Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

13 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

.

Préambule ( Comme disent les vaches qui ont bouffé des savonnettes ! … Je l’aime bien celle-là ! ) :
Les habitués de mes rébus vont être un peu décontenancés : mon ancien générateur de rébus n’étant plus disponible, j’ai opté pour un nouveau et il faut prendre le temps de s’accoutumer ! Je suis moi-même un peu désorienté mais je vais m’habituer … peut-être moins vite que vous !
L’important, ce n’est pas la rose qui est fort flétrie en ce moment, mais la phrase ou l’expression cachée derrière les images !
Épicé tout mes loulous !
Pierre ou Le Rotpier … c’est au choix !

 

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

 

 

   Sachez tout d'abord que je ne songe absolument pas à vous b......  pardon ... à vous tromper !

Pierre

 
2ème ligne, 1ère image : quand son nez s'allonge, il  " - - - - " ! 2ème image : un département que l'on visite de préférence de bon matin !  4ème image : il faut scinder le nom de l'oiseau en deux ! 
 3ème ligne, 1ère image : en direct : " ti " ! Dernière image : elle est très à l' " - - - - " Blaise ! 
7ème ligne, dernière image image : il ne faut pas qu'elles collent !
9ème ligne, 1ère image : la peinture en est un tout comme la musique ou l'écriture ! 3ème image: là, il faut s'accrocher : la vieille montre cassée à finit de décompter le " - - - - - " ! ... mais vous allez vite vous habituer !
10ème ligne, 3ème image : je vous le donne en direct " al " et vous, vous allez peut-être m'expliquer ?  Je vois éventuellement "halte" au feu rouge ? Dernière image : meuble ancien où l'on stockait les miches ... de pain hein !!!  Mais si, mais si comme disait Jésus !
11ème ligne, 1ère image : le pronom manquant à la formule que l'on trouve sur les plans des villes par exemple ! ( Les autres aussi ! )
 
Et pis c'est tout !
A vous de jouer ou pas: vous faites se que vous voulez !

 

Réponse :

  Environnement oblige et en matière de baisers, les Normands se sucent la pomme, les Hollandais se roulent des patins, les campagnards d’antan se roulaient des galoches, mais vous, vous faites ce que vous voulez !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

Mais ... allez, je suis bon et puisque c'est nouveau, je vous donne un indice : le casque ( 2 fois ) c'est pour le " son " !

 

 

 

Épicé c'est tout !

Allez, au boulot ! J'espère que vous allez pas chercher à couper les cheveux en quatre ! 

 

Réponse :

  Les chauves sont souvent vindicatifs alors qu’ils en sont dépourvus. Bon d’accord, c’est un peu tiré par les cheveux, mais je fais ce que je peux !

 

Lire la suite

Véronique Sanson : " « Quelques mots d'amour » " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

12 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Quelques mots d'amour »

 

« Véronique Sanson »

 

ça fait du bien par les temps qui courent …

 

Quelques mots d'amour

 

Il manque quelqu'un près de moi
Je me retourne tout le monde est là
D'où vient ce sentiment bizarre que je suis seul
Parmi tous ces amis et ces filles qui ne veulent
Que quelques mots d'amour
De mon village capital
Où l'air chaud peut être glacial
Où des millions de gens se connaissent si mal
Je t'envoie comme un papillon à une étoile
Quelques mots d'amour
Je t'envoie mes images
Je t'envoie mon décor
Je t'envoie mes sourires des jours où je me sens plus fort
Je t'envoie mes voyages
Mes jours d'aéroport
Je t'envoie mes plus belles victoires sur l'ironie du sort
Et dans ces boîtes pour danser
Les nuits passent inhabitées
J'écoute les battements de mon cœur répéter
Qu'aucune musique au monde ne saura remplacer
Quelques mots d'amour
Je t'envoie mes images
Je t'envoie mon décor
Je t'envoie mes sourires des jours où je me sens plus fort
Je t'envoie mes voyages
Mes jours d'aéroport
Je t'envoie mes plus belles victoires sur l'ironie du sort
De mon village à cent à l'heure
Où les docteurs greffent les cœurs
Où les millions de gens se connaissent si mal
Je t'envoie comme un papillon à une étoile
Quelques mots d'amour
 
 
Parolier: Michel Berger

 

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

Lire la suite

"Soleil couchant à Ivry," ... un enchaînement poétique de ... Pierre

8 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur, #Poésie

.

On commence par un tableau et ... on est entraîné beaucoup plus loin ...

 

Soleil couchant à Ivry Guillaumin

Image du net

Avant-propos :

Ce tableau peint par Armand Guillaumin (1841-1927)  en 1873 est une sorte de mise en garde avant l’heure sur les dangers de la pollution atmosphérique.

Le peintre en avait-il conscience à cette époque ou pas ? … De nos jours, cela parait évident... mais ...

 Pierre Dupuis

 

Soleil couchant à Ivry,

 

Sur un fond de ciel incendie

Des fumées, immondes crachats,

Nous donnent un avant-goût déjà

Des pollutions des industries.

 

Prémices de l’écologie,

Ce tableau augure un combat

Qui deviendra apostolat

Pour ceux qui servent de vigies.

 

Jusque là la ville d’Ivry

N’était que campagne et taillis

Mais les usines sont venues

 

S’implanter en vastes bassins

Comme autant d’horribles verrues,

De monstres crachant leur venin !

 

xxxxxxxxxxxxx

 

Retombées,

 

Le peintre en avait-il conscience ?

Personne ne peut l’affirmer,

Son esprit était sublimé

Par les couleurs, pas la prescience.

 

A cette époque les nuisances

Étaient ardues à estimer,

Comment pouvoir imaginer

Les dégâts sur nos existences ?

 

Aujourd’hui avec le recul

On peut refaire les calculs

Mais ce serait par trop facile !

 

Alors que maintenant on sait

On poursuit - pauvres imbéciles ! -

À polluer plus que jamais !

 

 

xxxxxxxxxxx

Péroraison :

Toujours est-il que Guillaumin

À mis le pinceau sur la plaie

De cet avenir qui effraie,

Fruit de l’égarement humain.

 

Ce n’est pas à la saint-glinglin,

C’est une vérité  - la vraie ! - 

Un jour il faudra que l’on paie

Et il s’approche de demain !

 

Et, s’il ne faut prendre qu’un seul exemple :

 

C’est vraiment du je-m’en-fichiste

Que d’extraire du gaz de schiste

Sous l’aval urbi et orbi

 

De dirigeants irresponsables

Cédant aux pressions des lobbys

Et qui plaideront non coupables !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

Péroraison de la péroraison :

 

Pour convaincre les politiques

Il faudra pour les combinards

S’attaquer à leur crâne par

… La fracturation hydraulique !

 

 

                                        Pierre Dupuis
Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

7 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Réponse pour les rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé ! 

 

Et pis c'est tout Rotpier

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

5 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est une question existentielle que se pose le Rotpier. Si vous avez la réponse, vous seriez bien urbains de la lui communiquer.
Pour ma part, je vous prie ( vous partez peut-être à la messe ? ) d'excuser le coté scatologique de ce rébus pas très catholique mais, somme toute, emprunt d'une évidente logique. 

Pierre

 
1ère ligne, 3ème image : en direct, le symbole de la "vie" !
2ème ligne, 1ère image : "oui" en russe !  2ème image : ce qui sort, amplifiée, de l'appareil !  3ème image: organe filtreur en coupe !  4ème image: prendre la moitié de la marque ... hein les filles ! 
3ème ligne, 1ère image : ils sont à poil, donc tout " - - - " ! 2ème image : le serpent fait toujours " s " ! Dernière image : le cinéma en est le 7ème !  
 4ème ligne, 1ère image : en direct : " ti " !
6ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le court !
7ème ligne,1ère image : il faut retenir le volume ... ce n'est pas une connerie !
8ème ligne, 3ème image : en direct: "che " ... va l'dire à Mamère ! dernière image : un diagramme de "  - - - " pas fait pour les bourricots ! 
Dernière ligne, 2ème image : le symbole de la " - - - - " ... mal barrée sur bien des continents par des incontinents du verbe ou du tweet !  ( j'aime bien ma formule: je me félicite moi-même, c'est plus sûr ! ) . Qu'elle soit avec vous et avec votre esprit !
 
Et pis c'est tout !
A vous de jouer ! Il est court , un peu sifflant ... pour peu qu'il ne soit pas écrasé !

 

Réponse :

Quand on vient d’avoir un anus artificiel est-ce que l’on se reconnaît quand on lâche son premier pet ?

 

Nota :

Je vous avais bien dit que c’était une question existentielle … non mais !

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

 

Épicé c'est tout !

Allez, au boulot ! J'espère que vous allez prendre votre pied !

 

 

Réponse :

  Rocco Siffredi a beaucoup fréquenté La Grande-Motte à croire qu’il y trouvait chaussure à son pied !

 

 

 

 

Lire la suite

Joe Dassin : « Aux champs Elysées » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

5 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier, #les chansons et les musiques que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Aux champs Elysées »

 

« Joe Dassin »

 

Toute allusion à des faits existants ou ayant

existés relèverait de la pure coïncidence …

 

Je vous mets quand même les paroles ... pour le plaisir !

 

♪ Les Champs-Elysées ♪

 

Je me baladais sur l'avenue
Le coeur ouvert à l'inconnu
J'avais envie de dire bonjour
À n'importe qui
N'importe qui ce fut toi
Je t'ai dit n'importe quoi
Il suffisait de te parler
Pour t'apprivoiser

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez
Aux Champs-Élysées

Tu m'as dit: "J'ai rendez-vous
Dans un sous-sol avec des fous
Qui vivent la guitare à la main
Du soir au matin"
Alors je t'ai accompagnée
On a chanté, on a dansé
Et l'on n'a même pas pensé
À s'embrasser

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez
Aux Champs-Élysées

Hier soir deux inconnus
Et ce matin sur l'avenue
Deux amoureux tout étourdis
Par la longue nuit
Et de l'Étoile à la Concorde
Un orchestre à mille cordes
Tous les oiseaux du point du jour
Chantent l'amour

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez
Aux Champs-Élysées

Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez
Aux Champs-élysées
Aux Champs-élysées
Aux Champs-élysées

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

Lire la suite

La fable impertinente du jour : " Le géniteur improbable, " par ... Pierre

2 Janvier 2019 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur, #Fable, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Politique, #Poésie, #humour

PMA
Procréation Médiatiquement  Assistée :

 La naissance des Gilets Jaunes

 

Fable impertinente…

Le géniteur improbable,

 

Il était une fois au royaume de France

un monarque orgueilleux toisant les gens de haut

négligeant les petits et chouchoutant les gros

la colère montait devant tant d’arrogance.

 

N’ayant pas mesuré chez ces gens leur vaillance

il fit la grosse erreur de tenir des propos

méprisants au possible et lâchés tout de go

dévoilant au grand jour sa grande impertinence.

 

Il voulu corriger mais il était trop tard

ils étaient dans la rue tous les vilains canards

tout de jaune vêtus : une drôle de faune !

 

Un impudent lui dit « Vous n’aviez pas d’enfants,

voila c’est réparé, content ou pas content,

vous êtes le papa de tous les gilets jaunes !

 

Le souverain honteux et confus

 jura « Par Balthazar !

On ne m’y reprendra plus ! »

… mais il était trop tard !

Son règne s’effilocha

et tomba en quenouille

un sans-gêne utilisa

une autre rime en « ouille »

avec bien sûr infiniment moins de grâce

mais toujours est-il qu’il tomba en disgrâce.

 

        Morale :

Avant que de parler il faut bien mesurer,

peser et soupeser les mots que l’on va dire

après il est trop tard pour pouvoir se dédire

car le lien de confiance est par trop fracturé !

 

On peut très rarement recoller les morceaux

on a beau essayer de mettre des attelles

le crédit n’est plus là, il a du plomb dans l’aile

et tout peut recasser au moindre soubresaut !

 

Les français ne sont pas seulement des gaulois

ils ont su perpétuer leur instinct de révolte

tous les impudents qui les attaquent récoltent

leur volée de bois vert et même plus parfois !

 

                                                                         Pierre Dupuis

 


Petit montage personnel à partir d'images du net !

 

 

 

Crédit photo: Stéphane Lagoutte.Myop pour Libération

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Et bien sûr pour vous tous:

 

Bien amicalement,

Pierre

 

Lire la suite

Blog en pause pour cause d’agapes et autres ! Meilleurs vœux à toutes et à tous !

24 Décembre 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Divers, #Humour, #Poésie, #Poésie - humour

 

Blog en pause pour les fêtes !

 


Image du net

Très bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous !

 

Un petit dernier tout chaud tout frais :

 

Que nos vœux soient vaillants,

 

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères

Je vous souhaite le meilleur

Et pour l’an neuf plein de bonheur

À l’abri de tout arbitraire.

 

Et comme nous sommes confrères

Je ne peux pas dire consœurs

Pour les dames car sauf erreur

Je blesserais notre grammaire.

 

Je vous souhaite de l’allant

Pour vos billets pleins de talent

Sans a priori et sans chaîne

 

Snobant bidule truc et machin

Je vous dis à l’année prochaine

Et trinque à nos talents prochains !

  

                                      Pierre, plus que Rotpier

 

.

      C' était juste pour faire la différence entre les deux personnages !

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

24 Décembre 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Réponse pour les rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé ! 

 

Et pis c'est tout Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Trois pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

22 Décembre 2018 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Préambule imagé : 

 

Réponse :

Les deux derniers rébus de l’année !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 rebus-416-1rebus-416-2rebus-416-3

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

.

C’est une affirmation péremptoire et plutôt saignante du Rotpier !

 

3ème ligne, 1ère image : un diagramme de  " - - - " ... pas pour les ânes ! 
4ème ligne, 2ème image : il " - - - - - " selon Rodin ! Dernière image : celui-ci est de montagne et je ne sais pas si une dame y est associée ?  
5ème ligne, 2ème image : en direct "ti" !
7ème ligne, dernière image : il paraîtrait, selon Paul Eluard, qu'elle serait bleue ? 
8ème ligne, 3ème image:  " - - - " est ce personnage !
9ème ligne, 3ème image : des poches de  " - - - - " pour sauver des vies ! Dernière image : la sale bête pique et ça fait tant de mal !
11ème ligne, 1ère image après le signe :  le symbole de la "  - - - - " !
Dernière ligne, 2ème image : quand son nez s'allonge, il "  - - - - " ... quand c'est autre chose, on ne sait pas ! ( NDLA )
 
Et pis c'est tout !
 
Allez, au travail brav'  gens et que les nanas ne m'en veulent pas ! 

 

Réponse :

Quand je dis que les affaires sont les affaires, je pense que la question est réglée et j’interdis à quiconque de s’en tamponner, même périodiquement !

 

Remarque : Je vous l’avais bien dit que c’était saignant ! Parfois, j’ai un peu honte... un tout petit peu seulement !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

 

 

Épicé c'est tout !

Allez, au boulot ! Il est assez court et c'est un adage qui vaut ce qu'il vaut, même s'il est un peu vache !

 

Réponse :

Mieux vaut casser le train-train de la routine que l’arrière train de la rouquine … encore que !

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite