Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Circé la magicienne : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

26 Avril 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 
 

Aujourd’hui,

 

  

Image du net

 

 

Circé

  

Magicienne qui habitait l'île d'Aéa, Circé pompes à grand coups de brosse était la fille d'Hélios  et de l’océanide Perséis. Aéa vers l'Occident, près des côtes tyrrhéniennes. En revanche les romains identifièrent Aéa avec Circeli (monte Circello).

Douée de pouvoirs extraordinaires, capable de faire descendre du ciel les étoiles ou de clouer au sol tous les avions en Europe, elle excellait dans la préparation de philtres à café, de poisons et de breuvages de toutes sortes, propres à transformer les êtres humains en animaux. C’est elle qui a transformé Chabal.

 

 

Image du net

 

 

Selon le poète Denys de Milet, elle essaya sur son époux, le roi des Sarmates les filles, son sort maléfique et l'empoisonna. Détestée par ses sujets elle dut s'enfuir sur le char Leclerc de son père. Elle vivait dans un palais somptueux, où elle chantait en tissant sur un immense métier à tisser magique de riches étoffes, au milieu de lions et de loups qui étaient d'imprudents voyageurs transformés par sa magie.
Circé aux belles boucles était autant redoutable par sa beauté et que par ses sortilèges, beaucoup plus que Ségolène qui empoisonne pourtant un maximum le PS !

Elle continua à perfectionner ses techniques magiques et changea en monstre la jeune et belle Scylla qui était un peu bique quand même, parce qu'elle avait aimé le dieu Glaucos ou Blocos, sur qui elle avait des vues sur la mer.
Picus, monarque coupable d'avoir repoussé ses avances, fut transformé en pivert et Besson fut transformé de PS en UMP par ses soins.  
Circé jouait aussi un rôle dans la légende des Argonautes: elle était sœur d'Aeétès, roi de Colchide dans les près qui fleurissent à la fin de l’été.

LEGENDE

Selon l'odyssée à carburateur double corps, Ulysse envoya à la découverte de l'île Aeaea vingt trois compagnons; ils furent changés par la déesse en pourceaux, sauf Euryloque, un type très mal habillé, qui réussit à venir l'avertir.
Le héros, guidé par Hermès qui lui conseilla de mélanger à son breuvage la plante magique appelée moly, se fit aimer de Circé aux belles boucles et obtint que ses compagnons reprennent leur forme humaine. Ce qui eut comme conséquence que l’île manqua dramatiquement de jambon et de boudin.

Au bout d'un an il voulut retourner à Ithaque car il en avait marre de faire reluire Circé. La déesse lui traça la route, lui conseilla de consulter l'ombre de Tirésias et lui apprit comment éviter les prochains dangers qui le guettaient dont une élection en 2012.

Selon Hésiode, Circé eut deux fils d'Ulysse: Agrios, un agriculteur qui sera présent sur son tracteur aux manifestation d’aujourd’hui, et Latinos, un sud-Américain.
Mais selon d'autres sources elle eut un fils qu'elle nomma Télégonos. Elevé par sa mère et instruit de sa naissance, Télégonos partit pour Ithaque afin de se faire reconnaître par son père. Mais tout cela n’est pas confirmé par Télé-Loisirs.

Arrivés dans le royaume d'Ulysse, il s'empara des troupeaux du roi. Il fut pris pour un pillard et lors du combat, Télégonos, tua son père d'un coup javelot fait avec des dards de raie ( je connais des dards de raie qui n’ont rien a voir avec des javelots, mais ça, c’est une autre histoire ! )  ainsi s'accomplissait l'oracle qui avait prédit qu'Ulysse périrait de la mer et de la main de son fils.
S'apercevant de sa méprise et de son crime involontaire, Télégonos pleura amèrement sur le corps de son père. Puis il porta la dépouille d'Ulysse à Circé, qui lui rendit les hommages funèbres en grandes pompes très brillantes. Plus tard, il épousa Pénélope qui était une fieffé s - - - -- e selon certains,  dont il eut un fils, Italos, le roi éponyme de l'Italie et arrière grand-père de Berlusconi.

Les dieux lui auraient refusé l'immortalité et elle aurait péri de la main de Télémaque, un souteneur, qui avait épousé Cassiphoné, qui était quasi siphonnée, mais dans une autre version Télémaque aurait épousé Circé. Un procès est en cours et Télémaque est défendu par maître Collard qui, dès que le mot « télé » est prononcé, lisse ses plumes et sa mêche !

Voici, voilà ce que vous deviez savoir sur Circé afin de ne pas passer pour des débiles profonds dans les discutions auprès de m’importe quel distributeur de café dans votre entreprise ou ailleurs !

 A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A


je te conseille l'odyssée revue par Gionot qui n'est pas homère mais qui a de l'humour, mais merci pour cet article très sympa



Répondre
G


AMX 30, donc ...!





J'ai retrouvé ta photo !



Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


Merde ! C’est  bien moi au Tchad !


 


Et pis c’est tout !


 


Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com


 


 



G


Sir, c'est grandiose !!! Et le coup de la Crête de coq ? Tu dis à l'adjudant Tifrice de tenir la crête (Ain des Alpes), et lui, il cherche en haut, qui joue au Loto à Troyes, non à TROIE
avec Giraudoux; alors qu'elle est en bas, qui ne joue pas, même à trois ... Quelle histoire  !! Pour un pneu, on nie croix raie des fesses, ce qui nous ramène à ton rébus : quelle complétude
dans ta ligne éditoriale !





Gaffe, c'est un Barbare pas civilisé ...



Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


J’ai bien connu l’adjudant Tifrice,


il avait un dent contre moi !


Il m’en a fait baver la vache !


Je n’étais qu’appelé,


mais j’ai quand même fini


Maréchal des Logis chef de char !


Mais on jouait seulement à la guerre à l’époque


… avec des obus de 105 quand même !


 


Et pis c’est tout !


 


Rotpier


 



G


Le meilleur moment de la semaine !


J'y retourne ...


Et puis je reviens ...!






Répondre