Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

poesie - humour

En rideau : un poème de ... zoro !!!

15 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


Mieux vaut être en panne d'inspiration
que de respiration: c'est moins définitif !
 
 
                                            Zoro
 
 
 
 
Photo de Jean-François Simon
 
 
 

En rideau,

 

Oh !

Eau,

eau de haut,

eau d’en haut

écran d’eau.

 

Dos à dos,

muraille et rideau d’eau

lignes tirées au cordeau.

 

… V’ la qu’ ma muse s’en bat l’ dos !

et qu’ j’ai l’air d’un lourdaud !

 

Sur ces vers tout crados

je m’enfuis, sac à dos,

plus plié que Casimodo,

plus nigaud qu’un bardot

un peu moins que Bardot

mais bon …

ce n’est pas un cadeau !

 

Oh ! Oh !

Faut qu’ je prenne un pseudo

moi !

heu … signé … Zorro !

 

                                               

                                               Zorro

 

 

 

Déjà publié !

 

 

 



 

 

 

Lire la suite

Petite réponse à mon ami J.C. que j’ai ! …. de … Rotpier !

11 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour



 
A Jean-Claude :
 

De la plume de Jean-Claude :

 

Petit passage à vide et blogoïte aiguë

Qui revient plus souvent au fil du temps qui passe

Comme si l'encrier débordant de ciguë

N'accouchait que de mots empoisonnés qui lassent

 

Pareils à des mots sots cratères d'illusions

Mots aristos fanés gisant dans leur plate ombre

De ces mots si usés que même zen au fond

Ils dérangent l'esprit gisant sous ses décombres

 

Cette pause s'impose et la plume propose

Que pendant quelques temps elle ferme le bec

Afin que l'encrier qui vraiment l'indispose

Fasse que plus ultra devienne enfin c'est nec !

 

 

De la plume de Rotpier ( ou de l’ami Pierrot ! ) :

 

 

Philosophe et ami, je goûte tes paroles

Au travers de tes vers, qui cachent quelques pairs.

Moi, je le jure ici, sur ma prime vérole :

« J.C. nous reviendra sans nous faire d’impair ! »

 

Evitant les écueils, déjouant Messaline,

Il reviendra plus fort et nous l’applaudirons

A moins que le coquin ne trouve une Agrippine*

qui fermement l’agrippe et nous fasse marron !

 

 

*  Ce qui à cet endroit peut-être très douloureux !

*  J’espère que ce ne sera pas une Agrippine mexicaine !

 

 

Et pis c’est tout !

Le Rotpier

Lire la suite

Reste la classe ... et puis voila ! Un poème de frère Rotpier: " Dernière élégance "

6 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


Sur une idée du père Honnet
et de soeur Caty Bia,
avec l'aimable autorisation de Monseigneur Pince,
évèque du bassin du mets ta carpe à l'eau
dans les Côtes d'Art Mort.
 
Je les remercie beaucoup !
 
 
 
 
 
Un petit montage du Ropier
 
 
 

Dernière élégance,

 

A fréquenter plus bancs que routes

je commence à m’ankyloser,

mon pauvre corps est en déroute,

mon cœur est prêt à imploser !

 

Une santé en banqueroute,

une tendance à scléroser,

des vieux artères qui s’encroûtent :

l’ensemble est bien décomposé !

 

Terminés les marivaudages,

voici le temps du ravaudage !

Accroc par-ci, accroc par là :

 

Ça s’effiloche à toute allure !

Squelette à poil … sauf un galure

… reste la classe et puis voilà !

 

 

                                Frère Rotpier

 
 
 


 
 
 
Lire la suite

Le poème du jour: " Changement d'horizon " de ... Rotpier

4 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


 
Petit montage-tripatrouillage de ... Rotpier !
 
 

Changement d’horizon,

 

Mais … qu’est-ce qui se passe ?

Je ne reconnais plus mon horizon !

Où sont donc les deux jolis petits monts

entre lesquels, d’habitude, je me prélasse

… avec  délectation !

 

Ça par exemple ! C’est un peu fort !

J’appréciais mon petit confort,

certes, un peu ballotté, mais bien au sec

et me voila trempé comme du varech !

Vais-je devoir me mettre

… à la natation ?

 

Un peu « forêt tropicale » le coin !

Très humide et luxuriant à point !

Mais … pas mal non plus !  … ce coté grève !

Je vous l’avoue … du bout des lèvres :

bénédiction !

 

Petit coup d’oeil … façon travelling !

Je suis en phase, tout en feeling !

Pile-poil à l’heure : c’est du timing !

C’est chouette - très chouette ! -

cette inversion

pour … un cordon de string !

 

Votre méprise - je le proclame ! -

me charme et me ravit.

Oh ! Oui ! Recommencez demain madame,

soyez sympa, laissez-vous faire

… je vous en prie !

J’espère aussi que mon ami,

le petit voile triangulaire,

le petit voile mini mini,

ne s’ennuie pas trop à l’arrière !

 

 

 

                                                        Rotpier

 

 


 

 

 


 



 

 

 

Lire la suite

Coup de foudre pour Alice ! Le poème du jour : " Constat acide " de ... Rotpier qui plaide pour ... Saint Pierre !

29 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour



 

Préambule :

 

Un soir d’orage ( Oh ! Désespoir après le fromage ! ) la foudre a grillé, en partie, mon Alice Box !

J’étais sur le point de tout débrancher quand j’ai entendu une claquement sec et que j’ai vu - de mes yeux vu ! - les voyants de ma box s’éteindre lentement en une longue agonie.

Le lendemain, elle ne s’est pas allumée et j’ai cru que tout était fichu ! Mais, au bout de deux heures - miracle ! - elle est repartie, mais sans le téléphone ! Plus de téléphone gratis !

Depuis, elle fonctionne quand elle en a envie … des caprices de femme quoi !

A part cela, j’attends une nouvelle Box promise sous les 48h

depuis le vendredi 17 avril !

 

La seule consolation que j’ai pu avoir, c’est que cela m’a inspiré le chef-d’œuvre que je vous soumets et qui restera, je l’espère, dans les bacs à annales et que l’on pourra encore déguster très longtemps sans qu’il ne prenne un petit goût de bouchon !

A la vôtre amis lecteurs, que ce soit avec un petit coup de cid ou avec un petit coup de pinard !

 

Rotpier et son copain Pierre ( qui est presque un saint … si ! )

 

 

Voici donc le chef-d'oeuvre en question !

 

 

 

 

 

 

 

Constat acide,

 

Orage et plus d’espoir ! Ma box est bien finie !

Un éclair fulgurant lui a ôté la vie !

J’étais là et j’ai vu ses beaux yeux vaciller,

j’ai aussi entendu ses entrailles griller !

 

Je n’ai pas eu le temps et depuis je soupire,

de faire quelque chose avant qu’elle n’expire !

Je veille en sanglotant sur son pauvre corps froid,

j’entrevois l’avenir avec un grand effroi !

 

Alice était dedans et doit être brûlée,

plus qu’un tas de charbon et son âme envolée !

Je ne reverrai plus ses cheveux - Ô malheur ! -

 onduler sous le vent en faisant mon bonheur !

 

Un signe du destin ? Je le crois et confesse :

car elle avait déjà, pour sûr, le feu aux fesses !

Sa robe très légère aurait pu s’y frotter,

s’enflammant tout d’un coup, pas le temps de l’ôter !

 

Nouvelle Jeanne d’Arc au bûcher de la toile,

on verra très bientôt, dans le ciel, son étoile !

Mais lui connaissant un tempérament de feu,

je suppute déjà et je m’inquiète un peu !

 

A genoux je l’implore : « Alice, soit très sage !

Ne va pas commencer à ouvrir ton corsage !

Normalement là-haut, il n’y a que des saints,

ne va pas les damner en découvrant les tiens !

 

Si le désir te prend - Oh ! Chaude Walkyrie ! –

de provoquer quelqu’un pour une gâterie,

ne va pas à la porte aguicher le gardien,

il n’est pas là pour ça : ce serait cornélien !

 

Oh ! Je t’en prie,

je t’en supplie,

les deux genoux à terre :

 

Ne met pas le bordel, écoute ma prière :

ne va pas enflammer la barbe de Saint Pierre !

 

 

                                                     Rotpier

                                              et son complice Pierre

 

 

 



 

 

 

Lire la suite

Ah! Cuba et ses bienfaits ! Le poème du jour: " La cubaine bien roulée " de ... Rotpier

23 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


 
 
 
 
Image du net bidouillée par Rotpier
 
 

La cubaine bien roulée,

 

Elle était en nuisette

et en petits chaussons.

Moi, j’étais en disette

d’amour et de suçons !

 

Ma copine Louisette

avait pris sans façon

la poudre d’escampette

avec un franc-maçon !

 

Le vent, joyeux complice,

prenait aussi son pied :

c’était feu d’artifice

… à part les doigts de pieds !

 

Le tulle - Oh ! Quel délice ! -

volant comme papier,

montrait du cou aux cuisses

ses trésors au quartier !

 

Une pareille aubaine

n’étant pas à rater,

j’ai rejoins la sirène

avec vélocité !

 

« Bonjour, je suis cubaine,

viens on va s’éclater,

dans mon lit je t’emmène

et je vais t’épater ! »

 

Cubaine et bien roulée,

la peau couleur tabac,

sachant dans la foulée

s’enflammer par le bas !

 

Technique bien rôdée

- de la maestria ! -

la grande chevauchée,

la grande fantasia !

Et le clou du programme,

le truc qu’on n’oublie pas,

qu’à deux mains on acclame :

le salto sans les bras !

 

Mais le lit rendit l’âme

sous nos furieux ébats

et nous nous retrouvâmes

tous les deux le cul bas !

 

Après cette gamelle,

la fin du numéro :

le mec de la donzelle

arrivant tout de go !

 

« Mais tu n’es pas fidèle !

Là, tu me casses trop :

dégage à tire d’aile

avec ce rigolo !

 

Pour ce pécher de fesses,

implore le pardon

et va donc à confesse

chez l’abée Décochon !

 

Dégage nymphomane !

Prends donc le premier train :

six gares de là à Vannes,

je te voudrais plus loin ! »

 

La cubaine est partie

me laissant sur ma faim,

espérance engloutie

et le moral atteint !

 

Dégoûté des gonzesses,

j’ai viré ma cuti,

me rasant en vitesse

sur conseil d’un ami :

 

 

Pour aller chez les tantes,

rase-toi jusqu’en bas,

met ta veste flottante

et chez les gays, va ras !

 

xxxxxxxx

 

Cette histoire fumante

n’ayant ni haut ni bas,

n’est que la résultante

d’un abus de tabac !

 

Je rigole sous cape

et je reste serein :

des conneries du pape

je suis encore loin !

 

                             Rotpier

 

Image du net

 

Comme pour les cubaines:

à consommer avec modération !!!

 

 



 

Lire la suite

Le tatami et le petit ami d'Annie, un poème de Rotpier sur lequel, le temps n'aura pas de prise: " Annie et le tatami "

16 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


 
Cent fois, sur le tatami, remets-toi à l'ouvrage !
 
 
 
image du net
 
 
 

Annie et le tatami,

 

Son petit ami,

sur un tatami,

faisait du judo !

 

La petite Annie

- belle anatomie,

joli bas du dos ! -

 

… se dit :

 

« Moi, petite Annie

pourquoi donc ici

ferais-je rideau ? »

 

Et elle lui dit :

 

« Mon petit ami,

ce soir à minuit,

pas de gros dodo !

 

Nous venons ici

sur le tatami :

ce s’ ra rigolo ! »

 

Son petit ami

lui dit : « ma chérie,

quelle libido !

 

 

C’est juré promis,

ce soir à minuit,

ce sera bingo ! »

 

Le combat promis

ne fut pas remis

et il fut très chaud !

 

Pour le tatami,

bien caler Annie

fut un vrai cadeau !

 

En catimini :

un guili-guili

juste au bas du dos !

 

Le dos fut surpris,

pas du tout Annie

qui aima sitôt !

 

« Je te remercie

gentil tatami

pour ce beau cadeau !

 

Nous serons amis,

ami pour la vie

sans aucun accroc !

 

Tout petit ami

te sera soumis

sans aucun veto !

 

Et si tu dis oui,

il m’aura au lit

un mois de facto !

 

… Peut-être deux si

c’est un dégourdi

du petit oiseau !

 

                                     Rotpier

 

 

 

I mage du net inversée ( une prise de Rotpier ! )

 

 

 


 
 
Lire la suite

Il n'est point sûr que les conseils d'un vieux con siéent toujours ! Le poème du jour : " Prenez garde jeune fille " de ... Pierre

10 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


 
Il n'est point sûr que les conseils
d'un vieux con ,siéent ... toujours !  
 
 
 

Prodiguer des conseils est un exercice des plus hasardeux. ... Raison de plus pour ne les donner que quand on vous les demande expressément!

 
Pierre
 
 
 
 
 
Image du net ( partie de l'affiche du film "Casanova " )
 
 
Prenez garde jeune fille,
 
Il est séduisant. Son œil de velours
vous hypnotise et vous laisse sans voix.
Il connaît par cœur amour et toujours:
vous êtes mûre à la fin de l 'envoi !
 
Sachez - oh oui ! sachez ! -
qu'un bon séducteur
n’abandonne pas avant d’ avoir vaincu:
sous couvert de séduire votre cœur
il ne désire, en fait, que votre cul !
 
Mais… petit sourire en coin,
vous semblez bien
vous moquer de mes conseils !
Ne seraient -ils point judicieux ?
Ne seraient-ils point bons ?
 
Mon dieu !
…  Mais oui … oui !  J’y suis ! -
Quel vieux barbon !
Que je suis bête ! Bête à plaisir !
 
Son entreprise vous séduit :
c’est même,
je n’avais vraiment rien compris,
 l’un de vos plus chers désirs !
 
                                                                   
                                                    Pierre Dupuis

 




Lire la suite

Le poème du jour: " La môme sans trop de classe, " de ... Rotpier

8 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour



 



Photo bidouillée par Rotpier


La môme sans trop de classe,

 

Elle n’avait pas trop de classe,

elle était toujours au milieu,

passant de  brunette à blondasse :

elle se teignait les cheveux !

 

Elle n’avait pas trop de classe,

elle était toujours au milieu,

pas idiote mais pas finasse :

cela se voyait dans ses yeux !

 

Elle n’avait pas trop de classe,

elle était toujours au milieu,

en hauts talons ou en godasses :

ce n’était vraiment guère mieux !

 

Elle n’avait pas trop de classe,

sauf à se placer au milieu,

c’est là quelle était efficace,

qu’elle rendait les gars heureux !

 

Elle n’avait pas trop de classe,

mais au milieu : rien que du feu !

Pas besoin d’être très loquace:

pas de discours et vite au pieu !

 

Au petit jeu « passe et repasse »

c’est ce qui se faisait de mieux :

toute première de la classe :

les autres n’étaient qu’au milieu !

 

 

                                            Rotpier

 

 

 

 

 

Lire la suite

La puce, le chien et le chat,............ tiens, ça m' gratte ! Une fable du Rotpier !

3 Avril 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


 
Au jeu du plus grand déconneur, je ne suis pas sûr de gagner !
 
un autre est très bien placé !
 
                                                                 Rotpier
 
 
 
    
 
Images diverses du net
 
 

      Fable :

 

La puce, le chien et le chat,

 

Sur le cul d’un chien,

une puce, bien dans sa peau,

faisait consciencieusement son boulot :

piquer, piquer et repiquer encore

sur le milieu et sur les bords !

 

Ce qui énervait au plus haut point

… le chien !

 

Il l’interpella de vive façon :

« - Oh ! Eh ! Toi !

Tu vas me le lâcher le croupion

 ou quoi ? »

 

Stupéfaite, la petite bête

mit un certain temps à réaliser

que c’était bien elle … l’interpellée !

 

Ne se démontant pas,

repiquant sauvagement encore une fois,

elle répondit tout de go

à son garde-manger de cabot :

«  -Tu es chien et je suis puce,

nous avons été créés

pour que je te suce !

Le monde est ainsi fait :

ne prends pas cet air abruti et stupéfait ! »

 

Le cabot, penaud,

ne pipa plus mot !

 

Un chat qui passait par là,

un chat de bon aloi, ma foi,

réfléchit et se dit :

«  - C’est pourtant vrai

ce qu’elle dit … l’emmerdeuse !

Si le bon dieu existe,

c’est lui qui a tout conçu !

Et la puce et le chien et son cul !

Il a tout organisé,

tout sorti de sa liste :

ce ne doit pas être un type triste !

 

Avoir créé un chien, son cul

mit une puce dessus

et lui avoir refilé comme mission

… de lui bouffer le croupion !

Ce n’est pas, ma foi,

de l’improvisation !

 

Je ne connais pas ce type là,

mais quand on voit ça,

on peut dire sans trop de risque d’erreur

que le bonhomme doit être

… un sacré déconneur !

 

                          

                                             Rotpier

 

 

 

 

 

 

Lire la suite
<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 > >>