Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

les chansons et les musiques que j'aime

" Lucie " Pascal Obispo : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

22 Mai 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 

Pascal Obispo :

« Lucie »

 

Lucie

 

  Lucie, Lucie c'est moi je sais,
Il y a des soirs comme ça où tout...
s'écroule autour de vous.
Sans trop savoir pourquoi toujours

Regarder devant soi
Sans jamais baisser les bras, je sais...
C'est pas le remède à tout,
Mais 'faut se forcer parfois...

Lucie, Lucie dépêche toi, on vit,
On ne meurt qu'une fois...
Et on n'a le temps de rien,
Que c'est déjà la fin mais...

C'est pas marqué dans les livres,
Que le plus important à vivre,
Est de vivre au jour le jour.
Le temps c'est de l'Amour...

C'est pas marqué dans les livres,
Que le plus important à vivre,
Est de vivre au jour le jour.
Le temps c'est de l'Amour...

Même, si je n'ai pas le temps,
D'assurer mes sentiments...
J'ai en moi, oh de plus en plus fort,
Des envies d'encore...

Tu sais, non, je n'ai plus à coeur,
De réparer mes erreurs ou de,
Refaire c'qu'est plus à faire :
Revenir en arrière...

Lucie, Lucie t'arrête pas, on ne vit
Qu'une vie à la fois...
A peine le temps de savoir,
Qu'il est déjà trop tard...

(Refrain x2)
de l'Amour...

Mmmm, Lucie, j'ai fait le tour,
De tant d'histoires d'amour.
J'ai bien, bien assez de courage,
Pour tourner d'autres pages, sâche...

Que le temps nous est compté.
Faut jamais se retourner en se disant,
"Que c'est dommage,
d'avoir passé l'âge"

Lucie, Lucie t'encombre pas
De souvenirs, de choses comme ça.
Aucun regrêt ne vaut le coup
Pour qu'on le garde en nous...

C'est pas marqué dans les livres,
Que le plus important à vivre,
Est de vivre au jour le jour.
Le temps c'est de l'Amour...

C'est pas marqué dans les livres,
Que le plus important à vivre,
Est de vivre au jour le jour.
Le temps c'est de l'Amour...

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Jacques Brel : "Les marquises" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

15 Mai 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Jacques Brel :

« Les Marquises »

 

Les Marquises

Ils parlent de la mort comme tu parles d'un fruit
Ils regardent la mer comme tu regardes un puits
Les femmes sont lascives au soleil redouté
Et s'il n'y a pas d'hiver, cela n'est pas l'été
La pluie est traversière, elle bat de grain en grain
Quelques vieux chevaux blancs qui fredonnent Gauguin
Et par manque de brise, le temps s'immobilise
Aux Marquises

Du soir, montent des feux et des points de silence
Qui vont s'élargissant, et la lune s'avance
Et la mer se déchire, infiniment brisée
Par des rochers qui prirent des prénoms affolés
Et puis, plus loin, des chiens, des chants de repentance
Et quelques pas de deux et quelques pas de danse
Et la nuit est soumise et l'alizé se brise
Aux Marquises

Le rire est dans le cœur, le mot dans le regard
Le cœur est voyageur, l'avenir est au hasard
Et passent des cocotiers qui écrivent des chants d'amour
Que les sœurs d'alentour ignorent d'ignorer
Les pirogues s'en vont, les pirogues s'en viennent
Et mes souvenirs deviennent ce que les vieux en font
Veux-tu que je te dise : gémir n'est pas de mise
Aux Marquises

 

 

  

Bon partage ! 

 

Rotpier

 

Lire la suite

Colette Magny : " Melocoton " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

8 Mai 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 
 

Colette Magny

 « Melocoton »

 

Je vous propose une bien jolie ballade qui vous

trottera peut-être dans la tête toute la journée ?

 

Melocoton

Melocoton et boule d'or
Deux gosses dans un jardin

Melocoton, où elle est maman?
J'en sais rien, viens, donne-moi la main
Pour aller où?
J'en sais rien, viens

Papa il a une grosse voix
Tu crois qu'on saura parler comme ça?
J'en sais rien, viens, donne-moi la main

Melocoton, Mémé, elle rit souvent
Tu crois qu'elle est toujours contente?
J'en sais rien, viens, donne-moi la main

Perrine, elle est grande, presque comme maman
Pourquoi elle joue pas avec moi?
J'en sais rien, viens, donne-moi la main

Christophe, il est grand
Mais pas comme papa, pourquoi?
J'en sais rien, viens, donne-moi la main

Dis, Mélocoton, tu crois qu'ils nous aiment?
Ma petite boule d'or, j'en sais rien
Viens, donne-moi la main

 

image du net
 

Bon partage !

 

                 Rotpier

 

 

Lire la suite

1er mai : muguet obligé ! Un billet du ... Rotpier

1 Mai 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #les chansons et les musiques que j'aime

 

Le jour du 1er Mai,

je ne vais quand même pas me défiler !

 

Allez, je vous en offre quelques brins

et vous souhaite beaucoup de bonheur !

 
 
 
Image du net
 
 

En prime, je vous offre

le dernier tube à la mode !

 

... Cela ne va pas nous rajeunir non plus,

mais c'est plutôt marrant !

 

 

Rotpier ... toujours vert

(on a bien le droit de rêver ... non ? )

Sinon ( Bolivar ! ) :

 

rebus 687 (1)

rebus 687 (2)

 
 

Épicétout !

Le Rotpier

 
 
 
 
Lire la suite

"L'étrangère" de Léo Ferré sur un poème de Louis Aragon : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

17 Avril 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 
 

Léo Ferré :

 « L’étrangère »

 

Sur un poème de Louis  Aragon ... 

 
 
 

L'étrangère

Il existe près des écluses
Un bas quartier de bohémiens
Dont la belle jeunesse s'use
A démêler le tien du mien
En bande on s'y rend en voiture,
Ordinairement au mois d'août,
Ils disent la bonne aventure
Pour des piments et du vin doux

On passe la nuit claire à boire
On danse en frappant dans ses mains,
On n'a pas le temps de le croire
Il fait grand jour et c'est demain.
On revient d'une seule traite
Gais, sans un sou, vaguement gris,
Avec des fleurs plein les charrettes
Son destin dans la paume écrit.

J'ai pris la main d'une éphémère
Qui m'a suivi dans ma maison
Elle avait des yeux d'outremer
Elle en montrait la déraison.
Elle avait la marche légère
Et de longues jambes de faon,
J'aimais déjà les étrangères
Quand j'étais un petit enfant !

Celle-ci parla vite vite
De l'odeur des magnolias,
Sa robe tomba tout de suite
Quand ma hâte la délia.
En ce temps-là, j'étais crédule
Un mot m'était promission,
Et je prenais les campanules
Pour des fleurs de la passion

A chaque fois tout recommence
Toute musique me saisit,
Et la plus banale romance
M'est éternelle poésie
Nous avions joué de notre âme
Un long jour, une courte nuit,
Puis au matin : "Bonsoir madame"
L'amour s'achève avec la pluie.

 

 
 

Bon partage !

 

Rotpier
Lire la suite

Léo Ferré: "Les temps sont difficiles" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

10 Avril 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Léo Ferré :

« Les temps sont difficiles »

Une belle tranche d’années 60 !

 

 

Les temps sont difficiles,

Ma femme veut jouer les Présidents
Elle dit que c'est très plébixcitant
Pour lui montrer que j' suis un homme
Je dois lui dire par référendum

Les temps sont difficiles!

Le matin c'est oui, le soir c'est non
Elle tient pas compte des abstentions
Ni oui ni non, ça fait coup nul
Voilà mon scrutin, j' garde mes scrupules

Les temps sont difficiles!

J'irai revoir ta Normandie
Mon vieux Gabin, mon vieux grisbi
Car la Normandie, c'est notoire
Ça mesure que trois cents hectares

Les temps sont difficiles!

Pour faire face à la vérité
J'ai poussé jusqu'à la télé
Où l'on m'a dit "Vous demandez qui?
La vérité? C'est pas ici!"

Les temps sont difficiles!

Le Français, ça n'est pas raciste
Ça aime les juifs, les anarchistes
Les pieds d' cochon, les pieds paquets
Les pieds au cul, les pieds qu' tu sais

Les temps sont difficiles!

Fini le temps des barbaries
Le Français aime rester chez lui
Monte Carlo est en faillite
On n'a qu' l'Algérie qu'on mérite

Les temps sont difficiles!

A Cuba, y a pas qu' du tabac
D' la canne à sucre et d' la rumba
Y a du suspens et d' la terreur
Kennedy soigne ses électeurs

Les temps sont difficiles!

Trois jours après, on s' serre la louche
On fout en l'air toutes ses cartouches
Les p'tits Chinois bouffent de l'Indien
Tiens, tiens, tiens, tiens, 
Voilà du Bouddha, voilà du Bouddha!

Les temps sont difficiles!

A Rome, il y a l'oecu... ménique
De quoi remplir la Basilique
Il faut être conciliants, mes frères
Les con... ciles, c'est si rare, mon Père

Les temps sont difficiles!

Le Vatican n'est pas d'accord
Il dit qu'à Liège on a eu tort
Quand tu verras un pape sans bras
Avec quoi donc y t' bénira?

Les temps sont difficiles!

Verlaine est mort dans la détresse
Rembrandt est mort l'huissier aux fesses
Beethoven est mort dans la merde
J'ai qu' ce mot-là, faut pas qu'on l' perde

Faut distraire le profane!

Verlaine est vivant au lycée
Rembrandt est vivant au musée
Beethoven vit chez l'amoureux
Tous les dimanches que fait l' bon Dieu

Quand Il est mélomane!

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Pour le 150ème anniversaire de la Commune : Jean Ferrat : "La Commune " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

3 Avril 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

« Jean Ferrat »

« La commune »

2012  - 1871 =  150

C'est le 150ème anniversaire de la commune !

Parce que des nostalgiques des anciens régimes avaient confisqué la République, des Parisiens se sont révoltés et battus et beaucoup sont morts.

Les nostalgiques des anciens régimes n'ont pas hésité à fricoter

avec les Prussiens pour contrer la Commune !

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Commune_de_Paris

La Commune

Il y a cent ans commun commune
Comme un espoir mis en chantier
Ils se levèrent pour la Commune
En écoutant chanter Potier
Il y a cent ans commun commune
Comme une étoile au firmament
Ils faisaient vivre la Commune
En écoutant chanter Clément

C'étaient des ferronniers
Aux enseignes fragiles
C'étaient des menuisiers
Aux cent coups de rabots
Pour défendre Paris
Ils se firent mobiles
C'étaient des forgerons
Devenus des moblots

Il y a cent ans commun commune
Comme artisans et ouvriers
Ils se battaient pour la Commune
En écoutant chanter Potier
Il y a cent ans commun commune
Comme ouvriers et artisans
Ils se battaient pour la Commune
En écoutant chanter Clément

Devenus des soldats
Aux consciences civiles
C'étaient des fédérés
Qui plantaient un drapeau
Disputant l'avenir
Aux pavés de la ville
C'étaient des forgerons
Devenus des héros

Il y a cent ans commun commune
Comme un espoir mis au charnier
Ils voyaient mourir la Commune
Ah ! Laissez-moi chanter Potier
Il y a cent ans commun commune
Comme une étoile au firmament
Ils s'éteignaient pour la Commune
Ecoute bien chanter Clément

 

Bon partage

Rotpier
Lire la suite

Une chanson + un pastiche ! Vous en avez de la chance ! " Il suffirait de presque rien " de Serge Reggianni " transformé par le Rotpier !

27 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pastiche de chanson, #les chansons et les musiques que j'aime

Comme il y avait bien longtemps ...

Allez, je vous ressers ce petit … pastiche !

A la vôtre !

 

« Il suffirait de presque rien »
de Serge Reggiani
qui devient :
« Le gigolo de Saint-Germain »
de Rotpier

 

Image du net

 

Recette pour bien le déguster :

1) Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

2) On écoute religieusement l’artiste !

3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

Donc : on écoute !

 

 

 

 

Maintenant on y va !

.

 

Le gigolo de Saint-Germain

 

Il suffisait de presque rien

D’un peu plus de forc’ dans les mains

Pour te balancer du sixième

J’en rêvais depuis le matin

Dans l’appart’ de Saint-Germain

Où tu me poses des problèmes

Et ce n’est pas du cinéma

Boucle-là et regarde-moi

Vois les rides qui nous séparent

A quoi bon jouer la comédie

De la vieille qui rajeunit

Ça fait rigoler ton miroir

Un jour je vais te foutre en l’air

Et tant pis pour les commentaires

« C’est son ami elle avait finit de lui plaire

Son compte était à découvert »

Il suffisait de presque rien

Du pognon planqué dans un coin

Pour qu’encore une année je reste

Tu es bête mais tu comprends

Qu’en frôlant tes soixant’ cinq ans

Tu es bien loin de ta jeunesse

Tu ne sais même plus sourire

Quand je te vois mon cœur chavire

J’en vomis tellement c’est triste

Imagine ma vie demain

Tout à coté d’un tas en train

De se couvrir de mille kystes

Vraiment de quoi aurais-je l’air

J’entends déjà les commentaires

« Il est joli, comment peut-il encor’ s’ la faire

Ça doit relever de l’enfer »

Et ce sera bien moi demain

Qui t’emm’ ra à Saint-Germain

Dans un grand trou du cimetière

Il suffisait de presque rien

Que tu aies quarante ans de moins

Et des revenus de banquière …

.

                                                       Rotpier

.

Et pis c’est tout !

A la vôtre !

Avec modération SVP !

Sinon, cela donne ça!

Rotpier

 

 

Lire la suite

Perret Perret : "C'est l' printemps!" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

20 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
 
je vous propose de partager les chansons
 
et les artistes que j’aime !
 
Clip vidéo et paroles
 
 et bon printemps à tous
 
Cette fois-ci :
 

" Pierre Perret "

 

 « C’est l’printemps »

 

( Oui, c'est le printemps et il faut en profiter ... même confinés ! )

C'est ce que j'avais mis l'année dernière et cette année: rebelote, nous venons d'être de nouveau confinés !

Vous remarquerez que le Pierrot ( l'autre ! ) parle aussi de Blanche-Neige !

 

C'est l'printemps

 

C'est l'printemps
Tout le monde baise à perdre haleine
Les reins des chattes et des hyènes
Vont endurer du mauvais temps
C'est l'printemps
Deux clébards marchent sur six pattes
Les macchabées soulèvent les boîtes
Les taureaux montent sur leur maman
C'est l'printemps
Le lièvre dit à la tortue
Je t'en supplie dégage la rue
Pour moi c'est fini d'puis longtemps
C'est l'printemps
La chèvre de M'sieur Seguin demande
Au loup qui a la lippe friande
S'il veut pas la sauter avant

 

C'est l'printemps
L'chap'ron rouge en moins d'un quart d'heure
Découvre les vertus du beurre
Dont elle usait tout autrement
C'est l'printemps
L'renard dit au corbeau t'es bête
Si seulement t'enlève ta jaquette
J'te laisse ton calendo coulant
C'est l'printemps
Pinocchio qui voit que sa bébête
S'allonge autant que son pifomètre
Renverse les chaises en pleurant
C'est l'printemps
L'ogre qui a passé l'hiver sage
Qui a un faible pour les pucelages
Réveille le prince charmant

C'est l'printemps
Y a la tour Eiffel qui s'emballe
Qui se penche sur le trou des halles
Pour lui faire un jardin d'enfants
C'est l'printemps
Deux escargots sur l'herbe tendre
Qui copulaient depuis septembre
Viennent de prendre le pied brutal'ment
C'est l'printemps
La jeune veuve avant qu'elle se fane
Se fait l'meunier son fils et l'âne
Et le laboureur et ses enfants
C'est l'printemps
Blanche-Neige est fatiguée pauvrette
De recoudre les boutons d'braguette
Des nains qui bandent comme des pur-sang

C'est l'printemps
Le p'tit poucet sème la pilule
Inutilement car ça pullule
De gros bûch'rons tout frémissants
C'est l'printemps
Cendrillon rêve d'avoir un jules
Qui puisse comme cette foutue pendule
Tirer ses douze coups en suivant
C'est l'printemps
Je vous quitte là mes bien chers frères
Ma femme m'a dit j'vais m'faire la paire
J'sais pas laquelle exactement
C'est l'printemps

 

Bon partage et bon printemps à tous !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Jean-Jacques Goldman : " Encore un matin " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

13 Mars 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

.
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

« Jean-Jacques Goldman »

« Encore un matin »

 

La remarque :

Allez, vous pouvez taper

dans les mains ou danser ! ...

 

Encore un matin

Encore un matin
Un matin pour rien
Une argile au creux de mes mains
Encore un matin
Sans raison ni fin
Si rien ne trace son chemin

Matin pour donner ou bien matin pour prendre
Pour oublier ou pour apprendre
Matin pour aimer, maudire ou mépriser
Laisser tomber ou résister

Encore un matin
Qui cherche et qui doute
Matin perdu cherche une route
Encore un matin
Du pire ou du mieux
À éteindre ou mettre le feu

Un matin (un matin) ça ne sert (ça ne sert) à rien (à rien)
Un matin (un matin) sans un coup (sans un coup) de main (de main)
Ce matin (ce matin) c'est le mien (c'est le mien) c'est le tien (le tien)
Un matin (un matin) de rien (de rien) pour en faire (pour en faire)
Un rêve plus loin

Encore un matin
Ou juge ou coupable
Ou bien victime ou bien capable
Encore un matin, ami, ennemi
Entre la raison et l'envie
Matin pour agir ou attendre la chance
Ou bousculer les évidences
Matin innocence, matin intelligence
C'est toi qui décide du sens

Un matin (un matin) ça ne sert (ça ne sert) à rien (à rien)
Un matin (un matin) sans un coup (sans un coup) de main (de main)
Ce matin (ce matin) c'est le mien (c'est le mien) c'est le tien (le tien)
Un matin (un matin) de rien (de rien) pour en faire (pour en faire)
Un rêve plus loin

Un matin (un matin) ça ne sert (ça ne sert) à rien (à rien)
Un matin (un matin) sans un coup (sans un coup) de main (de main)
Ce matin (ce matin) c'est le mien (c'est le mien) c'est le tien (le tien)
Un matin (un matin) de rien (de rien) pour en faire (pour en faire)
Un rêve plus loin, loin, loin

Encore un matin!

 

 

Bon partage !

Rotpier

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>