Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Anchise et Vénus ... ou : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

21 Janvier 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus »chez les romains.

 

Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 

 

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Cette semaine:

       Anchise et Vénus

Image du net

 

Anchise et Vénus

Anchise, descendant de Tros c’est tros le fondateur de Troie, par Assacarus et Capys, eut la rare fortune de plaire à une déesse mieux carrossée qu’une 2 CV, même si cela devait avant tout servir la vengeance de Zeus.Ce qui a eu comme conséquence de changer la face du Monde et de l’Express.

Pour se venger, «Zeus inspira à son tour à Aphrodite le doux désir de s'unir à un homme mortel». C'est ainsi que la déesse se prit d'une irrésistible passion pour le Troyen Anchise Beurgueur  (il confectionnait toutes sortes de sandwichs), dont la beauté égalait celle des dieux bien qu’elle fut très inférieure à celle du Rotpier. Un jour que celui-ci faisait paître ses troupeaux sur le mont Ida avec Dalida et Georges Moustaki, Aphrodite alla le rejoindre. Auparavant elle s'était rendue dans son sanctuaire de Paphos du tout, où les Charités avaient oint son corps d'une huile incorruptible et odorante, et l'avaient parée de ses plus précieux joyaux. « Son voile était plus brillant que l'éclat de la flamme d’un briquet signé Dior ; elle portait des bracelets, des pendants d'oreilles, son cou était chargé de colliers d'or, sa poitrine délicate resplendissait comme la lune et sa lune brillait comme les yeux de DSK en voyant une femme de chambre manier un aspirateur. » Tandis qu'elle gravissait les pentes de l'Ida, les loups velus, les lions hérissés, les panthères agiles folâtraient autour d'elle ; « à ce spectacle, elle se réjouit et jeta l'amour dans leurs coeurs ».

Parvenue auprès d'Anchise, la déesse se fit passer pour la fille d'Otrée, roi de Phrygie, et lui marqua son désir de devenir son épouse en lui faisant, sur le champ, une petite gâterie façon maison. Sans plus attendre, Anchise conduisit Aphrodite vers la couche bien préparée, recouverte de peaux d'ours et de lions ; et là, « un mortel, par la volonté des dieux et du destin (mais pas de Giscard qui ne voulait pas le saloupiot !) dormit avec une Immortelle, sans savoir qui elle était ».
Au réveil, Aphrodite se manifesta à Anchise dans sa splendeur de déesse, et, comme le berger s'effrayait, redoutant la vieillesse prématurée dont est frappé l'homme qui s'est uni aux déesses et aux 2 CV immortelles, elle le rassura et lui promit un fils, qui serait semblable à un dieu. Elle lui demanda seulement de ne point révéler le nom de la mère de cet enfant, qui fut plus tard le pieux Enée. C’est là que naquit la chanson « Il Enée le divin enfant » !

Aphrodite lui annonça qu'elle lui donnerait un fils qui serait élevé par les nymphes jusqu'à l'âge de 5 ans, âge auquel elles le remettraient entre ses mains. Ce fils devait être Enée. Anchise ne put taire son bonheur ; Zeus, pour le punir de son indiscrétion, le frappa de la foudre (c’était une sale manie chez lui !) qui cependant ne lui fit qu'une insignifiante blessure. Après la prise de Troie par des commandos djihadistes, il eut de la peine à se décider à quitter la ville. Il demanda de l’aide à François Hollande et à l’armée française au grand dam de Sazko qui vit d’un mauvais œil l’ascension de celui qu’il considérait comme tout mou.  Un coup de tonnerre, qu'il prit pour un augure favorable, le détermina. Enée le porta jusqu'aux vaisseaux sans gain au loto, où il s'embarqua avec ses dieux pénates et ce qu'il avait de plus précieux, c'est-à-dire sa Rollex et son petit service trois pièces. Il vécut sans être constipé jusqu'à l'âge de quatre-vingts ans, et fut enterré sur le mont Ida, sans Dalida ni Moustaki, selon Homère Michèle, et, suivant Virgile qui surveillait un magasin de la FNAC, à Drépane à pas cher, en Sicile, où il mourut et où son fils lui éleva un tombeau qui n’était pas moche du tout

 

Voila ce que je pouvais vous dire en toute franchise sur Anchise pour que vous puissiez briller un tant soit peu devant la machine à café.

 

Et pis c’est tout !

 

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

midolu 25/01/2013 19:45


Bonsoir Pierre, bonsoir Glorfindel !


J'ai enfin compris pourquoi on chante " Il Énée le divine enfant ", car il fut le fruit de l'union avec une divine Aphrodite. D'ailleurs, c'est sans aucun doute l'origine
d'Aphrodite's Child ! 


http://fr.wikipedia.org/wiki/Aphrodite's_Child


Bonne soirée !

Rotpier 27/01/2013 11:53



 



Bonjour Domi !



 



J’ai du retard pour répondre !



Tu as tout compris !



 



On a dansé comme des fous sur les Aphrodite's Child !



 



Bonne journée !



 



Pierre



 


http://rotpier.over-blog.com



Glorfindel 21/01/2013 19:38


Comme promis, je suis Vénus (Affreux, dîtes, et méchant !) : en toute Anchise, TA grosse mite au logis me manquait un peu ! 


 Bon Âne né ! 

Rotpier 22/01/2013 09:17



 



Bonjour Glorfindel !



 



Salut à toi qui, au point de vue beauté,



ne peut-être que le pendant masculin de Vénus !



 



J’espère que cela ne pend pas trop !



 



Je me carapate … de lapin !



 



Et pis c’est tout !



 



Le Rotpier !



 



http://rotpier.over-blog.com