Après un long règne, il mourut en Arcadie moi tout à un âge avancé ( un peu moins quand même que Jeanne car il avait abusé de calmants)  Plus tard ses ossements furent transportés à Spartes et assurèrent la victoire de cette ville sur Tégée V, mais les romains affirmaient de leur côté que sa dépouille avait été ensevelie dans le forum, sous le temple de Saturne.

 

D’autres prétendent qu’il avait été enterré au fond du jardin par Jean qui était un grand artiste reconnu par un certain Oscar à Hollywood et qui fut affranchi par César grâce au passage d’un rubis con sous le nez des douaniers de la frontière italienne et pour le compte de Sylvio Berlusconi.  

 

Je ne garantis pas cette dernière version mais elle n’est pas plus idiote que les autres.

 

 

 

Voici voila ce que je devais vous apprendre sur Oreste

 

… au reste, c’est déjà fini pour aujourd’hui braves gens !

 

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

l

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

les cafards 02/03/2012 11:48


salut le Rotpier, tu seras dans notre revue de Caphys de demain. Amitiés

Rotpier 11/03/2012 16:35



 



 



Salut les cafards !



 



Merci beaucoup avec plein de retard



mais vous savez pourquoi !



 



Bon cinq pulls !



 



Le Rotpier !



 



http://rotpier.over-blog.com



 



 




midolu 28/02/2012 17:23


Voilà des versions qui bouleversent l'Histoire !


Je retiendrai plus particulièrement le passage en Tauride et la destitution de Geneviève ...


Chapeau, Rotpier ! 

Rotpier 29/02/2012 10:14



 



Bonjour Midolu !



 



Merci !



 



Il est enfin temps que le monde



apprenne la vérité vraie



et je m’y emploie !



 



Bonne journée !



 



Pierre



 



http://rotpier.over-blog.com