Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

l'actualite vue par le rotpier

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

1 Avril 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Politique, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

Lire la suite

Les scoops du jour : l'actualité vue par le Rotpier

27 Février 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Pensées et humour

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

Ça va chauffer à l'Elysée !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Au Vatican, ce n'est pas simple non plus ! 

.

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !

( Petits montages à partir d'images du net !)

Le Rotpier

 

Lire la suite

Salon de l'agriculture oblige, la fable du jour : "Le taureau et le fermier" + un scoop du Rotpier

26 Février 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Politique, #Poésie, #Poésie - humour

 

  Remarque préalable :

 Dans le cadre d'un retour à l'élevage agricole raisonné et aussi de celui du salon de l'agriculture, il m'a semblé important, pour votre culture, de vous informer de mon appel aux éleveurs français pour un retour aux fondamentaux de la procréation naturelle qui faisait qu'il n'y avait pas de conception sans récréation.

Pour résumer simplement : " Amène-toi Germaine si tu veux la petite graine ! "

 Le Rotpier, un homme globalement très affable.

 

Image du net ... pas très nette !

 

.

Strass et paillettes : oui !

 Sperme et paillettes : non !

Image du net

 
Préambule :

Il est pour moi grand temps

de revenir aux sources,

pour faire des enfants

privilégions les bourses !

 

   Fable

 

Le taureau et le fermier,

 

« Arrive un peu ici,

j’ai deux mots à te dire !

Pas du flou, du précis

et ce n’est pas pour rire ! »

 

C’est ainsi que parla

un taureau en colère,

sans plus de tralala,

à son propriétaire !

 

« Terminé, ça suffit,

tu me rends ridicule,

tu tires du profit

de mes deux testicules !

 

Cesse l’exploitation

de ma zone érectile :

plus d’éjaculation

dans un but mercantile !

 

Mon sperme n’est pas fait

pour finir en paillettes !

Je le veux chaud et frais

et livré par la bête !

 

De dizaines de veau

je suis, bel et bien père,

mais jamais in vivo

je n’ai connu leurs mères !

 

J’exige le retour

au travail à l’ancienne !

Moi je veux de l’amour

et que les vaches viennent !

 

Suppose que tu sois

confronté au problème,

qu’on profite de toi

que jamais tu ne sèmes !

 

Pas le droit d’approcher

de la belle patronne

et pas plus de toucher

aux fesses de la bonne !

 

Que tes propres moutards

soit les fruits de pipettes

sans la case plumard

… je vois déjà ta tête !

 

Voila que tu comprends !

Ouvre donc la barrière,

Marguerite m’attend

tortillant du derrière !

 

Tu ferais bien aussi

d’aller voir la patronne

et en cas de soucis

rabats-toi sur la bonne ! »

 

             Moralité :

C’est certain, rien ne vaut

la méthode classique :

pour faire des marmots

revenons au basique !

 

Vive le circuit court

et à bas l'hérésie

des petits sans amour :

vivats pour la saillie !

 

Reprenons le flambeau

et laissons les paillettes

au fond des congélos

ou pour les jours de fête !

 

                                Rotpier

Le bonus :

 

Les scoops du Rotpier

Image bidouillée du Rotpier !
 
Le Rotpier, le journaliste qui fourre son nez partout !

 

Les dernières nouvelles du salon de l’agriculture :

 1er scoop :

En dehors de flatter le cul des vaches, on a vu le Président Macron s’entretenir longuement avec un taureau qui semblait très en colère, mais qui n’avait pas de gilet jaune, n’en ayant certainement pas trouvé un à sa taille.

 Lui a-t-il soumis cette revendication ? Nous n’avons pas eu la réponse.

Lorsqu’on l’a interrogé, le taureau n’a même pas bougé la queue, pareil pour le Président. Ni l’un ni l’autre n’ont laissé filtrer d’informations, mais on le subodore très fortement.

Au salon, les supputations vont bon train et les vaches les regardent passer …

 

2ème scoop :

Nous avons constaté que le Ministre des Collectivités Territoriales et animateur du Grand Débat occasionnellement est passé totalement inaperçu au milieu des vaches. Nous ne doutons pas que nos fidèles lecteurs sauront trouver pourquoi …

 

Le Rotpier, un homme de métier toujours au service de la vérité.

 

Lire la suite

Les petites ou les grosses conneries du jour de ... Rotpier

31 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Politique, #Pensées

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )
 

Seulement de l’homme ?

Le dicton de présentation :
Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !
N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

 

1ère connerie : Question d'équilibre ...

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

2ème connerie : c'est une sorte de rébus plutôt corsé !

 

Petit aide :

1ère : Ceci un un os long ! ( Pas une pipe ! )

2ème : Mon tout est un SOS lancé par un louveteau dans les années 80 du coté de Lyon !
... Vais-je avoir la rosette de la connerie pour autant ?

 

Réponse :   

« Os court, os court, il manque UL dans un coin ! »

... Je vous avais prévenu qu'il était corsé !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pour me faire pardonner la seconde, un peu de poésie : un Haïku

 

Jolis gilets jaunes

fleurissant sur les ronds-points

précoces jonquilles

 

 

Épicétou !

 Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

 
 
 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

28 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Politique, #Rébus

 

Réponse pour les rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé ! 

 

Et pis c'est tout Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

27 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est une grande tambouille que vous a mijoté le Rotpier ! 

 
1ère ligne, 1ere image :petite, la sale bête est lente ! ( l'autre aussi ! )
2ème ligne, dernière image : il ne faut pas prendre le petit ! ( l'autre aussi ! )
3ème ligne, dernière image : en direct " brrrrrrr " !
 4ème ligne, 1ère image : charbon très dur !
5ème ligne, 3ème image : la moité de la marque et...il est interdit de s'en tamponner ! ( l'autre aussi si cela ne vous indispose pas ! )
7ème ligne, 1ère image : le plus petit des Dalton ! Dernière image : la boisson favorite des rosbifs !
8ème ligne, 2ème image : Ce n'est pas un PC ! 3ème image : tous les objets sont " - - - - - " ! ... Molo sur l'apéro pour ne pas les suivre !
9ème ligne, 1ère image : le verbe aller à l'impératif !  3ème image :la petite bestiole fait de très longues siestes !
10ème ligne, 1ère image : en direct "che" ! Dernière image: quand son nez s'allonge, il  " - - - - " !
11ème ligne, 1ère image : mot avant "Akbar " !
12ème ligne, 1ère image : lieu où se tenait la vigie sur les anciens voiliers !  2ème image : la peinture en est un, comme la musique ! 3ème image : le symbole de la " - - - - " !
13ème ligne, 2ème image : la moitié du prénom du volatile ! Dernière image: le serpent fait toujours "s" ! 
14ème ligne, 1ère image : à 3h 52 du mat, il est très  " - - - " ... même pour Toto !
Dernière ligne, 1ère image ! Il arrivait à pied par la " - - - - -  " ... ce qui est une véritable performance ! 
 
 
Et pis c'est tout ! 
A vous de jouer ! Il n'est pas très facile, à vous de le cuisiner sérieusement !

 

 

 

Réponse :

  Pour clarifier le grand bouillon brouillon du Grand débat National mijoté par Macron il va falloir un chef sacrément à la hauteur et une arpète très costaude pour tenir le chinois !

 

Remarque : C'était quand même un peu chinois ... non ?

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

 

 

 

Épicé c'est tout !

Allez, au boulot ! Il n'est pas si facile que cela mais les champions vont trouver, j'en suis certain !  Juste une petite aide: il est question de recrutement !

 

Réponse :

  Dans le recrutement des CRS, le Ministère de l’intérieur me semble moins pointilleux que les gars de chez Lustucru: il laisse passer pas mal de fêlés !

 

Lire la suite

" A une manifestante, " : trois sonnets et un petit bonus intitulé : " Petit aparté assassin " ... le tout signé Pierre !

22 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Poésie, #Politique


Image du net modifiée par mes soins

 

 

Préambule :

Tout ceci relève de la fiction pure

encore qu’il arrive qu’elle supplante la réalité…

 

A une manifestante,

 

Premier sonnet :

Croisement de regards,

 

Il avait croisé son regard

Angle de rue La Boétie

Et des Champs Elysées hagards

Sous le chaos des incendies.

 

Farouche avec son grand foulard

Parfaite et troublante égérie

Brandissant comme un étendard

Un drap orné « Démocratie ».

 

Elle était belle au plus haut point

Avec au fond en filigrane

L’Arc de Triomphe au loin au loin

 

Une moderne Marianne

Que l’espace d’un bref instant

Il eut voulu poitrine au vent.

 

Second sonnet :

Fugace espoir,

 

Mais il avait baissé les yeux

Le temps était trop à l’orage

Les circonstances et les lieux

N’incitaient pas au grand partage.

 

Il y avait en travers d’eux

Des traverses d’échafaudage

Comme décor il y a mieux

Pour paraître à son avantage.

 

Il avait cru apercevoir

Lors de cet échange fugace

Qu’il n’était pas un refouloir

 

Visière pas encore en place.

De la foule vint un pavé

Qui stoppa le rêve ébauché.

 

Troisième sonnet :

 

Perdue de vue,

 

C’est en entrant en formation

Afin de repousser l’attaque

Que s’évapora sa vision

Pour lui ce fut comme une claque.

 

Il ne se fit pas d’illusion

Il en deviendrait insomniaque

Cherchant en vain l’apparition

lui qui était iconomaque.

 

Dans le même instant il pensa

A un poème populaire

Appris depuis longtemps déjà

 

« La passante de Baudelaire ».

Etrange pour un CRS

Et digne du Reader’s Digest.

 

Invitation :

 

Pour le cas où vous n’auriez pas

En tête ces superbes strophes

Ce n’est pas une catastrophe

Je vous prie de les trouver là.

.

Afin d’éclairer le sujet

Je m’en tiendrai aux deux dernières

Qui peignent de belle manière

L’instant saisi tel un cliché.

 

« Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

Ailleurs, bien loin d'ici ! Trop tard ! Jamais peut-être !
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais ! »

 

        

                                       Charles Baudelaire  " A une passante " 

                       Recueil : " Les fleurs du mal "

 

Petit aparté assassin :

 

Il n’est pas chose très courante

De voir un CRS aimer

Baudelaire «A une passante »

Ça je peux vous le certifier !

 

Car quand on manie la matraque

Ou le Flash-Ball allègrement

il faut quand même être foutraque

… Un peu beaucoup profondément !

 

On peut leur trouver des excuses

Mais pour faire ce métier-là

Il faut l’avoir un peu obtuse

…La jugeote ça va de soit !

 

M’approcherais-je du grotesque

En disant que ces bataillons

Relèvent de la soldatesque

… et moi du délit d’opinion ?

 

                                      Pierre Dupuis

 

Lire la suite

Pastiche de la chanson «  Les Champs Elysées  » de Joe Dassin par Pierre et en l'honneur des gilets jaunes !

15 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier, #Pastiche de chanson, #Pensées, #Politique

 

Allez !

Je vous offre un petit … pastiche !

A la vôtre !

 

Cette fois-ci :

 

«  Les Champs Elysées  »

de Joe Dassin "

 

qui devient :

 

«  Les Champs Elysées  »

 

De … Pierre

 
Recette pour bien le déguster :
 
  • Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

 

  • On écoute religieusement l’artiste !

 

  • On descend et l’on chante sur les paroles de Pierre !
Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que les voisins commencent à hurler !
 
Donc : on écoute !

 

Maintenant on y va !
 

♪ Les Champs-Elysées ♪

 

En arrivant sur l'avenue
J’ai rencontré inconnus
Des gilets jaun’ m’ont dit bonjour
Et j’ai eu envie
J’ai eu envie j’ sais pas pourquoi

Un vieux réflex dormait en moi
d’aller aussi manifester
Pour l’égalité

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a des jaunes gilets
Aux Champs-Élysées

Ils m’ont dit viens avec nous
Certains nous prennent pour des fous
Qui n’auront aucun lendemain
ça on verra bien
Alors j’ les ai accompagnés
On a crié on à hurlé
Et l'on n'a même pas pensé
À se présenter

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a des jaunes gilets
Aux Champs-Élysées

Maintenant tous ces inconnus
je les reconnais dans les rues
ils sont devenus des amis
Et pas qu’à Paris
Pour nous c’est la grande concorde
Il importe que l’on s’accorde
Pour avoir le même discours
Et être un recours

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a des jaunes gilets
Aux Champs-Élysées

 

Et des amis de tous les coins

qui ont occupé les ronds-points

Viendront ici nous retrouver

Pour manifester

Il faudra bien qu’à l’Elysée

on commence à nous écouter

Qu’ils se débouchent les oreilles

et qu’ils se réveillent

 

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a des jaunes gilets
Aux Champs-Élysées

 

Comm’ mill’ sept cent quatre vingt neuf

Deux mill’ dix huit deux mill’ dix neuf

Seront des signets dans l’histoire

Comm’ grand exutoire

Ceux qui ne veulent pas comprendre

Devront bien se mettre à apprendre

Que quand le peuple se rebiffe

Il a de bonn’ griffes

 

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Ils resteront jaun’ de gilets
Les Champs-Élysées

                        
                                                               Pierre Dupuis

 

Et pis c’est tout !

A la vôtre !

Avec modération SVP !

Sinon, cela donne ça!

Rotpier  

Lire la suite

Joe Dassin : « Aux champs Elysées » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

5 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier, #les chansons et les musiques que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Aux champs Elysées »

 

« Joe Dassin »

 

Toute allusion à des faits existants ou ayant

existés relèverait de la pure coïncidence …

 

Je vous mets quand même les paroles ... pour le plaisir !

 

♪ Les Champs-Elysées ♪

 

Je me baladais sur l'avenue
Le coeur ouvert à l'inconnu
J'avais envie de dire bonjour
À n'importe qui
N'importe qui ce fut toi
Je t'ai dit n'importe quoi
Il suffisait de te parler
Pour t'apprivoiser

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez
Aux Champs-Élysées

Tu m'as dit: "J'ai rendez-vous
Dans un sous-sol avec des fous
Qui vivent la guitare à la main
Du soir au matin"
Alors je t'ai accompagnée
On a chanté, on a dansé
Et l'on n'a même pas pensé
À s'embrasser

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez
Aux Champs-Élysées

Hier soir deux inconnus
Et ce matin sur l'avenue
Deux amoureux tout étourdis
Par la longue nuit
Et de l'Étoile à la Concorde
Un orchestre à mille cordes
Tous les oiseaux du point du jour
Chantent l'amour

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez
Aux Champs-Élysées

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez
Aux Champs-élysées
Aux Champs-élysées
Aux Champs-élysées

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

Lire la suite

La fable impertinente du jour : " Le géniteur improbable, " par ... Pierre

2 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur, #Fable, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Politique, #Poésie, #humour

PMA
Procréation Médiatiquement  Assistée :

 La naissance des Gilets Jaunes

 

Fable impertinente…

Le géniteur improbable,

 

Il était une fois au royaume de France

un monarque orgueilleux toisant les gens de haut

négligeant les petits et chouchoutant les gros

la colère montait devant tant d’arrogance.

 

N’ayant pas mesuré chez ces gens leur vaillance

il fit la grosse erreur de tenir des propos

méprisants au possible et lâchés tout de go

dévoilant au grand jour sa grande impertinence.

 

Il voulu corriger mais il était trop tard

ils étaient dans la rue tous les vilains canards

tout de jaune vêtus : une drôle de faune !

 

Un impudent lui dit « Vous n’aviez pas d’enfants,

voila c’est réparé, content ou pas content,

vous êtes le papa de tous les gilets jaunes !

 

Le souverain honteux et confus

 jura « Par Balthazar !

On ne m’y reprendra plus ! »

… mais il était trop tard !

Son règne s’effilocha

et tomba en quenouille

un sans-gêne utilisa

une autre rime en « ouille »

avec bien sûr infiniment moins de grâce

mais toujours est-il qu’il tomba en disgrâce.

 

        Morale :

Avant que de parler il faut bien mesurer,

peser et soupeser les mots que l’on va dire

après il est trop tard pour pouvoir se dédire

car le lien de confiance est par trop fracturé !

 

On peut très rarement recoller les morceaux

on a beau essayer de mettre des attelles

le crédit n’est plus là, il a du plomb dans l’aile

et tout peut recasser au moindre soubresaut !

 

Les français ne sont pas seulement des gaulois

ils ont su perpétuer leur instinct de révolte

tous les impudents qui les attaquent récoltent

leur volée de bois vert et même plus parfois !

 

                                                                         Pierre Dupuis

 


Petit montage personnel à partir d'images du net !

 

 

 

Crédit photo: Stéphane Lagoutte.Myop pour Libération

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Et bien sûr pour vous tous:

 

Bien amicalement,

Pierre

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>