Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

"L’hiver indien," l'un de mes premiers poème (1999 ? ) ... Pierre

29 Décembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Pensées

 

 

On ne peut pas toujours faire flèche de tous bois ... 

.

Un de mes premiers poèmes

écrit dans une période un peu tourmentée…

.

Image du net
 

L’hiver indien,

 

Depuis longtemps déjà, dans mes sommeils agités,

mon esprit mélangeait les choses :

des faits lointains qui me revenaient avec clarté,

des faits actuels puisés dans des journaux du soir,

des faits futurs déjà gravés dans ma mémoire.

Dans mon crâne-laboratoire

s’effectuait la lente et profonde alchimie de tout cela.

 

Bouillonnait ensemble cette nuit-là :

une très vieille légende indienne,

une  caisse de retraite avec un trou béant,

des voitures incendiées dans la plaine

et un vieillard me ressemblant.

 

Le tout était liquéfié dans un creuset combinatoire,

mon crâne-alambic recueillait avec soin

la quintessence de ce magma malsain

d’où s’échappaient d’inquiétantes fumerolles noires.

La pression montait.

Tout allait exploser, quand…

un rêve jaillit en exutoire.

 

 Un vieil indien me ressemblant,

tenant deux torches en sautoir

et sous le bras un réservoir,

s’éloignait de son pas pesant.

Dans sa démarche oscillatoire,

on sentait bien sa volonté :

« il fallait en finir ce soir !»

 

Toute la tribu, sans s’émouvoir,

perdait de vue le vieil indien,

lorsque soudain, dans le lointain,

jaillit le feu libératoire.

Hochant la tête pour tout adieu

la grappe humaine se disloqua,

matérialistes et ambitieux

les jeunes oubliaient déjà.

 

… Un vieil indien me ressemblant

tenant deux torches en sautoir

s’évaporait dans l’air du soir.

  

                               Pierre Dupuis

 

Photo pour l'hiver indien

Image composée à partir d'éléments du net

.

Déjà publié !

On ne peut pas toujours faire flèche de tous bois ... 

.

Un de mes premiers poèmes

écrit dans une période un peu tourmentée…

.

Image du net
 

L’hiver indien,

 

Depuis longtemps déjà, dans mes sommeils agités,

mon esprit mélangeait les choses :

des faits lointains qui me revenaient avec clarté,

des faits actuels puisés dans des journaux du soir,

des faits futurs déjà gravés dans ma mémoire.

Dans mon crâne-laboratoire

s’effectuait la lente et profonde alchimie de tout cela.

 

Bouillonnait ensemble cette nuit-là :

une très vieille légende indienne,

une  caisse de retraite avec un trou béant,

des voitures incendiées dans la plaine

et un vieillard me ressemblant.

 

Le tout était liquéfié dans un creuset combinatoire,

mon crâne-alambic recueillait avec soin

la quintessence de ce magma malsain

d’où s’échappaient d’inquiétantes fumerolles noires.

La pression montait.

Tout allait exploser, quand…

un rêve jaillit en exutoire.

 

 Un vieil indien me ressemblant,

tenant deux torches en sautoir

et sous le bras un réservoir,

s’éloignait de son pas pesant.

Dans sa démarche oscillatoire,

on sentait bien sa volonté :

« il fallait en finir ce soir !»

 

Toute la tribu, sans s’émouvoir,

perdait de vue le vieil indien,

lorsque soudain, dans le lointain,

jaillit le feu libératoire.

Hochant la tête pour tout adieu

la grappe humaine se disloqua,

matérialistes et ambitieux

les jeunes oubliaient déjà.

 

… Un vieil indien me ressemblant

tenant deux torches en sautoir

s’évaporait dans l’air du soir.

  

                               Pierre Dupuis

 

Photo pour l'hiver indien

Image composée à partir d'éléments du net

.

Déjà publié !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article