Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Johnny Hallyday  : « Quelque chose de Tennessee » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

9 Décembre 2017 , Rédigé par Rotpier

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Quelque chose de Tennessee »

 

« Johnny Hallyday  »

 

… Une parmi tant d’autre …

Paroles de Michel Berger

 

 

 

Quelque chose de Tennessee

A vous autres, hommes faibles et merveilleux
Qui mettez tant de grâce a vous retirer du jeu
Il faut qu'une main posée sur votre épaule
Vous pousse vers la vie, cette main tendre et légère

On a tous quelque chose en nous de Tennessee
Cette volonté de prolonger la nuit
Ce désir fou de vivre une autre vie
Ce rêve en nous avec ses mots à lui

Quelque chose de Tennessee
Cette force qui nous pousse vers l'infini
Y a peu d'amour avec tell'ment d'envie
Si peu d'amour avec tell'ment de bruit
Quelque chose en nous de Tennessee

Ainsi vivait Tennessee
Le cœur en fièvre et le corps démoli
Avec cette formidable envie de vie
Ce rêve en nous c'était son cri à lui

Quelque chose de Tennessee
Comme une étoile qui s'éteint dans la nuit
A l'heure où d'autres s'aiment à la folie
Sans un éclat de voix et sans un bruit
Sans un seul amour, sans un seul ami

Ainsi disparut Tennessee
A certaines heures de la nuit
Quand le cœur de la ville s'est endormi
Il flotte un sentiment comme une envie
Ce rêve en nous, avec ses mots à lui

Quelque chose de Tennessee
Oh oui Tennessee
Y a quelque chose en nous de Tennessee

 

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

 

Tennessee Williams, un petit rappel est toujours bon à prendre :  

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tennessee_Williams

 

Lire la suite

Le poème du jour: " Ah ! Chiche ! ou Hippie pipe pourra ! " de ... Rotpier !

5 Décembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Humour, #Poésie - humour, #Pensées

 

Avertissement:

Tout ceci n'est qu'une fiction et non une incitation à la consommation ...

Pierre

 

Image du net

 

Ah ! Chiche !

ou

Hippie pipe pourra !

 

Elle avait la fibre écolo

d’où un doux penchant pour le chanvre,

elle en consommait dans sa chambre

en corrigeant de la philo.

 

C’est lors d’un voyage au Népal

qu’elle avait pris cette habitude,

petit voyage en altitude

à la recherche du Saint-Graal.

 

 Un petit ami népalais

l’avait initié à la chose,

là-bas la vie y est morose

sauf à fréquenter les palais !

 

Question de s’envoyer en l’air

elle avait bien d’autres méthodes

que d’escalader la commode

à l’endroit ou bien à l’envers !

 

Il y a pétard et pétard,

elle en avait un callipyge

qui aurait pu, beauté oblige,

servir de modèle aux beaux-arts !

  

Elle maîtrisait aussi l’art

dont je tairais pour la censure

le nom évoquant la luxure :

je ne suis pas un vil pendard !

 

Il y a pendard et pendard,

il faut en prendre la mesure :

pour que flottent les étendards

il faut des mats durs à l’usure !

 

C’est fou ce que l’Himalaya

peut dégourdir les jeunes filles

à Katmandou les yeux pétillent

que l’on sache ou non les védas.

 

En redescendant sur Patna

elle avait traversé le Gange,

elle avait tutoyé les anges :

haschich rime avec nirvana.

 

Elle en gardait un souvenir

tout à la fois précis et vague,

comme un ressac, comme une vague

que l’on n’aurait pas vu venir.

 

Sans vraiment être une hippie

elle en avait été très proche,

son moi lui avait dit « raccroche 

ou tu vas aller au tapis ! »

 

Son moi ou bien… ou bien quelqu’un,

elle avait un trou de mémoire,

souvenirs au fond d’une armoire

comme on garde des vieux bouquins.

 

Elle était rentrée du Népal

et avait repris ses études

mais gardé quelques habitudes

… pas de sevrage trop brutal.

 

     

         Péroraison :

Elle rêvait que sur le tard

elle irait en pèlerinage

sur les traces de son jeune âge

… de son passé soixante-huitard.

 

Elle étudierait le sanskrit

pour mieux comprendre les mystères

des ruines et des monastères

au travers des anciens écrits.

 

En attendant … en attendant,

elle s’offrait de courts voyages

entourée de petits nuages

qu’elle goûtait béatement.

 

Elle avait la fibre écolo

d’où un doux penchant pour le chanvre,

elle en consommait dans sa chambre

en corrigeant de la philo.

                 

                                   Rotpier

 

 

I

Image du net . N'y voir aucune incitation !

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

4 Décembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Pensées, #Politique

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

 

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

3 Décembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus, #Politique

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

C'est un rébus du Rotpier, qui ne ménage ni la chèvre ni le chou et qui est bien, encore une fois d'actualité !
1ère ligne, 1ère image : petite, la sale bête est lente !  2ème image : il est en coupe, je ne vous dirais rien de plus !
2ème ligne, 1ère image : petite étendue d'eau !
3ème ligne, 2ème image : la moitié du nom du personnage ! 3ème image : l' " - - - - - " de Vitruve par le grand Léonard !  
 4ème ligne, 2ème image : la sale bête pompe le sang et colle des maladies ! 4ème image et en direct: le symbole de la "vie"!  
5ème ligne, 1ère image et 2ème image = le nom d'un homme politique prénommé Julien ! 3ème image : lieu où l'on entrepose des fûts !
6ème ligne, 2ème image : " - - - " est ce personnage ? ( l'autre aussi ! )
7ème ligne, 3ème image : elle sort amplifiée de l'appareil ! 
Dernière ligne, dernière image : il fait toujours "S" le serpent ! Et, quand ce qui sert pend, c'est qu'il est temps de prendre un peu de repos ! ( C'est un vieux dicton plein de sagesse du Rotpier ! )
Et pis c'est tout !
A vous de jouer ! Il est court et je suis certain que vous ne le deviendrez pas pour si peu !

Réponse :

Pour un simple maroquin certains hommes politiques deviendraient chèvre quitte à se faire avoir par le premier bouc qui passe !

PS :   Je vous prie de ne faire aucune relation avec des personnages existants ... encore qu' en politique on puisse trouver quelques similitudes ... mais, chut: pas de noms ! 

 

Lire la suite

Michel Berger : "Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

2 Décembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime, #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 Cette fois-ci :

 

Michel Berger

« Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux »

Nota:  Je l'ai déjà mise au moins deux fois,

mais quand on aime ... on ne compte plus !

 

 

Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux,

 

Celui-là passe toute la nuit
A regarder les étoiles
En pensant qu´au bout du monde
Y a quelqu´un qui pense à lui
Et cette petite fille qui joue
Qui ne veut plus jamais sourire
Et qui voit son père partout
Qui s´est construit un empire
Où qu´ils aillent
Ils sont tristes à la fête
Où qu´ils aillent
Ils sont seuls dans leur tête

{Refrain:}
Je veux chanter pour ceux
Qui sont loin de chez eux
Et qui ont dans leurs yeux
Quelque chose qui fait mal
Qui fait mal
Je veux chanter pour ceux
Qu´on oublie peu à peu
Et qui gardent au fond d´eux
Quelque chose qui fait mal
Qui fait mal

Qui a volé leur histoire?
Qui a volé leur mémoire?
Qui a piétiné leur vie
Comme on marche sur un miroir?
Celui-là voudra des bombes
Celui-là comptera les jours
En alignant des bâtons
Comme les barreaux d´une prison
Où qu´ils aillent
Ils sont tristes à la fête
Où qu´ils aillent
Ils sont seuls dans leur tête

{au Refrain}

Quand je pense à eux
Ça fait mal ça fait mal
Quand je pense à eux
Ça fait mal ça fait mal

.

Bon partage !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

30 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier, #Pensées

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

 

 

Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Sa foi était inébranlable," de ... Rotpier

28 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie - humour, #Humour

 

 

Image du net bidouillée par mes soins

pour que l'on ne reconnaisse pas Sœur Agnès, la délectable.

 

Sa foi était inébranlable,

 

Sœur Agnès était adorable,

ça se voyait rien qu’à son nez

mutin et un peu retroussé

et elle était très abordable.

 

Sa foi était inébranlable

comme celle du jeune abbé

qu’elle avait croisé et frôlé

un soir derrière le retable.

 

Leur émotion était palpable

et ils se sont vite palpés,

ils ne purent s’en empêcher :

leurs mains étaient incontrôlables !

 

Fatalement l’irréparable

c’était produit, bien obligé,

comment peut-on désamorcer

une attirance insurmontable !

 

« Seigneur aux voies impénétrables

vous m’avez laissé pénétrer

sœur Agnès sans m’en empêcher :

vous avez été formidable ! »

 

Voilà la pensée fort plaidable

qui vint à notre jeune abbé

qu’il s’empressa de partager

avec Agnès, la délectable.

 

Partant de ce constat amiable

ils ne cessèrent de s’aimer

se considérant assurés

du pardon d’un dieu charitable.

 

Mais la position lamentable

de l’église sur le sujet

les obligèrent à abriter

leurs amours déclarés coupables !

 

Péroraison-bénédiction :

 

Que le seigneur soit consensuel

et qu’ils montent tout droit au ciel

quand sur terre ils auront fini

de jouer à touche pipi !

 

Ils ont souvent fait le voyage

de celui du septième étage,

pourvu que le premier soit bien :

dans la vie on est sûr de rien !

  

                                       Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

27 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c'est tout Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

26 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

C'est une grosse connerie du Rotpier, mais on ne fait pas d'omelette sans casser d’œufs ! 
1ère ligne, 3ème image : c'est le métal qu'il faut retenir !
2ème ligne, 2ème image : celui-ci est de sable !
3ème ligne, dernière image : poisson très prisé et il y en a des rouges ! 
 4ème ligne, 3ème image : en direct "ti" , oui mes titis !
5ème ligne, 1ère image : "  - - - " est ce personnage ? 2ème image : lieu où se tenaient les marchés autrefois, il y en a encore de très belles !
6ème ligne, 1ère image : le petit de la vache ! 3ème image: mieux vaut en avoir un bon ! 
7ème ligne, première image : le verbe "aller" à l’impératif !  Dernière image: le serpent fait toujours "s" et ses potes aussi !
8ème ligne, 1ère image : ce dont parle ce rébus est considéré comme le 7ème !
 9ème ligne, 4ème image : endroit où se tenait la vigie sur les anciens voiliers !
 10ème ligne, 3ème image : l'as à seins " - - - " au présent de l'indic tifs, un mouchard à long cheveux !
13ème ligne, 1ère image : il y a 2 personnages par "  - - - - " ! 2ème image : la moitié du nom du personnage ! 3ème image : le kangourou fait des "  - - - - - " !
Et pis c'est tout !
A vous de jouer ! Il est un peu salé mais pas trop long ! Et je répète que l'on ne fait pas d'omelette sans casser d’œufs ... comme le disait si bien la mère Poulard à l'Archange St Michel ! 

Réponse :

En dehors du hashtag « BalancetonPorc » un type qui a le cerveau au niveau des valseuses risque aussi une fracture du crâne s’il se prend un bon coup de pied dedans !

 

… Bien d’actualité n’est-pas ? La petite aide supplémentaire était : « On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ! »

 

Lire la suite

Richard Cocciante : "Marguerite" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

25 Novembre 2017 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Richard Cocciante »

« Marguerite »

 

Je sais, ce n'est pas l'époque mais je vous l'offre quand même !

J'ai bien connu une Marguerite qui était effeuilleuse

mais ... cela est une toute autre affaire,

je vous la raconterai un jour ... peut-être ?

 

 

Marguerite,

 

Surtout ne m'en voulez pas trop
Si ce soir je rentre chez moi
J'ai tellement de choses faire
Avant que le jour se lve
Et pendant qu'elle dormira
Moi, je lui construirai des rves
Pour que plus jamais au rveil
Elle ne se lve les yeux en pleurs

Et pour que cette longue nuit
Ne soit plus jamais noire et profonde
Je demanderai la lune
De remplir le ciel tout entier
Et pour que je puisse encore avoir
Le sourire comme avant
Je demanderai au solleil
De brler mme en plein hiver

Et pour qu'elle puisse encore chanter
Les chansons de notre Bohme
Je construirai un silence
plus grand que ceux des cathdrales
J'irai rveiller les amants
Je parlerai des heures entires
Et je sais qu'ils me suivront
Tant que nous resterons amants

Alors on se promnera
Tous ensemble on dansera
D'incroyables sarabandes
Et elle oubliera sa peine
Et pour que la ville danse
Et pour que la ville chante
On inventera des couleurs
Et elle oubliera ses larmes

Nous irons dans les campagnes
Pour cueuillir des fleurs des champs
Et en faire un grand lit blanc
O l'on s'aime tendrement
Et puis nous irons au bord du ciel
Pour lui choisir une toile
Parce que Marguerite est belle
Parce que Marguerite est belle

Parce que Marguerite est frle
Parce que Marguerite est douce
Parce que Marguerite m'aime
Moi je ne vis que pour elle
Marguerite est ma raison
Mon lendemain mon idal
Marguerite qui est le vent
Ne sais pas qu'elle peut me faire mal

Parce que Marguerite est celle
Que je veux toujours prs de moi
Marguerite est Marguerite
Marguerite est tout pour moi
Marguerite est tout pour moi

 

 

Bon partage !

 
Rotpier
Lire la suite