Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

14 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

13 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

( les champions s'en passeront ! ) :

    

Comme on dit au cinéma : cette œuvre est tirée d'une histoire vraie !

 
3ème ligne, avant dernière image : En direct : le symbole de la " vie "
5ème ligne, 3èm image : " - - - " est ce personnage ?
6ème ligne, 2ème image : où il y en a, y a pas d'plaisir selon la formule con sacrée !
7ème ligne, image du milieu : Chant de vision ou limite de la  " - - - " ! ... Vous voyez de quoi je cause ?
8ème ligne, 2ème image : le non du serpent dans " le livre de la jungle " ! 3ème image : la moitié de ce que regarde ce dévergondé de Titeuf !
9ème ligne, dernière image : Le marin est presque en haut du  " - - - " ... comme Alexandre !

10ème ligne, 1ère image : il parait que l'amour est dedans ? 2ème image : un " - - - ", celui-ci est de sable !

 

Et pis c’est tout !

          Vous allez trouver, sans trop vous prendre le chou, je l'espère ! Allez, je vous sers la pince !

 

  Réponse :

Ayant échappé de peu à un vilain cancer de la peau qui voulait la mienne, j’éprouve une joie quasi sadique quand je m’apprête à boulotter un crabe !

 

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus mi amusant, mi sérieux !  🤣

 

 

 

    Allez, au boulot brav' gens !

Vous allez trouver car vous êtes des gens très futés ! 🤣

 

Réponse :

En matière de sécurité routière, il y a Bison Futé dont le concept est très utile et le logo bien amusant. En matière de Covid, il y a visons butés et là, c’est beaucoup moins rigolo !

 

Lire la suite

Barbara : "Nantes" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

12 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 
« Barbara »
 « Nantes »

 

 

 

Nantes 

 

Il pleut sur Nantes, donne-moi la main

Le ciel de Nantes rend mon cœur chagrin

Un matin comme celui-là, il y a juste un an déjà
La ville avait ce teint blafard lorsque je sortis de la gare
Nantes m'était encore inconnue, je n'y étais jamais venue
Il avait fallu ce message pour que je fasse le voyage

"Madame soyez au rendez-vous, vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Faites vite, il y a peu d'espoir, il a demandé à vous voir"

A l'heure de sa dernière heure, après bien des années d'errance
Il me revenait en plein cœur, son cri déchirait le silence
Depuis qu'il s'en était allé, longtemps je l'avais espéré
Ce vagabond, ce disparu, voilà qu'il m'était revenu

Vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup, je m'en souviens du rendez-vous
Et j'ai gravé dans ma mémoire cette chambre au fond d'un couloir

Assis près d'une cheminée, j'ai vu quatre hommes se lever
La lumière était froide et blanche, ils portaient l'habit du dimanche
Je n'ai pas posé de questions à ces étranges compagnons
J'ai rien dit, mais à leurs regards, j'ai compris qu'il était trop tard

Pourtant j'étais au rendez-vous, vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Mais il ne m'a jamais revue, il avait déjà disparu

Voilà, tu la connais l'histoire, il était revenu un soir
Et ce fut son dernier voyage, et ce fut son dernier rivage
Il voulait avant de mourir se réchauffer à mon sourire
Mais il mourut à la nuit même sans un adieu, sans un "je t'aime"

Au chemin qui longe la mer, couché dans le jardin des pierres
Je veux que tranquille il repose, je l'ai couché dessous les roses
Mon père, mon père

Il pleut sur Nantes et je me souviens
Le ciel de Nantes rend mon cœur chagrin

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier

10 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

 

Je vous rappelle cette citation :

 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

 

Chamfort  (Maximes et pensées)

  

 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri,

même en province.

 

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

 

 

 

« Le rire est le propre de l'Homme »

 

 

Rabelais ( Pantagruel )

 

 

 

Seulement de l’homme ?

 

 

 

Le dicton de présentation :

 

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue

 

.................................

 

 

 

1ère  Connerie :

 

Je dis non à l’incinération et oui à l’enterrement : mourir pour mourir, autant finir avec quelques petits vers dans le nez ! ... Hic !

 

2ème Connerie :

 

Celui qui prendrait la femme de Jean-Michel Jarre pour une grosse cruche commettrait une grave erreur !

 

3éme  Connerie :

 

 Le berger était un traître : il buvait du Pernod ! Cela lui donnait d’ailleurs mauvaise haleine.

 

4éme  Connerie :

 

L’intégriste musulman … d’accord ! Mais le chrétien n’est pas plus crédible.

 

5éme  Connerie :

 

J’ai bien connu une hôtesse de l’air allemande (une ancienne d’Allemagne de l’est) qui s’appelait Tanza.

Elle s’envoyait en l’air avec le premier venu : elle était complètement louf Tanza !

 

6éme  Connerie :

 

A boire du rhum à gogo, on finit par l’avoir dans le baba !

 

7éme  Connerie :

 

Si j'étais le maire de Reins, j'organiserais le concours de Miss chute de reins et la gagnante serait nommée reine et couronnée sur place. Ce sont ces petits riens qui permettent de rester serin par les temps qui courent et qui apporteraient de l'eau à son Robinet !

 

Nota : Vous pouvez jouer avec les anagrammes et vous inscrire d'avance pour faire partie du jury pour le cas où Robinet donnerait suite à mon idée ! 

 

 

Et pis … ça suffit pour aujourd’hui !

Je vous salue que vous soyez ou non marris !

 

Le Rotpier

 

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : " Bouge ton popotin ! " de ... Pierre

8 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Pensées

 


Image du net 

 

Bouge ton popotin,

 

A trop rester dans ton fauteuil

tu prépares déjà ton deuil

cela me parait évident

de te coller ça dans les dents :

« A rester par trop sédentaire

tu prépares ta mise en terre ! »

 

Que tu crèches ou pas à Londres

à quoi ça sert de te morfondre

lève ton cul bouge tes fesses

je te le dis te le professe

si tu veux vivre encore un brin

il faut bouger ton popotin !

 

Pas chose facile au début

mais il faut te fixer un but

celui de ne pas calancher

en te rendant chez ton boucher

qui se trouve à deux pas d’ici

après tu me diras merci !

 

Mets ton chapeau ou ton béret

ton paletot et tes souliers

ton chien te fait déjà la fête

il est heureux la brave bête

il va chercher tout seul sa laisse

lui aussi se fait de la graisse !

 

Tu pourras même aller plus loin

et te refaire des copains

ceux que tu avais oubliés

cul collé à ton canapé !

Bouge tes fesses dans l’optique

de ne pas avaler ta chique !

 

                                 Pierre Dupuis

 

Image du net

 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

7 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

6 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

Petite aide au rébus

( les champions s'en passeront ! ) :

    
C'est un rébus court mais très contagieux !  
4ème ligne, 1ère image : un diagramme de  " - - -  " et pas pour les bourricots !
6ème ligne, dernière image : ce qui sort amplifiée de l'appareil  !

Dernière ligne, 1ère image :  un " - - - " de sable ou d'autre chose : des emmerdements par exemple !

Et pis c’est tout !

          Vous allez trouver, sans vous gratouiller je l'espère !

 

 

 

Réponse :

Est-ce que les femmes très très intelligentes sont plus disposées que les autres à avoir de l’herpès génital ?

 

Nota:   

 ça vous gratouille ou ça vous chatouille ?

 

.

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus qui engage à la réflexion !  🤣

 

 

 

    Allez, au boulot brav' gens !

Il est court, j'espère qu'il ne va pas vous barber et qu'après l'avoir déchiffrer vous aurez le temps de faire un beau marché ! 🤣

 

Réponse :

On se demande parfois si les professionnels du cognitif ne cherchent pas à couper les cheveux en quatre : de vrais figaros de l’intellect !

 

Lire la suite

Jacques Brel : " La ville s'endormait " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

5 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 

Le grand Jacques :

 

« La ville s’endormait »

 

Quand je pense que certains ont dit que son dernier

album n'était pas une réussite ...

..

 

 

Nota :

Bon, d'accord, je l'ai déjà mise au moins 3 fois mais quand on n'aime on ne compte pas !

La ville s'endormait

 

La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom
Et la nuit peu à peu
Et le temps arrêté
Et mon cheval boueux
Et mon corps fatigué
Et la nuit bleu à bleu
Et l'eau d'une fontaine
Et quelques cris de haine
Versés par quelques vieux
Sur de plus vieilles qu'eux
Dont le corps s'ensommeille

La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom
Et mon cheval qui boit
Et moi qui le regarde
Et ma soif qui prend garde
Qu'elle ne se voit pas
Et la fontaine chante
Et la fatigue plante
Son couteau dans mes reins
Et je fais celui-là
Qui est son souverain
On m'attend quelque part
Comme on attend le roi
Mais on ne m'attend point
Je sais, depuis déjà
Que l'on meurt de hasard
En allongeant le pas

La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom
Il est vrai que parfois près du soir
Les oiseaux ressemblent à des vagues
Et les vagues aux oiseaux
Et les hommes aux rires
Et les rires aux sanglots
Il est vrai que souvent
La mer se désenchante
Je veux dire en cela
Qu'elle chante
D'autres chants
Que ceux que la mer chante
Dans les livres d'enfants
Mais les femmes toujours
Ne ressemblent qu'aux femmes
Et d'entre elles les connes
Ne ressemblent qu'aux connes
Et je ne suis pas bien sûr
Comme chante un certain
Qu'elles soient l'avenir de l'homme

La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom
Et vous êtes passée
Demoiselle inconnue
A deux doigts d'être nue
Sous le lin qui dansait

 

 
 
 
Bon partage !
 
Rotpier

 

 

Lire la suite

Geneviève de Fontenay et Endemol Production : ça chauffe ! Un scoop du Rotpier !

3 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées

Rappelez-vous :

 

Les scoops du Rotpier

 
 
 
 
Image bidouillée du Rotpier !
 
Le Rotpier, le journaliste qui fourre son nez partout !
 
 
 
Image du net
 
 

Sachant que la dame au chapeau était très fâchée contre la compagnie Endemol Production ( qui a gagné le procès pour l’organisation de Miss France ) je suis allé l’interviewer : voila le résultat !

Le Rotpier :

Bonjour Madame de Fontenay.

Geneviève de Fontenay :

Salut le Rotpier ! Appelle-moi Geneviève mon lapin !

Le Rotpier :

Mais … et les bonnes manières, les convenances ?

Geneviève de Fontenay :

 Je m’en tape mon poulet ! Maintenant, des convenances, je m’en bats les cuisses ! Depuis que les c…...lles molles de chez Endemol m’ont piqué mon boulot, je me déchaîne ! Ah ! Ils ont voulu l’avoir la guerre les empaffés et bien ils vont l’avoir ! Dans le baba les trouducs de chez Endemol ! … T’as un beau chapeau mon blaireau !

Le Rotpier :

Merci Mada …. Geneviève ! Qu’allez-vous créer comme nouvelle élection alors ?

Geneviève :

Pas une ! Des élections mon pote ! Je vais commencer par Miss Terre de l’ouest, la plus belle des agricultrices de la cote ouest !

Le Rotpier :

Des états unis ?

Geneviève :

Mais non abruti ! En France ! Dans l’ouest de la France !

Le Rotpier :

Je commence à comprendre : chapeau !

Geneviève :

Et ce n’est pas tout ! Je profiterais que je suis dans le coin pour organiser l’élection de Miss Sel à Guérande : la plus belle des cathos du marais salant ! On va se marrer mon Roudoudou !

Le Rotpier :

Ça ne manque pas de sel en effet ! Et après ?

Geneviève :

Ah ! Ça commence à t’exciter mon petit gratte papier hein ? Bon, après, je pars en Libye …

Le Rotpier :

Quoi ! En Libye !

Geneviève :

Mais oui mon petit canard ! J’ai entendu parler d’une certaine élection, celle de Miss Rata. Ce doit être l’élection d’une Miss voilée qui fait la tambouille … non ? Je suis la plus qualifiée pour faire ce boulot-là ! Qu’en penses-tu ?

Le Rotpier :

Ou la la ! Je ne peux pas répondre à ça, je ne veux pas me mêler de ça : là-bas, ils mettent la Charia en place les gugus !

Geneviève :

Espèce d’Endemol ! De toute façon, moi j’en ai et j’irais  organiser ça ! Et pis c’est tout !

Le Rotpier :

Bon, cela en fait trois maintenant d’élections, c’est fini alors ?

Geneviève :

Non !

Le Rotpier :

Comment ça non ? Vous en avez encore une autre sous le chapeau ?

Geneviève :

Un peu mon n’ veu ! Comment que je vais les entuber les guignols de chez Endemol !

Le Rotpier :

… Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ça va décoiffer ?

Geneviève :

Un peu mon gars, ça va être chaud … très chaud !

Le Rotpier :

Ou la la ! … Je crains le pire !

Geneviève :

Mais non mon lapin, ça va être géant ! Je vais organiser l’élection de Miss Tigri ! Défilé à poil et c’est le plus beau minet, le plus beau minou, la plus belle foufoune qui sera élue !

Le Rotpier :

Mais c’est impossible Geneviève ! Vous ne pouvez pas faire cela ! Et la bienséance ? Que faites-vous de la bienséance ?

Geneviève :

Je m’en tape de la bienséance, je te l’ai déjà dit mon joli ! Ah ! Ils ont voulu la guerre les empaffés de chez Endemol ! Bande d’en …

Le Rotpier :

Stop Geneviève ! Je suis forcé d’arrêter là car je vais me faire virer de mon journal et je n’aurais plus de boulot ! Et comme j’ai beaucoup moins d’idées que vous sous le chapeau, je serais cuit !

Voila, vous savez tout et je vous tiendrais au courant dès que je verrais de la fumée sortant de sous son chapeau !

Le Rotpier

 

Nota :

A 88 balais, elle a toujours la pêche la de Fontenay :

Lire la suite

La fable du jour : " Les trois belles pommes aventureuses, " ... de Pierre

1 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #Poésie

 

 

Image du net

 

Fable,

 

Les trois belles pommes aventureuses,

 

Trois belles pommes délurées

avaient décidé un matin

de se rouler dans la rosée

ce qui est très bon pour le teint.

 

Elles sautèrent intrépides

d’un petit panier en osier

et après un parcours rapide

elles rallièrent le verger.

 

L’herbe était bien fraîche et luisante

elles se roulèrent à loisir

une activité très plaisante

qui de bonheur les fit rosir.

 

Passait par là menant bohême

un jeune homme un peu baladin

qui entre deux ou trois poèmes

allait de chemins en chemins.

 

Il ne mangeait pas de la soupe

tous les jours et il avait faim

ce n’était pas une entourloupe

que de lorgner sur ce festin.

 

Il ramassa les imprudentes

et en croqua une aussitôt

glissant les autres dans la fente

la plus cachée de son manteau.

 

Les deux prisonnières pleurèrent

et puis se firent une raison

impossible de se soustraire

à l’appétit de ce garçon.

 

          Moralité :

 

Quand on naît pomme il faut s’attendre

à finir de maintes façons

autant terminer à tout prendre

sous les dents d’un fils d’Apollon !

  

                                                                Pierre Dupuis

 

Image du net
Lire la suite
<< < 1 2