Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Cerbère : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

15 Novembre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

 

 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 

 


 

Aujourd’hui :  

 

 

 

Image du net

 

 

Cerbère

  

Ce monstre dont la mythologie en faisait le gardien des Enfers aux pieds est le fils de Typhon, dit aussi « la Tornade » et d’ Echidna et l’on raconte que Typhon s’était tellement échiné sur Echidna que c’est un monstre qui naquit de ce sauvage coït. Chabal était son frère.

Un autre frère de Cerbère, Léonard, devint chanteur … juste pour le plaisir.

  

C'était un chien à trois, cinquante ou cent têtes, selon les auteurs et quand il avait la migraine il lui fallait énormément d’aspirine ma cousine !
Il est représenté avec une queue de dragon des têtes de serpent sur l'échine et la tête de Besson sur le croupion.


Il était enchaîné à l'entrée des Enfers et terrorisait les morts eux mêmes qui devaient l'apaiser en lui apportant le gâteau de miel qu'on avait placé dans leur tombe en même temps que l'obole, le Discobole et l’assiette pour Charon déposée dans la bouche de met trop pas risien mais presque.
Mais Cerbère était aussi terrible pour les vivants qui essayaient de forcer la porte des Enfers comme Pirithoos sanctos amen et Thésée vous, qui cherchaient à enlever Perséphone de chez Orange pour l'emmener chez SFR.


Orphée le calma en lui jouant de la lyre jusqu’au délire. Psyché, qui n’était pas de glace, était venue chercher la boite à cosmétique de Perséphone sur l'ordre d'Aphrodite, et l'endormit avec un gâteau trempé dans du vin drogué fourni par Delarue.
Enée, le divin enfant, fit de même avec un gâteau soporifique préparé par la Sibylle qui ne se faisait jamais de bile.
Héraclès, le frère de Ricqlès seul, réussit à le dompter sans armes ni artifice comme le lui avait demandé Hadès et le ramener à Mycènes dans l’Yonne pour le montrer à Eurysthée. Comme d'habitude celui-ci ne brilla pas par son courage et exigea qu'Héraclès ramène immédiatement le monstre aux Enfers, d’une poigne d’acier.

 

 

A sa demande le monstre fut donc ramené aux Enfers mais sa bave répandue sur le sol donna naissance à l'aconit qui est une plante toxique dont le suc servait à empoisonner les pointes des flèches, des lances et aussi l’atmosphère de la rue de Solferino, d’où le grand bordel au PS.

Voici, voilà, ce que vous deviez absolument savoir sur Cerbère pour ne pas passer pour de sombres crétins lors d’une réunion entre amis !

  

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


L'essentiel, c'est d'y croire ....








Elle me fait tourner la .... tête !






Répondre
G


Il pleut, il pleut, Bercère,


Rentre tes blancs tétons ...


dsl








T'en n'as pas marre, dis ?



Répondre
R


 


Bonsoir Glorfindel !


 


Tu es sûr qu’ils sont blancs


les siens ?


C’est pas sûr,


mais ils doivent être très intéressants !


 


Et pis c’est tout !


 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com