Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

EPIMETHEE & PANDORE ou : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

14 Janvier 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus »chez les romains.

 

Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 

 

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Cette semaine:

  

 

Pandore 2

 

Pandore

    

 

EPIMETHEE & PANDORE.

 

 

 

 Au cours de la lutte entre Athènes et Eleusis, le roi Érechthée, pour obtenir la victoire finale, dut sacrifier aux dieux la plus jeune de ses filles, Chtonia. Les deux sœurs de celle-ci Protogénia et Pandorese se tuèrent aussitôt, ayant fait le vœu que, si l’une d’elles mourait, les autres ne lui survivraient pas. En ces temps-là, on ne badinait pas avec l’honneur et les promesses. Si les hommes politiques en faisait autant, les assemblées seraient bien vides.

 

 Quand Prométhée moi n’importe quoi  eut dérobé le feu du ciel pour en faire présent aux hommes, les dieux de l’Olympe, afin de punir la race trop puissante et trop envahissante des mortels, créèrent une jeune femme et c’est là que les emmerdements commencèrent.

 

Ce fut Héphaïstos qui la façonna avec de l'argile (et avec des larmes) puis chaque olympien lui conféra un don car elle était absolument digne d’un don. Athéna lui donna ensuite la vie et lui apprit les arts manuels avec Valls comme le tissage puis l'habilla; Aphrodite lui donna la beauté et l'art de la séduction aidée en cela par Madame Claude; le satyre DSK lui apprit l’art de la turlute tout en maniant un aspirateur à double tuyau; Pitho, la déesse de la Persuasion et des sondes et les Charites lui passèrent au cou un collier d'or pour rehausser sa beauté et les Heures couronnèrent sa tête de fleurs et lui offrirent une montre de chez Hermès; Valérie Trierweiler lui apprit l’art du tweet qui tue ; Apollon lui donna le talent musical et des hauts talents de 8 cm, Hermès lui apprit la parole et l'art du mensonge avec le spécialiste Copé et lui offrit un sac à main; Depardieu, l’art de pisser dans les avions et de se beurrer comme un cosaque ; enfin Héra lui donna la curiosité et la jalousie avec l’aide de la royale Ségolène du Poitou. Après l’avoir nommée Pandore (« qui a tous les dons ») Zeus l’envoya sur la Terre pour séduire les mortels et les conduire à leur perte avec l’aide de Madoff.

 

Epiméthée (celui qui pense après coup) fils de Japet (qui ne pouvait pas cacher sa joie car il remuait la queue dès qu’il était heureux)  et Climène à tout pourvu qu’on y aille, qui avait pourtant juré à son frère de Prométhée de ne jamais accepter un cadeau venant de Zeus, la choisit pour épouse… le crétin ! 
Pandore, un jour, par curiosité, souleva le couvercle d’une jarre qui appartenait à Jean-Michel et qu’elle devait garder fermée et en laissa échapper tous les maux qui se répandirent sur la Terre. Seule l’espérance demeura au fond du récipient.

 

Dans une version post homérique on déclara que cette jarre contenait non pas des maux mais des dons divins, qui, libérés par Pandore, retournèrent vers l’Olympe, abandonnant les hommes à leur seul travail et à leur misère.

 

Epiméthée lui un bon coup de pied au cul pour la connerie comise et Pandore eurent une fille qu'ils appelèrent Pyrrha qui, plus tard, épousa Deucalion  valent mieux qu’un et survécut avec lui au déluge avant de repeupler la Terre avec l’aide de DSK, l’homme qui tire plus vite que sont ombre.

 

 

 

Voila ce que je pouvais vous dire sur Epiméthée et Pandore sans trop ouvrir ma boite !

 

 

 

Et pis c’est tout !

 

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien ! 

 

,

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Il me faut être au calme et sereine pour " digérer " la mythologie ! C'est un sacré morceau, épicé et relevé !


Pandore me fait penser à un film, " Pandora ", avec Ava Gardner ... 


Bon lundi !
Répondre
R


 



Bonjour Domi !



 



Bonne digestion alors !



 



Bonne journée !



 



Rotpier



 



http://rotpier.over-blog.com