Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

7 Février 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Les chouettes Chouettes du Rotpier, #Pensées, #Pensées et humour

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

Les chouettes Chouettes 124

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 125

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 126

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction

... et une bonne journée !

 

Lire la suite

Le poème du jour: "Le forgeron jaloux," ou "Vengeance auvergnate," ... tout frais tout chaud sortant des braises ... par Pierre !

5 Février 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Image du net modifiée par mes soins

 

Le forgeron jaloux,

ou

Vengeance auvergnate,

 

Il l’aimait de façon béate

hélas lui était non grata

elle aimait un tordu d’en bas

véritable traine-savates

… aveuglément.

 

En un duo très disparate

elle s’accrochait à son bras

un spectacle vraiment ingrat.

qui le rendait rouge écarlate

… très violemment.

 

Personne sous les lauzes plates

n’était au courant de cela

en plus quand on est auvergnat

on ne vaque qu’à ses patates

… c’est dans le sang.

 

Il travaillait en automate

dans sa forge et dans le fracas

du marteau pilon sur le tas

en pensant à la scélérate

… intensément.

 

Bientôt il serait psychopathe

il s’y enfonçait à grands pas

sans le savoir c’est comme ça

et puis un jour cela éclate

… brutalement.

 

Elle sortait de ses pénates

pour aller voir le gars d’en bas

il l’attendait derrière un tas

avec à la main une batte

… serrant les dents.

 

Plus question d’être diplomate

plus de discours plus de blabla

un seul coup du haut vers le bas :

retour à la case primate

… à cent pour cent.

 

Il la prit par les omoplates

et sans remords il la traîna

jusqu’au trou creusé sous le tas

de charbon chargé de nitrate

… sans ménagement.

 

Nul besoin de la mettre en boite

nul besoin de prêchi-prêcha

un beau linceul couleur caoua

une demeure bien adéquate

… c’est rassurant.

 

Image du net

 

Sa tranquillité auvergnate

il la retrouva pas à pas

au son du pilon sur le tas

et il avait brûlé la batte

… c’était prudent.

 

Il restait le traîne-savates

mais là c’était plus délicat

pour sûr il ne l’oubliait pas

il aurait son heure et sa date

… assurément.

 

 Pas de manœuvre maladroite

il en faisait un postulat

il aurait la peau de ce gars

à la vue basse et aux mains moites

… un répugnant.

 

Sorte de cafard ou de blatte

que l’on écrase comme ça

d’un coup de talon vers le bas

avec précision et sans hâte

… soigneusement.

 

Il savait que dans ses pénates

il avait un vieux poêle à bois

lui faire un coup à la Zola

n’était pas chose maladroite

… tranquillement.

 

Il aurait préféré la batte

mais on peut ou on ne peut pas

l’important c’est le résultat

on analyse et on s’adapte

… subtilement.

 

                                  Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

4 Février 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

.Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

Et pis c'est tout Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

3 Février 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 Celui-là n'est pas piqué des vers ! ( Le suivant non plus d'ailleurs mais il est court ! ) . Grosso modo, c'est un conseil d'hygiène qui en vaut bien un autre après tout ! 

2ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs ! 2ème image : petite, la sale bête est lente ! ( l'autre aussi ! )
3ème ligne, 1ère image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ! ( ... et n'allez pas dire que j'en ai une drôle ... bande de malhonnêtes ! )
 4ème ligne, 1ère image : le petit de la vache ! 2ème image : celui-ci est sélectif ... comme dit mon coiffeur ! Dernière image: ce qui suit " Ici ") 
5ème ligne, 3ème image : en direct " ti " ... les autres aussi !
6ème ligne, 2ème image : en direct: " U " ... cocotte !
7ème ligne, avant dernière image : image : lieu où se tenait la vigie sur les anciens voiliers ! ( l'autre aussi ! )
10ème ligne, 1ère image : le serpent fait toujours " s " ! 
12ème ligne, 1ère image : en direct, le symbole de la " vie " ! 
13ème ligne, 2ème image: quand il a fini de téter, le bébé fait son " - - -  " ! 3ème image : la piqûre de la sale bête fait très mal ! 
14ème ligne, 1ère image : en direct " brrrrrrrrrrr " ! Nota: j'aurais pu remplacer la 3ème et la 4ème image par une seule: des " nouilles" ! OK ?
Et pis c'est tout ! 
A vous de jouer ! Je ne sortirai pas grandi de celui-là auprès des dames, mais bon, je vais me faire une raison ! 

 

Réponse :

  Mesdames, optez pour le naturel pour votre hygiène intime : utilisez une décoction de rainette. Rassurez-vous, vous ne deviendrez pas pour autant une grenouille de bénitier !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

 

 

Épicé c'est tout !

Allez, au boulot ! Il est très court et c'est une question que je me pose depuis longtemps, quelqu'un(e) pourra peut-être me donner la réponse ? Il paraît que Madame Claude le savait ?

 

 

Réponse :

  Agrippine avait-elle le poignet sûr ?

 

Nota, comme le soulignait si bien Nicole : 

Je parle bien sûr de : Julia Agrippina dite Agrippine la Jeune, impératrice romaine, sœur de Caligula, épouse de Claude, et mère de Néron et non de Macron qui voudrais quand même bien être empereur mais qui n'a pas pris une jeune. 

 

Lire la suite

Michel Sardou : "L'an mille" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

2 Février 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Chansons que j'aime

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

« Michel Sardou »

« L'an mille »

 

L'an mille

 Des cathédrales crevant le ciel comme des épées, 

Des forêts noires que des sorcières ont envoûtées,
Des chevaux fous et des milliers de races humaines
Lancés sur nous, du plus profond de la bohème.

Des crucifix dressés pour garder les campagnes,
Des abbayes posées au sommet des montagnes,
Des rois enfants conduits par des femmes inhumaines,
Des rois méchants, soufflant la fureur et la haine.

Et tout là -haut un Dieu colère
Qu'on ne sait comment apaiser,
Un Dieu du fond de l'univers
A des années de voie lactée.
C'était la fin du millénaire
Aux horloges de la chrétienté,
L'apocalypse avant l'hiver,
L'arrivée du Dies Irae.

 

Des fumées noires au ciel assassinent l'été,
Des villes sombres emmurent des hommes prisonniers,
Des peurs obscures nous viennent des autres races humaines,
Des bruits d'armures résonnent encore au fond des plaines.

Des crucifix brisés rouillent en haut des montagnes,
Des abbayes se changent en maisons de campagne,
Des peuples enfants gaspillent la dernière fontaine,
Des peuples fous répandent la fureur et la haine.

Et tout là -haut un Dieu colère,
Que nous avons tous oublié,
Prépare, du fond de l'univers,
Un rendez-vous d'éternité.
Bientôt la fin du millénaire
Va crucifier la chrétienté,
L'apocalypse avant l'hiver,
L'arrivée du Dies Irae.

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Les petites ou les grosses conneries du jour de ... Rotpier

31 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Politique, #Pensées

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )
 

Seulement de l’homme ?

Le dicton de présentation :
Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !
N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

 

1ère connerie : Question d'équilibre ...

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

2ème connerie : c'est une sorte de rébus plutôt corsé !

 

Petit aide :

1ère : Ceci un un os long ! ( Pas une pipe ! )

2ème : Mon tout est un SOS lancé par un louveteau dans les années 80 du coté de Lyon !
... Vais-je avoir la rosette de la connerie pour autant ?

 

Réponse :   

« Os court, os court, il manque UL dans un coin ! »

... Je vous avais prévenu qu'il était corsé !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pour me faire pardonner la seconde, un peu de poésie : un Haïku

Jolis gilets jaunes

fleurissant sur les ronds-points

précoces jonquilles

 

 

Épicétou !

 Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

 
 
 

 

 

Lire la suite

La fable du jour: "L'escargot et la limace" de ... Rotpier !

29 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable, #Humour, #Poésie

La fable un peu baveuse du jour :

.

L'escargot et la limace

 

   

Images du net ( j'en ai bavé pour les télécharger! ) 

Fable,

 L’escargot et la limace,

 

Le printemps avait fait sortir

un escargot de sa coquille,

il s’étirait avec plaisir

en bavant ne pensant qu’aux filles !

 

La libido d’un escargot

n’a rien à envier à personne :

 il s’élança donc tout de go

pour trouver une polissonne !

 

Je sais, vous allez protester :

« L’escargot est hermaphrodite ! »

celui-ci, je peux l’assurer,

avait choisi … voyons la suite !

 

Dans un virage un peu serré

il rencontra une limace,

il lui dit : « je suis très pressé :

il faut qu’à tout prix tu y passes ! »

 

Stupéfaite elle s’écria :

« Mais tu n’es pas de ma famille !

Ta maison sur le dos tu as

et moi je n’ai pas de coquille ! »

 

Il lui répliqua :

 

« Nous pouvons copuler gaiement :

nous avons la même origine !

Tu m’attires comme un aimant,

tu as les yeux d’une coquine ! »

 

Finalement elle céda,

deux jours entiers ils copulèrent :

ce genre de programme-là

vous plairait bien … pourquoi le taire ?

 

Ayant usé sa libido,

l’escargot eut une surprise,

il n’avait plus rien sur le dos :

plus à poil qu’une simple prise !

 

On ne sut jamais expliquer

par quel grand tour de passe-passe,

la coquille avait pu passer

de l’escargot à la limace !

 

Moralité destinée un peu plus aux hommes :

 

Quand on possède une maison,

mieux vaut bien choisir sa compagne,

éviter les femmes poison

qui ne vous laissent pas un pagne !

 

                                                          Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

28 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Politique, #Rébus

Réponse pour les rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé ! 

Et pis c'est tout Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

27 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

C'est une grande tambouille que vous a mijoté le Rotpier ! 

1ère ligne, 1ere image :petite, la sale bête est lente ! ( l'autre aussi ! )
2ème ligne, dernière image : il ne faut pas prendre le petit ! ( l'autre aussi ! )
3ème ligne, dernière image : en direct " brrrrrrr " !
 4ème ligne, 1ère image : charbon très dur !
5ème ligne, 3ème image : la moité de la marque et...il est interdit de s'en tamponner ! ( l'autre aussi si cela ne vous indispose pas ! )
7ème ligne, 1ère image : le plus petit des Dalton ! Dernière image : la boisson favorite des rosbifs !
8ème ligne, 2ème image : Ce n'est pas un PC ! 3ème image : tous les objets sont " - - - - - " ! ... Molo sur l'apéro pour ne pas les suivre !
9ème ligne, 1ère image : le verbe aller à l'impératif !  3ème image :la petite bestiole fait de très longues siestes !
10ème ligne, 1ère image : en direct "che" ! Dernière image: quand son nez s'allonge, il  " - - - - " !
11ème ligne, 1ère image : mot avant "Akbar " !
12ème ligne, 1ère image : lieu où se tenait la vigie sur les anciens voiliers !  2ème image : la peinture en est un, comme la musique ! 3ème image : le symbole de la " - - - - " !
13ème ligne, 2ème image : la moitié du prénom du volatile ! Dernière image: le serpent fait toujours "s" ! 
14ème ligne, 1ère image : à 3h 52 du mat, il est très  " - - - " ... même pour Toto !
Dernière ligne, 1ère image ! Il arrivait à pied par la " - - - - -  " ... ce qui est une véritable performance ! 
Et pis c'est tout ! 
A vous de jouer ! Il n'est pas très facile, à vous de le cuisiner sérieusement !

 

 

 

Réponse :

  Pour clarifier le grand bouillon brouillon du Grand débat National mijoté par Macron il va falloir un chef sacrément à la hauteur et une arpète très costaude pour tenir le chinois !

 

Remarque : C'était quand même un peu chinois ... non ?

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

 

 

 

Épicé c'est tout !

Allez, au boulot ! Il n'est pas si facile que cela mais les champions vont trouver, j'en suis certain !  Juste une petite aide: il est question de recrutement !

 

Réponse :

  Dans le recrutement des CRS, le Ministère de l’intérieur me semble moins pointilleux que les gars de chez Lustucru: il laisse passer pas mal de fêlés !

 

Lire la suite

Georges Brassens : « Hécatombe » + un petit bonus du rotpier ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime, #humour

Allez, on se fait un petit Georges bien relevé, bien piquant et bio !

Avec un bonus du Rotpier !

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

 

Georges Brassens :

 « Hécatombe »

+ un couplet en bonus de Rotpier !

 

Hécatombe:

 

Au marché de Briv'-la-Gaillarde
A propos de bottes d'oignons
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon
A pied, à cheval, en voiture
Les gendarmes mal inspirés
Vinrent pour tenter l'aventure
D'interrompre l'échauffourée

Or, sous tous les cieux sans vergogne
C'est un usag' bien établi
Dès qu'il s'agit d'rosser les cognes
Tout le monde se réconcilie
Ces furies perdant tout' mesure
Se ruèrent sur les guignols
Et donnèrent je vous l'assure
Un spectacle assez croquignol

En voyant ces braves pandores
Etre à deux doigts de succomber
Moi, j'bichais car je les adore
Sous la forme de macchabées
De la mansarde où je réside
J'exitais les farouches bras
Des mégères gendarmicides
En criant: "Hip, hip, hip, hourra!"

Frénétiqu' l'un' d'elles attache
Le vieux maréchal des logis
Et lui fait crier: "Mort aux vaches,
Mort aux lois, vive l'anarchie!"
Une autre fourre avec rudesse
Le crâne d'un de ses lourdauds
Entre ses gigantesques fesses
Qu'elle serre comme un étau

La plus grasse de ses femelles
Ouvrant son corsage dilaté
Matraque à grand coup de mamelles
Ceux qui passent à sa portée
Ils tombent, tombent, tombent, tombent
Et s'lon les avis compétents
Il paraît que cette hécatombe
Fut la plus bell' de tous les temps

Jugeant enfin que leurs victimes
Avaient eu leur content de gnons
Ces furies comme outrage ultime
En retournant à leurs oignons
Ces furies à peine si j'ose
Le dire tellement c'est bas
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avaient pas
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avaient pas

 

 

Le couplet bonus du Rotpier

que vous pouvez chanter sur le même air :

 

Je me permets une remarque

A votre intention braves gens

Que si de nos jours débarquent

Des couplets aussi dérangeants

Je fais le pari que les cognes

Ne laisseraient pas passer ça

Et qu’ils porteraient les charognes

Plainte au tribunal et fissa

Et qu’ils porteraient les charognes

Plainte au tribunal et fissa

 

Et

 

Et gare aux  grilles !

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite