Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour: "Je ne te connaissais même pas Valérie," par ... Pierre

30 Juin 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

C’est un poème très ancien mais l’actualité

qui le sous-tend revient, hélas, régulièrement.

A vous, les victimes de ces monstres.

 

Image du net

 

Je ne te connaissais même pas Valérie,

 
Deux …
Ils étaient deux.
Si seulement tu avais vu leurs yeux …
si seulement tu avais pu voir leurs yeux !
 
Du haut de tes dix sept ans,
tu baladais avec l’insouciance
de l’encore adolescence
les pleins et les déliés
de ton corps de presque femme.
Eux, avaient vu …
en filigrane.
 
Si seulement tu avais vu leurs yeux …
Peut-être aurais-tu pu faire demi tour ?
Ne pas suivre, docile,
la petite route menant à la haute ville :
le chemin que tu empruntais depuis des années,
tranquille.
Eux … savaient.
Ils étaient les chasseurs,
toi … le gibier.
Saloperie !  
Saloperie de vie !
On t’a retrouvée … nue.
Peut-être les as-tu reconnus ?
Ces salauds qui t’ont  - après-  lardée de coups de couteau.
Aucun n’était mortel.
Tu as dû souffrir …
Comme tu as dû souffrir…
Avec ton doigt, ton doigt plein de sang,
tu as eu le temps d’écrire :
« Pas … ceux … d’en … bas … »
Saloperie !    Saloperie de vie !
 
Depuis  - depuis -  j’erre.
J’erre sur la petite route qui mène à la haute ville.
Je cherche … Je cherche … même si c’est imbécile !
Je n’ai plus grand chose à faire,
je suis à la retraite et … sept fois grand-père.
 
Je ne te connaissais même pas Valérie.
Mais je voudrais confondre ces deux-là,
ces deux-là qui t’ont salie, ces deux-là qui ont pris ta vie.
Je voudrais coincer les salauds qui t’ont fait ça !
 

                                                                 Pierre Dupuis

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Salut ti suisse !<br /> <br /> " L'humanité produit toute sorte d’hommes, les meilleurs et les pires.<br /> <br /> Leurs caractères et leurs orientations dépendent très souvent du creuset qui les a vu naître et grandir "<br /> <br /> Pierre Dupuis du Messnil-Guilbert<br /> <br /> Epicétout
Répondre
T
"(...) comprendre qu’il faut pleurer les hommes à leur naissance et non à leur mort" Roland Jaccard,<br /> <br /> en hébreu: חסיד אומות העולם, Hasid Ummot Ha-'Olam, «généreux des nations du monde»<br /> ou «qui sauve une vie sauve l'humanité tout entière» Talmud & Coran,<br /> et certainement: ne pas chagriner mes enfants !
Répondre