Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

poesie - humour

Poésie, le poème du jour: "Empile âge," de ... Rotpier !

20 Mai 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

Empile-age.jpg 

Montage d'images du net de ... Rotpier 

 

 

Empile âge !

 

 

Année sur année

 

j’empile les années,

 

des années surannées

 

comme un âne bâté.

 

Cette pile

 

que j’empile

 

m’ horripile :

 

c’est débile !

 

Et j’empile et j’empile

 

comme un gros imbécile !

 

 

 

Tout en haut de la pile

 

je suis là qui oscille :

 

elle devient fragile !

 

Le moindre courant d’air

 

peut la foutre par terre !

 

Et là, moi, de quoi aurais-je l’air ?

 

 

 

Et un lutin qui passe

 

( joli tour de passe-passe

 

poétique :

 

je m’applique mes loustiques ! )

 

me dit :

 

« Mais … mon garçon

 

… tout simplement d’un con ! »

 

 

 

Quoi !  D’un con d’homme !

 

Qui capote,

 

Qui rabiote ?

 

Allez le lutin :

 

aux chiottes !

 

J’enrage !

 

Déménage, dégage !

 

Non mais !

 

 

 

                       Rotpier

 

 

Lutin-2.jpg

 

Image du net

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour : "La loi des tas" de ... Rotpier !

18 Mai 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Hier, à Etretat, c’était Pierre le sensible.

 

Aujourd’hui, toujours à Etretat,

 

c’est le Rotpier, l'imprévisible !

 

 

Docteur Jekyll et Mister Hyde

 

en quelque sorte !

 

 

 

Hier, à Etretat, c’était Pierre le sensible.

 

 

 

Aujourd’hui, toujours à Etretat,

 

c’est le Rotpier, l'imprévisible !

 

 

 

Docteur Jekyll et Mister Hyde

 

en quelque sorte !

 

   

  Images du net

 

 

 

 

La loi des tas

 

ou

 

Avec la complicité de Newton

 

ou

 

L’art d’occire Constance,

 

 

 

Chute de meuf

 

et je suis veuf !

 

J’étais sa chose

 

et ça repose !

 

 

 

Tout au début

 

 ben … moi j’ai bu !

 

Oh ! Quelles cuites

 

j’ai pris de suite !

 

 

 

Un peu plus tard

 

même un pétard !

 

Quelle bombance

 

quand j’y repense !

 

 

 

Le tout discret,

 

tout en secret !

 

Loin de la ville :

 

j’ suis pas débile !

 

 

 

Au quotidien,

 

le mec très bien :

 

deuil de Constance

 

de circonstance !

 

 

 

« Pour moi c’est dur

 

soyez-en sûr,

 

j’ai de la peine,

 

ma vie se traîne.

 

 

 

Je prie les cieux

 

mon bon monsieur ,

 

paix à son âme

 

ma bonne dame. »

 

 

 

C’était un soir,

 

il faisait noir,

 

j’étais à l’aise

 

sur la falaise.

 

 

 

Mes yeux de chat

 

voyaient en bas

 

une marée

 

fort déchaînée.

 

 

 

J’ai profité

 

en vérité

 

de la vue basse

 

de la bécasse !

 

 

 

Un croche-pied

 

très bien placé

 

et une chute

 

sans parachute !

 

 

 

De haut en bas :

 

bon débarras !

 

Newton oblige

 

quelle voltige !

 

 

 

Un être tas

 

à Etretat

 

chose normale

 

je le signale !

 

 

 

Bien éclaté

 

sur les rochers,

 

son corps en loques

 

qui se disloque !

 

 

 

Pas de témoin

 

sauf un vieux chien

 

hochant la tête

 

la brave bête !

 

 

 

Un scénario

 

bien comme il faut :

 

joli montage

 

et … l’héritage !

 

 

 

                               Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Festival de Cannes, le poème du jour : "Le festival de cannes de Zézette," un poème haut en couleur de ... Rotpier

13 Mai 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

J’espère bien, avec ce poème haut en couleur

 

(du rouge et de l’or) décrocher une palme !

 

Au minimum, la palme-raie !

 

 

 

 

 

 

Toutes les images proviennent du net !

 

 

 

Le festival de cannes de Zézette,

 

 

 

Un jour sur la croisette

 

j’ai rencontré Zézette,

 

entièrement à poil :

 

c’était très convivial !

 

 

 

Pas du tout complexée,

 

tout à fait relaxée,

 

elle exposait son corps

 

sans le moindre remord !

 

 

 

Elle’ n’était pas bronzée

 

mais elle était frisée :

 

son système pileux

 

frôlait le fabuleux !

 

 

 

Il faut savoir qu’à Lille

 

rarement on s’épile :

 

ça flottait de partout

 

des cheveux aux genoux !

 

 

 

Je connaissais la fille,

 

une môme gentille,

 

mais tous les gens d’ici

 

en étaient ébahis !

 

 

 

Elle entama à Cannes

 

un festival de cannes :

 

elle n’en avait que deux

 

mais s’en servait au mieux !

 

 

 

Une foule en délire

 

décida de l’élire,

 

loin de tout le gotha,

 

la reine des nanas !

 

 

 

Arrachant une palme

 

à un palmier très calme,

 

ils lui remirent le prix

 

du plus velu fri-fri !

 

 

 

De sa belle démarche

 

elle monta les marches

 

d’un très grand escabeau :

 

ce fut vraiment très beau !

 

 

 

Elle en fut très émue

 

et promit à la rue

 

de revenir souvent

 

fêter l’évènement !

 

 

 

Depuis ce jour Zézette

 

revient sur la croisette

 

montrer tous ses trésors

 

et son fri-fri en or !

 

 

 

Car en plus elle est blonde

 

et vachement gironde,

 

 qu’ils soient flics ou pompiers,

 

les gars sont à ses pieds !

 

 

 

 

 

                          Rotpier

 

 

 



 



 

Lire la suite

Festival de Cannes, le poème du jour: "Festival de cannes à Cannes," ... de ... Rotpier !

11 Mai 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

On y va ?

Je recroisette les doigts !
 
Aurais-je une palme ?
 
Image du net

Festival de cannes à Cannes,

 

 

 

Sur le grand tapis rouge

une longue ascension

et des fesses qui bougent :

fais gaffe à ta tension !

 

Corps sculptés à la gouge

des totems ! … Attention !

Des milliers de peaux-rouges

sont en adoration !

 

Robes longues ou courtes :

on devine ou l’on voit !

Ça prolonge ou écourte

 

… ça s’écarte parfois !

Gambettes en arcanes :

vrai festival de cannes !

 

 

 

 

Image du net

 

 

Rotpier

 

Toujours aussi sonnet le Rotpier !

 

 

Celui-ci, je l'ai déjà publié, mais j'en ai un autre

en gestation qui ne sera pas piqué des vers !

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour : "Les douze signes et le vilain petit canard," ... un poème de ... Rotpier !

10 Mai 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

Par le faux mage complètement râpé ...Rotpier !

 

 



Image du net bidouillée par ... Rotpier


 

zodiaque

 Image du net

 

 

 

 

 

Les douze signes et le vilain petit canard,

 

 

 

Vous vous posez maintes questions

 

quand il vous faut choisir un signe

 

pour construire une relation

 

 qui ne vire pas à la guigne !

 

 

 

Je vous propose une excursion

 

-         mais sans vous donner de consigne ! -

 

au pays de mes réflexions

 

que dans ces quelques vers j’aligne !

 

 

 

xxxxxxx

 

 

 

Si je m’entiche d’un Bélier

 

dont le papa est capricorne,

 

finirais-je tout humilié

 

affublé de très longues cornes ?

 

 

 

Si je craque pour un Taureau,

 

tomberais-je sur une vache ?

 

Comme le dit l’ami Roro :

 

certaines sont vraiment des taches !

 

 

 

Si je tombe sur un Gémeaux

 

qui, paraît-il, n’est pas facile,

 

aurais-je avec elle des mots ?

 

Ce serait vraiment imbécile !

 

 

 

Si je brûlais pour un Cancer,

 

combien de temps aurais-je à vivre ?

 

Combien de temps avant les vers ?

 

Ce n’est pas écrit dans les livres !

 

 

 

Si je fais l’amour à un Lion,

 

la tiendrais-je par la crinière

 

pour éviter sa rébellion

 

quand je ferais un tour derrière ?

 

 

 

Si par un miracle accompli,

 

je tombais sur une vraie Vierge,

 

cela ne ferait pas un pli,

 

mais aurais-je besoin d’un cierge ?

 

 

 

Pourtant le summum des fléaux

 

ce serait bien qu’une Balance

 

m’offre son amour sur plateau

 

et me colle une chaude … offense !

 

 

 

Si je me piquais d’un Scorpion :

 

combien de jours avant la tombe ?

 

Rien à voir avec les morpions :

 

sitôt piqué, sitôt tu tombes !

 

 

 

Si je tombais, tout par hasard,

 

sur une femme Sagittaire,

 

pourrais-je sans trop de bazar

 

arriver à la faire taire ?

 

 

 

Et si j’avais un coup de cœur

 

pour une jolie Capricorne,

 

aurai-je beaucoup de bonheur

 

ou bien une vie des plus mornes ?

 

 

 

 

 

Si je séduis une mignonne

 

qui soit du signe du Verseau,

 

voudra-t-elle en bonne amazone

 

sacrifier au recto verso ?

 

 

 

Et si je ferrais un Poisson,

 

à la messe ou bien dans la rue,

 

je sais que j’aurais des soupçons :

 

entre l’ange ou bien la morue ?

 

 

 

xxxxxxxxxxx

 

 

 

Je ne sais pas si vous avez

 

choisi parmi ces douze strophes,

 

un signe qui pourrait coller

 

pour limiter la catastrophe !

 

 

 

Mais il faut bien un jour choisir

 

car même si l’on vire tante,

 

les signes restent et le désir

 

c’est de pouvoir planter sa … tente !

 

 

 

Voilà le grand panorama,

 

le tour complet de l’horoscope,

 

je rentre dans l’anonymat

 

avant que l’on me télescope !

 

         

 

                              Rotpier

 

   

 

Déjà publié !

 

 

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour : "Sur le fil" de ... Rotpier

5 Mai 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Histoire de se détendre

ou bien … le contraire !

 

 

 

 

Image du net (pas très nette!)

 

 

 

Sur le fil,

 

 

 

Ma voisine est une aguicheuse

 

Qui titille ma libido :

 

Je rêve de bête à deux dos

 

Et de rencontres crapuleuses !

 

 

 

Sa technique est très accrocheuse

 

Et elle tient, grosso modo,

 

A un fil où cette chameau

 

Étend ses dessous d’allumeuse !

 

 

 

Flottant comme des étendards,

 

A deux doigts de mes yeux hagards,

 

Ses soutien-gorges me font signe,

 

 

 

Ses petits strings des pieds de nez !

 

Je n’en peux plus et je trépigne :

 

Ce soir elle va y passer !

 

 

 

                                  Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour "en rideau"

29 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

Mieux vaut être en panne d'inspiration

que de respiration: c'est moins définitif !
Zoro
Photo de Jean-François Simon

En rideau,

 

Oh !

Eau,

eau de haut,

eau d’en haut

écran d’eau.

 

Dos à dos,

muraille et rideau d’eau

lignes tirées au cordeau.

 

… V’ la qu’ ma muse s’en bat l’ dos !

et qu’ j’ai l’air d’un lourdaud !

 

Sur ces vers tout crados

je m’enfuis, sac à dos,

plus plié que Casimodo,

plus nigaud qu’un bardot

un peu moins que Bardot

mais bon …

ce n’est pas un cadeau !

 

Oh ! Oh !

Faut qu’ je prenne un pseudo

moi !

heu … signé … Zorro !

 

 

      

 

                       Zorro

 

 

 

 

 

Déjà publié !

 

 

 



 

Lire la suite

Poésie, le poème marrant du jour: "Chat va bien … hein !" de ... Rotpier !

28 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

                                                                   Photo de Jean-François Simon

 

 

Chat va bien … hein !

 

 

 

Oh ! Eh ! Ça va … hein !

 

J’ai très bien entendu les :

 

 

 

 « Regarde cet empoté ! »

 

« Marrant ce chat-pot ! »

 

« Chat alors ! Un chat sur le pot ! »

 

«- Il dépare la coupelle :

 

je trouve ce chat peu rond !

 

Tu crois que son cou pèle ?

 

- J’ sais pas … j’aime pas les chats pelés !

 

… les chats laids non plus 

 

… les chats lents pas plus 

 

… les chats peu liés

 

… les chats rançon

 

… les chats virés !

 

Pas plus les chats bi-choux

 

… du Poitou ! »

 

 

 

Oh ! ça va bien, hein !

 

Lâchez-moi les coussins !

 

Ou alors, ma patte de velours

 

vous allez la goûter,

 

toutes griffes déployées

 

… en plein dans le nez !

 

Je sais, parfois, me faire chat-teigne !

 

Et je distribue des marrons et des beignes !

 

 

 

Je suis un chat de garde !

 

Et, prenez bien garde :

 

je pourrais aussi me moquer

 

… dans le genre :

 

« Vous avez une démarche très … chaloupée !

 

… vous ne seriez pas un peu de la jaquette ?

 

Un peu tapette?

 

… Sans souris … c’est sûr !

 

 

 

Ah ! Ah ! C’est dur, hein les blaireaux ?

 

 Chat vous la coupe

 

un chat qui se poile sur votre dos !

 

Fini de faire les zozos !

 

Là, c’est moi qui rit !

 

Et … c’est vache un chat qui rit !

 

 

 

Voilà !

 

Bien charrié, bien servi !

 

Non mais !

 

 

 

Chat se termine comme chat !!!

 

Et pis ch’est tout !

 

 

 

Chalut … fin du chat pitre !

 

 

 

 

 

                                              Rotpier

 

Image du net !

 

 

Déja publié, mais repris !

 

 

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour "Au clair de la lune" ou "Encore plus con que la lune," ... un poème de ... Rotpier

26 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Ce devoir de pédagogie me semblait important.

 

Il fallait qu’il soit fait

 

et je m’y suis attelé en faisant de mon mieux.

 

 

 

Rotpier

 

 

 

 

Préambule versifié destiné aux

enfants … surtout aux petits garçons !

 

 

Chers enfants - surtout les garçons ! -

 

méfiez-vous des niaises histoires,

 

des contes ou bien des chansons

 

aux contrevérités notoires !

 

 

 

Voila l’histoire sans chichi

 

de Pierrot et de Colombine

 

pour que vous soyez affranchis

 

des non-dits de bien des comptines !

 

 

 

On cherche à vous bourrez le mou

 

à grands coup de mièvres paroles,

 

grattez un peu et en dessous :

 

tout n’est que chaudes gaudrioles !

 

 

 

Voici ce qu’il faut retenir

 

pour éviter les impostures,

 

pour pouvoir un jour en finir

 

des féminines dictatures !

 

 

Fable tirée de l’histoire

 

de Pierrot et de Colombine …

 

 



 

Au clair de la lune,

 

ou

 

Encore plus con que la lune,

 

 

 

   

Pierrot adorait Colombine

 

mais la nuit il faisait son pain,

 

le jour elle était aux bassines :

 

ils ne se croisaient qu’en chemin !

 

 

 

Comme elle rêvait la coquine,

 

sous l’édredon, de gros câlins,

 

il fut roulé dans la farine

 

dès qu’elle aperçut Arlequin !

 

 

 

Grande montée d’adrénaline

 

quand il lui fit du baratin,

 

Pierrot pleura mais la gredine

 

finit au lit du cabotin !

 

 

 

Dans sa roulotte sans cuisine

 

il l’emmena un beau matin,

 

bien au-delà de la colline

 

vers un pays des plus lointains.

 

 

 

Mais l’inconstance féminine

 

se concrétisa en chemin :

 

devant le froid et la famine

 

elle regretta le pétrin !

 

 

 

Une lettre et la gourgandine

 

rejoignit son ancien voisin,

 

s’extasiant devant la vitrine

 

tout en jouant du popotin !

 

 

 

Pierrot marcha dans la combine,

 

il la prit en seconde main

 

et ajouta l’action crétine

 

d’ouvrir la porte à Arlequin !

 

 

 

Ménage à trois ? Là, la comptine

 

n’en fait pas mention clairement.

 

Une dérive libertine ?

 

Domaine du possiblement !

 

 

 

                    Moralité :

 

 

 

Boulanger ou mécanicien,

 

boucher ou pêcheur de sardines,

 

l’homme n’est souvent qu’un pantin :

 

femme le sait et l’enfarine !

 

 

 

Elle a l’art de mettre en avant

 

de façon nette et assassine

 

et le derrière et le devant

 

de sa dotation féminine !

 

 

 

Lui plus bête qu’un moinillon

 

et cela depuis l’origine,

 

se fait piéger comme un couillon

 

par les appâts de la frangine !

 

 

 

Un simple mouvement de cils

 

et il croit à bonne fortune

 

… y compris un premier avril :

 

encore plus con que la lune !

 

 

 

                         Rotpier

 

 

 

     

 

 

 

 



 

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour : "Pas de quartier," ... de Pierre

22 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

Image du net !

 

Pas de quartier,

 

Il était apprenti vampire

Et s’entraînait sur mannequin.

Un métier auquel on aspire,

Qu’on n’apprend pas dans les bouquins !

 

Eclairé par mille lampyres,

Sur un grand lit à baldaquin,

Il plantait ses dents pour le pire,

Plus sanguinaire qu’un requin !

 

Vampire mais pas psychopathe

Etat courant dans les Carpates !

D’un caractère franc et entier,

 

Qu’elles soient blondes ou bien brunes :

Il serait prêt  - pas de quartier ! -

Pour le grand soir de pleine lune !

 

 

                              Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite
<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>